background preloader

Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?
Créé en 1947, l’INRS est une association loi 1901. Il est géré par un Conseil d'administration paritaire constitué de représentants des organisations des employeurs ou des salariés. Organisme généraliste en santé et sécurité au travail, l’INRS intervient en lien avec les autres acteurs institutionnels de la prévention des risques professionnels. Il propose des outils et des services aux entreprises et aux 18 millions de salariés relevant du régime général de la Sécurité sociale. Une association à but non lucratif Association loi 1901, sans but lucratif, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) est soumis au contrôle financier de l’État. Un acteur impartial et indépendant L’INRS est géré par un Conseil d'administration paritaire(/accueil/inrs/ca-inrs.html) constitué de représentants des employeurs et des organisations syndicales de salariés. Des compétences variées De nombreux partenaires

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) est une gestion anticipative et préventive des ressources humaines, en fonction des contraintes de l’environnement et des choix stratégiques de l’entreprise. C'est aussi en France une obligation[1] de négociation triennale qui doit permettre d'éviter les restructurations brutales. La GPEC (en anglais, « strategic workforce planning ») est composée par l'ensemble des démarches, procédures et méthodes ayant pour objectif de décrire et d'analyser les divers avenirs possibles de l'entreprise en vue d'éclairer, d'analyser et d'anticiper les décisions concernant les ressources humaines. En se référant au Rapport d'Henri Rouilleault[2]publié le 1er août 2007 ( on peut à la suite de Thierry et Sauret, "définir la GPEC comme : Enjeux de la GPEC[modifier | modifier le code] La GPEC permet :

Travailler Mieux La délégation Déléguer est un acte de management. Il ne faut pas le confondre avec les notions de « délégation de pouvoir », « délégation de fonction » ou encore de « délégation de signatures ». Le temps est une denrée rare pour le responsable. Il doit donc être utilisé au mieux, pour les missions dont lui seul peut s'acquitter. Savoir libérer du temps Le processus de délégation doit toujours commencer par une analyse de sa propre mission selon la fameuse loi de Pareto (sociologue et économiste italien, 1848-1923) : environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. > Faites le test : Identifier les pièges du temps > Un document : Les lois du temps Il s'agit de repérer les actions qui demandent beaucoup de temps au responsable, l'empêchant de se concentrer sur les questions stratégiques de son poste. Mais attention, déléguer, ce n'est pas seulement « gagner du temps » mais c'est aussi l'occasion de permettre à un collaborateur de monter en puissance professionnellement ou de se remotiver.

Vigie Psychosociale - Votre Bulletin de veille du Centre de liaison sur l'intervention et la prévention psychosociales QQOQCCP QQOQCCP (pour « Qui ? Quoi ? Où ? Ce concept est notamment utilisé en journalisme. Les cinq W sont particulièrement utilisés en agence de presse[3], qui exige que les réponses aux cinq questions soient données dès le début de la dépêche, ce qui permet un découpage de l'information par priorité. Cette méthode est également utilisée de façon courante dans l'éducation pour l'étude de documents. Origine et histoire[modifier | modifier le code] Chez Aristote et les scolastiques[modifier | modifier le code] Le sigle est à l'origine un moyen mnémotechnique latin (« Quis, Quid, Ubi, Quibus auxiliis, Cur, Quomodo, Quando ») utilisé par les savants scolastiques pour la mémorisation des particularités d'un acte telles que définies par Aristote[4]. Plusieurs autres utilisations ont ensuite assuré la persistance de l'expression jusqu'à aujourd'hui : les « circonstances » définies par le rhéteur grec Hermagoras de Temnos : Quis, quid, quando, ubi, cur, quem ad modum, quibus adminiculis[6].

ORS Bretagne: ACCUEIL Rotator powered by <a href=" a free and easy jQuery slider builder from DWUser.com. Please enable JavaScript to view. Travaux de l'ORS Bretagne BAROMÈTRE SANTÉ ENVIRONNEMENT 2014 EN BRETAGNEL’enquête se déroule du 17 mars au 26 avril 2014Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional santé environnement en Bretagne, différentes actions sont soutenues par les partenaires institutionnels.En 2014, parmi les actions engagées, figure la réalisation d’une enquête auprès de la population bretonne, dénommée « Baromètre santé environnement », dont les résultats permettront d’améliorer l’information du public et d’orienter efficacement les politiques de prévention dans le domaine de la santé environnementale.Ce baromètre, dont une première édition a été réalisée en 2007, a également pour objectif d’identifier les évolutions intervenues entre les deux périodes. Nouveautés sur le site de l'ORS Bretagne À signaler À vos agendas !

Diagramme de Pareto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pareto. Diagramme de Pareto sur les causes des retards au travail (les données sont hypothétiques) Le diagramme de Pareto est un graphique représentant l'importance de différentes causes sur un phénomène. Ce diagramme permet de mettre en évidence les causes les plus importantes sur le nombre total d'effet et ainsi de prendre des mesures ciblées pour améliorer une situation. Diagramme[modifier | modifier le code] Ce diagramme se présente sous la forme d'une série de colonnes triées par ordre décroissant. Ce diagramme est construit en plusieurs étapes[1] : collecte des donnéesclassement des données au sein de catégoriescalcul du pourcentage de chaque catégorie par rapport au totaltri des catégories par ordre d'importance Histoire[modifier | modifier le code] L'inventeur de ce diagramme est Joseph Juran, l'un des fondateurs de la démarche qualité. Notes et références[modifier | modifier le code]

Présentation de l'IRDES (Institut de recherche en économie de la santé) Producteur de données et d'analyses en économie de la santé, l'Irdes a pour objectif de contribuer à nourrir la réflexion de tous ceux qui s'intéressent à l'avenir du système de santé. Multidisciplinaire, l'équipe de l'Irdes observe et analyse l'évolution des comportements des consommateurs et des producteurs de soins à la fois sous l'angle médical, économique, géographique... La mise à disposition de l'information ainsi que la formation font également partie de ses missions. L'Irdes conçoit et réalise des enquêtes périodiques ou ponctuelles sur des échantillons de population, d'institutions et de professionnels de santé, pour collecter des données sur l’état de santé de la population, le recours aux soins, la couverture maladie et la production de soins. Il réalise depuis 1988 l'Enquête santé protection sociale (ESPS). Des accords de partenariat lui permettent également d'exploiter des enquêtes sur des panels ou des échantillons réalisés par d'autres organismes (Insee, IMS-Health...).

Diagramme de causes et effets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Diagramme de causes et effets, ou diagramme d'Ishikawa, ou diagramme en arêtes de poisson ou encore 5M, est un outil développé par Kaoru Ishikawa en 1962[1] et servant dans la gestion de la qualité. Description et fonctions[modifier | modifier le code] Ce diagramme représente de façon graphique les causes aboutissant à un effet. Ce diagramme se structure habituellement autour du concept des 5 M. Chaque branche reçoit d'autres causes ou catégories hiérarchisées selon leur niveau de détail. Le positionnement des causes met en évidence les causes les plus directes en les plaçant les plus proches de l'arête centrale. Variantes[modifier | modifier le code] Les termes « Moyens » ou « Machines » remplacent parfois la catégorie « Matériel ». Une caractéristique peut également être ajoutée dans les univers de production avec un neuvième « M », celui de « Maintenance ». Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ (en) Matthew A.

Anesm MANAGEMENT TERRITORIAL - Accueil

Related: