background preloader

Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet »

Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet »
RSLN : Que représente le développement de l’open data dans la grande aventure du numérique ? Bernard Stiegler : C’est l’aboutissement d’une rupture majeure déjà largement entamée, et qui n’a rien à voir avec les précédentes. Toutes les technologies monopolisées par l’industrie de la culture, au sens large du terme, pendant un siècle, sont en train de passer entre les mains des citoyens. C’est un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet qui, comme technique de publication, c’est à dire de rendu public, est au fondement de la res publica, tout comme à ce qui s’est déroulé après Gutenberg et la Réforme, généralisant l’accès à l’écriture imprimée et au savoir. À présent, toutes les activités industrielles, culturelles et scientifiques laissent désormais une trace numérique que chacun peut exploiter grâce à des outils de plus en plus accessibles. RSLN : L’Open data n’est qu’un maillon de cette révolution… Des idéologies différentes Bernard Stiegler : C’est vrai.

Pourquoi Internet pose problème à l’islam, plus qu’aux autres religions C’est quoi l’islam sur les réseaux ? Si l’on s’en tient à ce qu’on entend et ce qu’on lit tous les jours, il y a de quoi s’inquiéter. Ce mercredi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve annoncera un plan de lutte contre les filières jihadistes, dont on sait déjà qu’une partie concernera Internet. Même si Internet n’est jamais la seule cause – et rarement le seul médium – d’un processus de radicalisation, c’est un fait avéré par les enquêtes menées dans les cas de radicalisation extrême de musulmans français qu’Internet joue très souvent un rôle important. Et sans même parler de radicalisation extrême et hors la loi, la présence d’un islam rigoriste est manifeste dans le web francophone. Capture d’écran de la recherche « imam » sur YouTube (YouTube) Si je tape simplement « imam » sur Google, on me propose en quatrième position l’imam Rachid Abou Houdeyfa. Une présence multiforme Mais est-ce que l’islam dans les réseaux se résume à cela, est-ce qu’il n’y a pas autre chose à en dire ?

Related: