background preloader

Maîtrise des techniques de l'information et de la communication - La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication

Maîtrise des techniques de l'information et de la communication - La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication
Un usage sûr et critique des techniques de la société de l'information La culture numérique implique l'usage sûr et critique des techniques de la société de l'information. Il s'agit de l'informatique, du multimédia et de l'internet, qui désormais irriguent tous les domaines économiques et sociaux. Ces techniques font souvent l'objet d'un apprentissage empirique hors de l'école. Il appartient néanmoins à celle-ci de faire acquérir à chaque élève un ensemble de compétences lui permettant de les utiliser de façon réfléchie et plus efficace. Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Connaissances Ils doivent également savoir : Capacités La maîtrise des techniques de l'information et de la communication est développée en termes de capacités dans les textes réglementaires définissant le B2i : Attitudes

Le socle commun de connaissances et de compétences Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Il rassemble l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. Le livret scolaire permet de rendre compte aux parents des acquis et des progrès de leurs enfants et restituer ainsi une évaluation complète et exigeante. La maîtrise du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (DNB). Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l’ensemble des enseignements dispensés. Ce socle commun doit : permettre la poursuite d’études, la construction d’un avenir personnel et professionnel préparer à l’exercice de la citoyenneté

Éléments de mathématiques et de culture scientifique et technologique - Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Mathématiques et culture scientifique et technologique Il s'agit de donner aux élèves la culture scientifique nécessaire à une représentation cohérente du monde et à la compréhension de leur environnement quotidien ; ils doivent saisir que la complexité peut être exprimée par des lois fondamentales. Des approches concrètes et pratiques des mathématiques et des sciences, faisant notamment appel à l'habileté manuelle (par exemple, travailler un matériau, manipuler des volumes, en réaliser), aident les élèves à comprendre les notions abstraites. Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie favorisent la rigueur intellectuelle constitutive du raisonnement scientifique. A. Les principaux éléments de mathématiques Dans chacun des domaines que sont le calcul, la géométrie et la gestion des données, les mathématiques fournissent des outils pour agir, choisir et décider dans la vie quotidienne. Connaissances Capacités Attitudes B. L'élève doit être capable :

Evaluer les compétences Voici quelques pistes pour nous aider à mieux comprendre les objectifs du socle et à trouver les moyens pour mettre en oeuvre ces évaluations dans nos cours : - La maîtrise de la langue française : explication des objectifs sur Eduscol. - Les items de la compétence 1 : 1.1. Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l’objectif poursuivi 1.2. 1.3. 1.4. 1.5. 1.6. 1.7. 1.8. 1.9. 1.10. 1.11. 1.12. 1.13. - Des réflexions et des expériences rassemblées sur un site de l'académie de Poitiers, dédié à la mise en oeuvre des compétences. - Des séquences pédagogiques pour évaluer la maîtrise de la langue française dans l'Académie de Lille - Des suggestions de grilles ou de documents personnels pour évaluer les compétences : WebLettres. - Deux documents complémentaires à utiliser en classe (Karen GRANDREMY) : * Fiche pour l'élève, à insérer dans son classeur, afin de l'évaluer sur toutes les compétences pouvant être travaillées en cours de français (compétences 1, 4, 5, 6 et 7)

Culture humaniste - La culture humaniste Le sens de la continuité et de la rupture, de l'identité et de l'altérité La culture humaniste permet aux élèves d'acquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de l'identité et de l'altérité. En sachant d'où viennent la France et l'Europe et en sachant les situer dans le monde d'aujourd'hui, les élèves se projetteront plus lucidement dans l'avenir. La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité. Elle enrichit la perception du réel, ouvre l'esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Connaissances En donnant des repères communs pour comprendre, la culture humaniste participe à la construction du sentiment d'appartenance à la communauté des citoyens, aide à la formation d'opinions raisonnées, prépare chacun à la construction de sa propre culture et conditionne son ouverture au monde. Capacités Les élèves doivent être capables :

Langues vivantes - Cadre européen commun de référence Le CECRL : une base européenne pour l'enseignement des langues Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) est le fruit de plusieurs années de recherche linguistique menée par des experts des Etats membres du Conseil de l'Europe. Publié en 2001, il constitue une approche totalement nouvelle qui a pour but de repenser les objectifs et les méthodes d'enseignement des langues et, surtout, il fournit une base commune pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats. En ce sens, il est susceptible de favoriser la mobilité éducative et professionnelle. Télécharger le CECRL (896,37 ko) Ce n'est ni un manuel ni un référentiel de langues. Le cadre est un outil conçu pour répondre à l'objectif général du Conseil de l'Europe qui est de " parvenir à une plus grande unité parmi ses membres " et d'atteindre ce but par l'" adoption d'une démarche commune dans le domaine culturel ". Le cadre introduit au moins quatre nouveautés : La notion de " tâche "

Compétences sociales et civiques - Les compétences sociales et civiques Permettre à chacun de devenir pleinement responsable Pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel, réussir sa vie en société et exercer librement sa citoyenneté, d'autres compétences sont indispensables à chaque élève : l'école doit permettre à chacun de devenir pleinement responsable - c'est-à-dire autonome et ouvert à l'initiative - et assumer plus efficacement sa fonction d'éducation sociale et civique. Il s'agit de mettre en place un véritable parcours civique de l'élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa liberté en pleine conscience des droits d'autrui, de refuser la violence. Il s'agit aussi de développer le sentiment d'appartenance à son pays, à l'Union européenne, dans le respect dû à la diversité des choix de chacun et de ses options personnelles. Capacités

Site IA71-Pédagogie L'enseignement des langues est obligatoire au cycle 3 depuis 2002. A ce jour, il s'inscrit dans la continuité avec le collège et c'est le cadre européen commun de référence qui définit les compétences attendues en fin de cycle : niveau A1 pour la fin de cycle 3. Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues offre une base commune pour l'élaboration de programmes de langues vivantes, de référentiels, d'examens, de manuels en Europe. Ce document comporte également un volet « Evaluation culturelle », indissociable de cet enseignement. Ce document comporte : Evaluation des résultats : Pour chacune des activités, nous vous proposons un critère d’évaluation qui apparaît sous la forme Exercice validé si n > …, n correspondant au nombre de réponses exactes. Groupe personnes ressources Saône-et-Loire

Autonomie et initiative - L'autonomie et l'initiative A. - L'autonomie L'autonomie de la personne humaine est le complément indispensable des droits de l'homme : le socle commun établit la possibilité d'échanger, d'agir et de choisir en connaissance de cause, en développant la capacité de juger par soi-même. L'autonomie est aussi une condition de la réussite scolaire, d'une bonne orientation et de l'adaptation aux évolutions de sa vie personnelle, professionnelle et sociale. Il est également essentiel que l'école développe la capacité des élèves à apprendre tout au long de la vie. Connaissances La maîtrise des autres éléments du socle commun est indissociable de l'acquisition de cette compétence, mais chaque élève doit aussi : connaître les processus d'apprentissage, ses propres points forts et faiblesses ;connaître l'environnement économique : l'entreprise ;les métiers de secteurs et de niveaux de qualification variés ainsi que les parcours de formation correspondants et les possibilités de s'y intégrer. Capacités Attitudes

Cadre européen commun de référence pour les langues Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Cadre européen commun de référence pour les langues - Apprendre, Enseigner, Évaluer (CECR) est un document publié par le Conseil de l'Europe en 2001, qui définit des niveaux de maîtrise d'une langue étrangère en fonction de savoir-faire dans différents domaines de compétence. Ces niveaux constituent désormais la référence dans le domaine de l'apprentissage et de l'enseignement des langues dans de nombreux pays. En France, ils sont repris dans le code de l'éducation comme niveaux de compétence en langues vivantes étrangères attendus des élèves des écoles, collèges et lycées[1]. L'innovation principale du CECR consiste en une échelle d'évaluation de la maîtrise d'une langue, indépendante de l'organisme évaluateur, et transposable à n'importe quelle langue, contrairement aux autres systèmes d'évaluation qui sont souvent propres à un pays, voire à un organisme, et généralement applicables à une seule langue.

Pratique d'une langue vivante étrangère - La pratique d'une langue vivante étrangère Comprendre, s'exprimer et interpréter Il s'agit soit de la langue apprise depuis l'école primaire, soit d'une langue dont l'étude a commencé au collège. La communication en langue étrangère suppose la capacité de comprendre, de s'exprimer et d'interpréter des pensées, des sentiments et des faits, à l'oral comme à l'écrit, dans diverses situations. Elle implique également la connaissance et la compréhension des cultures dont la langue est le vecteur : elle permet de dépasser la vision que véhiculent les stéréotypes. Le « cadre européen commun de référence pour les langues », conçu par le Conseil de l'Europe, constitue la référence fondamentale pour l'enseignement des langues vivantes, les apprentissages et l'évaluation des acquis. La maîtrise des langues vivantes s'acquiert par une pratique régulière et par l'entraînement de la mémoire. Connaissances Capacités Attitudes L'apprentissage d'une langue étrangère développe la sensibilité aux différences et à la diversité culturelle. Il favorise :

Les langues vivantes étrangères À l'école À l'école maternelle C’est à l’école maternelle que les élèves forgent leurs premières compétences langagières. À trois, quatre et cinq ans, l’oreille est sensible aux différences de prononciation. C’est aussi à cet âge que se fixe la façon de prononcer et d’articuler, et que les enfants ont le plus de facilité à reproduire des sons nouveaux. L’enseignant prépare les enfants aux séances d’apprentissage du CE1 : en leur faisant entendre une autre languepar le chant et les comptinesen leur proposant de petites interactions verbales À l'école élémentaire Une langue vivante est enseignée une heure et demie par semaine aux élèves de l'école élémentaire. Le lien école - collège À la fin de l’école élémentaire, les élèves doivent avoir acquis le niveau A1 du CECRL, c’est-à-dire être capables de communiquer simplement avec un interlocuteur qui parle distinctement. Au collège Un enseignement adapté Au collège, les professeurs peuvent constituer des groupes de compétences. Parcours spécifiques

Related: