background preloader

Mettre en place conditions favorables

Mettre en place conditions favorables
Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En soignant l’entrée en classe En engageant le cours sans temps mort

Assurer sa crédibilité Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En évitant de se décrédibiliser

Gérer les conditions du travail serein des élèves et réguler Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En anticipant sur les difficultés pour ne pas favoriser les décrochages

Banque de Séquences Didactiques Enseignant(e) : René Torra, professeur de sciences physiques au lycée Joffre de Montpellier, formateur dans le cadre de la formation continueLaurent Portal, professeur de sciences physiques Intervenant(s) : Serge Leblanc, maître de conférences en STAPS Responsable de l’équipe de recherche Travail Formation &Développement du LIRDEF IUFM MontpellierDominique Courtillot, inspectrice pédagogique régionale de sciences physiques de l’Académie de Montpellier, chargée de mission pour la promotion des sciences et des techniques dans le premier et le second degréDominique Bucheton, professeur des universités, directrice du laboratoire de recherche LIRDEFRéalisation : Jean-Marc BaloisEquipe technique : Jean-Marc Balois, cadreurSerge Leblanc, maître de conférences en STAPS Responsable de l’équipe de recherche Travail Formation &Développement du LIRDEF IUFM MontpellierProduction : Canopé académie de MontpellierProduction déléguée : CRDP de l'académie de Montpellier

Ne pas perdre ses élèves en sortie Bon ok le titre est un peu bizarre. Mais je voulais partager avec vous un petit outil que j'ai fabriqué pour mes élèves. Le mardi, ma classe et celle de ma collègue de CP se rendent en bus dans un grand parc pour faire "course d'orientation" avec un intervenant sportif. Je trouve ça extra, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à certains de nos petits monstres que l'on pourrait qualifier de "tête en l'air", "complètement perchés", "dans un monde parallèle au nôtre", "carrément à l'ouest". J'ai ainsi pensé à leur faire injecter des puces sous-cutanées qui permettraient de les géolocaliser et de suivre leur progression à distance sur un écran pendant que je siroterais un mojito (ou deux ou cinq) avec ma collègue, mais paraît que c'est pas possible. J'ai arbitrairement choisi des animaux baptiser chaque équipe. Dernier point : n'essayez pas d'appeler, c'est un faux numéro que j'ai écrit sur les étiquettes, tu croyais quoi toi, que j'allais te filer mon 06 comme ça ou bien ? Images

Gérer temps, espace et communication Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En conduisant une séance efficace et dynamique sans temps mort

Différenciation pédagogique - Allemand Depuis plusieurs décennies déjà, la recherche a montré qu’un enseignement indifférencié creuse les écarts entre les élèves et que, parallèlement, les classes hétérogènes sont le meilleur moyen "d’élever le niveau moyen de l’ensemble des élèves, au bénéfice des plus faibles et sans pénalisation notable des plus brillants" [1] . Mais beaucoup d’enseignants sont souvent désarmés quand il s’agit d’adapter leur enseignement de manière à ce qu’il favorise la progression de tous les élèves et de trouver des modalités d’apprentissage adaptées à la diversité de leurs profils. Pour aider les professeurs d’allemand à prendre en compte cette hétérogénéité et à proposer un enseignement différencié, un groupe de formateurs et de professeurs de terrain particulièrement confrontés à cette problématique a mené des expérimentations pendant trois ans. Malgré tout, des points de convergence peuvent être constatés à l’issue de cette trois années d’expérimentation : Elisabeth Thomas IA-IPR

Comment et pourquoi mettre les élèves en activité? by VITRY-ORESTE Carol on Prezi Propositions de progressions issues des documents ressources Maternelle Évaluer pour faire progresser Texte rédigé à partir de la prise de notes Évaluer pour faire progresser L'exposé de Marc Bablet est organisé en trois parties : • Exploration de la question de l’évaluation • Ce que le référentiel dit de la question de l’évaluation (24:46)• Les évaluations des élèves utilisées dans une perspective de formation des professeurs (41:57) player1 En avant propos, Marc Bablet cite le dossier publié par l'IFÉ en 2014 "Évaluer pour (mieux) faire apprendre" comme un élément de référence lorsqu'on s'intéresse à la question de l'évaluation dans l'École. Évaluer : une question éthique (à partir de 1:45) Si "évaluer", c’est "prélever de l’information pour en faire quelque chose d’utile", se posent d'entrée un certain nombre de questions difficiles : De quel droit, avec quelle légitimité prélève-t-on de l’information dans le cadre scolaire ? Ces questions mettent au premier plan la dimension éthique de l'évaluation. Évaluer, une question politique (3:50) Évaluer, quelle légitimité ?

Lev Vygotski (1896-1934). Pensée et langage Le développement de l'enfant ne procède pas de l'individuel vers le social, mais du social vers l'individuel. Telle est l'une des thèses développées par Vygotski et qui, soixante ans après, sert de fondement à de multiples recherches contemporaines. Quels rapports la pensée et le langage entretiennent-ils? C'est à cette interrogation majeure que le psychologue russe Lev Vygotski s'est efforcé de répondre dans son ouvrage, Pensée et Langage, paru en 1934 à Moscou. Pensée et Langage est un gros ouvrage de plus de 500 pages, divisé en 7 chapitres de longueur très inégale. Vers le langage intérieur Selon Vygotski, la psychologie scientifique a hésité jusqu'à présent entre deux positions extrêmes au sujet des liens entre la pensée et le langage : soit la fusion, soit la complète dissociation. Mais ce qui intéresse surtout Vygotski, c'est la manière dont pensée et langage se développent chez l'être humain, en particulier au cours de l'enfance. Concepts scientifiques ou quotidiens? Lev Vygotski

Related: