background preloader

Comprendre pour Agir

Comprendre pour Agir

L’éducation pour tous reste un objectif lointain dans le monde Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux Le bulletin scolaire de la planète n’est pas bon. « Quelques progrès, mais doit beaucoup mieux faire », pourrait écrire l’Unesco, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, dans son rapport mondial de suivi de l’éducation pour tous (EPT) 2015, présenté jeudi 9 avril. Les six objectifs de l’éducation pour tous fixés à Dakar en avril 2000 ne sont pas atteints. A un mois du prochain Forum mondial de l’éducation qui se tiendra, du 19 au 22 mai, à Incheon (République de Corée), un tiers seulement des 140 pays qui ont renseigné l’Unesco ont atteint l’ensemble des objectifs. « C’est un bilan final, la réponse est claire, le compte n’y est pas. Le poids des inégalités sociales « Les plus pauvres ont quatre fois moins de chance de fréquenter l’école primaire et cinq fois moins de chance que les plus riches de terminer le cycle complet de cet enseignement », précise Mme Bella. Dans les pays en guerre

La Case 70 ans après la libération du camp, survivants et dirigeants européens se recueillent à Auschwitz Par Francetv info avec AFP Mis à jour le , publié le Les émotions des rescapés d'Auschwitz restent vivaces 70 ans après la libération du camp, célébrée mardi 27 janvier. Près d'un million de juifs ont été assassinés dans ce complexe d'extermination nazi. "Nous, les survivants, nous ne voulons pas que notre passé soit l'avenir de nos enfants", a déclaré Roman Kent, venu des États-Unis, la voix brisée par l'émotion. Quelque 300 survivants et quarante chefs d'État ou de gouvernement, deux rois et deux reines, ont marché sous la neige jusqu'au monument aux victimes de Birkenau, pour y déposer fleurs et cierges. La cérémonie principale s'est achevée par la sonnerie déchirante du chofar, une corne utilisée dans les rituels israélites, et des prières juives pour les défunts ont marqué la fin de cérémonie principale, dans une tente dressée devant le portail du camp. Le JT JT de 20h du mardi 27 janvier 2015 L'intégrale Les autres sujets du JT Recevez toute l’actualité du jour en vidéos

VIA BRACHY : Page actualites Germaine Tillion » A la rencontre de Germaine Tillion 30 mai 1907: naissance de Germaine Tillion à Allègre, bourg de Haute Loire. Elle y vit sa petite enfance avec sa soeur Françoise, née en 1909, auprès de leurs parents : Émilie Tillion (née Cussac) et Lucien Tillion (magistrat et écrivain). A partir probablement de 1915, interne à l’Institution Jeanne d’Arc à Clermont-Ferrand où résident ses grands parents maternels. Elle y termine sa scolarité primaire et y entreprend ses études secondaires poursuivies en région parisienne quand ses parents s’installent à Saint-Maur des Fossés en 1922. 1925 (mars) : son père meurt d’une pneumonie. 1930 : brefs voyages en Allemagne et aux Pays-Bas ; vacances dans le Morbihan. 1931 : bref voyage en Allemagne. 1932 : Diplômée de l’Institut d’Ethnologie. 1935-1937 (février): Tillion mène sa recherche dans la tribu semi-nomade des Ah-Abderrahman dont elle partage la vie et suit les déplacements avec une interruption de fin octobre 35 à mi-février 1936) 1937 (février)-1939 : Tillion retourne à Paris. 1962.

éducation au développement et à la solidarité internationale: enjeux, défis et pratiques... Migrations : partout dans le monde, la tentation des murs La mondialisation a aboli bien des frontières pour les marchandises, mais pas pour les humains: les inquiétudes sécuritaires et les désirs d'endiguer l'immigration illégale font s'élever des murs de par le monde, même si les experts doutent de leur efficacité à long terme. Il y a un quart de siècle, à la chute du mur de Berlin, il y avait 16 murs défendant des frontières dans le monde. Il y en a aujourd'hui 65, terminés ou en voie de l'être, selon la chercheuse Elisabeth Vallet, de l'université de Québec. Du mur de séparation israélien (le "mur de l'apartheid" pour les Palestiniens), à la barrière de barbelés de 4.000 kilomètres que l'Inde construit à sa frontière avec le Bangladesh, ou à l'énorme digue de sable qui sépare le Maroc des régions tenues dans le Sahara par la rébellion du Polisario: les murs et les barrières sont de plus en plus prisés par les politiciens désireux de paraître fermes sur les questions de migrations et de sécurité. Trois autres pays - le Kenya, l?

EDUCASOL - Plate-Forme Française d'Education Au Développement et à la Solidarité Internationale Cartoons : l'année 2014 vue en 40 dessins de presse Mais qu’ont-ils donc à se faire pardonner, les grands de ce monde qui se pressent au confessionnal du pape François ? La NSA qui espionne le monde entier ou encore les tortures de la CIA (Barack Obama), l’annexion de la Crimée (Vladimir Poutine), les violentes manifestations au Venezuela (Nicolás Maduro), la crise en Argentine (Cristina Kirchner)… Rien de moins. Entre révolutions, guerres et révélations en tout genre, 2014 restera comme une année noire. De quoi donner des sueurs froides au souverain pontife. Le seul à paraître serein en attendant son tour ? Le président uruguayen Pepe Mujica (soulagé peut-être de quitter le pouvoir), malgré la légalisation (pas très catholique) du cannabis.

l'association des passionnés de voyages. Interdites d'école (2014) Sa mère, née en Algérie et mariée de force à l'âge de 13 ans, n'est pas allée à l'école. A son plus grand regret. Jeannette Bougrab a grandi dans le culte de l'éducation scolaire, qui émancipe, enrichit, élève. Elle a bien retenu la leçon puisqu'elle s'est hissée jusqu'aux palais de la République française — elle fut secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de la Vie associative dans le gouvernement Fillon. La voici au Pakistan, dans une madrasa (« une école de la soumission, pas de l'émancipation ! Jeannette Bougrab est de toutes les images ou presque, mais faut-il le lui reprocher puisque d'évidence elle mouille sa chemise ?

SiteLafibala : PagePrincipale Bienvenue sur le site de l'association Lafi Bala Éduquer à la citoyenneté internationale et au développement durable Notre équipe conçoit et édite des outils pédagogiques, anime des actions d’éducation à la citoyenneté internationale et au développement durable, organise des formations à l'attention de structures d'enseignement, culturelles et de loisirs, de collectivités, d'élu·es, du grand public...Comprendre... la complexité du mondeAccepter... des modèles de cultures et de développement variés et alternatifsAgir... sur son environnement immédiat par des actions collectives concrètesS'engager... dans la société civile par le biais de quatre thématiques transversales Agréments Éducation nationale & Jeunesse et Sports (n° 34 08 JEP 181) * Lafi Bala est membre de ritimo, réseau d'information & de documentation pour le développement durable et la solidarité internationale. Notre agenda

Éducation - Vue d’ensemble Au cours de l’exercice 2014, l’aide de la Banque mondiale dans le secteur de l’éducation s’est chiffrée à 3,6 milliards de nouveaux financements, ce qui constitue une hausse significative par rapport aux 2,9 milliards de dollars de l’exercice 2013, cette évolution se caractérisant par un appui accru à l’éducation de base. La Banque mondiale représente l’une des principales sources de financement extérieures du secteur de l'éducation dans les pays en développement, avec un portefeuille de 11 milliards de dollars et des opérations réparties dans 71 pays. Son apport à l’éducation s’élève en moyenne à 2,8 milliards de dollars de nouveaux financements par an, au profit des pays les plus pauvres mais aussi de pays à revenu intermédiaire. Voici un aperçu des réalisations nationales récemment accomplies avec l’aide de la Banque mondiale : En Inde, 78 % des enseignants du primaire dans le secteur public bénéficient d’une formation continue améliorée, contre 50 % en 2012.

Related: