background preloader

Mediarena 2012

Mediarena 2012
Related:  data en forme

Les data en forme Des candidats volants, des data pas encore sur les rails, des rumeurs qui s'analysent, un Monopoly, Tino Rossi et Mozart. C'est le nouvel épisode des data en forme, veille transversale et décalée sur le journalisme de données. Rentrons dans le vif du sujet avec un concours qui a bien buzzé lors de son lancement, il y a moins d’un mois : le #Googleviz, clos depuis maintenant une semaine. On avait évoqué l’une des premières web-apps sorties, Retwhit2012, dans le dernier épisode des data en forme et le niveau était déjà sérieux. Ça se confirme. La semaine dernière, alors que le jury délibérait, certains participants n’ont pas résisté à l’envie de partager leur création. Mediarena, conçue et développée par Nils Grünwald, Stéphane Raux, Alexis Jacomy et Ronan Quidu est une bonne “datagifle”. Autre concurrent en lice, les concepteurs de “partie de campagne” (joli hommage à Raymond Depardon et son film “1974, une partie de campagne”). Open Data sans data Traquer les rumeurs Unes VS Twitter

Trois jours de rédactions tout en émulsion Après Hong Kong en 2011, le Global Editors Network (GEN), réseau mondial des rédacteurs en chef, organise son NEWS ! (News World Summit) à l’Hôtel de Ville de Paris, aujourd’hui et jusqu’à vendredi. Le GEN compte 600 membres : la moitié issue de la presse écrite, surtout des quotidiens, un quart de la radio et de la télé, et le quart restant de nouveaux acteurs (agrégateurs d’info, pure players…). Pour faire face à la crise de la presse, les pistes explorées aujourd'hui s'appellent crowdsourcing , data journalisme, fact-checking ... Pour ce premier après-midi de conférence, le sommet donne la parole à plusieurs rédactions innovantes. Particulièrement intéressante, la présentation de Chiqui Esteban, responsable des «nouveaux récits» pour le pure player espagnol Lainformacion . La célèbre carte du médecin John Snow sur l'épidémie de choléra à Londres en 1854 Comment l'Espagne a-t-elle gagné la coupe du monde de football ? Lire les réactions à cet article. Isabelle HANNE

Infographie = «Graphisme de l’Information» et non «Graphisme informatisé» Diagram Graphics de Kazuo Abe et Fumihiko Nishioka fut publié pour la première fois en 1992 et apparemment réédité en 2000, mais de toutes façons épuisé pour lors et vous ne disposez plus que de deux exemplaires d'occasion sur Amazon. Je vous laisse bien sûr découvrir avec délectation ce somptueux ouvrage que j'ai pris grand plaisir à photographier. Comme certains d'entre vous, me suis rendu compte bien souvent que lors d'une opération de prise de vue, l'œil fixé sur l'objectif, on s'approche encore plus des visuels jusqu'à pénétrer dans l'âme de la création. Et surtout ne me parlez pas de scanner ce genre d'ouvrage… il n'y a rien du plus dégradant que d'aplatir les pages, leur enlever toute sensualité. Car il ne s'agit pas seulement de vous montrer des graphiques, mais de vous donner envie de toucher le papier et l'ouvrage qui a demandé autant de travail des éditeurs. Mais revenons à l'essentiel. Manuel Lima Video sur Digup TV Biographie Centres d'intérêt Hermann Zapf.

Graphisme de l’Information | DataFlow#1 | indispensable dans la bibliothèque du Graphiste Sous le numéro ISBN: 978-2-878-11-333-4 l'Éditeur «Thames et Hudson» a édité le premier volume d'un ouvrage consacré au Graphisme de l'Information. Il a ensuite édité un deuxième volume tout aussi exceptionnel par la tenue de son contenu autant que par les textes d'accompagnement. Pour faire court il n'est pas dans mon propos de tenter ici la moindre psychanalyse d'une société post-moderne. Cependant et c'est la vertu de genre d'édition, nous montrer un vocabulaire et une grammaire utilisés dans différentes instances économiques ou sociales pour tenter de faire «passer» la représentation de certaines «complexités» socio-économiques. Je dis vocabulaire parce que l'école du Bauhaus nous a déjà habitué, en défrichant les arcanes du graphisme, à utiliser le carré, le cercle, les lignes, les surfaces, les contrastes, la texture, la couleur, le rythme, l'équilibre, la symétrie ou l'assymétrieet bien sûr la lumière et la variété des formes. Les enjeux sont incroyables. Biographie Hermann Zapf.

Zoomer ou dézoomer? Les enjeux politiques des données ouvertes Pour Dominique Cardon, le journalisme de données doit apprendre à se dézoomer lui-même: c'est la condition pour que la libération des données publiques soit véritablement pertinente. Afin que tout un chacun puisse se retrouver dans les chiffres. Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs, est l’auteur de “La démocratie Internet” (Seuil/République des idées). Le mouvement qui s’est constitué autour des “données ouvertes” et du “journalisme de données” ouvre un nouveau terrain au dialogue, déjà ancien, entre journalisme et sciences sociales. La promotion du journalisme de données ne cesse en effet de vouloir faire du journaliste un chercheur en sciences sociales, doublé d’un informaticien et d’un infographiste. Certes, la révolution de l’information numérique, ses potentialités interactives, la multiplication des grandes bases de données, la participation du public et les nouveaux outils de visualisation créent un contexte tout à fait nouveau. SourceMap

Data journalism at the Guardian: what is it and how do we do it? | News Data journalism. What is it and how is it changing? Photograph: Alamy Here's an interesting thing: data journalism is becoming part of the establishment. Not in an Oxbridge elite kind of way (although here's some data on that) but in the way it is becoming the industry standard. Two years ago, when we launched the Datablog, all this was new. Meanwhile every day brings newer and more innovative journalists into the field, and with them new skills and techniques. These are some of the threads from my recent talks I thought it would be good to put in one place - especially now we've got an honourable mention in the Knight Batten award for journalistic innovation. 1. Florence Nightingale's 'coxcomb' diagram on mortality in the army Data journalism has been around as long as there's been data - certainly at least since Florence Nightingale's famous graphics and report into the conditions faced by British soldiers of 1858. The big difference? 2. 3. Sometimes. 4. Read more about this map 5. 6.

Related: