background preloader

N° 553 - Pédagogie de l’oral

N° 553 - Pédagogie de l’oral
Accueil > Publications > Les dossiers des Cahiers > N° 553 - Pédagogie de l’oral Coordonné par Peggy Colcanap et Hélène Eveleigh mai 2019 L’oral a le vent en poupe ! Quels outils utiliser pour aider les élèves à apprendre par ce biais ? Comment provoquer la prise de parole en classe ? Commander ce numéro Notre prochain numéro L’économie à l’école L’économie, c’est à la fois un enseignement et un environnement.

https://www.cahiers-pedagogiques.com/No-553-Pedagogie-de-l-oral

Related:  Grand OralGrand oral au Lycée La Martinière Duchère

L’apprentissage de l’oral, un enjeu de société Entretien avec Cyril Delhay, professeur d’art oratoire à Sciences Po Paris, auteur du rapport « Faire de l’oral un levier d’égalité des chances » publié en juin dernier et de L’Art de la parole Septembre 2019 – 10 minutes L’oral a longtemps été vu comme l’un des deux piliers de l’éducation. En quoi est-ce un véritable enjeu de le réintroduire aujourd’hui à l’école, et quels changements en termes de formation des élèves et des enseignants cela induit-il ? Peut-on enseigner l’oral ?

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie Considérer l’oral comme un objet d’enseignement peut paraitre incongru dans la mesure où savoir parler procède des acquis spontanés et non des apprentissages organisés.

Français - Français cycle 3 - L'oral dans les disciplines Les échanges oraux, massivement présents à toute heure de classe, à l'école et au collège, à un rythme si soutenu qu'on a pu parler avec humour d'« effet TGV » (Jean-Pierre Astolfi, L'école pour apprendre) restent encore une pratique « transparente », un allant-de-soi dont la qualité et l'efficacité dépendraient du savoir-faire de l'enseignant et de l'attention des élèves. Ils font l'objet d'une évaluation souvent intuitive (on parle de la « participation » des élèves), sauf en langues vivantes où les compétences orales sont formulées, enseignées et évaluées précisément. Le nouveau socle commun et les programmes de 2016 proposent d'aller plus loin. Ils réaffirment que tous les enseignements s'appuient sur, et développent, des compétences d'expression, de communication et d'élaboration de la pensée à l'oral. Les moments où va s'exercer ce travail sur l'oral sont de deux sortes.

L’histoire de la didactique de l’oral, un observatoire de questions vives de la didactique du français 1Faire un bilan sur l’évolution des réflexions didactiques sur l’oral, leur histoire et leurs difficultés est un observatoire privilégié, parfois cruel, des problèmes auxquels est confrontée de façon plus générale la didactique du français. On peut considérer les questions d’oral comme une sorte de révélateur des dilemmes, des conditions à respecter pour être audible, des paramètres à prendre en compte qui concernent aussi, quoique de façon moins tendue, d’autres domaines de la didactique du français. 1 NONNON, E. (1999) : « L’enseignement de l’oral et les interactions verbales en classe : champs de (...) 3Ces moments de mise en avant de l’oral dans le paysage didactique sont toujours liés à des enjeux politiques et fortement chargés sur le plan axiologique. Comme le disait Chevalier, la question de l’oral resurgit quand l’école est confrontée à une crise et s’interroge sur ses missions sociales.

Français - Français cycle 3 - L'oral d'élaboration Enjeux et problématiques Le langage oral n'est pas seulement un moyen de communication, d'expression, il est aussi, notamment à l'école, un outil d'élaboration de la pensée, des savoirs, de construction de soi, un moyen d'apprendre. Tout comme l'écrit, certains usages de l'oral permettent de développer des habiletés cognitives : argumentation, décentration, esprit critique, problématisation, conceptualisation, etc.

L'enseignement de l'oral et les interactions verbales en classe : champs de référence et problématiques - Aperçu des ressources en langue française par NONNON Elisabeth, 1999 universitaires et professionnelles et les enseignants ne disposent pas sur ce point de savoirs de référence constituant l'amorce d'une culture didactique commune. Malgré ces affirmations de principe, sous-tendues à la fois par un effet d'évidence et des tensions fortes non explicitées, la place de l'oral et son apprentissage ont été occultés pendant des années. Le peu d'études consacrées précisément à l'oral ont rencontré peu d'écho : le décalage avec les travaux didactiques sur la lecture et l'écriture est flagrant, comme le soulignait Ropé en 1990 (de 1980 à 1990 les recherches sur l'oral sont passées de 25 % à 10 % des recherches en didactique du français).

Faciliter la prise de parole en classe : supports, activités et gestion de l’espace 1Dans l’enseignement-apprentissage des langues vivantes, l’aspect émotionnel est assez peu mis en avant dans les publications didactiques. Pourtant, cela peut être un élément essentiel pour la réussite de l’apprentissage. 2Les émotions jouent effectivement un grand rôle dans la réussite ou l’échec de l’apprenant car elles vont l’influencer de plusieurs manières. Enseigner l’oral en classes hétérogènes : quelle ingénierie didactique ? 1À l’heure actuelle, les enjeux d’une école inclusive amènent les professionnels de l’éducation à interroger les aménagements à mettre en place dans l’enseignement ordinaire pour que tous les élèves continuent d’apprendre en classe, en dépit de leurs difficultés. L’école inclusive suppose que tous les apprenants ont leur place de plein droit, ce qui implique un changement majeur de perspective ; on a longtemps cru que les interventions orthopédagogiques (avec un logopédiste, par exemple) en dehors de la classe étaient la seule solution aux problèmes des élèves en difficultés. On sait maintenant que l’enseignement en classe ordinaire a un rôle indispensable à jouer pour lutter contre l’échec scolaire.

Épreuve orale dite « Grand oral » de la classe de terminale de la voie générale à compter de la session 2021 de l'examen du baccalauréat Cette note de service est applicable à compter de la session 2021 du baccalauréat pour l'épreuve orale terminale (dite épreuve du Grand oral), telle que définie par les arrêtés du 16 juillet 2018 relatifs aux épreuves du baccalauréat général et du baccalauréat technologique. Définition et objectifs Épreuve orale Durée : 20 minutes Préparation : 20 minutes Et si l’oral pouvait permettre de réduire les inégalités ? 1 Voir les articles de Laparra (2008), de Nonnon (2001-2002), par exemple. 2 Cf. les recherches d’Escol et de RESEIDA. 1De nombreux articles depuis plusieurs décennies ont déjà été écrits sur la question de l’oral et de son enseignement d’un point de vue tantôt didactique, tantôt linguistique1, beaucoup plus rarement, voire exceptionnellement d’un point sociolinguistique ou de sociologie du langage. Pour cette raison, les lignes qui suivent s’inscrivent dans une réflexion sur les inégalités scolaires et sociales liées aux usages de la langue et du langage dans le cadre des apprentissages scolaires. Même s’il ne s’agit pas à proprement parler de rendre compte de recherches, ces lignes reposent sur des observations de pratiques de classes aux différents niveaux de la scolarité, observations longues et réitérées et sur des analyses de production écrites et orales d’élèves2.

Comment apprendre aux enfants et ados à parler en public ? Que l’auditoire soit vaste ou restreint, peu importe, le stress, la boule au ventre, les mains moites vous accompagnait à chaque prise de parole… Parler en public, un cauchemar éveillé, une phobie, un grand stress pour la plupart d’entre nous… Quelles sont les règles fondamentales de l’éloquence et de la rhétorique ? Souvenez-vous… Quand l’instituteur ou le prof vous appelez au tableau, pour réciter un poème, une leçon, présenter un exposé. Vous souffriez peut-être de glossophobie… Cette peur très partagée de parler devant un public… Dans un pays qui a trop longtemps négligé la prise de parole, comment donner le goût de l’oral aux enfants et aux adolescents ?

Travailler l’oral avec le numérique Travailler l’oral avec vos élèves peut prendre différentes formes, de la simple prise de parole en classe, jusqu’à des tâches plus ambitieuses. Les contours du Grand oral du bac ayant été dévoilés cette semaine, nous en profitons pour vous proposer un éclairage sur le sujet, devenu un enjeu pédagogique majeur. Si vous êtes enseignant(e) au lycée, vous pouvez télécharger nos fiches sur les étapes du Grand oral et sur les critères d’évaluation par ici. Dans cet article, nous évoquons en particulier les possibilités qu’offre le numérique pour travailler l’oral de façon innovante et efficace. De nombreuses applications sur tablettes, smartphones ou ordinateurs permettent de s’enregistrer, de créer un reportage radiophonique, de monter une vidéo, etc. Dans cet article, nous définirons les possibilités offertes par ces outils et vous pourrez en découvrir quelques-uns grâce à nos sélections.

mongrandoral @ac-versailles Vous avez des questions... ? Pourquoi cette nouvelle épreuve orale terminale ? L’intérêt c’est d’apprendre à s’exprimer dans un français adapté et précis, être capable de porter une idée et d’argumenter en s’appuyant sur des connaissances devant un auditoire. Ce sont des compétences indispensables dans la vie personnelle et professionnelle.

Analyse du rapport de Cyril Delhay / La Page des Lettres Notes prises et mises à disposition par Mélanie Genevois. Le rapport Les points essentiels soulignés par le rapport À retenir

Related: