background preloader

L'ampleur de l'open data (Striegel)

L'ampleur de l'open data (Striegel)
RSLN : Que représente le développement de l’open data dans la grande aventure du numérique ? Bernard Stiegler : C’est l’aboutissement d’une rupture majeure déjà largement entamée, et qui n’a rien à voir avec les précédentes. Toutes les technologies monopolisées par l’industrie de la culture, au sens large du terme, pendant un siècle, sont en train de passer entre les mains des citoyens. C’est un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet qui, comme technique de publication, c’est à dire de rendu public, est au fondement de la res publica, tout comme à ce qui s’est déroulé après Gutenberg et la Réforme, généralisant l’accès à l’écriture imprimée et au savoir. À présent, toutes les activités industrielles, culturelles et scientifiques laissent désormais une trace numérique que chacun peut exploiter grâce à des outils de plus en plus accessibles. Il s’agit d’un enjeu plus que majeur : c’est un changement d’époque. Des idéologies différentes Bernard Stiegler : C’est vrai.

http://www.rslnmag.fr/post/2011/03/15/Bernard-Stiegler-lopen-data-est-171;-un-evenement-dune-ampleur-comparable-a-lapparition-de-lalphabet-187;.aspx

Related:  thèmes ad hoc (pour déblayer dans Stiegler)

philo du geste (sur Striegel) Patricia Ribault, Docteur en Arts et Sciences de l’art (et membre d’Ars Industrialis), dirige à l’IRI un séminaire sur « Le geste comme langage ». C’est dans ce cadre qu’a eu lieu hier soir, au Centre Pompidou, une séance consacré à la « Philosphie du geste » que j’ai pu enregistrer. Au programme de cette séance, Michel Guérin écrivain et philosophe, enseigne l’esthétique à l’Université de Provence (Aix-Marseille 1), puis Bernard Stiegler.

Open Data : Définition, état des lieux et perspectives Jeudi 9 juin 2011 4 09 /06 /Juin /2011 07:55 Ci-dessous une présentation très complète de l'Open Data par LiberTIC qui en donne la définition, en dresse un état des lieux et détaille les perspectives associées à son développement. Les éléments clés que je retiens : La présentation complète pour presque tout savoir sur l'Open Data : Pourquoi Internet pose problème à l’islam, plus qu’aux autres religions C’est quoi l’islam sur les réseaux ? Si l’on s’en tient à ce qu’on entend et ce qu’on lit tous les jours, il y a de quoi s’inquiéter. Ce mercredi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve annoncera un plan de lutte contre les filières jihadistes, dont on sait déjà qu’une partie concernera Internet. Même si Internet n’est jamais la seule cause – et rarement le seul médium – d’un processus de radicalisation, c’est un fait avéré par les enquêtes menées dans les cas de radicalisation extrême de musulmans français qu’Internet joue très souvent un rôle important. Et sans même parler de radicalisation extrême et hors la loi, la présence d’un islam rigoriste est manifeste dans le web francophone.

revisiter Jousse Jousse reprend la pensée du philosophe français Henri Bergson (1859-1941) sur le cosmos. Il le définit comme un jeu infini d’interactions qui se meuvent dans l’univers. Rien n’est isolé. Tout est énergie en mouvement. Dans l’univers, l’humain n’est pas isolé non plus. Qu’est ce que l’Open Data? « 10 rue Giero L’Open Data est un sujet à la mode. Avec la récente délibération lors du Conseil Municipal de la ville de Paris (du 8 juin 2010) à propos de la diffusion des données publiques et l’adoption d’une résolution, le sujet est brûlant d’actualité. Qu’est ce que l’Open Data? Avant tout, il s’agit de définir l’Open Data, et de façon plus générale l’Open Knowledge.

le mythe de la donnée brute (Chignard) A l’occasion de la semaine européenne de l’open data (Open Data Week) à Nantes la semaine dernière, j’ai traité de la sensibilisation du grand public aux données, et par extension aux données ouvertes (open data). Il y a notamment été question d’en finir avec le mythe de la donnée brute. Extrait et complément à cette intervention. "Je fume donc je vis ?" La liste des prénoms les plus populaires fait partie des données ouvertes par ces trois villes.

#OpenData : Le Kenya lance le mouvement L'Auteur Joan Tilouine Topics Nairobi a lancé ce vendredi 8 juillet la «Kenya Open Data Initiative» qui rend public et accessible à tous des importantes bases de données statistiques du gouvernement. revisiter Fourier 1 Le nouveau monde industriel et sociétaire ou invention du procédé d’industrie attrayante et naturelle distribuée par séries passionnées paru en 2001 édition française 17 x 24 cm (broché) 528 pages (ill. n&b) Open Data citoyenne : l'exemple du prix de l'eau Jeudi 16 juin 2011 4 16 /06 /Juin /2011 08:00 Comme abordé dans l'article Open Data : Définition, état des lieux et perspectives, la France a pris un retard certain sur le développement de l'Open Data avec des impacts sur notre économie numérique privée d'innovations liées à l'utilisation des données publiques et sur nous citoyens privés de données que nous sommes en droit d'attendre. Un exemple parmi tant d'autres : le prix de l'eau soumis à des contrats locaux souvent opaques qui génèrent des écarts de prix importants entre communes et trouver des informations sur le prix du service de l'eau relève du parcours du combattant malgré que la loi prévoit que chaque citoyen puisse accéder aux informations sur l'eau qui coule de son robinet via 40 indicateurs : prix, qualité, performance du service, etc. ! Une situation préoccupante lorsque l'on sait que d'ici 2015, 75% des contrats de gestion de service de l'eau seront renégociés ! Billets en relation : Partager l'article !

revisiter Bateson 2 « Il y a une écologie des mauvaises idées, comme il y a une écologie des mauvaises herbes. » Gregory Bateson « Vers une écologie de l’esprit »Gregory Bateson (1904-1980) De ce « contexte » épistémologique, les travaux de G. Bateson ne cesseront d’approfondir les questions relatives au « soi » dans la relation complémentaire de celui-ci avec le système plus vaste qui l’inclut. Ainsi : « l’observateur appartient au champ même de l’observation et que, d’autre part, l’objet de l’observation n’est jamais une chose, mais toujours un rapport ou une série indéfinie de rapports. » En conséquence, un système de communication n’est donc plus le fait d’une individualité physique constituée, mais d’un vaste réseau de voies empruntées par des messages.

Open Data : j'ai tout compris ! Sur Internet, on a souvent l'impression de débarquer à l'improviste dans des conversations qui ont commencé sans nous. Les commentateurs et analystes de tous poils discutent entre initiés, emploient un vocabulaire qui apparaît bien mystérieux au commun des mortels. C'est vrai de tout domaine spécialisé, me direz-vous, et le numérique n'échappe pas à la règle.

Related: