background preloader

OpenData : La moyenne pour un data.gouv.fr sous formats propriétaires

OpenData : La moyenne pour un data.gouv.fr sous formats propriétaires
Mise-à-jour du 5/12/11 à 8h40 : Les 500 jeux de données évoqués dans cet article ont apparemment été éclatés en plus de 350 000 notamment en divisant les données de l’INSEE commune par commune, mais notre analyse reste la bonne, série de données par série de données. Alors que Regards Citoyens semble tenu à distance de la sortie du portail data.gouv.fr, nous avons réussi à consulter des documents de travail de la mission ÉtaLab nous permettant d’évaluer le contenu de la plateforme OpenData française qui sera présentée ce lundi matin en conférence de presse. Tout d’abord, Regards Citoyens ne peut que se réjouir de la sortie d’un portail référençant les données publiques librement réutilisables. Formats propriétaires : le point noir d’ÉtaLab Data.gouv.fr devrait référencer à sa sortie environ 500 jeux de données accessibles et librement réutilisables par tous, si le contenu n’a pas trop évolué d’ici lundi. Une majorité de données déjà accessibles, mais d’intéressants efforts Related:  OPEN DATA

Open Data : L’avenir de la réutilisation des données publiques Alors que le 6 décembre 2011 devrait enfin ouvrir le portail de données publiques de l'Etat français (plus de 2 ans après l'initiative américaine Data.gov), nous vous proposons de faire un rapide point sur "l'open data", ce mouvement d'ouverture des données publiques, qui vise à rendre accessible, dans un format lisible tant par les humains que les machines, des ensembles de données publiques. A quoi cela sert-il ? Qui cela sert-il ? A l'heure où de nombreuses collectivités territoriales françaises ont commencé à développer des portails d'informations et à libérer des jeux de données, il est temps de revenir sur les enjeux de la réutilisation des données publiques tant pour l'action publique que pour le simple citoyen. En préfiguration de Lift (en juillet 2011) avait lieu l'Open Data Garage, une journée d'ateliers et de conférences qui a permis de faire le point sur les initiatives open data françaises. Retour sur cette journée via ses contributions les plus éclairantes.

Le gouvernement à data sur les données C'est un début. La mission interministérielle Etalab, chargée depuis juin 2010 de mettre en place le premier portail gouvernemental donnant accès aux données libres (open data), a lancé la bête ce matin. On trouve donc sur Data.gouv , encore en version beta, quelque 350000 fiches regroupant des données aussi diverses que le budget de la France ou les coordonnées géographiques des principaux aéroports du pays. «L'objectif était d'avoir pour la fin de l'année une plateforme opérationnelle à la mesure de l'engagement de transparence voulu par le gouvernement,» explique à Ecrans.fr Séverin Naudet, le directeur de la mission Etalab. Répartition de la nouveauté des données mises à disposition à l'ouverture de Data.gouv selon Regards citoyens Regards citoyens s'est dit ce matin «heureux» de l'ouverture de Data.gouv, tout en pointant ses limites actuelles. Répartition des formats de fichiers constatée par Regards citoyens Lire les réactions à cet article. Sophian FANEN

France : L'État fait sa révolution numérique Du budget à la qualité de l'air, toutes les données publiques seront disponibles sur le Net. Peut-être la fin d'une gabegie moderne. Jusqu'à présent, chaque ministère, chaque région, chaque département construisait son propre monde informatique. Sans rien mutualiser ou presque. Lundi, une autre révolution s'annonce : les données publiques vont être mises à disposition des internautes. Produire des services La libération des données publiques devrait renverser l'équation en transformant des informations autrefois coûteuses à récolter et à stocker, en carburant pour la nouvelle économie. Les Anglais publient les dépenses des élus «L'État doit se montrer transparent.

Digital Agenda: Turning government data into gold European Commission - Press release Digital Agenda: Turning government data into gold Brussels, 12 December 2011 – The Commission has launched an Open Data Strategy for Europe, which is expected to deliver a €40 billion boost to the EU's economy each year. Europe’s public administrations are sitting on a goldmine of unrealised economic potential: the large volumes of information collected by numerous public authorities and services. These actions position the EU as the global leader in the re-use of public sector information. Commission Vice President Neelie Kroes said: "We are sending a strong signal to administrations today. The Commission proposes to update the 2003 Directive on the re-use of public sector information by: Making it a general rule that all documents made accessible by public sector bodies can be re-used for any purpose, commercial or non-commercial, unless protected by third party copyright; Introducing regulatory oversight to enforce these principles; Background

Data.gouv.fr : tout ce que vous voulez savoir sur les données publiques 5/12/11 - 12 H 09 - Mis à jour le 5/12/11 - 17 H 09 Le site data.gouv.fr ouvert lundi 25 décembre rassemble les données publiques jusqu’alors éparpillées dans les différents ministères.Les informations fournies doivent permettre aux citoyens de mieux suivre l’action de l’État et aux entreprises d’imaginer de nouveaux services. Quelle région a connu le plus d’accidents mortels en 2010 ? Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec 370 accidents et 386 morts. Combien d’immeubles sont protégés au titre des monuments historiques ? 43 720. Les dernières infos 00h10 00h10 00h10 00h00 23h50 Recherchez dans les archives Toutes les archives de La Croix depuis 1996 les articles les plus lus

Opensourceinfo :: General Commands La plateforme d'open data française est en ligne La très attendue plateforme d’open data, data.gouv.fr, a été officiellement lancée ce lundi 5 décembre. Etalab, la mission interministérielle chargée de coordonner l’ouverture des données publiques des administrations de l’Etat, a présenté les principales caractéristiques de la plateforme et posé les bases des prochaines étapes. Compte-rendu. > Un moteur de recherche avec 352 000 jeux de données 352 000 jeux de données publiques sont disponibles sur le site, produites par 90 acteurs, essentiellement des ministères mais également des collectivités territoriales ou la SNCF. Si certaines de ces données sont nouvelles – notamment celles concernant les ministères du Budget ou de l’Agriculture - environ deux tiers proviennent des statistiques de l’Insee, réparties sur les 36 000 communes. « Aujourd’hui, ce n’est qu’un commencement, un début. La plateforme est avant tout un moteur de recherche – et en a d’ailleurs l’aspect. > Des dépenses de l’état à la pollution atmosphérique

Data Publica salue la naissance de Data.gouv.fr Un long processus Le chemin qui a donné naissance au portail des données publiques data.gouv.fr a été à la fois long et rapide. Long, car les premières préconisations pour la création d’un tel outil de modernisation ont été avancées dans le rapport Riester de février 2010. Or ce n’est que sept mois plus tard que la proposition a été officiellement annoncée en conseil des ministres et un an après le premier rapport, en février 2011, que la mission Etalab a été créée par décret du Premier Ministre. Rapide aussi, car en quelques mois seulement la mission, menée en mode start-up par Séverin Naudet et son équipe, a su tenir un calendrier serré qui a abouti à la naissance lundi dernier de data.gouv.fr. Et une longue attente Les attentes étaient grandes pour que la France se dote enfin d’un portail de données publiques à la hauteur de ses équivalents anglo-saxons tels data.gov (mai 2009) et data.gov.uk (janvier 2010). Un objectif rempli Data Publica et Data.gouv.fr L’équipe Data Publica

Related:  Appli