background preloader

Lire et interpréter un bilan

Lire et interpréter un bilan
- Le BILAN est une photographie de l’entreprise à une date donnée, en général à l’issue d’un exercice de 12 mois. Pendant cet exercice, l’entreprise a utilisé des fonds (ressources) pour effectuer des dépenses (emplois). Il s’agit tout simplement de répertorier l’origine et les utilisations des fonds de l’entreprise. - Le BILAN se décompose en 2 grandes parties : ACTIF et PASSIF : Le PASSIF (à droite) donne l’origine et la composition des fonds de l’entreprise. Le Passif du bilan est l’image de ce que doit l’entreprise. L’ACTIF (à gauche) indique l’utilisation des fonds. L’actif du bilan est l’image de ce que possède l’entreprise. Suivant toute logique, les deux colonnes de votre bilan doivent être égales : la différence possible faisant apparaître un «bénéfice» ou une «perte». En principe, l'équilibre financier d'une entreprise est atteint lorsque ses biens durables sont financés par des ressources à long terme. L’entreprise possède des actifs. En effet : FR - BFR = TRESORERIE. Related:  Comment l’activité de l’entreprise dégage-t-elle du revenu ?

En quoi les marchés financiers et la zone euro en particulier impactent l’assurance vie ? Menaces d'éclatement de la zone euro, chutes de gouvernements et dégradations en cascade par les agences de notation auront rendu les investisseurs nerveux, en manque de visibilité, le tout dans un contexte de volatilité exacerbée. Néanmoins, devant cette sévère crise qui s'est installée depuis ces dernières années les conséquences restent, pour l’instant, marginales pour les fonds en euros des contrats d’assurance vie et la sécurité des sommes placées en assurance vie n’est pas menacée. Quant aux unités de compte, elles ont certes subi le contrecoup de la crise mais pas autant que les indices boursiers ou les actions détenues en direct.Alors que le début d'année avait vu les marchés financiers résister aux turbulences exogènes (printemps arabe, tsunami au Japon), ils ont été touchés de plein fouet à partir de l'été par les inquiétudes sur les dettes souveraines.

Qu'est-ce qu'un bilan comptable d’entreprise ? Explications Au cours de vos exercices annuels, vos associés, votre banquier ou l’administration des impôts peuvent vous demander plusieurs documents, dont le bilan de l’entreprise. Ce dernier est la pièce qui vous sert à répertorier les sources et les utilisations des fonds dont vous disposez pour des périodes de 12 mois. Petite-enterprise.net met à votre disposition les informations principales à connaître à propos de ce document. Définition du bilan d'une entreprise Un bilan est un état de synthèse qui permet de décrire en terme d´emplois et de ressources la situation patrimoniale de l´entreprise à une date donnée. Que doit contenir le bilan comtpable ? Il est établi sous forme de tableau contenant 2 colonnes principales : celle des passifs et celle des actifs. La colonne des actifs vous permettra d’indiquer l’utilisation de vos fonds. La partie « Actif » (ou avoirs de l’entreprise), incluant : La partie « Passif » (ou dettes de l’entreprise), incluant :

Comment lire un bilan, les clés pour savoir lire un bilan comptable, Expert - Comptable - PRO en gestion Fiche Pratique publiée le Jeudi 26 janvier 2012 Qu’est-ce qu’un bilan comptable ? Un bilan est un état de synthèse qui permet de décrire en termes d´emplois et de ressources la situation patrimoniale de l´entreprise à une date donnée. Le bilan prend généralement la forme d’un tableau dont la partie des ressources est appelée "passif" et celle des emplois est appelée "actif". Comment lire correctement un bilan ? La partie « Actif » (ou avoirs de l’entreprise), incluant : Les bâtiments Les machines (servant à la production des marchandises/produits de l’entreprise) L’outillage Le matériel (tout bien ne servant pas à la production directe de la marchandise : mobilier de bureau, installations informatiques, armoires…) Le matériel roulant (Camions, voitures ou tout autre véhicule) Les biens immatériels (la clientèle, la situation commerciale, les marques déposées, le droit de location, les licences, l'organisation de la vente...)

Affacturage : la solution pour améliorer sa trésorerie Bénéfice "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de bénéfice Etymologie : du latin beneficum, bienfait. Un bénéfice est un gain, un profit ou un avantage obtenu grâce à une action, à une affaire, une opération.Synonymes : gain, avantage, résultat, profit, crédit, excédent, fruit, marge. Au sens figuré, le bénéfice est le droit de n’admettre une chose qu’avec certaines réserves. En gestion, on parle de bénéfice lorsque qu'un résultat est positif. Pour une entreprise, le bénéfice comptable est l'excédent des produits sur les charges comptabilisés dans le compte de résultat pour un exercice (une année) donnée. Accueil Dictionnaire Haut de page Contact Licence CC

Compagnie Générale d’Affacturage L’affacturage est une solution de crédit court terme qui permet aux entreprises de mieux gérer leurs besoins de trésorerie. C’est une solution ouverte à tout type d’entreprise dès lors qu’elle travaille avec une clientèle d’entreprises et de professionnels, ou avec l’Etat et ses collectivités. L’entreprise cède la propriété de ses créances commerciales à un factor qui lui propose en contrepartie : - Un financement : sans attendre l’arrivée à échéance des factures, percevoir, en fonction des besoins et sous 48h, tout ou partie du montant des factures cédées. Les sources de financement sont diversifiées et le développement favorisé. - Une prise en charge de la gestion du poste clients par des équipes spécialisées (relance, recouvrement amiable, pré-contentieux ou contentieux des factures, gestion des règlements…). - Une garantie à 100% d’être payé en cas de défaillance financière momentanée ou permanente du client. Financer : Gérer de votre poste clients : - Réduire vos délais de règlement.

bilan des entreprises: compte de resultat et fond de roulement Le compte de résultat Le compte de résultat permet de déterminer si l'entreprise a dégagé un profit ou réalisé une perte lors de son exercice. Produits - Charges = Résultat Le fond de roulement Le fonctionnement de l'entreprise repose sur l'utilisation des moyens financiers dont elle dispose. Ce sont les notions de fonds de roulement et de besoin en fonds de roulement qui déterminent les équilibres fondamentaux de l'activité de l'entreprise. D'une façon générale, on distingue les emplois durables (actif immobilisé) des emplois temporaires (actif circulant). La notion d'équilible fondamental tend à considérer que l'entreprise finance ses emplois à long terme par les ressourses durables, c'est-à dire, les (capitaux propres et emprunts à long terme). Généralement, les capitaux permanents doivent être supérieurs à l'actif immobilisé, pour pouvoir financer une partie de l'actif circulant. La notion de trésorerie est directement liée à celles de FRNG et BFR.

bilan des societes: ratios d'analyse financiere Résultat net / capitaux propres C'est le ratio de rentabilité financière par excellence, il détermine le rendement descapitaux propres, l'aptitude de l'entreprise à rentabiliser les capitaux engagés par les actionnaires, et indirectement à lres rémunérer.C'est aussi ce que l'on appelle le taux de profit. Attention, un taux faible peut correspondre à une phase d'investissement important, les amortissements amputant les bénéfices réalisés.C'est pourquoi le ration suivant est très utilisé par les banquiers pour déterminer la rentabilité d'une entreprise par rapport à son investissement. CAF / capitaux propres Ce ratio complète la rentabilité financière car il rapproche le flux financier dégagé par un exercice au investissements de l'actionnariat. Capitaux propres / total dettes Cet indicateur d'autonomie financière s'apprécie par la comparaison entre les capitaux propres et les capitaux empruntés. Dettes Moyen & long termes / capitaux permanents

bilan des societes: chiffres cles L'analyse économique et financière d'une entreprise passe d'abord par l'étude des principaux chiffres clés du bilans: capitaux propres, fonds de roulement, frais financiers, chiffres d'affaires, résultats net... A ces éléments il convient d'ajouter l'analyse de la Valeur Ajouté (VA), de l'Exedent Brut d'Exploitation (EBE) et de la Capacité d'autofinancement (CAF). La VA La Valeur Ajouté (VA) est le premier indicateur de la richesse dégagée par l'entrepriseVA = CA - Achats et autres charges externes L'Excédant Brut d'Exploitation (EBE) mesure la performance purement économique de l'entreprise, c'est-à-dire la différence entre les produits d'exploitation et les charges d'exploitation. Il ne tient pas compte de la politique financière de l'entreprise, ni de l'influence des amortissements, charges et produits exceptionnels.L'EBE est le chiffre-clé "pivot" de la rentabilté d'une entreprise. Le CAF

Evaluer mes charges Pour faire tourner votre entreprise, vous avez besoin d'investissements, de financements, de moyens humains, de matières premières et de services. Ces éléments engendrent des charges ; vos produits, c'est à dire le volume de recettes attendues par vos ventes, devront à minima les couvrir. Les charges à prévoir sont : les fournitures les loyers les consommations d'énergie les dépenses d'entretien les primes d'assurance pour couvrir les risques liés à votre activité professionnelle les cotisations les dépenses de publicité, de déplacement, de réception les salaires et charges sociales du personnel, du conjoint et de vous même. les amortissements, les remboursements d'emprunts, les charges fiscales. Le total des charges vous indique le chiffre d'affaire minimum à réaliser. Vous penserez peut être à diminuer vos charges en sous-estimant les investissements nécessaires et en n'ayant pas recours à l'emprunt bancaire. Attention !

Diagnostiquer l'entreprise - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprendre une entreprise, aides à  la créatio L'analyse économique de l'entreprise a pour but de : dégager les points forts et les points faibles de l'entreprise choisie, compte tenu de son environnement, fonder l'évaluation de l'entreprise et l'argumentation qui sera utilisée lors de la négociation, préciser les actions prioritaires à mener, en exploitant les points forts et en trouvant des remèdes aux points faibles, vérifier la cohérence entre l'entreprise convoitée et le projet personnel du repreneur. Ce travail consiste, après avoir réuni les documents nécessaires (cf. récapitulatif Commerce/Artisanat et récapitulatif PME), à procéder à plusieurs diagnostics : un diagnostic des moyens de l'entreprise, un diagnostic de son activité, un diagnostic financier, un diagnostic humain, un diagnostic juridique, un diagnostic qualité-sécurité-environnement (QSE) Le repreneur effectuera enfin une synthèse de cette analyse qui lui permettra de mettre en évidence : les points forts, les points faibles et les points rédhibitoires du projet,

1 - L'imposition des bénéfices de l'entreprise, Régime fiscal 1 - Principe de détermination du bénéfice Le bénéfice de l'entreprise est déterminé par la tenue de la comptabilité. Du résultat comptable, après quelques retraitements, découle en effet le résultat fiscal qui sert de base d'imposition. La comptabilité d'une entreprise commerciale, industrielle ou artisanale est tenue à partir d'une comptabilité d'engagements, c'est-à-dire en prenant en considération ses créances et ses dettes. Les achats revendus : les achats de marchandises destinées à la revente ou à être intégrées au processus de production sont pris en compte au fur et à mesure de leur revente. Exemple : une voiture, dont la durée de vie est de quatre ans, ne sera pas comptabilisée en charge sur l'exercice de son acquisition mais amortie à hauteur de 25 % par an et déduite en principe pour ce montant chaque année du résultat de l'entreprise. Ce résultat est déterminé à la fin de chaque exercice comptable lors de l'établissement du bilan. Exemple : M. • Au niveau de la société :

Related: