background preloader

Critique de la lecture numérique

Critique de la lecture numérique
Paru en 2009 dans la revue Atlantic Monthly, l’article de Nicholas Carr, « Is Google making us stupid ? 1 », connut un vif succès, significatif du nouvel esprit de dissensus qui caractérise les affaires numériques. C’est probablement dans les pays de langue allemande que le débat est le plus vif, notamment autour de l’ouvrage de Susanne Gaschke sur « l’abrutissement numérique 2 ». Un an plus tard, Nicholas Carr publiait, sous le titre The Shallows : What the Internet is Doing to Our Brains 6, l’enquête et la démonstration qui sous-tendent l’article d’Atlantic Monthly. La question de la lecture L’entrée de Nicholas Carr – selon moi, le principal mérite de l’ouvrage –est la question de la lecture. D’emblée, l’auteur associe lecture et réflexion, à partir de son expérience personnelle. L’analyse de Carr, qui s’appuie sur les travaux déjà nombreux de psychologues et de cogniticiens, repose sur la notion de surcharge cognitive. La surcharge cognitive Une vision déterministe de la technique

La lecture sous clé Vous achetez un livre chez votre libraire préféré. Vous le lisez, vous l'appréciez. Vous le rangez dans votre bibliothèque. Vous achetez un livre chez votre libraire préféré. Des fictions ? Ces deux anecdotes sont rapportées par Cedric Manara, spécialiste du droit du livre numérique, lorsqu'il intervient sur le sujet. Les éditeurs et les distributeurs propriétaires des fichiers ne se privent en effet pas de contrôler l'usage et la distribution des ouvrages. Ces DRM ont évidemment pour but de restreindre les usages possibles du fichier acheté, de forcer la main aux acheteurs qui, dans l'impossibilité d'emprunter un exemplaire qui ne peut être copié ni transféré sur une autre machine, seront contraints de l'acheter. Limiter les usages et la diffusion des eBooks : une stratégie contre-productive Et la politique du contrôle de la circulation et des usages des livres numériques est-elle si rentable pour les éditeurs et distributeurs ?

Maîtriser le français : une exigence pour la réussite de tous Les résultats de l’enquête internationale PIRLS, qui mesure le niveau en compréhension de l’écrit des élèves de CM1, sont une nouvelle fois insatisfaisants. Non seulement les résultats de nos élèves sont en baisse mais ils sont également en baisse par rapport à ceux des autres pays européens qui ont participé à l’enquête. Contrairement à nous, certains d’entre eux voient leurs résultats progresser fortement. Pour n’être pas nouvelle, cette tendance n’en est pas moins une préoccupation majeure. Nous ne pouvons pas nous résoudre à ce que, enquête après enquête, la France glisse vers les profondeurs des classements. Aussi, l’acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui) par tous les élèves de notre pays est un impératif au coeur des politiques d’éducation. Jean-Michel Blanquer Ministre de l'Éducation nationale PIRLS-2016 : la baisse de la maîtrise du français par les élèves Présentation de l'étude Des résultats préoccupants [Infographie] PIRLS 2016

Convertisseur ePub en ligne Erreur : le nombre d'entrées a dépassé la limite de 10. Pour continuer, vous devez mettre à niveau votre compte : Erreur : la taille totale du fichier a dépassé la limite de 75 MB. Erreur : la taille totale du fichier a dépassé la limite absolue de 8GB. Pour les comptes payants, nous offrons : Utilisateur Premium Jusqu'à 8GB de taille totale de fichier par conversion 200 fichiers par conversion Une vitesse de conversion haute priorité Des pages totalement exemptes d'annonces publicitaires Une garantie de remboursement Nous ne sommes pas autorisés à télécharger des vidéos YouTube. Devoirs faits : un temps d'étude accompagnée pour réaliser les devoirs Principaux de collège : téléchargez le vademecum pour tout savoir sur Devoirs faits Principes pédagogiquesPiloter l’élaboration du projet et sa mise en œuvreOrganiser Devoirs faits dans l’établissementConduire les séancesLes apports du numériqueLa relation avec les famillesFormation des intervenants dans le cadre de Devoirs faitsLes élèves en situation de handicapetc. Télécharger le vademecum à destination des principaux de collège Le travail personnel des élèves : un facteur de réussite au collège Le travail personnel des élèves est décisif pour la réussite de leurs apprentissages et de leur scolarité. Le dispositif "Devoirs faits" permet d’améliorer la synergie entre les temps de classe et les devoirs. Il offre aux équipes l’occasion de rendre explicites les attendus des "devoirs" pour les élèves et pour leurs familles. Qu’est-ce que le dispositif Devoirs faits ? Cette offre est conçue en fonction des besoins des élèves, de façon à : Un temps dédié à la réalisation des devoirs

Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment Tableau interactif, ordinateur, tablette : le numérique pénètre les écoles. Ces nouveaux outils servent-ils l’apprentissage et la pédagogie ? Ou les intérêts commerciaux des géants de l’Internet et de l’électronique ? Roberto Casati, philosophe spécialiste des sciences cognitives, s’interroge sur les conséquences de ces technologies. Selon lui, elles altèrent nos capacités à lire avec attention, à se concentrer. Basta ! Roberto Casati [1] : D’après des spécialistes de la lecture comme Maryanne Wolf [2], les enfants qui appartiennent à des familles qui les font lire ou leur lisent des livres ont un lexique presque double, vers leurs dix ans, par rapport aux enfants qui n’ont pas ce privilège. Les élèves qui utilisent les outils numérique dans l’apprentissage ont-ils de meilleurs résultats scolaires ? Il n’y a pas une réponse uniforme. Que l’innovation n’est pas une valeur en elle-même. Dès que vous considérez l’enseignant comme une courroie de transmission, les jeux sont faits.

Année scolaire 2017-2018 : pour l'École de la confiance L'École de la confiance : extrait de la conférence de la presse La confiance, ingrédient principal pour faire réussir les enfants La confiance est la clef du bon fonctionnement d'une société ; elle est aussi la clef du bon fonctionnement de l'École. La République d'abord, qui doit garantir à chaque élève qu'il quittera l'école primaire en maîtrisant les savoirs fondamentaux, c'est-à-dire la capacité à lire, écrire, compter qui s'accompagne d'une compétence sociale dont le socle est le respect d'autrui. Les excellences ensuite. La bienveillance enfin. Une commune philosophie traverse l'ensemble des mesures prises pour cette rentrée 2017 : l'esprit de liberté. Ce cercle vertueux de la confiance c'est ce que nous enclenchons dès cette rentrée et que nous poursuivrons durant tout le quinquennat avec tous ceux qui partagent une volonté commune de faire réussir les élèves. . Jean-Michel Blanquer Ministre de l'Éducation nationale Priorité à l'école primaire : extrait de la conférence de presse

Des réservoirs de livres numériques Titres libres de droit ou issus du domaine public Livres en texte intégral Des incontournables : Gallica ebooks : : Livres classiques, numérisés à partir des originaux (donc avec le cas échéant les illustrations), au format epub. Gutenberg project livres numériques, revus et corrigés par des volontaires Wikisource : Des réservoirs constitués par des académies : Je Lis Libre : des livres gratuits pour les 10-14 ans, CRDP d’Alsace : Selinum, serveur de livres numériques de l’académie de Bordeaux : ABU, la bibliothèque universelle : Athena : Bibebook : éditeur de livres numériques sous creative commons, Bouquineux : Ebooks libres et gratuits : Gallica: Gallica

Ensemble pour un pays de lecteurs Le ministère de l'Éducation nationale, en lien avec le ministère de la Culture, souhaite mener une campagne ambitieuse de mobilisation pluriannuelle en faveur du livre et de la lecture pour susciter l'envie de lire chez les enfants et les jeunes. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la priorité donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui), notamment pour les plus fragiles. Aujourd'hui, 20 % des élèves maîtrisent mal les savoirs fondamentaux à la sortie de l'école primaire. C'est la source d'une grande partie des inégalités que nous connaissons dans notre pays. C'est pourquoi, conformément aux engagements du Président de la République, nous faisons preuve d'un volontarisme politique pour traiter à la racine la difficulté scolaire. L'École transmet l'essentiel : l'apprentissage et le goût de la lecture. En complément, nous voulons mobiliser les associations, les familles, les institutions et l'ensemble de la société.

Tablettes à l'école : « Il ne faut pas se contenter de picorer » Il est un collège en France où les écoliers ne plient plus sous les 10 kilos de leur sac à dos. A Meung-sur-Loire (Loiret), les 510 élèves de l’établissement Gaston Couté ont troqué leurs manuels scolaires contre une tablette. L’objet, que les plus jeunes sont censés garder de la sixième à la troisième, est configuré selon leur niveau et leurs options. Il permet de transférer un exercice réalisé par l’élève derrière son pupitre sur le tableau blanc interactif ou sur la tablette du professeur. Unique en France, l’expérience a conquis enseignants et élèves. Les échos provenant de l’étranger, notamment du Québec où 10 000 écoliers sont déjà équipés, confortent leur enthousiasme. Apprend-t-on aussi bien sur une tablette que dans un manuel scolaire ? Tout dépend de la manière dont la tablette est utilisée. Mais les yeux fatiguent plus vite sur écran... En effet. Quelles autres précautions faut-il prendre pour favoriser la concentration ? La mémorisation est-elle moins forte sur Internet ? Oui.

Related: