background preloader

CTREQ - centre de transfert pour la réussite éducative du Québec

esc@les Site de l'Institut Français de l'Education Ressources jeunesse Logiciel de dépistage du décrochage scolaire (LDDS) Le Logiciel de dépistage du décrochage scolaire permet de dépister les élèves de 12 à 18 ans à risque de décrochage scolaire au secondaire, de les identifier et de guider les intervenants scolaires. bilan décrochage dépistage ldds Le logiciel s’adresse aux intervenants scolaires et aux directions d’établissement. Accessible par le Web, le LDDS a été conçu pour dépister les élèves à risque. Il permet d’identifier et de classer les élèves selon la typologie suivante : Peu intéressé/motivéProblèmes de comportementComportements antisociauxDépressif Il est offert aux écoles secondaires et aux commissions scolaires québécoises sous forme d’abonnement annuel offert par la société GRICS. Démonstrateur Vous pouvez tester le LDDS avec ce démonstrateur. Code d’accès: ADMIN006 Mot de passe: ctreq1 Formation : Analyse et interprétation des résultats Le CTREQ offre une formation à l’analyse et à l’interprétation des résultats du LDDS. Outils associés

À propos de l'ACE La mission de l'ACE est de transformer l'éducation publique : en réunissant des intervenants aux pensées divergentes, afin de faire avancer des idées et de mobiliser un mouvement visant à changer l'éducation à l'échelle pancanadienne;en soutenant et en promouvant l'innovation et le leadership courageux, à titre de forces motrices du changement dans les systèmes d'éducation canadiens;en réalisant et en diffusant des études qui peuvent influer les pratiques et améliorer l'engagement des élèves. Vision de l'ACE : Chaque élève réussit, en évoluant dans des environnements d'apprentissage intensément engageants.L'école est le lieu où les élèves découvrent leurs passions et leurs centres d'intérêt, ce qui les inspire à devenir des apprenants sûrs et compétents toute la vie durant.Les systèmes d'éducation s'adaptent mieux aux besoins divers et en évolution rapide de tous les apprenants.

Les déchiffreurs de l’éducation | Collectif …. Apprentissages informels : quel poids réel dans le développement des compétences professionnelles ? - Le blog de la Formation professionnelle et continue Dans certaines entreprises, le modèle 70-20-10 est érigé en dogme. Mais qu’en est il réellement ? Et comment bien l’utiliser ? Pourquoi cette « vogue » des apprentissages informels ? Parce que les cycles technologiques et économiques se sont accélérés. Le savoir devient hautement périssable. Une étude de Bersin, en 2009, indiquait que « 78% des chefs d’entreprise estiment que le taux de renouvellement et la rapidité de circulation de l’information pose un défi de formation majeure à leur organisation ». Robert Kelley, de Carnegie Mellon, a demandé à des « travailleurs du savoir » (knowledge workers) « Quel pourcentage des connaissances dont vous avez besoin pour faire votre travail est emmagasiné dans votre cerveau ? En 1986, la réponse est de 75%En 1997, 18%En 2006, 9% Et aujourd’hui, où en sommes-nous ? Les connaissances que nous utilisons pour notre travail sont embarquées dans les systèmes d’information, et dans le réseau des personnes avec lesquelles nous travaillons. P.

Related: