background preloader

Andre Gorz

Andre Gorz

pour une Constitution écrite par et pour les Citoyens / 66 Étienne Chouard, mon député bernarddo a écrit: NingúnOtro a écrit:"ils prétendent, et réussissent"? Pas du tout, bernardo. L'exemple n'est pas recevable car il n'est pas applicable à la société politique dans laquelle nous vivons. Difficile d'essayer d'utiliser des simplifications pour se faire comprendre ;) . Dans ce qu'ils ont fait... on trouve des échantillons de tout, des pires bêtises individuelles au plus grandes follies collectives, des choix uniques et jamais répétés, et des stratégies qui ont été reprises par tous ceux qui n'avaient pas les moyens de s'en inventer d'autres plus performantes. Un exemple clair de cela est "l'invention" de la Titrisation ( suivi tout près (bien sur, la logique es toujours suivie jusqu'au bout) de la crise des Subprimes ( "l'exercice raisonné du libre-arbitre de chacun"... la clef se trouve bel et bien dans le "raisonné". Bon, je viens de compliquer un peu l'exercice ;) .

Visualising sustainability « Computing for Sustainability New (Dec 2011): “Sustainable Lens: A visual guide” published by NewSplash available through Amazon. How to convey the essence of sustainability in a few sketched lines? I’m wading through the net and my bookshelves to find examples of the genre. I’m looking for schematics of the notion of sustainability itself rather than the underlying science – greenhouse, carbon, meso climate process, ground water, etc for which there are a zillion diagrams. The list is not meant to be exhaustive, but if I’ve missed your favourite diagram, leave a link and I’ll add it to the list. In no particular order, here’s 100 125 137 158 179 188 218 255 of what I’ve found. 1. “This model recognises that the economy is a subset of society (i.e. it only exists in the context of a society), and that many important aspects of society do not involve economic activity. 2. This model is very very common (google search sustainability Venn). 3. 4. 5. 6. 7 Venn 3 with overlaps named (see also WKU) 8. 9. 12. 13. 14. 16. 17.

Dans la boîte à outils d’André Gorz (Le Monde diplomatique, septembre 2019) Lors d’un entretien inédit de 2005 publié aujourd’hui (1), le penseur André Gorz (1923-2007) confie à son ami philosophe François Noudelmann que son combat en faveur de l’écologie est indissociable de sa critique de la rationalité économique. Penseur contestataire et théoricien de la décroissance, il explique dans Penser l’avenir que la société de consommation engendre plus de besoins insatisfaits qu’elle n’en comble : « Nous vivons sous un régime où le but de toute activité est la création de choses échangeables et monnayables, et ce qui n’est pas monnayable n’a pas de statut dans l’économie capitaliste. » Loin du diktat du capital et du règne de la marchandise, Gorz défend un monde où il importe de protéger le temps libre et l’épanouissement au sein du vivant. Comme le montrent ses livres Écologie et politique (1975) et Écologie et liberté (1977), il est soucieux d’équilibrer biosphère, écosystème et humanité. (1) André Gorz, Penser l’avenir.

SytiNet - Le Blog André Gorz ou la réappropriation de soi - Ép. 4/10 - #uneviedephilosophe Né en 1923, André Gorz est l’auteur une vingtaine de livres, de son premier ouvrage Le traître, publié en 1958, à L’immatériel paru en 2003, sans oublier un texte sublime, Lettre à D. : histoire d’un amour, qu’il dédie à sa femme avec laquelle il s’est suicidé en 2007. André Gorz, philosophe réservé, nous a laissé une œuvre majeure : sur le travail, le capitalisme et l’écologie qui continue à infuser les discours politiques et sociaux sans même qu’on ne le cite… Pour en prendre la mesure, vient de paraître un entretien avec François Noudelmann aux éditions La Découverte : Penser l'avenir. On y découvre une pensée très actuelle, mais surtout une voix, une attitude, une manière d’être à l’existence… Penser sans citations Penser par soi-même, mais sans revendiquer une identité… tel semble être la posture d’André Gorz. Son premier texte, Le traître, en témoignait : En deçà de toute considération théorique, il a horreur du moi. Se réapproprier en dehors du travail Quel soi ? Sons diffusés :

Solutions ordonnées Transition Sensibilisation, prise de conscience, accompagnement psychologique du changement, préparation collective, inclusivité, vision à long terme, étapes, à l'échelle des communautés (territoires), rétrocontrôles, convivialitéRevenu inconditionnel Individuel - égal pour tous - inconditionnel - inaliénable - cumulable - du berceau à la tombe - suffisant pour refuser un emploi au SMIC (Revenu d’existence, allocation universelle, revenu citoyen, revenu universel, revenu social garanti, dividende universel, dotation inconditionnelle d’autonomie...)Constitution et démocratie Diversité idéologique "reconnue" comme facteur de résilience et de liberté Constituante : élection et tirage au sort de 2 collèges d'une Assemblée Constituante (séparation du pouvoir constituant et constitué) : réécriture de la Constitution 2ème chambre (Sénat) = Assemblée des générations futures Décentralisation Municipalisme Fédéralisme Centration sur le développement des capabilités (pouvoir d'être et de faire)

André Gorz Sa pensée oscille entre philosophie, théorie politique et critique sociale. Disciple de l'existentialisme de Jean-Paul Sartre, puis admirateur d'Ivan Illich, il devient dans les années soixante-dix l'un des principaux théoriciens de l'écologie politique et de la décroissance. Il est cofondateur en 1964 du Nouvel Observateur, sous le pseudonyme de Michel Bosquet, avec Jean Daniel. Vie et philosophie[modifier | modifier le code] Marxisme et existentialisme[modifier | modifier le code] Autonomie et révolution[modifier | modifier le code] Dépassant ses attributions économiques de départ, il finit par assurer de fait la direction politique de la revue. Ses évolutions vont de pair avec son investissement au sein d’un courant dit écosocialiste dont il s’affirme au fil de ses essais comme une figure majeure[10]. Écologie politique humaniste[modifier | modifier le code] Anticapitalisme et critique de la valeur[modifier | modifier le code] Mort[modifier | modifier le code] Disponible Indisponible Thèmes

André Gorz, cet écolo socialiste qui voulait libérer le temps Françoise Gollain est docteure en sociologie et retraitée de l’enseignement supérieur. Elle vient de publier André Gorz & l’écosocialisme (2021, éd. Le Passager clandestin). Reporterre — Vous avez bien connu André Gorz ? Gorz ne raisonnait vraiment pas en matière de réussite matérielle ni de statut social. En 1972, il a été le premier à appeler à la « décroissance ». 1972 est l’année durant laquelle a émergé une conscience écologique mondiale, avec plusieurs publications : le rapport Meadows, commandé par le Club de Rome, dont le titre français était « Halte à la croissance ». En avril de la même année, Gorz a publié dans Le Nouvel Obs un article en défense de ces deux textes, particulièrement contre des critiques acerbes du journal l’Humanité. Keep Cottage, une maison partagée habitée et gérée par des étudiants de l’université d’Oberlin (Ohio), aux États-Unis. Et puis on ne nous propose que la décroissance subie. « Mieux, ce peut être moins », écrivait-il… Soutenir Reporterre S’inscrire

Related: