background preloader

Cs.dartmouth

http://www.cs.dartmouth.edu/farid/downloads/publications/pnas11/

Related:  Quelques EXEMPLES ILLUSTRATIFSphoto de profil

Deux scientifiques américains ont créé un programme qui décèle les retouches faites sur une image avec le logiciel Photoshop - L’algorithme qui démonte Photoshop Alors que la communication d’H&M est pointée du doigt pour avoir collé des visages de top-modèles sur des corps de synthèse, deux scientifiques américains ont inventé l’outil rêvé des amateurs d’ « avant-après ». Un chercheur en informatique, Hany Farid, et son élève doctorant, Eric Kee, de l’université de Darwood, aux États-Unis ont publié le résultat de leurs recherches la semaine dernière dans une revue scientifique américaine. Le programme qu’ils ont mis au point permet de faire apparaître, sur une échelle de 1 à 5, l’ampleur des retouches subies par une photo. Et cela donne lieu à des comparaisons saisissantes.

Facebook: Sauras-tu retrouver ton profil sociologique ? Le networker Photo de profil: Souvent une photo d’identité de lui en costume, parfois en noir et blanc. S’il veut la jouer relax, une photo de vacances combo chaussure-bateau, short blanc, chemise à rayure fera l’affaire. L’essentiel étant bien sur de ne pas faire fuir un éventuel recruteur. Le statut: Après l’alerte enlèvement, il a crée « l’alerte appartement », « l’alerte emploi », « l’alerte vend sa table Ikea ». Variante: poster des articles des Echos sur les derniers résultats de la banque Rothschild ou une tribune de François Baroin dans le Figaro.

Blind Photograph Découverte de Evgen Bavcar, un photographe particulier car aveugle depuis un accident dans son enfance. Nécessitant l’aide de médiateurs pour réaliser ses clichés et utilisant un autofocus, il parvient à s’exprimer en images malgré sa cécité. Plus d’images dans la suite. « Think global, act local » - selon Coca, Mc Do, et l'Oréal... La glocalisation est un compromis entre le local et le global, qui consiste à avoir une stratégie globale et à la mettre en œuvre en l’adaptant aux conditions locales. La glocalisation est donc une globalisation qui se donne des limites, qui doit éviter d’écraser les réalités locales. Cette formule se fonde sur le principe selon lequel la réduction des coûts et la simplicité de gestion propre à l’approche globale n’impliquent par forcément une standardisation absolue car certains éléments de stratégies de commercialisation résistent à l’uniformisation. Il est donc nécessaire de procéder par des approches subtiles, par des procédés capables d’intégrer des ajustements en fonction des législations locales, des caractéristiques spécifiques des marchés, le niveau de vie, les différences socioculturelles, la langue. Glocaliser sa communication, principalement ses publicités télévisées, permet de fidéliser des consommateurs amenés à se déplacer dans leur travail ou leurs loisirs.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable.

Bientôt 100 milliards de photos sur Facebook ! « Décryptages Le fait Selon une étude récente de Pixable.com, site d’agrégation de photographies partagées sur les réseaux sociaux, Facebook disposait sur ses serveurs fin décembre 2010 de 60 milliards de photos ! Au rythme de 6 milliards de photos téléchargées par mois par ses 600 millions de membres, le site dépassera les 100 milliards de photos stockées au cours de l’été 2011 (voir ci-dessous l’infographie publiée sur le blog de Pixable et juste après la traduction en français). Que savez-vous de l’utilisation des photos sur Facebook ? Le nombre de photos sur Facebook explose et atteindra 100 milliards au cours de l’été 2011 Lait, couches : les techniques des marques pour s’imposer dans les maternités Boîtes cadeaux, dons de couches ou lait infantile… Les marques paient au prix fort le droit de capter, au berceau, la clientèle novice et réceptive des maternités. L’histoire commence à l’heure où, le ventre tout juste saillant, vous poussez la porte de la maternité. Avant de passer voir la sage-femme pour une visite mensuelle, vous recevez une pochette en tissu. L’irruption de votre enfant vous donnera plus tard droit à une seconde trousse gorgée de fascicules, échantillons (couches, lingettes, produits désinfectants pour les mains…) et de bons de réduction. Bienvenue dans le monde merveilleux des boîtes cadeaux.

Comment choisir son avatar, sa photo ou son image pour son profil web ? L’avatar est l’ingrédient identitaire le plus représentatif de votre personnalité. Avec votre nom ou pseudo, votre bio, vos liens (url blog/site), votre activité (publications, mise à jour de votre statut), il est LE critère le plus regardé. L’œil et le cerveau sont stimulés par les images de manière consciente ou inconsciente. Ce phénomène induit « perception » et « sensation« .

Besoins ou désirs ? L'amalgame Derrière les notions de marché, de libre-échange, de croissance à tout prix, on trouve la nécessité de satisfaire les besoins du consommateur. Ces besoins sont liés aux époques et aux types de société et dans notre société de consommation, ils semblent non seulement en forte croissance, mais quasiment sans limites. Cette notion de "besoins du consommateur" est en fait un amalgame pervers entre les besoins qui sont naturels et nécessaires et les désirs ou envies, plus éphémères, changeants et subjectifs.

Pour communiquer efficacement, l'avatar doit aussi veiller à son apparence Source - L'Atelier, www.atelier.fr, Mise à jour : mercredi 24 février 2010 13:30 Le physique des personnages virtuels influence la perception que se font les différents intervenants de leurs interlocuteurs. Mais aussi les décisions prises au terme de ces échanges.

Related: