background preloader

Laboratoire culture et dveloppement durable

Laboratoire culture et dveloppement durable
Finalités Dans le contexte des besoins liés à un développement durable, c’est-à-dire aux nouveaux équilibres à construire et à entretenir entre les dimensions environnementale, sociale, économique et culturelle, il nous est apparu nécessaire d’ouvrir un espace mutualisé de ressources et d’initiatives afin d’accompagner les mutations et de développer une nouvelle vision du rôle de la culture dans la société. Nous avons souhaité initier un processus de réflexion collective sur les enjeux de la culture vis-à-vis du développement durable et en particulier dans les agendas 21 locaux. Elle entend favoriser l’émergence d’idées et d’actions concrètes, conforter les démarches qui s’engagent ou sont déjà engagées et donner des pistes pour de nouvelles formes de projets ou de politiques publiques. Le labo comme acteur Le laboratoire « culture et développement durable » constitue un noyau de personnes et de structures qui viendront en appui d’une démarche d’élargissement du questionnement.

Soyons ralistes, demandons l'impossible Categories | Entretiens Dans les coulisses des supermarchés 6 mars 2014 dans Entretiens par Reseau culture 21 Rencontre dans le cadre du Cabaret de l’Union, en partenariat avec la Condition publique. Le vendredi 21 mars, la Condition publique, Roubaix. Dans un monde du travail en pleine tertiarisation le supermarché est devenu l’emblème d’une forme ambivalente de démocratisation dans l’accès aux produits de grande consommation ainsi qu’un espace de production de nouvelles formes et organisations du travail. En savoir plus Les droits culturels ou la dynamique du sens 10 août 2013 dans Entretiens, Ressources par Reseau culture 21 Entretien avec Patrice Meyer-Bisch, Philosophe, coordonnateur de l’Institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme (IIEDH) et de la Chaire UNESCO pour les droits de l’homme et la démocratie, Université de Fribourg ; fondateur de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels (programme de l’IIEDH). La coopération à tous les étages Entretien avec Frédéric Ménard,

Quelques défis pour la prochaine décennie A l’occasion de ses 10 ans, l’excellent magazine américain The Chronicle of Higher Education a posé la question à des universitaires et experts de savoir quels seront les défis des 10 années à venir. Observons les plus significatifs… Libérer l’innovation Pour Steven Landsburg, professeur d’économie à l’Université de Rochester, il va être temps de passer de l’idée au travail. « L’idée que les idées doivent être libres pourrait bien être l’idée phare de la prochaine décennie« , car elle prend une nouvelle importance. L’innovation est étouffée par le droit de la propriété intellectuelle dont le respect mobilise beaucoup de ressource et engendre une sous-utilisation des innovations les plus radicales. Une idée qui n’est pas si simple à défendre dans le contexte libéral américain, notamment quant aux modalités possibles de mise en oeuvre. Briser les disciplines Le recyclage au niveau des éléments Pour Saleem H. L’étude objective de la subjectivité L’impact social de l’ADN

Présentation de l'activité - l'Echangeur Le lieu La compagnie Public Chéri a été créée à Bagnolet en 1990, le Théâtre L’Echangeur a ouvert ses portes au public en mars 1996. Créé, géré et animé par la compagnie Public Chéri, L’Echangeur s’est affirmé rapidement comme un lieu de création, de diffusion et de pratiques artistiques amateurs ouvert aux esthétiques de son temps. Il cherche à inscrire son action dans un environnement géographique immédiat (Bagnolet et villes limitrophes) tout en s’ouvrant à des collaborations et des problématiques transnationales. Depuis 1996 ans, la compagnie Public Chéri / l’Echangeur est simultanément : Lieu de résidence permanente de Public Chéri : la compagnie y fabrique et y représente ses créations professionnelles. Lieu de diffusion de spectacles pluridisciplinaires : (théâtre, danse, musique, vidéo, arts plastiques…) La vitalité et l’originalité du projet artistique de L’Echangeur/Cie Public Chéri résident dans une large mesure dans la coexistence et la mise en relation de ces trois activités :

La thorie du tout: [Billet] Trait MES : Signature de la version dfinitive ! Ce traité (5) devrait entrer en vigueur en Juillet 2012, soit un an avant la date prévue initialement. De plus, certaines modalités devront être discutées lors du Conseil du 1er Mars 2012. A en lire la "factsheet" (6), il y a 6 changements majeurs depuis la première version ... 1) L'adaptation aux dernières "technologies" On se retrouvait à l'origine dans une situation "bizarre" avec un MES qui devait prendre le relais d'un FESF finalement beaucoup plus efficace que lui. Ainsi, la nouvelle version du traité inclue : On a donc dépoussiéré la version initiale pour la rendre finalement aussi opérationnelle sinon plus que le FESF. 2) Des meilleures conditions d'assistance Par opposition à la version initiale, la version définitive ne contient plus d'annexes dans lesquelles sont pré-définies les structures des prêts (les prix qu'on accord aux Etat à qui le MES prête de l'argent). 3) Accroissement de la conditionnalité des assistances 4) Décisions potentiellement prises à la majorité Notes :

La Transfo | Le nouveau programme de la 27e Région About Want to let people share and use your photographs, but not allow companies to sell them?Looking for access to course materials from the world’s top universities?Want to encourage readers to re-publish your blog posts, as long as they give you credit?Looking for songs that you can use and remix, royalty-free? If you answered yes to any of the questions above, then you should learn more about Creative Commons. What is Creative Commons? Creative Commons is a nonprofit organization that enables the sharing and use of creativity and knowledge through free legal tools. Our free, easy-to-use copyright licenses provide a simple, standardized way to give the public permission to share and use your creative work — on conditions of your choice. Creative Commons licenses are not an alternative to copyright. What can Creative Commons do for me? If you’re looking for content that you can freely and legally use, there is a giant pool of CC-licensed creativity available to you. Our mission Our vision

Simple comme bonjour Depuis maintenant un bonne année, ma prise de conscience s'est accélérée au rythme du visionnage de vidéos, de lectures de documents et des contacts fructueux avec de nombreux interlocuteurs compétents dans leur domaine, intéressants ou critiques. Des connexions inattendues se sont produites entre différents thèmes que j'ai pu aborder sur ce blog, et ont fini par construire un ensemble cohérent qui a fait la lumière sur pas mal de choses qui me restaient inconnues. Dans le même temps, j'ai réalisé que sur ce blog, et sur le web en général, nous prêchions dans le désert ou au contraire entre convaincus, et qu'il était utile maintenant de sortir dans la vraie vie et de frotter ces nouvelles convictions à la réalité du terrain, et confronter ces théories à des gens qui n'ont pas accès, pas le temps, pas l'envie de le faire sur internet. J'ai mis ça en ligne sur la plateforme de publication Lulu, sous deux formes : Mais de quoi ça parle, me direz-vous ?

l'association L’association Ars Industrialis a été créée le 18 juin 2005 à l’initiative du philosophe Bernard Stiegler. Dans le Manifeste rendu public i à cette occasion, elle se présente comme une « Association internationale pour une politique industrielle de l’esprit i ». Son premier motif de constitution est le fait qu’à notre époque, la vie de l’esprit, selon les mots d’Hannah Arendt, a été entièrement soumise aux impératifs économiques, et aux impératifs des industries culturelles, et des industries de l’informatique et des télécommunications. Ce secteur peut être défini comme celui des technologies de l’esprit. Ars Industrialis est une association culturelle dans le sens le plus traditionnel du terme : les premières activités de ses membres comme de ses animateurs sont l’étude et la réflexion, individuelle et collective, le mûrissement et l’échange de points de vue. L’activité intellectuelle est centrale dans l’organisation et le fonctionnement de l’association.

Ecolo-Info Vos Messages Q&amp;R Espace Questions/Réponses Express Bonjour à tous et bienvenue sur l’espace Questions/Réponses d’Ecolo-Info, L’espace message de la barre d’outils ne nous satisfaisait plus: les anciens messages ne restaient pas en ligne, la mise en page était impossible, et l’identification des auteurs des messages difficile… Par conséquent, nous avons décidé de créer un espace d’échange spécifique sur le site d’Ecolo-Info. En attendant que le système soit prêt, voilà quelques recommandations simples pour vous y retrouver: Comme les échanges s’effectuent ici par commentaires, les messages les plus récents sont en bas de page,N’hésitez pas à mettre le sujet de votre message en lettres capitales avant d’annoncer le contenu,Restez polis SVP, autrement nous n’hésiterons pas à supprimer tout simplement le message…Vous pouvez utiliser les balises pour mettre en avant les passages importants de votre demande/information: <b>message en gras</b>, <br> pour passer à la ligne, <em>message en italique</em>…

Anna Halprin and "Breath Made Visible" I've never thought of myself as a particularly good dancer. I dropped out of ballet after one lesson and these days I only feel comfortable on the dance floor after a couple of drinks. I often forget -- as many of us do -- that dance is has the power to transcend these narrow conceptions. No one understood this better than Anna Halprin, who radically expanded the ideas of what dance could be: "I've always said dance is the breath made visible and that covers about everything because once you stop breathing and the breath is no longer visible, you stop moving." Anna Halprin is an American dance pioneer who redefined the notion of modern art with her belief in dance's power to teach, heal, and transform at all ages of life. Gerber wrote: When people who knew of Anna heard that I was making a movie about her, they became very excited and emotional. If you can't make it to our event in Boston, you can look for other screenings on the film's website.

Related: