background preloader

Le jeu sérieux : un nouvel horizon pour l'Ecole ? Entretien avec Julian Alvarez

Le jeu sérieux : un nouvel horizon pour l'Ecole ? Entretien avec Julian Alvarez
Par François Jarraud De temps en temps, une thèse déplace la réflexion habituelle sur l'Ecole et lui ouvre une nouvelle fenêtre. C'est le cas de la recherche de Julian Alvarez sur le "jeu sérieux" (serious game). Elevé lui-même dans 3 systèmes éducatifs différents, il a retenu de son éducation suédoise l'idée que le jeu peut porter l'enseignement. Cette idée il l'a théorisée. Comment définir un jeu sérieux. ? Les serious games que l'on peut traduire littéralement par jeux sérieux en français ne se destinent pas uniquement à l'enseignement. Pour tenter de classifier les serious games, nous proposons avec les universitaires Damien Djaouti et Olivier Rampnoux, les 3 grandes catégories suivantes : - Les serious games à message : ces serious games ont pour vocation de délivrer un message à l'utilisateur. - Les serious games d'entraînement : ces serious games se destinent à permettre aux utilisateurs d'affiner leur savoir faire sur un plan psychomoteur ou purement cognitif. Je pense que oui.

4. Exemples : cadre éducatif — Enseigner avec le numérique Site du Spore transpose la théorie de l'évolution au monde du jeu vidéo en prenant un certain nombre de libertés…"Spore est un jeu vidéo du créateur des Sims, Will Wright. Il a été présenté lors des salons E3 2005, 2006 et 2008. Le jeu est sorti entre le 4 et le 7 septembre 2008 suivant les pays et est disponible sous Windows, Mac OS X, Nintendo DS et téléphones portables. Une version du jeu sur la Wii de Nintendo est également prévue mais sa date de publication n'est pas avancée. Ce jeu est un sim everything (premier nom du jeu), un simulateur global partant de la naissance de la vie sur une planète jusqu'à devenir le centre d'une civilisation intergalactique ayant colonisé d'autres mondes." Spore, un jeu sérieux pour comprendre l’évolution biologique ? Les Dossiers de l’ingénierie éducative, n° 65, mars 2009, p. 18- VST, dossier d'actualité n° 38, octobre

Projets étudiants LudoScience Projets étudiants Vous vous trouvez actuellement sur l'ancienne version des ressources du site Ludoscience. Pour des informations plus accessibles et mises à jour, veuillez consulter la nouvelle section des projets étudiants. Projets de gameplay "innovant" Détourner l'interface entrante L'objectif de ce projet pédagogique est de sensibiliser des étudiants en Licence multimédia au rôle joué par l'interface entrante dans la conception d'un jeu vidéo. Jeu vidéo pour public féminin L'objectif de ce projet pédagogique est de sensibiliser des étudiants en Licence multimédia au lien qu'établit le public féminin avec le jeu vidéo. Sujet libreL'objectif de ce projet pédagogique est de sensibiliser des étudiants en M2 multimédia à l'importance d'établir un état de l'art lorsque l'on souhaite proposer un concept innovant dans le domaine du jeu vidéo. Détourner le 421 Projets de fiction Aide à l'orientation professionnelle Projets de fiction interactive Les filles et le jeu vidéo

" Notre cerveau est conçu pour l'action". Entretien Idriss Aberkane Par François Jarraud Et si le principal apport du jeu vidéo c'était ce qu'il nous apprend sur le fonctionnement du cerveau ? Idriss Aberkane enseigne les maths en s'appuyant sur des jeux populaires. Starcraft, Final Fantasy sont des jeux vidéo bien connus des jeunes. Utiliser un jeu vidéo est aussi une tâche complexe. David Hilbert a dit « les mathématiques sont un jeu qu’on exerce selon des règles simples, en manipulant des symboles et des concepts », et justement ce jeu est un jeu de pensée, d’intuition, de paris… Je veux aller au-delà de l’ancienne conception constructiviste, pour qui l’activité mathématique n’est qu’un langage manipulant des symboles. Pourtant toute une école, par exemple Bentolila, nous explique que c'est le langage, la grammaire qui créent la pensée… Le langage ne peut plus être considéré comme la seule fonction cognitive dite « supérieure ». Stanislas Dehaene, lui, nous parle d’un « sens du nombre », une vraie intuition du nombre qui précède le langage. Liens :

entretien prof d'histoire géo et concepteur de jeux sérieux "En tant qu'enseignant j'adore pouvoir prendre du recul lors de ces séances où je ne suis pas obligé de dire le "cours" et donc de performer au lieu de former : j'écoute le ronronnement de mon moteur pédagogique et j'ai le loisir d'y faire les réglages ou d'y chercher la panne sans avoir à le couper". Julien Llanas utilise des jeux vidéo avec ses élèves. Mais il est aussi concepteur de jeux. Un des jeux qu'il accompagne, Donjons& Radon, fait partie des projets retenus par le plan de relance numérique. Julien Llanas vous êtes professeur d'histoire-géographie et en même temps passionné par les applications pédagogiques du jeu sérieux. Le projet s'appelle Donjons&Radon. De plus comme dans un Dungeon Siège, en "back office", un joueur, potentiellement un enseignant, pourra créer ses propres donjons en choisissant l'architecture, la population et les objets présents. Quel est votre rôle dans la conception de ce jeu ? J'ai d'abord participé à la définition du projet et au montage du dossier.

Education: et si on troquait nos stylos contre des manettes? Véritable révolution pédagogique, l'usage des serious games (jeux sérieux) dans le cadre d'un enseignement a fait ses preuves, reconnaissent des études récentes, dont celle réalisée par EuropeanSchoolnet [pdf]. Cette étude, menée dans toute l’Europe, démontre que les jeux vidéo permettent d’accroître la motivation des élèves parce qu’ils prennent en compte leur réalité quotidienne. Selon elle, les jeunes "sont sensibles au fait qu’elle donne une finalité concrète aux travaux qui leur sont demandés (apprendre une partie de l’Histoire pour en faire un scénario de jeu, par exemple), et qu’elle leur permette d’être actifs dans leur apprentissage (en tant que joueurs). Lutter contre l’ennui Motiver les élèves en leur offrant un apprentissage tout en jouant permet de susciter grandement leur intérêt, mais aussi d’aborder plus facilement des thématiques rébarbatives à leurs yeux. L’école américaine qui enseigne par le jeu Récompenser plutôt que pénaliser Enseigner l’empathie et responsabiliser

Pour le sociologue Laurent Trémel : faire preuve de circonspection Par François Jarraud Spécialiste des jeux vidéos, Laurent Trémel apporte ici une lecture sociologique du phénomène. En quoi le jeu vidéo est-il un marqueur social ? En quoi le débat sur son efficacité éducative est-il un débat de société ? Les jeux videos rencontrent un grand succès chez les 15-25 ans. Comment expliquez vous cet attrait ? Les industriels du multimédia ciblent en fait leur clientèle dès... trois ans... Dans la tranche d'âge que vous indiquez, on constate qu'il n'est pas rare que des jeunes - de sexe masculin pour l'essentiel - consacrent plus de 10 heures par semaine à la pratique d'un jeu vidéo. Est-il identique d'un groupe social à l'autre ? Non, et vous avez raison de souligner ce point, en général occulté par les médias. Peut-on dire qu'il est un élément d'intégration sociale ? Le jeu vidéo participe aujourd'hui à la socialisation du jeune, comme, en d'autres temps, d'autres jeux ont pu jouer ce rôle. Le jeu vidéo a-t-il un impact sur le comportement des jeunes ?

Entretien professeur d'éco Fanny Hervé est professeur d'économie et gestion en classe de lycée et de BTS au lycée Pardailhan (Auch, Gers). Elle travaille, avec l'équipe TICE économie-gestion de l'académie de Toulouse, sur l'exploitation pédagogique des jeux sérieux depuis deux ans. Bonjour, pouvez-vous nous dire pourquoi les jeux sérieux ? Fanny Hervé : Pour moi, la problématique de l'intégration du plaisir dans l'apprentissage semble essentielle (tant du côté de l'enseignant que de l'élève). Quelles sont vos pratiques pédagogiques autour du jeu sérieux ? Fanny Hervé : J'ai eu l'occasion d'exploiter des jeux sérieux à des niveaux très différents : de l'enseignement d'exploration de seconde (avec Cyber-Budget [1] pour mettre les élèves à la place du ministre de l'économie et ainsi introduire la notion de politique économique) jusqu'en BTS (avec par exemple, le jeu Droit et EPN [2] pour réviser de façon ludique le thème de la propriété intellectuelle) Le jeu sérieux peut permettre de varier le contexte de travail :

enseignants, élèves et jeux vidéo

Related: