background preloader

Le mal-logement en 2013

Le mal-logement en 2013
31 janvier 2014 - 3,5 millions de personnes sont concernées par le mal-logement en France. 694 000 personnes n’ont pas de domicile personnel, 85 000 vivent dans une habitation de fortune, cabane, camping ou mobil home toute l’année. Beaucoup reste à faire pour que chacun dispose de conditions d’habitat dignes de ce nom. État des lieux Beaucoup reste à faire pour que chacun dispose de conditions d’habitat dignes de ce nom comme le rappelle chaque année la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel sur le mal-logement [1]. 3 524 426 personnes sont non ou très mal logées en France . 693 978 sont privées de logement personnel et 2 778 000 vivent dans des conditions de logement très difficiles (privation de confort et surpeuplement accentué). Certes, la misère d’aujourd’hui n’est pas aussi dramatique que celle des années 50. Notre pays s’est enrichi et les conditions de logement se sont heureusement améliorées. Le mal-logement ne se réduit pas pour autant aux situations extrêmes.

http://www.inegalites.fr/spip.php?article508

Related:  InégalitésBazar temporaire 29

En France, la pauvreté augmente et le niveau de vie recule, sauf pour les plus aisés (Insee) S'il ne faut retenir qu'un chiffre de l'enquête édifiante de l'Insee publié vendredi 7 septembre, c'est celui-ci: 19.270 euros. Soit le niveau de vie* médian d'un Français en 2010, quel qu'il soit (salarié, indépendant, chômeur, retraité, inactif, enfant…). En clair, il y a deux ans, la moitié de la population avait un revenu disponible inférieur à 1.610 euros par mois, quand l'autre moitié dépassait cette barre. Pour la première fois depuis 2004, on constate un recul sur un an de 0,5%, en tenant compte de l'inflation. Autrement dit, le niveau de vie des Français a baissé de 2009 à 2010. Toutefois, derrière ce constat déprimant, les situations sont très différentes selon les catégories de population, comme le montre sans équivoque le graphique ci-dessous.

IAU - wikimap'PROJETS La wikimap'PROJETS est la carte collaborative des projets d'aménagement en Île-de-France. Elle recense les principaux secteurs d'aménagement urbain en Ile-de-France (hors projets de transport) : projets de logements ou d'activités, projets mixtes, et projets d'équipement de niveau métropolitain ou de grands espaces verts. Elle décrit à la fois les secteurs d'études, les secteurs dont la programmation est arrêtée et ceux déjà en cours de réalisation. Pourquoi les inégalités augmentent-elles ? Quand les fruits du capital sont supérieurs à ceux du travail, le fossé entre riches et pauvres se creuse, constate l’économiste Thomas Piketty. Comment inverser la tendance ? « Nous sommes les 99 %. » Ce slogan né avec les Occupy Wall Street en 2011, puis repris par tous les mouvements internationaux marque une prise de conscience : les sociétés modernes sont profondément inégalitaires, et il est impossible de continuer à l’ignorer. En France, les statistiques de l’Insee (1) dénombrent deux millions de personnes en situation de grande pauvreté qui vivent avec moins de 651 euros par mois (40 % du revenu médian).

Robins des Villes ALTERNATIBA RHONE LYON LES 9, 10 ET 11 OCTOBRE 2015 Construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique Robins des Villes ne pourra pas être présent mais soutient quand même ce bel événement ! Alternatiba Rhône se veut une grande fête populaire autour des alternatives pour agir face à l’urgence sociale et au défi climatique à l’horizon de la COP21 qui aura lieu à Paris fin 2015. Alternatiba Rhône c’est 20 000 personnes attendues, 200 porteuses et porteurs de solutions concrètes, 20 conférences, des ateliers pratiques, deux scènes et plus d’une trentaine d’artistes et musiciens. Conférences gesticulées, vide-dressing, buvette, restauration, ateliers de réparation de vélo, espace enfants, kiosque des alternatives, marché des produits du terroir, projections de films et débats.

Des pauvres de plus en plus pauvres, selon le Secours catholique Dans son rapport annuel sur l'état de la pauvreté en France, le Secours catholique pointe une paupérisation de la population, chez les seniors notamment - à cause de carrières instables. "Des pauvretés qu'on ne voit plus", selon l'association. "La pauvreté s'intensifie. On rencontre davantage de personnes avec un niveau de vie de plus en plus faible", explique Bernard Thibaud, le secrétaire général du Secours catholique. En publiant son rapport annuel, l'association dresse un bilan assez peu optimiste de l'évolution de la société.

Frédéric Gilli décrypte le projet du Grand Paris Docteur en économie, enseignant à Sciences Po, directeur associé de l’agence Campana Eleb Sablic… Frédéric Gilli est aussi lauréat du prix du jeune urbaniste. Réforme territoriale, Grand Paris, métropole, cet universitaire revient sur ces notions dans un entretien qu’il nous a accordé. Interview. Si vous deviez expliquez ce qu’est le Grand Paris, donner une définition simple, quelle serait-elle ? Aujourd’hui dans le grand public, le Grand Paris c’est deux choses. C’est d’abord historiquement un métro dont le nombre de ligne et la forme a varié, mais dans l’idée globale c’est qu’il y a enfin un métro en banlieue et c’est un métro qui va rejoindre de banlieue en banlieue, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant finalement assez peu par Paris.

La France compte 8,6 millions de personnes pauvres INFOGRAPHIE - Les jeunes, les enfants et les personnes âgées sont les plus touchés par la précarité. En 2010, 8,6 millions de personnes vivaient avec moins de 964 euros par mois, soit 350.000 de plus qu'en 2009. Des chiffres saisissants, des rapports et un grand plan interministériel et pluriannuel de lutte contre l'exclusion sont au menu de la conférence nationale contre la pauvreté qui se tient lundi 10 et mardi 11 décembre au Conseil économique social et environnemental (Cese). La France compte 8,6 millions de personnes pauvres, vivant avec moins de 964 euros par mois, en 2010, selon les dernières statistiques de l'Insee.

Les limites, les murs de Paris Enceinte du IVe siècle Début du IVe siècle, sur l'île de la Cité (?) Première enceinte médiévale => Première enceinte médiévale de Paris Au cœur de Paris, à l'angle de la rue de Rivoli et de la rue de l'Arbre Sec, l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a dégagé en 2009 les vestiges de la première enceinte médiévale de la ville[1] [2]. Située rive droite, entre la Seine et l'enceinte de Philippe Auguste, et datée approximativement du Xe ou XIe siècle.

Regard sur le mal-logement en Europe 2015 Clic here for English version La France dispose de politiques publiques plus ambitieuses que la majorité des pays Européens, mais ne se situe que dans le milieu de tableau en terme de situation du mal logement. Les points sur lesquels elle est en retard sont les sans-abri, le coût du logement pour les ménages pauvres, les expulsions, la précarité énergétique, le sentiment d’isolement en milieu rural, l’inégalité hommes-femmes et l’inégalité faite aux jeunes face au coût du logement. Les Français sont plus inquiets que les autres d’avoir à quitter leur logement en raison de son prix. Pour l’Europe : Le coût du logement a augmenté plus rapidement que les revenus depuis les années 2000, dans la grande majorité des pays européens.

La Fab City de Barcelone ou la réinvention du droit à la ville Dans ce second article consacré aux villes créatives espagnoles (voir ici l’article d’introduction à la « spanish touch »), Raphaël Besson, directeur de Villes Innovations, analyse les transformations du modèle barcelonais. Axée sur la compétitivité et l’attractivité internationale, la stratégie urbaine et économique de Barcelone inaugure aujourd’hui une période de ré-encastrement social et territorial, en lien avec le projet Fab City et la création de fab labs dans les différents quartiers de la capitale catalane. La mutation du modèle barcelonais de ville créative : de 22@ à Fab City

Système de soins : toujours plus d’inégalités Le système de santé français est décrit comme l’un des meilleurs au monde. Peut-être, si l’on s’intéresse à la médecine de pointe ou si l’on s’en tient aux moyennes nationales. Mais, derrière l’écran de fumée des statistiques, une réalité bien différente apparaît : selon que l’on est riche ou pauvre, nous ne sommes pas égaux devant l’accès aux soins.

Extrait du site internet de l'Observatoire des inégalités. Il présente ici le mal logement en France et en 2014. Son objectif est de montrer l'état des lieux, l'évolution de la situation, la construction de logement et la montée de la précarité énergétique. by lisabenlahsen Apr 14

Related: