background preloader

La crise financière

La crise financière
Related:  Documentaires

NAOMI KLEIN ET LA CRISE FINANCIÈRE – L’INTÉGRALE (1-2-3) Nous avons pu rencontrer Naomi Klein, cette journaliste et écrivaine canadienne, auteure du livre “No Logo”, et plus récemment de “ la stratégie du choc ” (2007, Actes Sud). Alors que la crise financière s’installe dans le monde entier, il nous a semblé utile d’entendre cette spécialiste du “capitalisme du désastre”. “ La stratégie du choc” à l’œuvre pendant la crise financière “La règle du néolibéralisme n’est pas le libre-marché, la règle c’est l’intérêt des multinationales” Dans cette première partie, Naomi Klein nous rappelle la stratégie de l’idéologie “néo-libérale”: profiter des crises pour installer un peu plus le système du “laissez-faire”. Une stratégie politique Elle donne l’exemple édifiant du cyclone à la Nouvelle Orléans. “ En fait, si vous vous rendez à la Nouvelle-Orléans aujourd’hui, vous verrez la vision de la reconstruction de l’administration Bush : elle consiste à finir le boulot, à détruire l’Etat et le service public. “ Après le krach financier de 1929.

En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants Après la ponction des épargnants chypriotes cette année et l'idée émise par le FMI d'une supertaxe de 10% sur le patrimoine, l'Europe vient d'entériner la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave. L'accord, scellé mercredi 11 décembre, est passé relativement inaperçu, alors qu'il pourrait être d'une importance capitale pour les épargnants. Les Européens se sont mis d'accord sur une loi prévoyant des règles de renflouement interne des banques, ou "bail-in", afin d'éviter de ne faire participer que les Etats au sauvetage des établissements financiers. "Grand pas franchi ce soir: accord #BRRD pour 28", a écrit sur son compte twitter le commissaire européen chargé des Services financiers, Michel Barnier, en référence à la directive sur le sauvetage des banques. "Contribuables ne seront plus premiers à payer pour erreurs des banques", a-t-il ajouté. Dépôts garantis jusqu'à 100.000 euros Les dépôts seront garantis jusqu'à 100.000 euros. (Avec AFP)

Paul Jorion : « Crise économique : le pire est encore devant nous ! » Ragemag s’est entretenu avec Paul Jorion, anthropologue et sociologue belge, qui revient avec nous sur la crise économique et ses conséquences actuelles et à venir. D’après lui, «?l’économie est une chose trop sérieuse pour être attribuée aux seuls économistes?». Son analyse mêlant à la fois les dimensions économiques, sociologiques et anthropologiques, n’est pas dénuée d’intérêt dans la nullité du débat actuel sur l’avenir du capitalisme. Dans cet entretien, il établit une féroce critique de la « science économique » et de ses prévisions à-côté-de-la-plaque. La crise actuelle semble bien plus grave que celle de 1929. Paul Jorion L’épisode suivant de la crise est déjà là : nous sommes en son sein-même, c’est une crise politique à propos de l’évasion fiscale des nantis. En 2004, on peut dire que vous aviez prévu la crise des subprimes en décrivant un système américain à l’agonie artificiellement soutenu par le crédit public et privé. Oui ! Plein emploi, Pôle Emploi : le choc des Titans.

La drôle d'histoire des banques françaises Absence de contrôle, spéculation à outrance et paradis fiscaux ont éloigné les banques de l’économie réelle et enclenché une crise sans précédent en 2008. Comment en est-on arrivé là ? Ce documentaire remonte jusqu’en 1714, date de l’introduction en France du billet de banque, puis du système des actions orchestré par John Law – un banquier britannique féru de mathématiques, qui fit fortune dans les jeux. Les sirènes de l'ultralibéralisme S’appuyant sur des films d’archives et des séquences d’animation, le documentaire raconte l’histoire d’un système qui s’emballe, notamment après la Première Guerre mondiale où l’inflation aboutit à la crise de 1929.

Debunking Free Market Materialism Murray Rothbard once noted that “One of the most common charges leveled against the free market is that it reflects and encourages unbridled ‘selfish materialism’…it distracts man from higher ideals. It leads man away from spiritual or intellectual values and atrophies any spirit of altruism.” Ludwig von Mises may have laid out the issue even more clearly in Liberalism. Liberalism is a doctrine directed entirely towards the conduct of men in this world. At first glance, Mises seems to be adding fuel to the fire of the selfish materialism allegation against freedom. [T]he critics who speak in this vein show only that they have a very imperfect and materialistic conception of these higher and nobler needs. In other words, the freedom at the heart of liberalism does not directly address people’s ultimate, higher ends, because they are internal to each individual. Rothbard here recognized something freedom’s critics get backward. Mises made a similar observation: In Ben O’Neill’s words,

ALLEMAGNE • A Francfort, le mouvement Blockupy manifeste pour "une démocratie sans capitalisme" 10 000 manifestants hostiles à la politique d’austérité de l'Union européenne ont bloqué l’accès au nouveau bâtiment de la Banque centrale européenne, inauguré à Francfort ce mercredi 18 mars. 18 mars 2015 | Partager : Ce 18 mars, jour d’inauguration du siège de la Banque centrale européenne (BCE), 10 000 manifestants, parmi lesquels la Confédération allemande des syndicats, le DGB, et des militants antiaustérité venus de plus de 30 villes européennes, se sont réunis à Francfort pour un grand rassemblement. Ce mouvement Blockupy revendique “la démocratie sans le capitalisme” et proteste contre la politique d’austérité de la troïka. Les manifestants clament que les deux nouvelles tours de la BCE, estimées à 1,3 milliard d’euros, représentent une “intimidante architecture du pouvoir”, “un symbole parfait de la distance qui sépare les élites politiques et financières des populations”. Violents affrontements

Related: