background preloader

Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet »

Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet »
RSLN : Que représente le développement de l’open data dans la grande aventure du numérique ? Bernard Stiegler : C’est l’aboutissement d’une rupture majeure déjà largement entamée, et qui n’a rien à voir avec les précédentes. Toutes les technologies monopolisées par l’industrie de la culture, au sens large du terme, pendant un siècle, sont en train de passer entre les mains des citoyens. C’est un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet qui, comme technique de publication, c’est à dire de rendu public, est au fondement de la res publica, tout comme à ce qui s’est déroulé après Gutenberg et la Réforme, généralisant l’accès à l’écriture imprimée et au savoir. À présent, toutes les activités industrielles, culturelles et scientifiques laissent désormais une trace numérique que chacun peut exploiter grâce à des outils de plus en plus accessibles. Il s’agit d’un enjeu plus que majeur : c’est un changement d’époque. Des idéologies différentes Bernard Stiegler : C’est vrai.

http://www.rslnmag.fr/post/2011/03/15/Bernard-Stiegler-lopen-data-est-171;-un-evenement-dune-ampleur-comparable-a-lapparition-de-lalphabet-187;.aspx

Related:  Web 2.0Articles Best-of - synthétiques & représentatifs | B. Stiegler

Porno: les beurettes françaises et les mamies allemandes Le porno est officiellement un nouveau champ de recherche dans les sciences sociales. Sur le modèle des “cultural studies” ou des “gender studies”, ce nouveau champ de recherche interdisciplinaire est appelé “porn studies”. Le premier numéro de la revue fondatrice Porn studies est sortie en mars, et est disponible gratuitement sur Internet. Il faut en profiter, les suivants seront payants (et très chers). La France y est bien représentée avec un article très intéressant sur les tags porno co-signé par cinq chercheurs français, Antoine Mazières, Mathieu Trachman, Jean-Philippe Cointet, Baptiste Coulmont et Christophe Prieur.

Bernard Stiegler : « Le marketing détruit tous les outils du savoir » - Société de consommation Texte publié intégralement dans la revue Soldes [1], que vous pouvez vous procurer dans l’une de ces librairies ou lors de l’événement organisé au Point éphémère à Paris le 24 mars (voir à la fin de l’article). Peut-on sortir de l’ère industrielle ? J’ai la conviction profonde que ce qu’on appelle humain, c’est la vie technicisée. La forme de vie qui passe par la technique, qu’elle soit du silex taillé ou du silicium, organisée comme aujourd’hui par un microprocesseur ou par autre chose. Dans tous les cas, nous avons affaire à de la forme technique.

Open Data : Définition, état des lieux et perspectives Jeudi 9 juin 2011 4 09 /06 /Juin /2011 07:55 Ci-dessous une présentation très complète de l'Open Data par LiberTIC qui en donne la définition, en dresse un état des lieux et détaille les perspectives associées à son développement. Les éléments clés que je retiens : La présentation complète pour presque tout savoir sur l'Open Data : L’outil qui calcule le coût réel des logements et des transports De loin, Abogo sonne comme un slogan de campagne de promotion pour les transports publics. Il s’agit en fait d’un outil donnant une estimation sur le coût des transports en fonction de la situation géographique de son logement. Né d’une réflexion du Center For Neighborhood Technology américain, il vise, au moment où de nombreux habitants se retrouvent hors de chez eux, à diminuer le budget de leur logement et de leurs transports « en leur fournissant des informations dont ils ont besoin pour choisir des endroits qui auront un faible impact sur leur budget et sur l’environnement », expose Adam Mays, du CNT. Depuis 1978, le CNT, « un think-and-do tank qui combine la rigueur de la recherche à des applications concrètes », veille à promouvoir sa conception de la ville durable. Vaste programme donc, qui a donné naissance à Abogo.

Pourquoi Internet pose problème à l’islam, plus qu’aux autres religions C’est quoi l’islam sur les réseaux ? Si l’on s’en tient à ce qu’on entend et ce qu’on lit tous les jours, il y a de quoi s’inquiéter. Ce mercredi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve annoncera un plan de lutte contre les filières jihadistes, dont on sait déjà qu’une partie concernera Internet. Même si Internet n’est jamais la seule cause – et rarement le seul médium – d’un processus de radicalisation, c’est un fait avéré par les enquêtes menées dans les cas de radicalisation extrême de musulmans français qu’Internet joue très souvent un rôle important. Et sans même parler de radicalisation extrême et hors la loi, la présence d’un islam rigoriste est manifeste dans le web francophone.

Voilà pourquoi Marine Le Pen sera probablement au gouvernement en 2017 A lire également : 51% des sympathisants de l’UMP et 66% des sympathisants du FN favorables aux alliances locales UMP/FN Atlantico : Votre dernier livre Pharmacologie du Front national, à paraître le 27 mars, se veut un livre de combat contre le FN. Depuis son élection à la tête du parti, Marine Le Pen s’est lancée dans une entreprise de « dédiabolisation » du parti. Qu’est ce que l’Open Data? « 10 rue Giero L’Open Data est un sujet à la mode. Avec la récente délibération lors du Conseil Municipal de la ville de Paris (du 8 juin 2010) à propos de la diffusion des données publiques et l’adoption d’une résolution, le sujet est brûlant d’actualité. Qu’est ce que l’Open Data? Avant tout, il s’agit de définir l’Open Data, et de façon plus générale l’Open Knowledge.

Big Data : faire du sens à grande échelle Après l'open-data la nouvelle tendance tout droit venue des US sera-t-elle le « big data » ? D’un récent voyage dans la Silicon Valley (merci aux amis du Orange Institute), je rentre avec une conviction : tout ce que nous connaissions du web va changer à nouveau avec le phénomène des big data. Il pose à nouveau, sur des bases différentes, presque toutes les questions liées à la transformation numérique. En 2008, l’humanité a déversé 480 milliards de Gigabytes sur Internet.

Web 2.0 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cartographie sensible du web 2.0 L'expression « Web 2.0 » désigne l'ensemble des techniques, des fonctionnalités et des usages du World Wide Web qui ont suivi la forme originelle du web[1]. Elle concerne en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s'approprier de nouvelles fonctionnalités du web. Les internautes peuvent d'une part contribuer à l'échange d'informations et interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois au niveau du contenu et de la structure des pages, et d'autre part entre eux, créant notamment le Web social[2].

Bernard Stiegler. «La prison a été ma grande maîtresse» Bernard Stiegler en 6 dates 1952 Naissance et enfance à Sarcelles 1978 Incarcération, pendant cinq ans, à la prison Saint-Michel de Toulouse puis au centre de détention de Muret 1993 Soutient sa thèse sous la direction de Jacques Derrida. Publication de son premier livre, La Faute d’Épiméthée (Galilée) 2002 Nommé à la tête de l’Ircam après avoir été directeur adjoint de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) 2005 Cofonde l’association Ars Industrialis pour une politique industrielle des technologies de l’esprit 2006 Fonde l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) du Centre Pompidou « Oh ! Vous avez vu ? Il y a un paon qui vient de se poser dans votre jardin !

#OpenData : Le Kenya lance le mouvement L'Auteur Joan Tilouine Topics Nairobi a lancé ce vendredi 8 juillet la «Kenya Open Data Initiative» qui rend public et accessible à tous des importantes bases de données statistiques du gouvernement.

Related: