background preloader

L'habitant, la maison et le monde

L'habitant, la maison et le monde
Entretien vidéo de Michel Serres PDF Imprimer Envoyer A l’occasion de la sortie de l’ouvrage Habiter (éditions Le pommier), Leroy Merlin Source a rencontré Michel Serres. Innovations technologiques, amplification du savoir accessible à tous, changement d’espace, annulation des distances, crise énergétique à venir et besoins fondamentaux, les évolutions de l’habitat depuis deux cents ans donnent une extraordinaire image du basculement historique que nous sommes en train de vivre. Les pistes que les professionnels de l’habitat empruntent dans leurs pratiques quotidiennes sont ici mises en perspectives. Un entretien vidéo de 20 minutes, découpé en 10 séquences thématiques. A lire par ailleurs : « L’habitant la maison et le monde », entretien avec Michel Serres. Définir l'habiter : 1'13" Paysages de l'habiter : 2' Habiter un monde fini : 2'04" Habitants : 2'11" Besoins humains fondamentaux : 1'49" Habiter la ville : l'incertitude énergétique : 1'46" Habiter le doux et le dur : 1'36" Related:  coordo3SERRES MICHELBâti, bâtiments & habitat

Eduquer au XXIe siècle Entre 1900 et 2011, tout a changé pour les écoliers qui vivent à présent dans le virtuel et dans une société multiculturelle, analyse Michel Serres. Il faut aider l'école à prendre la mesure de cette nouvelle ère. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Serres, de l'Académie française Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n'a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. - Il habite la ville. - Son espérance de vie va vers quatre-vingts ans. - Depuis soixante ans, intervalle unique dans notre histoire, il et elle n'ont jamais connu de guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants. - Alors que leurs parents furent conçus à l'aveuglette, leur naissance est programmée. - Alors que leurs prédécesseurs se réunissaient dans des classes ou des amphis homogènes culturellement, ils étudient au sein d'un collectif où se côtoyent désormais plusieurs religions, langues, provenances et mœurs. Je répète.

Michel Serres - Petite Poucette, la génération mutante Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants. Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. La planète change, ils changent aussi, ont tout à réinventer. «Soyons indulgents avec eux, ce sont des mutants», implore Michel Serres, par ailleurs sévère sur sa génération et la suivante, qui laisseront les sociétés occidentales en friche. Vous annoncez qu’un «nouvel humain» est né.

Le temps des crises : quand le « raisonnable » devient mortel Michel Serres a bien titré son essai. Nous sommes entrés dans le temps des crises, inévitable quand l’enjeu est tout simplement pour l’humanité, donc pour chacun d’entre nous, de quitter une ère géologique « l’anthropocène »pour entrer dans le « noocène ». L’historien Eric Hobsbawm voyait, dans le XXème siècle, en observant conflits sanglants et totalitarismes, l’âge des extrêmes. Il ne s’agissait pourtant que d’une mise en bouche. A l’évidence nos valeurs, nos représentations du monde, nos modes de raisonnement, de gestion doivent être réévalués de fond en comble, que nous le voulions ou non. Il s’agit de vivre consciemment une métamorphose. Par cécité ou par simple défaut d’outils nous permettant de voir et de comprendre ce qui se passe, nous nous raccrochons encore aux bonnes vieilles recettes. « In medio stat virtus ». Nous continuons à valoriser un bon sens qui consiste en fait à raisonner par continuité. Il est pourtant devenu dangereux et même mortel. Alain Grandjean

association pour la recherche et l’intervention sur l’inconscient, la société et l'environnement L’évolution de l’habiter périurbain et les nouvelles perspectives de l’habitat individuel dense : représentations, stratégies et pratiques des habitants, ARIISE, juin 2007, 85p. Le problème posé est celui de l’étalement urbain en France, en grande partie consécutif à la nette augmentation des réalisations de quartiers de maisons individuelles, formule à laquelle les Français semblent majoritairement attachés. Une solution à cet étalement urbain serait de promouvoir un renouveau des diverses formules d’habitat intermédiaire, déjà expérimentées sans grand succès dans les années soixante-dix du XXe siècle. Cette formule, renouvelée sous l’appellation « habitat individuel densifié » (et que nous abrégeons ici par son acronyme HID), serait-elle désormais mieux accueillie par le public français ? — telles ressortent ces difficiles conditions de la présente enquête. Présentation, résultats et conclusions Finalités visées au départ Déroulement de la recherche Recentrage des finalités Résultats

La valeur verte, clé du développement durable dans l'habitat Paris, le 22 décembre 2011 – Les Français se montrent de plus en plus sensibles aux démarches de développement durable. Le logement n'échappe pas à la règle et parce que la qualité de l'environnement constitue une valeur essentielle, la notion de valeur verte se développe. CERQUAL, organisme certificateur du groupe QUALITEL spécialisé dans la qualité du logement, a voulu décrypter cette valeur verte dans le logement et voir dans quelle mesure elle peut continuer de progresser en France. L'étude réalisée conduit à plusieurs conclusions : outre son bénéfice écologique, la valeur verte est bel et bien associée à une valeur financière et patrimoniale, intéressant au premier plan tous les acquéreurs potentiels de logements. Mais elle doit être mieux définie, mieux harmonisée et davantage portée par les habitants pour continuer à croître. La valeur verte se traduit en valeur financière Une difficile évaluation de la valeur verte en France Pour y parvenir il n'y a pas beaucoup de solutions.

Philotozzi | L'apprentissage du Philosopher Michel Serres - Biogée Biogée est une rhapsodie où alternent le conteur et le philosophe. Exclusivité : le texte entier lu par Michel Serres lui-même accessible gratuitement grâce au livre. Comment les marins se sauvent-ils des tempêtes ? "Michel Serres, philosophe, mais écrivain d’abord et toujours, publie aujourd’hui un livre au titre étrange et beau : Biogée – Bio signifie la vie, Gée désigne la terre. A qui s’étonne devant cet objet inusité en philosophie, Michel Serres répond que les sciences de la vie et de la terre sont en passe de prendre la première place dans nos savoirs et nos pratiques.

Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde" Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres. Son constat sur notre époque est simple : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution comme l'humanité n'en a connu jusque-là que deux d'une telle ampleur. Avec un constat pareil, un autre que lui serait grognon et inquiet. Serres est un optimiste impénitent. La crise est-elle bientôt finie? Par exemple… Nous étions 50% d'agriculteurs à la fin de la guerre et ils ne sont plus que 1%. Pourquoi? Quand situez-vous cette bascule? C'est-à-dire "dans" l'ordinateur?

Habitat humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Habitat. L'habitat humain est le mode d'occupation de l'espace par l'homme à des fins de logement. Il se décline en habitat individuel et en habitat collectif. Définitions[modifier | modifier le code] Habitat individuel[modifier | modifier le code] L'habitat individuel abrite une seule famille. Habitat collectif[modifier | modifier le code] L’habitat collectif regroupe plusieurs habitats individuels[réf. nécessaire]. Habitat semi-collectif[modifier | modifier le code] Cet habitat est un groupement d’habitations qui a des caractéristiques de l’habitat individuel. Habitat sous influence environnementale[modifier | modifier le code] Contraintes physiques[modifier | modifier le code] D'espace[modifier | modifier le code] En Europe, l'architecte Le Corbusier s'est illustré dans la conjugaison d'impératifs sociaux (cohésion sociale, lien social…) et techniques (insonorisation, fonctionnalité…). La case diola La case bambara

Plan to create Central Park on the roofs of Beirut The hanging gardens of Babylon were the inspiration for an architect's ambition to turn the city of Beirut into a "wonder forest". Wassim Melki of StudioInvisible explained to Wired.co.uk that while the concept of rooftop gardens is far from new; he is proposing creating them "on a very large scale" throughout the city and its suburbs. And he is suggesting a simplified gardening approach to encourage the rooftop garden proliferation. "Most conventional rooftop gardens are very complex," he explained. Melki adds that there is little if not no space in the city for creating new public green spaces, and "it's almost impossible to plant on the sidewalks or at the side of the roads". The StudioInvisible team is currently working on a plan, which will be presented to the Municipal powers-that-be as well as the Ministry of the Environment at the end of this month.

Mercerie en ligne Rascol : Couture, broderie, patchwork, tricot Mardis de l'Espace des sciences - Champs Libres à... Michel Serres avril 2014 22 avril 2014 | 20H30 Mardis de l'Espace des sciences Georges Calas La coloration des minéraux caractérise les paysages naturels et notre univers quotidien. 29 avril 2014 | 20H30 Serge Tisseron En quelques années, les technologies numériques ont bouleversé notre vie publique, nos habitudes familiales et même notre intimité. mai 2014 13 mai 2014 | 20H30 Pierre Léna Trop souvent, aujourd’hui, science et culture sont présentées et vécues comme appartenant à deux mondes distincts. 20 mai 2014 | 20H30 Jean-Luc Vénisse Le jeu pathologique est devenu depuis quelques décennies un modèle d'addiction sans drogue. 27 mai 2014 | 20H30 Pierre Gay - Jacques Rigoulet La girafe est une espèce emblématique des savanes africaines de par sa taille, ses mœurs et son histoire, comme celle de Zarafa, la première girafe...

Michel Serres : "Nous sommes face à une renaissance de l’humanité" - Société Parler de demain, n’est-ce pas avant tout savoir décrire le monde d’aujourd’hui ? Seule Madame Soleil peut décrire le monde de demain. D’ailleurs, si vous consultez des personnes qui font de la prospective, cela devient vite tout à fait comique : ils se trompent à chaque coup… Forcément. Comment doit-on alors s’y prendre pour évoquer l’avenir ? La question pertinente est : qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui ? Dérangez-nous encore une fois. L’avènement de Petite Poucette. Poucette est donc celle qui crée le monde nouveau. Rien de moins. Pour Petite Poucette, la question de savoir dans quelle ville elle habite et travaille et à quelle communauté elle appartient a-t-elle un sens ? C’est une vraie question, sur laquelle j’ai beaucoup travaillé. Vous dites qu’une nouvelle humanité commence. Nous sommes à un moment qui ressemble à la Renaissance. Tout simplement, dites-vous. Oui, mais c’est enthousiasmant d’avoir un monde nouveau à fabriquer. L’Atlas du monde de demain

Related: