background preloader

Cité idéale

Cité idéale
Incarnation intellectuelle et matérielle de l'utopie, la Cité idéale est une conception urbanistique visant à la perfection architecturale et humaine. Elle inspire à bâtir et à faire vivre en harmonie une organisation sociale singulière basée sur certains préceptes moraux et politiques. « Ainsi ces anciennes cités qui, n'ayant été au commencement que des bourgades, sont devenues par succession de temps de grandes villes, sont ordinairement si mal compassées, au prix de ces places régulières qu'un ingénieur trace à sa fantaisie dans une plaine » — René Descartes, Discours de la méthode, seconde partie. Antiquité et Moyen Âge[modifier | modifier le code] Dès l'antiquité, les hommes rêvent d'édifier une cité idéale comme en témoigne le mythe de la Tour de Babel[1]. L'organisation sociale et urbanistique de la cité idéale est également au cœur des réflexions d'Aristote qui, dans sa Politique, s'intéresse, après l'avoir critiqué, à la République de Platon ainsi qu'aux cités existantes.

Fondation Le Corbusier ',myPageTitle,' Un jour de juillet 1922, Marcel Temporal ayant pris la direction de la section urbaine du Salon d'Automne, vint proposer à Le Corbusier de faire quelque chose pour le prochain salon de novembre: "L'art urbain c'est la boutique, l'enseigne en fer forgé, la porte de la maison, la fontaine dans la rue, tout ce que nos yeux voient de la chaussée, etc. Faites-nous donc une belle fontaine ou quelque chose de semblable!" dit-il. On fit autre chose: on fit l'étude d'une "Ville Contemporaine de 3 Millions d'Habitants". Par cette étude, on pénétra dans le monde miraculeux des certitudes imminentes. Toutes les discussions imaginables, passionnées suivi cette étude, s'enflant chaque jour davantage : "Vous travaillez pour la lune!"

Urbanisme À New York, un projet de ville entière contenue dans un gratte-ciel géant L’un des projets du concours eVolo propose de construire un gratte-ciel géant à Times Square contenant un stade et une forêt artificielle. Dans le cadre du concours eVolo 2015, mettant en compétition différents projets de gratte-ciels originaux et innovants, celui d’un immense skyscraper futuriste à New York a été présenté. Il intègre des magasins, restaurants et immeubles, ainsi que des musées, un stade, une forêt ainsi qu’une plage artificielle. Le tout contenu dans une gigantesque structure en verre de plus de 1700 mètres. Soit une certaine idée de l’enfer ; sorte d’exacerbation effarante du Cauchemar Climatisé décrit par Henry Miller. Cette esquisse s’inscrit d’ailleurs dans la droite lignée des nombreux projets urbanistes et architecturaux sans âme qui ont essaimé aux États-Unis. Le skyscraper présenté pour le eVolo 2015 présente quant à lui une vision du Times Square de l’an 3015 – qui a peu à voir avec l’original.

Related: