background preloader

La Petite Rockette - Zone d'activation créative & écologique.

La Petite Rockette - Zone d'activation créative & écologique.
Related:  pascalune

Cannibales Lecteurs | Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues) Connaissance de soi: ce que nos lectures disent de nous Dans un post sur Facebook, Vincent Rostaing, qui n’est jamais à cours d’idées, a lancé la question: quels sont les 10 livres qui vous ont le plus marqués? Je me suis prêtée avec plaisir à l’exercice et, la sérendipité passant par là, j’y ai trouvé un vecteur fascinant de connaissance de soi qu’il me réjouit de vous partager. Certains livres ont été le prolongement de valeurs familiales, d’autres au contraire sont venus ébranler les remparts de l’éducation, des croyances dont nous sommes les héritiers et nous ont ouvert les portes de mondes encore inexplorés. Ils ont pu éclairer des idées que nous nous sommes alors appropriées, enrichir des connaissances, les teinter d’angles de vue jusque-là insoupçonnés, élargir nos champs de vision, stimuler l’imagination. La nature de ce qu’on retient d’un livre n’a pas d’importance, cela peut tenir autant du récit, du contenu, que d’un personnage, d’une émotion, du style, de la structure narrative. Quels sont les livres qui vous ont le plus marqué?

Bibliothèques Sans Frontières Comment utiliser son ordinateur ? Créer une adresse mail, sécuriser ses données personnelles et détecter les fake news ? Depuis 2014, les Voyageurs du Numérique aident le grand public à acquérir les compétences informatiques de base et à maîtriser les outils numériques du quotidien. Pour ce faire, ils ont constitué une grande bibliothèque de ressources en ligne – autour de trois piliers : le numérique pour tous / la citoyenneté numérique / la programmation, bidouille et nouveautés technologiques – pour accompagner les aidants numériques à la médiation auprès de leurs publics.Depuis juillet 2018, grâce au soutien de la Fondation d’entreprise FDJ, les Voyageurs du Numérique ont ouvert les portes de leur grande bibliothèque lors de leur Tour de France, des fêtes de quartier aux places du village, des cafés aux médiathèques municipales. Ils ont ainsi proposé aux bibliothécaires et aux animateurs des ateliers pédagogiques adaptés aux besoins et aux questions de leur public.

Aux sources de la motivation Sylvaine Pascual – Publié dans Connaissance de soi / Développer ses talents et ressources Activités motivantes Nous avons tous des activités qui nous motivent tellement que nous serions prêts à nous relever la nuit pour en reprendre une louche. Et ces activités-là en disent beaucoup sur nous-mêmes et les sources de notre motivation intrinsèque. En y regardant de plus près, nous pouvons ainsi dégager des pistes vertigineusement intéressantes pour favoriser la motivation au quotidien. Ces activités-là correspondent probablement à plusieurs valeurs motrices* (plutôt qu’à une seule), multipliant ainsi le plaisiréprouvé, la satisfaction retirée et le désir de poursuivre. Plus nous honorons nos valeurs motrices, plus nous agissons en fonction d’elles en exécutant une tâche, plus nous la faisons avec allant, entrain et plaisir. Mini coaching: exploiter ses sources de motivation 1) Bilan des valeurs 2) Les actions derrière les valeurs 3) Le bilan des activités préférées 3bis) L’association Voir aussi

Les valeurs: l’énergie renouvelable de la motivation Il fallait sans doute au coaching son jargon obscur aux oreilles du néophyte, aussi un certain nombre de termes ambigus existent, comme les valeurs. Levons cette ambiguïté car si les valeurs morales contraignent, les valeurs motrices, elles nous donnent des ailes! Les valeurs qui nous intéressent ici ne sont pas les principes moraux, intellectuels ou religieux auxquels nous adhérons (ou pas) par choix, par héritage familial et/ou par conviction. Elles sont les critères qui déterminent notre propre système de référence de ce qui est bon pour nous, de ce qui nous plaît, de ce qui nous donne envie d’agir. Le hic, c’est que nous consacrons tellement de temps à écouter Pierre Paul Jacques nous expliquer ce que nous devons faire et penser, ce qui revient à nous pousser à agir en fonction de valeurs externes et à l’encontre des nôtres; que nous ne savons parfois plus très bien quelles sont nos valeurs. Les valeurs morales Voir aussi Et vous, où aimeriez-vous vous réveiller? Aller plus loin

La lecture émotionnelle au service de la reconversion professionnelle Nous opposons souvent les émotions, le ressenti, au concret, au tangible. Pourtant, les émotions sont bien plus ancrées dans le concret qu’on ne l’imagine et dans le cadre d’un projet de reconversion professionnelle, elles peuvent être à la fois une source d’information et un critère précieux. Ou un frein, lorsqu’elles sont méconnues. Bref, la lecture émotionnelle est un outil précieux pour arriver à bon port dans nos projets professionnels. Les émotions sont souvent perçues comme des empêcheuses d’agir en rond et beaucoup d’entre nous, nourris à un cartésianisme qui les pousse à chercher leurs réponses dans le concret, le tangible, pensent que les ressentis sont du domaine de l’irrationnel. Pourtant le rôle des émotions est bien de nous fournir des messages concrets sur ce qui est bon pour nous, sur notre bien-être: ce qui le favorise et ce qui le menace (voir: la lecture émotionnelle au service du bien-être). 1- Le plaisir 2- Les états de défense aux émotions Voir aussi

Confiance en soi: la raison et les tripes Nous apprenons à privilégier la raison sur les ressentis et à nous raisonner pour minimiser des émotions comme la peur ou la colère. A tort, car nos tripes sont porteuses de messages à ne surtout pas négliger pour développer la confiance en soi. Platitude N°24ter du Grand livre des évidences: nous sommes des êtres de raison. Et cette raison est formidable: elle nous permet de réfléchir, de concevoir de grandes choses, de construire et de réaliser des projets complexes et remarquables, de faire des progrès technologiques extraordinaires, et parfois même de ne pas dire d’âneries quand nous prenons la parole dans un dîner en ville. A l’autre bout de la ligne de notre mécanique interne, il y a nos tripes. Le trac avant un entretien d’embauche? En d’autres termes croire qu’il vaut mieux se raisonner sur ses ressentis, c’est tellement peine perdue que j’ai du mal à comprendre pourquoi cette volonté dénuée de bon sens perdure. Et dans les faits, c’est totalement faux. Vous avez peur? Voir aussi

8 étapes pour gérer les périodes de doute La vie professionnelle, qu’on soit en poste, en recherche d’emploi, en reconversion, ou en création d’entreprise, nous réserve suffisamment de hauts et de bas pour que, de temps à autres, le doute insidieux s’immisce par les plus petites fissures de la confiance en soi. Et il se peut même qu’alors on se décourage, qu’on ait plus envie de rester sous la couette en mode hibernation que de prendre la moindre décision ou de poser la moindre action. Voici comment sortir du marécage en 8 étapes. Parce que le futur n’est jamais sûr, toujours en mouvement comme on dit chez les grands sages intergalactiques, aussi il est parfois moins facile de lui (de nous) faire confiance que de se mettre quelquefois à nous interroger sur le bien-fondé de ce que nous entreprenons. Et lorsque le doute s’installe, c’est toute la machine qui ralentit: on en vient à questionner chaque décision, chaque stratégie, à ressasser en boucle nos appréhensions. 1- Admettre que les tripes ont toujours raison… Aller plus loin

Related: