background preloader

La classe côté professeur » Gérer le temps, l’espace et la communication dans la classe

La classe côté professeur » Gérer le temps, l’espace et la communication dans la classe
Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En conduisant une séance efficace et dynamique sans temps mort

Contes de fées numériques L’an dernier, Wencke Müller et Gaëlle Boittin, professeurs d’allemand et de français au collège Le Point du Jour à Auneuil, avaient expérimenté l’écriture de nouvelles policières interactives sur l’ENT, avec une classe de 3e. Cette année, changement de thématique et de niveau de classe. C’est avec les 6eA que les deux enseignantes "connectées" s’adonnent depuis quelques mois à la création de contes de fées numériques. Rencontre avec ces héritiers des Frères Grimm. Au collège d'Auneuil, les cours d'allemand sont ludiques. est très pratique pour l'apprentissage d'une langue étrangère. La Route allemande des contes de fées Pour cette classe, projet rime avec interdisciplinarité. Dans la classe "high-tech" de Wencke Müller, les technologies éducatives ont la part belle. et ordinateurs fixes sont très utiles dans le travail de recherche des élèves. « Ils sont très demandeurs dans l’utilisation des outils numériques, confie l’enseignante. Rendez-vous au CDI pour la phase d’écriture Classe mobile

Une stratégie par semaine : enseignement explicite en lecture par Catherine Turcotte, Marie-Hélène Giguère et Marie-Julie Godbout. Les auteures tiennent à remercier les enseignants de la Commission Scolaire des Patriotes qui ont participé au projet et l’ont grandement amélioré. Nous remercions aussi le MELS et le MERSST et leur programme de « soutien à la formation continue du personnel scolaire » pour avoir financé ce projet. Les lecteurs compétents utilisent une grande variété de connaissances, d’habiletés et de stratégies de lecture (Meyer & Ray, 2011). Enseigner des stratégies de compréhension de lecture dans les textes courants entre la 4e et la 6e année Au Québec, en sixième année, 74,7% des élèves réussissent l’épreuve ministérielle obligatoire en lecture. Durant une année scolaire, les enseignants ont introduit une stratégie par semaine, en plus d’y insérer régulièrement des activités de révision et de consolidation. Quelques résultats [Accéder aux fiches d’activités] Références Biancarosa, G., and Snow, C.

Assurer sa crédibilité en tant que professeur Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En évitant de se décrédibiliser

Comparaison de l’incipit de Germinal avec le début du film de Claude Berri. Pour revoir le début du film: Comparaison de l’incipit de Germinal avec le début du film de Berry Les quatre premières minutes du film relatent l’arrivée de Lantier à la mine et sa rencontre avec Bonne Mort. Lantier n’est pas nommé de suite, il apparaît comme un représentant de la condition humaine luttant contre des forces hostiles et cherchant son salut du côté des feux allumés au loin. Le réalisateur conserve cependant l’alternance des points de vue qui existe dans le roman en privilégiant comme Zola le point de vue du personnage sur le lieu qu’il découvre. Ces changements accentuent le réalisme du film qui s’intéresse à la description du travail de la mine, aux conditions de travail des mineurs, aux questions de propriété.

Déficit d'attention: gare aux faux diagnostics | Daphnée Dion-Viens Le déficit de l'attention est un problème neurologique qui entraîne des ennuis de concentration, d'oubli et de distraction. Selon différentes études réalisées à travers le monde, de 3 à 12 % de la population en serait atteinte dans les pays industrialisés. Or, aux États-Unis, une étude récente a démontré que près d'un million d'enfants ont reçu à tort un diagnostic de TDAH. «C'est énor­me», lance le Dr Hammarrenger en entrevue téléphonique, d'autant plus que cette étude est basée sur la prise en compte d'un seul critère, l'immaturité des enfants, alors qu'il existe plusieurs autres facteurs qui peuvent mener à un faux diagnostic. Au Québec, il n'existe pas d'étude similaire qui permettrait de chiffrer les cas de faux diagnostics. Les neuropsychologues sont les mieux outillés pour établir un diagnostic, basé sur une série de tests normés qui permettent d'en arriver à un verdict fiable, affirme-t-il. Résultats dramatiques M.

Guide des manuels numériques Réunions du groupe académique manuels numériques 10, 21 et 24 juin 2011 – Auditorium du Cddp92 Ordre du jour : 1. Bilan de l’année 2010-2011 2. 3. Nouveauté : réunions diffusées en streaming à partir du site du Cddp92. Fil Twitter : #mn92 Problématique/enjeu : Positionner un contenu de référence dans les environnements numériques de travail pour les apprentissages scolaires. Recenser les conditions matérielles et pédagogiques du développement des usages élèves des manuels numériques. 1. a) Bilan du groupe Cddp92/CRDP - Accompagnement de l’expérimentation « manuels numériques et ENT ». - Blog « Guide des manuels numériques » - Réunions du groupe de travail. - Salon Intertice des manuels scolaires numériques le 260111, qui a attiré plus d’une centaine de visiteurs - Nouvelles vidéos sur le manuel numérique sur la webtv du CRDP b) Bilan des usages 2.

Les discours médiatiques. Passionnant numéro de la revue TDC – Les Outils Tice La revue TDC du réseau Canopé finit l’année scolaire avec un passionnant numéro spécial consacré aux « discours médiatiques ». Un numéro indispensable à tous ceux qui s’intéressent à l’éducation aux médias. Je vous le recommande. Je le recommande aussi à tous les étudiants en journalisme et aux confrères en activité. TDC propose avec ce numéro tout à fait remarquable de prendre le recul et le temps nécessaire à la réflexion. La revue interroge la place des médias et des journalistes dans nos démocraties avec notamment une longue interview d’Hervé Brusini, journaliste à France Télévision, qui plaide pour une pédagogie des médias et du métier de journaliste lui-même. Passionnant également l’article d’Isabelle Dumez Féroc maître de conférences à l’Université de Poitiers consacré à l’emballement médiatique. Des « emballements » dans lesquels l’image tient une place centrale. Lien : TDC Les Discours Médiatiques. Sur le même thème

Gérer les conditions du travail serein des élèves et réguler Faire cours ce n’est pas administrer à un public captif un contenu de savoir identifié dans une fiche de préparation, c’est bien au-delà : concevoir, organiser, mettre en œuvre, analyser et réguler des situations d’apprentissage, gérer un groupe et des individualités, exercer une autorité et transmettre des valeurs, établir une relation pédagogique et éducative donnant du sens aux apprentissages engagés, prendre en compte les besoins des élèves pour leur permettre de franchir les obstacles présents dans tout apprentissage... « faire cours » et « faire classe » constituent deux logiques inséparables qui engagent l’enseignant tout entier, mobilisent l’ensemble de ses compétences professionnelles et nécessitent un travail d’équipe au sein de l’établissement afin d’assurer un minimum de cohérence dans les attitudes et les attentes de chacun. Les préconisations qui suivent peuvent apparaître comme « allant de soi ». En anticipant sur les difficultés pour ne pas favoriser les décrochages

Emile Zola MÉTHODE DE TRAVAIL Chaque écrivain se fait à lui-même une méthode de travail, appropriée à son tempérament, à son originalité. Et c'est en étudiant cette méthode, dont la foule, touchée seulement des résultats, ne se préoccupe point, que l'on peut démonter le mécanisme d'un talent et surprendre le jeu intime de ses rouages. La méthode de travail de Zola se trouve clairement expliquée dans un ouvrage de M. Edmondo de Amicis : Souvenirs de Paris et de Londres, traduit de l'italien par madame J. Colomb. Il y a bien quelques erreurs de détail et certaines lacunes, auxquelles je m'efforcerai de remédier; mais je vais d'abord prendre les passages exacts, ceux qu'il me serait impossible de ne pas répéter. Pour donner plus de vivacité à son exposé, M. de Amicis fait parler l'auteur des Rougon-Macquart lui-même : -- « Voici comment je fais un roman. C'est donc par l'étude des milieux que débute Émile Zola. M. de Amicis raconte ensuite que Zola lui a montré tout le dossier de l'Assommoir. Ces pages sont excellentes.

Related: