background preloader

N° 553 - Pédagogie de l’oral

N° 553 - Pédagogie de l’oral
Accueil > Publications > Les dossiers des Cahiers > N° 553 - Pédagogie de l’oral Coordonné par Peggy Colcanap et Hélène Eveleigh mai 2019 L’oral a le vent en poupe ! Quels outils utiliser pour aider les élèves à apprendre par ce biais ? Comment provoquer la prise de parole en classe ? Commander ce numéro Notre prochain numéro L’économie à l’école L’économie, c’est à la fois un enseignement et un environnement. Related:  Grand OralGrand oral au Lycée La Martinière DuchèreOralSlam - Théâtre - Voix

Ifé - Veille et analyses Développer l'esprit critique par l'argumentation : de l'élève au citoyen n°108, février 2016 portrait Auteur(s) : Marie Gaussel Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : On assiste depuis quelques années à un intérêt grandissant pour les pratiques argumentatives dans l’école. Abstract : There is a renewed interest in the teaching of argumentative methods in French schools since the new curriculum was published in 2015 in which a large part was dedicated to the teaching of moral values and civic duties.To develop a capacity to understand and judge by oneself is not something one can acquire on one's own.We present, in this Dossier an overview of the way critical thinking is tackled in the classroom and the consequences on learning and teaching. Pour citer ce dossier : Marie Gaussel (2016).

L’apprentissage de l’oral, un enjeu de société Entretien avec Cyril Delhay, professeur d’art oratoire à Sciences Po Paris, auteur du rapport « Faire de l’oral un levier d’égalité des chances » publié en juin dernier et de L’Art de la parole Septembre 2019 – 10 minutes L’oral a longtemps été vu comme l’un des deux piliers de l’éducation. En quoi est-ce un véritable enjeu de le réintroduire aujourd’hui à l’école, et quels changements en termes de formation des élèves et des enseignants cela induit-il ? Peut-on enseigner l’oral ? Dans la formation de l’honnête homme depuis le XVIIe siècle, il y a deux « jambes » : l’écrit et l’oral. Comment doit-on s’y prendre pour en enseigner les techniques ? Il est toujours très instructif de remonter aux sources de l’Antiquité. Vous dites que l’oral est une action physique ? La mobilisation des ressources physiques est la pierre angulaire de son apprentissage, non évidemment une fin en soi, mais un préalable sans lequel on laissera l’élève désorienté. Qu’entendez-vous par « propos personnel » ?

Emmanuelle Floury : A l’école de l’attention et de la créativité Et si on travaillait l’oral pour développer aussi les compétences d’écoute ? Et si on travaillait l’oral aussi par la créativité ? Professeure de français au lycée Chevrollier à Angers, Emmanuelle Floury a mené un projet en ce sens avec ses BTS 1ère année. Les étudiant.es sont invité.es à écouter et analyser une fiction radiophonique de trois minutes, disponible en ligne, qui raconte l'arrivée d'un nouvel employé sur son lieu de travail. Dans quel contexte avez-vous mené cette activité ? J'enseigne en BTS industriel depuis quelques années et le début d'année est souvent problématique, ou en tout cas délicat : il y a d'abord la difficulté de créer un groupe classe, alors que la moitié des étudiants viennent de bac professionnels, l'autre surtout de filières STI2D, avec aussi parfois des parcours plus sinueux (nous avons régulièrement des éudiants en reconversion, envoyés par le GRETA). Comment avez-vous amené les étudiants à s’approprier cette fiction sonore ?

L'art de parler (dossier) Mensuel N° 312 - Mars 2019 Savoir s’exprimer de manière claire et convaincante a toujours constitué une qualité humaine essentielle. Dans la Grèce antique, les sophistes érigèrent les bases de l’éloquence dans le but de mieux persuader les auditoires des assemblées politiques et lors des procès en justice. La quête de la vérité n’était pas leur objectif premier. Ils furent d’ailleurs sévèrement critiqués par les philosophes Socrate et Platon qui cherchaient avant tout à révéler le vrai par le discours. C’est dans cette tension entre vérité et persuasion que s’est construit l’art oratoire. Aujourd’hui, il ne s’agit plus nécessairement de monter à la tribune pour haranguer les foules. 20 ateliers de slam poésie Parce que la poésie a un rôle décisif à jouer à l’école, qu’elle a vocation à rencontrer et à séduire tous ceux qui ont affaire avec la langue, les auteurs font le pari de s’appuyer sur celle-ci pour s’adresser en particulier aux élèves en prise avec des difficultés scolaires au cycle 3 ainsi qu’au collège. Après une présentation de l’histoire, de l’esprit et du mode d’emploi des ateliers de slam (qui sont tournés vers la performance), cet ouvrage propose un groupement de textes sur le thème du voyage permettant, dans un premier temps, de faire découvrir aux élèves les principales règles de versification et de prosodie. Suivent 20 ateliers concrets de slam poésie, qui sont autant d’expériences d’écriture et de performance poétiques : Un glossaire poétique complète l’ensemble.

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie Considérer l’oral comme un objet d’enseignement peut paraitre incongru dans la mesure où savoir parler procède des acquis spontanés et non des apprentissages organisés. L’école s’est donc donné traditionnellement pour mission principale de faire entrer les enfants dans la culture de l’écrit. Pour cette raison, l’oral joue un rôle non négligeable dans le déterminisme scolaire car c’est un puissant marqueur social dont les effets sont difficiles à masquer.

Français - Français cycle 3 - L'oral dans les disciplines Les échanges oraux, massivement présents à toute heure de classe, à l'école et au collège, à un rythme si soutenu qu'on a pu parler avec humour d'« effet TGV » (Jean-Pierre Astolfi, L'école pour apprendre) restent encore une pratique « transparente », un allant-de-soi dont la qualité et l'efficacité dépendraient du savoir-faire de l'enseignant et de l'attention des élèves. Ils font l'objet d'une évaluation souvent intuitive (on parle de la « participation » des élèves), sauf en langues vivantes où les compétences orales sont formulées, enseignées et évaluées précisément. Le nouveau socle commun et les programmes de 2016 proposent d'aller plus loin. Ils réaffirment que tous les enseignements s'appuient sur, et développent, des compétences d'expression, de communication et d'élaboration de la pensée à l'oral. Les moments où va s'exercer ce travail sur l'oral sont de deux sortes. Littérature Sciences Enseignement moral et civique (À venir) Éducation physique et sportive Mathématiques

TraAM 2019 : se préparer à l’oral de contrôle - Histoire-géographie - Éduscol Une séance proposée par l’académie de Reims dans le cadre des TraAM 2018-2019 sur la thématique « Différenciation pédagogique et production orale ». En histoire-géographie, le thème choisi pour les travaux académiques mutualisés (TraAM) 2018-2019 est « Différenciation pédagogique et production orale en histoire et en géographie au collège, au lycée et au lycée professionnel ». Que ce soit dans les situations pédagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome, guidé, dans la classe et hors la classe, les TraAM sont ainsi l’occasion de tester la pertinence de démarches pédagogiques et de ressources, de services, d’outils associés. Le bilan de cette première année de travaux sera prochainement disponible sur la page du portail national consacrée aux TraAM. La thématique des TraAM histoire et géographie pour l’année 2018-2019 est reconduite en 2019-2020. Autre actualité en lien : TraAM 2018 : découvrir et faire découvrir la Renaissance (publié le 24.04.2019)

Comment écrire un haiku ? Vous trouverez ici quelques pistes pour écrire des haïkus en français. Ce n'est pas un manuel précis qu'il faut suivre à la lettre. La démarche est très personnelle, alors si quelque chose vous dérange, n'hésitez pas à le laisser de côté où à l'adapter. La structure Un haïku japonais traditionnel comporte 17 sons ( qu'on appelle mores ). la première avec 5 syllabes, la dexièume avec 7 syllabes,la troisième avec 5 syllabes. Un haïku ne comporte pas forcément de rime. Il peut aussi comporter une césure, qui servira à juxtaposer deux idées. Exemple de poème de Bashō avec une césure : azalées de roche colorées par les larmes – coucou rouge Le sujet Voici quelques pistes pour trouver le sujet pour écrire votre haïku. La haïku est une image instanée, un court instant, mais qui doit être fort en émotion.

L’histoire de la didactique de l’oral, un observatoire de questions vives de la didactique du français 1Faire un bilan sur l’évolution des réflexions didactiques sur l’oral, leur histoire et leurs difficultés est un observatoire privilégié, parfois cruel, des problèmes auxquels est confrontée de façon plus générale la didactique du français. On peut considérer les questions d’oral comme une sorte de révélateur des dilemmes, des conditions à respecter pour être audible, des paramètres à prendre en compte qui concernent aussi, quoique de façon moins tendue, d’autres domaines de la didactique du français. 1 NONNON, E. (1999) : « L’enseignement de l’oral et les interactions verbales en classe : champs de (...) 3Ces moments de mise en avant de l’oral dans le paysage didactique sont toujours liés à des enjeux politiques et fortement chargés sur le plan axiologique. Comme le disait Chevalier, la question de l’oral resurgit quand l’école est confrontée à une crise et s’interroge sur ses missions sociales. 5Ces postulats ont été objet à cette époque d’une large controverse.

Français - Français cycle 3 - L'oral d'élaboration Enjeux et problématiques Le langage oral n'est pas seulement un moyen de communication, d'expression, il est aussi, notamment à l'école, un outil d'élaboration de la pensée, des savoirs, de construction de soi, un moyen d'apprendre. Tout comme l'écrit, certains usages de l'oral permettent de développer des habiletés cognitives : argumentation, décentration, esprit critique, problématisation, conceptualisation, etc. Ces formes d'oral réflexif instaurent le questionnement des expériences, des textes, des phénomènes et visent à transformer les objets du monde en objets d'étude et de savoirs. Toutes les pratiques d'oralité ne se valent pas pour apprendre à l'école. Exemples de séance Premières indications de mise en œuvre pédagogique Comment faciliter l'émergence des représentations des élèves ? Il est important de permettre aux élèves de verbaliser et réfléchir sur leurs représentations au début d'une séance d'apprentissage. 1. 2. 3.

Mon DM en 180 secondes – CARDIE Nancy Metz Mon DM en 180 secondes En participant au dispositif « Ma thèse en 180 secondes » avec ses élèves, Mme Tarby-Bonnard, professeure de mathématiques au Lycée Georges Baumont de Saint-Dié-des-Vosges, a eu l’idée de renouveler son approche des DM, les devoirs maisons. Partant du constat que l’approche traditionnelle n’est plus pertinente, l’ajout d’une contrainte de temps est l’assurance du développement de la créativité pour les élèves qui doivent apprendre à synthétiser leurs connaissances et expliquer de façon vulgarisée ce qu’ils ont compris. L’autre aspect innovant du projet est de leur faire parler les mathématiques, et de les entrainer à l’oral dans une discipline où l’on se contente souvent de l’écrit. Plus d’informations concernant cette action innovante dans notre vidéo et sur la fiche projet ci-jointe. > Consultez la fiche informative sur l’action

L’atelier slam comme exemple de relation d’interdépendance et de complémentarité entre l’écriture et l’oralité 1Le slam est « une expression mixte, qui associe étroitement l’oral et l’écrit et invite à s’interroger sur le rapport entre les deux, en montrant comment l’un agit sur l’autre » (Manca, 2010, p. 312). C’est ce que nous proposons de faire à travers l’analyse d’ateliers slam menés en contexte scolaire, présentée dans cet article. En effet, l’atelier slam, souvent appelé « atelier d’écriture », constitue l’un des lieux où cette relation se donne à voir de manière flagrante. 2Dans son rapport datant de 2000 sur la littératie des adultes, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) définissait celle-ci comme une « aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. » (Organisation de coopération et de développement économiques, 2000, p. 10). Elle définit le volet oral de la littératie ainsi : 6 C. 13 H.

L'enseignement de l'oral et les interactions verbales en classe : champs de référence et problématiques - Aperçu des ressources en langue française par NONNON Elisabeth, 1999 universitaires et professionnelles et les enseignants ne disposent pas sur ce point de savoirs de référence constituant l'amorce d'une culture didactique commune. Malgré ces affirmations de principe, sous-tendues à la fois par un effet d'évidence et des tensions fortes non explicitées, la place de l'oral et son apprentissage ont été occultés pendant des années. Le peu d'études consacrées précisément à l'oral ont rencontré peu d'écho : le décalage avec les travaux didactiques sur la lecture et l'écriture est flagrant, comme le soulignait Ropé en 1990 (de 1980 à 1990 les recherches sur l'oral sont passées de 25 % à 10 % des recherches en didactique du français). Même s'il faut parler plus de résurgence que d'émergence, l'importance prise récemment par la demande de l'institution et des enseignants concernant la maîtrise de l'oral, l'essor des préoccupations théoriques relatives à la verbalisation et aux interactions constituent cependant un élément nouveau.

Related: