background preloader

Mag, le magazine trimestriel du CNES

Mag, le magazine trimestriel du CNES
CNESMAG n°63 Cap sur la propulsion électrique Octobre 2014 Consultez également les références web (liens utiles, vidéos) mentionnées dans votre magazine sur la page WEBMAG. Abonnez-vous gratuitement à la version papier du CNESMAG sur simple demande à l'adresse mail suivante : cnesmag@cnes.fr Related:  Spatial / France - EuropeA Classer

ATV-5 : un cargo bien chargé 18 juillet 2014 Des vêtements, de la nourriture, des équipements scientifiques, des pièces de rechange… Les porte-bagages du dernier cargo européen sont bien remplis. Livraison à la Station spatiale internationale à la fin du mois. En mars dernier, 1500 kg de marchandises sèches, répartis dans 14 sacs de fret européens et 83 américains, ont été solidement ficelés dans le 5e vaisseau de ravitaillement européen : l’ATV-5 Georges Lemaître. Pour placer les paquets dans les porte-bagages situés au plafond, il a suffi d’appuyer sur un bouton et de faire tourner le module de 5 m de long : les murs sont alors devenus alors plafond et plancher, et inversement. L’arrière du module cargo ATV-5 recèle d'autres trésors à destination de l'ISS : 848 kg d'eau potable pour les astronautes russes (les 3 grands réservoirs bleus), 100 kg d'air et d'oxygène(les 3 petits réservoirs bleus) et 870 kg d’ergols (réservoirs verts et jaunes). Focus : Pour en savoir plus : Rubrique : C'est beau, la techno !

Le télescope Noema découvre une formation d'étoiles inédite Le télescope Noema déployé sur le Plateau de Bure, dans les Hautes-Alpes, est actuellement composé de sept antennes de 15 mètres de diamètre. Cinq autres viendront compléter l’installation qui est d’ores et déjà l’interféromètre le plus puissant de l’hémisphère nord. © André Rambaud, Iram Le télescope Noema découvre une formation d'étoiles inédite - 2 Photos Conçu et exploité par l’Institut de radioastronomie millimétrique, Iram, Noema appartient à une nouvelle génération de radiotélescopes. Noema (NOrthern Extended Millimeter Array) vient de produire sa première image : un résultat exceptionnel puisqu’une équipe internationale de scientifiques a découvert une région de formation stellaire hyperactive, entièrement inconnue à ce jour et située dans le « Medusa merger » (NGC 4194), une collision ultralumineuse de deux galaxies à plus de 100 millions d’années-lumière de nous. Sur le même sujet

Evénementiel GRAVITY - LESIA - Observatoire de Paris Objectifs scientifiques de GRAVITY Les spécifications de GRAVITY répondent en premier lieu au besoin d’étude d’orbites de sources très proches de Sgr A*, le trou noir supermassif au centre de la Galaxie. Cependant, GRAVITY permettra également des avancées spectaculaires dans de nombreux domaines de l’astrophysique moderne, par exemple : noyaux actifs de galaxies ; disque et jets autour d’étoiles en formation ou au sein de microquasars ; trous noirs de masse intermédiaire au cœur des amas globulaires ; planètes extrasolaires. Pour en savoir plus sur les objectifs scientifiques de GRAVITY... Un Instrument de deuxième génération du VLTI Le Very Large Telescope (VLT) est un ensemble de quatre “grands” télescopes dont le miroir principal fait 8,2 m de diamètre (les Unit Telescopes, UT) et de quatre “petits” télescopes de 1,8 m de diamètre (les Auxiliary Telescopes, AT). Pour en savoir plus sur le VLT et le VLTI : Wikipédia, ESO Un Instrument complexe Pour en savoir plus sur le design de GRAVITY...

L’ONERA mesure les pressions instationnaires du premier tir du démonstrateur POD-Y Lors du premier tir du démonstrateur POD-Y pour les futurs lanceurs Ariane 6 et Vega C, l'ONERA a pu recueillir les données de pression instationnaires avec une précision de quelques mbars. © DGA-EM. Tir du démonstrateur POD-Y du 4 mars 2015 Ce démonstrateur POD-Y, destiné à étudier les oscillations de pression à l’intérieur du moteur à propergol solide P120C du futur Ariane 6 a fait l’objet d’un tir sur le site DGA-EM de Saint-Jean-d'Illac (Gironde). Non maîtrisées, ces instabilités de combustion pourraient en effet mettre à mal le confort des charges emportées par le lanceur. Ce projet est une coopération CNES-ESA. Le tir, qui a notamment permis de tester les performances d’une nouvelle formule de propergol conçue pour atténuer fortement les oscillations, s’est parfaitement déroulé. Cet essai aura permis de relever un véritable challenge, grâce aux 6 capteurs ONERA disposés à l’intérieur du démonstrateur. *instationnaire : instable dans le temps

Rédaction et journalisme Illustris - People The Illustris project acknowledges support from many sources. VS acknowledges support by the DFG Research Centre SFB-881 "The Milky Way System" through project A1, and by the European Research Council under ERC-StG EXAGAL-308037. GS acknowledges support from the HST grants program, number HST-AR- 12856.01-A. Support for program #12856 was provided by NASA through a grant from the Space Telescope Science Institute, which is operated by the Association of Universities for Research in Astronomy, Inc., under NASA contract NAS 5-26555. The Illustris simulation was run on the CURIE supercomputer at CEA/France as part of PRACE project RA0844, and the SuperMUC computer at the Leibniz Computing Centre, Germany, as part of project pr85je.

La sonde Juice visitera Jupiter et ses lunes à la recherche de la vie Jupiter est à lui seul un véritable système planétaire puisqu'il comporte plus de 60 satellites connus, tous plus étonnants les uns que les autres. Dans cet épisode de Space, l’Esa et Euronews nous en disent plus sur la future mission du satellite Juice qui devrait bientôt étudier le système jovien. L'Agence spatiale européenne (Esa) et Airbus Defence and Space ont signé un contrat de 350 millions d’euros portant sur le développement et la construction du satellite Juice (JUpiter ICy moons Explorer). Première mission de l’Esa à destination de Jupiter, Juice sera également la mission interplanétaire de l’Agence qui ira le plus loin dans le Système solaire. Pour cela, elle embarquera un panel de dix instruments fournis par des équipes scientifiques de 15 pays européens, du Japon et des États-Unis (en raison de la participation de la Nasa au projet). L'étude du système jovien pourrait apporter une meilleure connaissance de cette partie du Système solaire. Juice, une mission européenne

Communication L'IXV, la mininavette européenne, prépare son prochain vol Construit par Thales Alenia Space, l’IXV se présente sous une forme oblongue. Long de 5 mètres, large de 2,2 mètres et haut de 1,5 mètre, il a une masse d'environ deux tonnes. © Rémy Decourt L'IXV, la mininavette européenne, prépare son prochain vol - 2 Photos Dernière ligne droite pour le démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV (Intermediate eXperimental Vehicle). Alors que s’achève son intégration dans les salles blanches de l’usine turinoise de Thales Alenia Space (Italie) qui en assure la maîtrise d'œuvre pour le compte de l'Agence spatiale européenne, l’engin devrait bientôt rejoindre le centre technique de l’Esa, l’Estec, pour y subir les tests finaux. Il sera ensuite livré au Centre spatial guyanais (CSG), à Kourou. Ce démonstrateur doit simuler un retour sur Terre d'une mission en orbite basse. Modèle de test de l’IXV utilisé pour tester l'amerrissage de l'engin. 100 minutes de vol pour un engin en forme de mininavette L’après-IXV à l’étude A voir aussi sur Internet

La start-up Heatself, installée à Saint-Saëns, va travailler pour l’agence spatiale européenne La jeune start-up normande Heatself, installée à Saint-Saëns dans le pays de Bray, entre officiellement dans le projet Neosat mené par l’Agence spatiale européenne (ESA). En ligne de mire le développement d’une nouvelle plate-forme destinée aux satellites de télécommunication. Le projet, mené en coopération avec le Centre national d’études spatiales (Cnes), doit permettre aux fabricants Thales Alenia Space et Airbus Defence and Space de capter au moins la moitié du marché des satellites sur la période 2018-2030. À noter que Thales est également présent en Haute-Normandie, assurant la conception et la production de solutions radars à des fins civiles et militaires. L’essor du marché des satellites Heatself a été retenu pour développer une nouvelle génération d’éléments chauffants : une brique technologique dont l’objectif sera de répondre aux problématiques thermiques du projet Neosat. m.braun@presse-normande.com

Bibliothéconomie L'Europe expérimente le mini vaisseau spatial IXV VIDÉO - Cet hybride entre navette et capsule doit effectuer à l'automne son premier et unique aller-retour dans l'espace. Il s'envolera à 400 km d'altitude depuis Kourou à bord d'une petite fusée Vega avant de retomber dans l'océan indien. L'Europe sait depuis longtemps aller dans l'espace, mais elle ne sait pas bien comment en revenir. En dehors du projet avorté de navette française Hermès, dans les années 1980, et de la capsule de démonstration ARD (développée par Airbus Defence and Space, ex-Astrium, et testée avec succès en 1998), l'Agence spatiale européenne (ESA) n'a jamais beaucoup investi dans les véhicules de rentrée atmosphérique. C'est pour gagner en compétence dans ce secteur stratégique, incontournable pour d'éventuelles missions de retours d'échantillons martiens ou cométaires, que le projet Intermediate eXperimental Vehicule (IXV) avait été lancé en 2009. Trois parachutes pour ralentir le vaisseau Pas d'avenir très clair pour le projet IXV Ravitailler des satellites

Lancement du premier satellite du programme SpaceDataHighway 16/01/2016Le premier satellite-relais du programme SpaceDataHighway (l’autoroute spatiale de l’information, également appelé EDRS) sera lancé vers son orbite géostationnaire le 28 janvier prochain. Le système SpaceDataHighway fournira des communications laser à très haut débit à 1,8 Gigabits/s dans l'espace. Ce programme majeur dont le développement a couté environ 470 M€ est le fruit d'un partenariat public-privé (PPP) entre l'Agence spatiale européenne (ESA) and Airbus Defence and Space. SpaceDataHighway permettra de transférer vers la Terre, via des satellites-relais de communication, des informations (images, vidéos, données prises par des capteurs) collectées par des satellites d’observation de la Terre, des drones et des avions de surveillance, ou encore une station spatiale comme l'ISS. « SpaceDataHighway est la fibre optique de l’Espace.

Related: