background preloader

Communication et désinformation à l’heure d’Internet, des réseaux sociaux et des théories du complot

Communication et désinformation à l’heure d’Internet, des réseaux sociaux et des théories du complot
P. Verluise (P. V) : Comment évaluer le rôle d’Internet dans la mondialisation et l’individualisation de l’information ? François Géré (F. G) : Toute mutation profonde de civilisation affecte le mode de vie et les comportements de l’être humain. Dans quelle mesure, jusqu’à quel point l’âge informationnel transforme-t-il l’homme d’aujourd’hui et des générations à venir ? En plein développement, l’âge informationnel se caractérise par une double transformation simultanée et étroitement interactive : l’une, la panmédiatisation, est d’ordre psycho-biologique, l’autre, le multimédia, relève de la technique et de l’économie. La panmédiatisation Elle questionne les mutations induites par l’avènement de l’âge informationnel sur l’esprit et le corps humain. La fabrication d’une nouvelle temporalité permet de disposer d’une chronologie décalée et flexible. Simultanément, des prothèses s’accolent à son corps, se branchent sur ses sens et vont même jusqu’à le pénétrer. François Géré P. F. P. F. MM.

https://www.diploweb.com/Communication-et-desinformation-a-l-heure-d-Internet-des-reseaux-sociaux-et-des-theories-du-complot.html

Related:  RessourcesS'informer : un regard critique sur les sources et modes de communication

LANCEUR D’ALERTE, HISTOIRE D’UN CONCEPT… ET DE BEAUCOUP DE COURAGE – Journalisme pensif NEWS NEWS NEWS HISTOIRE D’UNE NOTION. Les lanceurs d’alerte font l’actualité. Le 23 septembre, le procès du Mediator ou benfluorex, le médicament défectueux des Laboratoire Servier, débutera devant le tribunal correctionnel de Paris. Avec 4 500 parties civiles, 5 millions de personnes concernées, 1500 à 2000 victimes estimées, l’implication de le l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), un procès fleuve s’annonce.

L'exécution de Saïgon : quand le photographe devient l'ami du tueur Le 1er février 1968, un homme en abattait un autre dans une rue de Saïgon, et l'image de cette scène allait faire le tour du monde. A l'occasion du 50e anniversaire de cet événement, "l'Obs" vous propose de (re)découvrir l'histoire méconnue de cette photographie, parue dans le cadre de notre série sur les clichés mythiques. Ce que montre la photo L'homme au pistolet presse la détente. Le prisonnier grimace tandis que la balle s'enfonce dans son crâne et le tue. Voilà, au 500e de seconde près, le moment photographié par Eddie Adams dans une rue de Saïgon.

De l'importance des médias en temps de guerre L'information à destination du grand public est considérée comme une variable importante voire vitale par les armées et les administrations dans le déroulement d'une opération. De l'avis même de Donald Rumsfeld, la « lutte n'est pas seulement le champ de bataille », et celle-ci ne pourra être que « remportée ou perdue au tribunal de l'opinion publique » . L'utilisation massive d'unités spécialisées en PSYOPS (Psychological operations), la mise en place de services de presse et de communication comme le Coalition Press Information Center (Qatar), le Maritime Press Information Center (Bahrain) ou encore le Press Information Center (Koweït) lors des opérations en Irak en sont des exemples éloquents. « Ce qui compte, ce n’est pas ce qui s’est passé. Ce qui compte, c’est comment ça passe sur CNN » . Et comme souvent, la « bataille des idées » commence par le choix des mots à utiliser : pour paraphraser Terry Jones, « la première victime de la guerre, c'est la grammaire » .

De l'agence Havas à l'AFP : deux siècles de journalisme sur tous les fronts L'auteur de cet ouvrage publié à La Découverte, Xavier Baron, ancien rédacteur en chef de l'AFP, explique comment, en 1835, le Normand Charles-Louis Havas invente une activité nouvelle : rassembler des informations en provenance du plus grand nombre possible de pays, les traduire et les vendre. C'est ainsi que naît à Paris, dans le quartier de la Bourse, la première agence d'information, l'Agence Havas, qui deviendra, après la Seconde Guerre mondiale, l'Agence France-Presse, qui célèbre en 2014 ses 70 ans. Avant la naissance des agences de presse, l'information circulait en Europe au rythme des malles-postes et des navires. Ainsi, la mort à Sainte-Hélène, le 5 mai 1821, de Napoléon Bonaparte, l'homme le plus célèbre de son époque, ne fut connue que deux mois plus tard, rappelle Xavier Baron. Première entreprise à avoir une vision mondiale, l'Agence Havas se déploie en permanence, partout : en Crimée, comme à Paris, assiégé par les Prussiens en 1871, en Espagne pendant la guerre civile.

La presse au moment de l'affaire Dreyfus - Histoire Près de 100 000 articles ont été publiés dans la presse française sur l’affaire Dreyfus entre l’arrestation du capitaine Alfred Dreyfus en 1894 et sa réhabilitation en 1906. La presse de la Belle Epoque est alors en pleine expansion. La demande sociale liée à l’alphabétisation généralisée des Français, la demande politique issue du suffrage universel, l’offre culturelle de la presse avec les feuilletons, les faits divers, les illustrations sans cesse plus nombreuses, enfin les capacités économiques et techniques, avec les rotatives et le transport par chemin de fer, tout se conjugue pour que la presse connaisse unvif essor à la fin du XIXe siècle.

La presse Des centaines de titres Grâce à la loi sur la presse du 29 juillet 1881, très libérale, et aux progrès techniques (impressions rotatives à partir de 1872, composition mécanique par linotype française en 1887), les lecteurs disposent d'une centaine de journaux quotidiens à Paris et de 257 titres en province. Le Petit Journal se vend à un million d'exemplaires ; son supplément hebdomadaire illustré est vendu 5 centimes, avec une couverture en couleurs dès 1890. Les grands titres ont presque tous des suppléments où le ton moralisateur et la théâtralité des illustrations sont en continuité avec la littérature de colportage et inculquent le respect de valeurs modérées (P. Ory).

La carte du monde des réseaux sociaux La dernière édition de la carte du monde des réseaux sociaux datait de décembre 2010. Les chiffres évoluant très rapidement, une actualisation n’était pas de trop. C’est chose faite avec ce nouvel opus du blog Rian.ru. Facebook continue de dominer le monde, mais n’est toujours pas premier partout.

Dossier avec questions (cliquer sur le lien) : naissance et extension du réseau Internet (1h30 de travail) L'essor du web est présenté avec insistance comme permettant d'échapper aux logiques dominantes qui organisaient, avant son développement, la production et la circulation de l'information internationale. […] Le web constituerait à ce titre un nouvel espace « déterritorialisé » pour l'information, dans lequel des individus ou des collectifs, tirant parti des outils du réseau, pourraient contribuer activement, grâce à la possibilité qu'il donne de « s'émanciper de la géographie », à la diffusion à une échelle transnationale des nouvelles. […] Il est nécessaire de relativiser ces arguments […]. Mieux, on retrouve ces déséquilibres dans l'image du monde qu'offrent les grands agrégateurs d'information, tels que Yahoo ! News ou Google News.

Related: