background preloader

Data : comment se construit notre identité en ligne

On imagine souvent que notre identité numérique est définie par les données que l’on poste volontairement sur les réseaux sociaux. Mais d’après la fondation Panoptykon, il ne s’agit que de la partie émergée de l’iceberg. Imaginons un instant que vous soyez extrêmement prudent quant à vos données personnelles. Vous avez paramétré Facebook et Instagram pour vous protéger au maximum, vous ne postez jamais de photo de votre visage et vous avez même renseigné une mauvaise date d’anniversaire pour brouiller les pistes. En bref, vous avez l’impression de contrôler votre identité numérique et d’être un ninja du web. Vous avez tout faux. Votre identité en ligne est un oignon La première couche d’identité, c’est celle que nous évoquions plus haut. La seconde couche concerne notre comportement en ligne et les métadonnées que nous laissons derrière nous. En assemblant ces deux couches, les algorithmes vont alors produire un troisième niveau de données. Des données incontrôlables...

https://www.ladn.eu/tech-a-suivre/data-comment-construit-identite-ligne/

Related:  Transformation digitale : général (Marché...)Seconde SNTLe Numérique

Amazon prépare le monde du travail de 2025 S'il est de bon ton de critiquer Amazon sur ses pratiques contestables en matière de ressources humaines, la nouvelle initiative qu'elle annonce en vue d'adapter les compétences de ses troupes (américaines) aux mutations du marché du travail d'ici à 2025 est plus exemplaire et pourrait inspirer bien des grands groupes dans le monde. Le géant du e-commerce déclare son intention d'investir 700 millions de dollars pour accompagner la transition de 100 000 de ses employés (soit un tiers de ses effectifs aux États-Unis) vers les métiers qui sont les plus demandés pour les 5 ans à venir. Mais, au-delà de ces chiffres, surtout destinés à redorer le blason de l'entreprise, ce qui retient l'attention dans sa démarche est sa prise de conscience de l'impératif de changement et son choix de s'appuyer sur ses femmes et ses hommes pour préparer l'avenir. La réflexion d'Amazon émane d'abord d'une analyse de l'évolution de ses propres besoins.

Les géants du web pillent vos données, cette vidéo vous explique à quel point (1/3) Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique relative aux cookies.

Relire Balzac à l’ère des humanités numériques « Toute relecture d’un classique est une découverte, comme la première lecture ». Italo Calvino prônait la lecture (et la relecture) des classiques en ces mots, il y a près de 40 ans. L’écrivain italien n’aurait pas pu imaginer que, de nos jours, la lecture peut s’effectuer sur des supports autres que le livre – ordinateurs, tablettes, voire smartphones –, dans un espace immatériel ouvert et virtuellement infini, celui de l’hypertexte. Quel bilan peut-on tirer de cette possibilité inédite ? Pour l’instant, il faut avouer que l’utilisateur d’Internet, en quête de lecture des classiques risque de grandes déceptions : une pléthore de sites s’ouvre devant lui, proposant la lecture ou le téléchargement de textes qui sont livrés à l’état brut, sans aucun enrichissement ni apparat critique, dans des versions fautives, voire erronées.

[Tribune] Voici les ingrédients d'une transformation digitale réussie 70% des entreprises jugent le numérique comme une chance à saisir, 25% restent frileuses quant à son développement alors que, paradoxalement, elles le considèrent comme une obligation. Il y a quelques années encore, les pure player du digital ont challengé le marché, créé de nouvelles attentes devenues des standards et ont dessiné les tendances. Avec eux, de nouvelles méthodes de travail et de nouveaux outils ont émergé et alimentent aujourd'hui trois tendances fortes : • L’expérience client : mise au coeur de la stratégie, les solutions sont élaborées autour de l'expérience client avec des offres sur-mesure, personnalisées ; • L’optimisation de l'accompagnement de la livraison des produits et services sur le marché. Les modes de delivery sont adaptés pour accélérer la mise au marché des nouveaux produits et services digitaux, avec par exemple des parcours d'achat optimisés et apportant plus de transparence au client final.

"Cash Investigation". Au secours, mon patron est un algorithme ! - France 2 - 24 septembre 2019 - En replay Un repas livré en un clic, des amis à portée d’écran, des robots au service de l’homme : Google, Facebook, Uber... ont révolutionné la vie de centaines de millions de personnes. Mais ce monde merveilleux de la "tech" cache une réalité beaucoup moins reluisante. Avec ce nouveau numéro du magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati), présenté par Elise Lucet, vous découvrirez que pour faire tourner leurs applications, ces géants de l’économie numérique emploient une armée de petites mains invisibles. Des travailleurs jetables, sous-payés, sans contrat de travail et sans protection sociale. La journaliste Sandrine Rigaud est partie à la rencontre de ces forçats du digital qui alimentent, partout dans le monde et pour quelques centimes la tâche, les systèmes d’intelligence artificielle. Comment les rois de la "foodtech" poussent leurs livreurs à pédaler toujours plus vite, aux ordres de ces algorithmes, pour livrer pizzas et burgers.

Comment réduire l'impact des Data Centers sur l'environnement Les Data Centers représentent un véritable fléau pour l’environnement. Alors que la production et la consommation de données sont en passe d’exploser à l’échelle mondiale, découvrez quelles sont les pistes à explorer pour réduire la consommation d’énergie et l’impact environnemental des centres de données… Les technologies telles que l’internet des objets, le Cloud, les smartphones ou l’intelligence artificielle ont provoqué l’explosion du volume de données générées par l’humanité. Selon IDC, ce volume sera multiplié par 5 entre 2018 et 2025 pour atteindre un total de 175 Zo soit 175 milliards de téraoctets. De toute évidence, nos besoins en Data Centers augmentent en proportion puisqu’il est nécessaire de stocker ces données. Alors que l’on ne comptait que 500 000 centres de données à l’échelle mondiale, il y en a désormais plus de 8 millions sur Terre selon IDC.

Apprendre aux élèves à gérer leur présence en ligne – DocTICE Contextualisation Le travail réalisé ici s’est fait dans le cadre du Master 2 MEEF Documentation dispensé à l’ESPE de Besançon, pour l’UE Ressources numériques et pratiques pédagogiques. Le responsable de cette UE, M. L'apprentissage continu comme levier indispensable de transformation digitale Socrate La transformation digitale est un sujet dont on parle depuis quelques années, mais si certaines entreprises ont su initier des chantiers de transformation d’envergure, la transformation en elle-même est loin d’être achevée, car l’accélération numérique impose régulièrement de nouveaux défis auxquels il faut faire face (ex : intelligence artificielle, RGPD, perte de confiance… cf. De l’uberisation à l’accélération numérique). La réponse à ces nouveaux défis peut-être technique, algorithmique, mais elle est avant tout humaine, car ce sont les collaborateurs, les managers et la direction qui doivent porter les chantiers de transformation : il faut en comprendre les enjeux et surtout définir une feuille de route de transformation ambitieuse et cohérente pour ne pas aggraver la dette numérique. Ce à quoi vous pourriez me répondre : « Soit, formons nos équipes au numérique et remettons-nous au travail ».

Deux nouveaux sites Web pour soutenir le développement de compétences numériques Le Réseau des répondants TIC (REPTIC) a lancé dernièrement deux sites Web destinés à développer les habiletés en matière de recherche, de traitement et de présentation de l’information obtenue sur le Web, de collaboration en réseau et d’utilisation responsable des technologies comme la protection de l’identité numérique et de la cyberréputation. Le Réseau des répondantes et répondants TIC (Réseau REPTIC) regroupe, anime et appuie les conseillères et conseillers pédagogiques responsables de l’intégration pédagogique des technologies dans les cégeps. Les sites qu’il présente s’adressent aux étudiants, enseignants et autres intervenants du réseau collégial, mais sauront assurément intéresser les professionnels du primaire et du secondaire (et beaucoup d’autres, d’ailleurs). Développer des habiletés essentielles

Related: