background preloader

Les vingt banques qui nuisent au climat en finançant le charbon

Les vingt banques qui nuisent au climat en finançant le charbon
D'où vient l'argent qui sert à financer les très polluantes centrales à charbon ? C'est la question à laquelle répond le rapport Bankrolling Climate Change (Financer le changement climatique) publié mercredi 30 novembre, lors de la conférence de Durban sur le climat. Quatre ONG se sont ainsi penchées sur les portefeuilles de 93 grandes banques. Le résultat est sans appel : depuis 2005, date de l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto fixant des objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le changement climatique, ces établissements ont octroyé 232 milliards d'euros de prêts à l’exploitation du charbon dans les mines et à sa transformation en électricité par les centrales. Or, le charbon constitue l'énergie fossile la plus intensive en carbone. La construction de centrales à charbon coûte très cher (environ 2 milliards de dollars pour une centrale de 600 MW). Comment ces chiffres ont-ils été compilés ? Photo : AFP PHOTO / DAREK REDOS Related:  RSE négative - VerchiementMéfaits & dérives

Quand H&M copie-colle de vrais visages sur des corps générés par ordinateur Regardez bien cette photo. Si les ventres plats semblent identiques et d'une perfection surnaturelle, c'est... qu'ils le sont. H&M a reconnu auprès du journal suédois Aftonbladet qu'il avait collé le visage de vrais modèles sur des corps de synthèse générés par ordinateur. «Ce ne sont pas de véritables corps. On prend des photos des vêtements sur un mannequin (en plastique, ndr), et ensuite, l'apparence humaine est générée par un programme informatique», explique la chaîne de prêt à porter. Standardisation Face aux accusations de sexisme, l'entreprise indique que la pratique est la même pour les collections hommes et femmes, avec ou sans vêtements. H&M s'est surtout attiré les foudres d'association luttant contre l'anorexie.

En Tunisie, le face-à-face des laïques et des islamistes Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Des milliers de manifestants pro-islamistes ont convergé samedi 3 décembre devant le siège de l'Assemblée constituante à Tunis, où campent depuis trois jours des centaines de personnes dont de nombreux sympathisants de gauche. Les deux camps se faisaient face à face, séparés tant bien que mal par des barrières et des policiers, mais des altercations se sont produites et les insultes fusaient de part et d'autre. Les deux courants s'affrontent depuis le début du "printemps des peuples arabes", qui a débuté en Tunisie en décembre et a porté au pouvoir les islamistes modérés d'Ennahda à la suite des premières élections libres depuis l'indépendance en 1956. La dispute qui couvait a été relancée par l'occupation par un groupe d'islamistes conservateurs d'un campus universitaire des environs de Tunis pour exiger la ségrégation des sexes pendant les cours et le droit des femmes à porter le "niqab".

Quand l’ex-patron de Jérôme Kerviel prévoit l’Apocalypse Jean-Pierre Mustier n’était pas réapparu en public depuis le procès de l’ex-trader. Lors d’un colloque à l’Ecole des mines, ce haut dirigeant de la Société Générale, aujourd’hui chez Unicredit a stupéfait son auditoire en s’abstenant de toute langue de bois sur la gravité de la crise financière. Challenges – C’était une première pour l’Ecole des Mines : une journée consacrée à des débats sur l’innovation financière responsable. La troisième table ronde, en ce début d’après-midi du 30 novembre, portait sur les rémunérations et les bonus des banques. Jusque-là, le banquier, ex-patron de Jérôme Kerviel à la Société Générale, s’était contenté de pianoter sur son Blackberry et de revoir sur sa tablette les grandes lignes de son exposé. "Notre monde pourrait disparaître" Mais pour faire son exposé, cet homme, pourtant glacial et discret, s’est déployé comme un aigle, faisant de grands gestes avec ses bras pour appuyer ses propos. "Les banques ont dégagé des taux de rentabilité trop importants"

La pollution de l’air coûte cher à l’Union Européenne La pollution de l’air a fait plus de 100 milliards d’euros de dommages pour la santé et l’environnement en Europe en 2009, soulignant la nécessité de se tourner davantage vers des sources renouvelables d’énergie, d’après ce qu’indique un rapport publié jeudi par l’Agence Européenne pour l’Environnement. A cause de la pollution de l’air, les 10 000 plus grandes usines et centrales électriques de l’Europe ont créé des dommages représentant 102 à 169 milliards de dollars pour la santé, avec notamment des problèmes respiratoires et cardiovasculaires, et pour l’environnement en 2009. Par citoyen, le coût est chiffré à 200 à 300 euros. Le secteur de la production d’énergie est le principal contributeur à ces dommages, avec 66 à 112 milliards d’euros d’après l’étude. Un petit nombre d’usines, 622 soit 6% du nombre total, représentait 75% des coûts totaux résultant des polluants de l’air, tels que les métaux lourds, le dioxyde de souffre, les oxydes de nitrogène et le dioxyde de carbone.

Bridge To Nowhere? NOAA Confirms High Methane Leakage Rate Up To 9% From Gas Fields, Gutting Climate Benefit By Joe Romm "Bridge To Nowhere? NOAA Confirms High Methane Leakage Rate Up To 9% From Gas Fields, Gutting Climate Benefit" Photo by Walter Disney Researchers with the National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) have reconfirmed earlier findings of high rates of methane leakage from natural gas fields. Indeed, if the previous findings — of 4% methane leakage over a Colorado gas field — were a bombshell, then the new measurements reported by the journal Nature are thermonuclear: … the research team reported new Colorado data that support the earlier work, as well as preliminary results from a field study in the Uinta Basin of Utah suggesting even higher rates of methane leakage — an eye-popping 9% of the total production. The Uinta Basin is of particular interest because fracking has increased there over the past decade. How much methane leaks during the entire lifecycle of unconventional gas has emerged as a key question in the fracking debate. But the leakage rate does matter.

Afrique : des pratiques chinoises accablantes Dans un rapport de 122 pages, Human Rights Watch dresse un tableau accablant des pratiques chinoises en Zambie. Dans ce pays où les mines de cuivre rapportent deux tiers des revenus de l’Etat et 38% de la production mondiale, les miniers chinois ont pignon sur rue. Parmi eux, NFC (China Non-ferrous Metal Industry’s Foreign Engineering & Construction). Cette grande entreprise cotée à la Bourse de Shenzhen a profité de la vague de privatisations des mines zambiennes à la fin des années 1990. Elle emploie plus de 2 000 mineurs en Zambie et contrôle une grande partie des exploitations de la ceinture de cuivre, au Nord de Lusaka. « Notre rapport se base sur plus de 170 entretiens, dont 95 avec des mineurs travaillant pour quatre entreprises minières chinoises en Zambie, nous explique Matt Wells, l’auteur de ce document. Les violations des droits des travailleurs dont nous nous faisons l’écho ici viennent directement des ouvriers maltraités, des experts et des responsables syndicaux.

Nouvelles lignes ferroviaires sur le toit du monde Le « transtibétain » : de Pékin à Katmandou (© Areion/Capri) Texte de Caroline Ronsin (mars 2011)Carte de Laura Margueritte L’ambitieux projet chinois de construction d’infrastructures au Tibet se poursuit avec le prolongement de la voie ferrée, inaugurée le 1er juillet 2006, reliant la capitale Lhassa au reste de la Chine. Depuis 2000, le gouvernement de la République populaire de Chine a mis en œuvre un projet de développement de la région autonome du Tibet, l’une des plus pauvres du pays (le revenu moyen des habitants est inférieur d’un tiers au revenu chinois). Article extrait de CARTO n° 4, Mars-Avril 2011 Aucun trackback pour l'instant Première connexion pétrolière sino-russe about 2 years ago - Aucun commentaire Texte de Marguerite Desmichelle (décembre 2010) Carte de Laura Margueritte Le 27 septembre 2010, le président russe, Dmitri Medvedev, a inauguré lors de sa visite à Pékin l’oléoduc reliant la Sibérie orientale à la Chine.

Comment les banques manipulent leurs résultats Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine" opération vérité" se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant. Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une "réévaluation de la dette propre" qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Entourloupe Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela.

Related: