background preloader

Apprendre au XXIe siècle: interview de Stanislas Dehaene

Related:  ressources (psycho seule)

Les dysponibles - Réseau des formateurs dys de l'Académie de Nice - Accueil Plaidoyer pour un dysgraphique à l'école Plaidoyer pour les dysgraphiques à l'école 1-Lutter contre les idées reçues J'entends souvent dire : " oh, oui, c'est vrai qu'il a un problème avec l'écriture cursive, mais en fait il est surtout fainéant!" Et pourtant, je ne connais aucun enfant "dysgraphique par fainéantise", je vous assure, et je pense que ça n'existe tout simplement pas. Bien évidemment non. Gardons donc les points suivants à l'esprit : Non, il ne fait pas exprès d'écrire lentement.Non, il ne fait pas exprès d'écrire salement.Il n'en peut plus de cette écriture qui lui gâche ses journées d'école et qui le stresse, même s'il fait le fanfaron en classe et ne le montre surtout pas.Il se sent nul, incapable, débile (ce sont les mots même des enfants que je reçois en consultation ) 2-Valoriser l'enfant Une fois que l'on a compris cela, on est en devoir de valoriser l'enfant et de l'aider à progresser. 3-éviter la double peine Une méthode simple pour que chaque élève ait des cours digne de ce nom : le binôme. 4-des progrès?

Neuroeconomics: The Consilience of Brain and Decision -- Glimcher and Rustichini 306 (5695): 447 Paul W. Glimcher 1 * , and Aldo Rustichini 2 Economics, psychology, and neuroscience are converging today into a single, unified discipline with the ultimate aim of providing a single, general theory of human behavior. This is the emerging field of neuroeconomics in which consilience, the accordance of two or more inductions drawn from different groups of phenomena, seems to be operating. Economists and psychologists are providing rich conceptual tools for understanding and modeling behavior, while neurobiologists provide tools for the study of mechanism. The goal of this discipline is thus to understand the processes that connect sensation and action by revealing the neurobiological mechanisms by which decisions are made. 1 Center for Neural Science, New York University, New York, NY 10003, USA. 2 Department of Economics, University of Minnesota, Minneapolis, MN 55455, USA. * To whom correspondence should be addressed. The editors suggest the following Related Resources on sites: M. C.

neuro2 approche =traçage= (Wilding) Véritables champions qui étonnant le public dans les tournois internationaux, ils montrent des capacités mnésiques hors du commun. Est-ce un don naturel ? Peut-on, à force d’entraînement, devenir une de ces mémoires vivantes ? Éléments de réponse avec le psychologue John Wilding, spécialiste des mémoires exceptionnelles. de percer le mystère de l’incroyable mémoire autobiographique d’A.J.. Une femme d'une quarantaine d'années aux capacités hors du commun. Le rôle primordial de la mnémotechnie D’autres personnes dotées d’une mémoire exceptionnelle rivalisent lors de compétitions nationales et internationales. Quelques méthodes mnémotechniques bien rodées seraient donc suffisantes pour avoir une mémoire exceptionnelle ? LMI: Une mémoire spécifique ou des stratégies mnémotechniques bien rodées ? LMI: Un cerveau à part ? s grande intelligence, contrairement au second cas de figure.” LMI: Avec un entraînement, tous des champions ?

Les Dyspraxies - Pour Des Adaptations Les troubles de la coordination motrice d’origine développementale telsque la dyspraxie touche 5 à 7% des enfants de 5 à 11 ans. Ils sont donc suscep-tibles de concerner plus de 250 000 enfants scolarisés en primaire, soit un en-fant par classe.Les gestes complexes nécessitant un apprentissage, comme l’écriture,ne deviennent jamais automatiques chez les enfants dyspraxiques, qui doiventtout au long de leur existence prêter une attention importante à des gestesque les autres enfants apprennent peu à peu à réaliser de manière automatique.Dans la majeure partie des cas, ces difficultés de coordination despraxies sont associées à des troubles oculomoteurs. d’intelligence normale Les difficultés d’écriture Qu’est-ce que la dyspraxie? En savoir plus: Mes mains n’écoutent pas mon cerveau Dyspraxie et troubles de la coordination motrice d’origine développementale Caroline Huron www.lecartable fantastique.fr Le site de notre laboratoire: La dyspraxie en vidéo: ic tée de l ettres d un é ève de f in de C . es n m i ro e

La DYSphasie | AEMO13 Aujourd’hui intéressons-nous à un nouveau trouble DYS, la DYSphasie, alors sans plus tarder, entrons dans le vif du sujet: Qu’est-ce que la dysphasie ? On peut trouver différentes définitions de la dysphasie selon l’OMS, le DSM IV ou encore d’autres nomenclatures mais nous retiendrons celle-ci : la dysphasie est un trouble structurel, primaire et durable de l’apprentissage et du développement du langage oral. La dysphasie est un trouble qui touche 2% de la population en France et atteint majoritairement les garçons. Ses origines restent encore assez floues même si les chercheurs ne baissent pas les bras. La dysphasie est une pathologie plus ou moins sévère qui se décline sous différentes formes : Paroles indistinctesTroubles de la syntaxeExpression par mots isolésDiscours plus ou moins construitManque du motCompréhension partielle du langage oral Petite description des troubles dysphasiques L’enfant atteint de dysphasie parle mal, tard ou a durablement des difficultés d’expression orale.

Behavioral and Neuroeconomics of Drug Addiction: Competing Neural Systems and Temporal Discounting Processes approche graphe (structuré et structurer) Une bonne présentation ou un bon texte « déroule » des informations de façon cohérente selon un fil conducteur choisi par son auteur et servant son propos. Qu’en est-il d’une visualisation faite par un facilitateur graphique ? Comme promis dans l’article décrivant mon intervention pour EDF R&D lors de la Journée de l’innovation du Printemps de la Recherche, je vous propose une réflexion sur la structure de l’information. Vos réactions et remarques sont les bienvenues, n’hésitez pas à poster un commentaire. Le travail réalisé pour EDF est un très bon exemple pour aborder la question de la structuration de l’information puisque sur la même intervention, j’ai accompagné trois structures d’informations différentes (lire l’article). Un facilitateur graphique traite de l’information. Ces questions, essentielles à se poser en tant que praticien, doivent s’accompagner de celles-ci : à qui je m’adresse (pour qui je capture) et quel est l’objectif de cette capture? Retranscription visuelle:

_les dys les liens utiles Domaines variés : Recherches scientifiques dans le domaine des sciences de l’éducation Handicap Très nombreuses ressources : Liste d'associations concernées par la scolarisation des enfants et adolescents handicapés sur le site de Daniel Calin et notamment UNAPEI PEP APAJH Dyspraxie : Ressources très variées dont un diaporama Associations dysphasie : info@dysphasie.org

Symphonie pour DYS | AEMO13 Les notes qui dansent et qui se mélangent sur la partition, les rythmes et les mélodies difficiles à appréhender… Tenter l’apprentissage de la musique pour un enfant DYS serait de toutes les manières l’envoyer directement à l’échec ? Et bien non ! Grâce à une pédagogie adaptée, la pratique de la musique peut devenir un véritable atout pour faciliter les apprentissages scolaires, notamment par la confiance que retrouve l’enfant dans le processus d’apprentissage qui n’est plus synonyme d’échec. Cette pédagogie spécifique, proposée notamment par l’association MeloDys s’appuie sur les méthodes dites actives et se caractérise par une approche pédagogique multi-sensorielle, et la création d’un matériel pédagogique adapté. La théorie fondatrice de ces méthodes actives est que l’enfant doit d’abord expérimenter la musique avant de la théoriser. On observe par ailleurs des difficultés de perception auditive, tels que par exemple une difficulté à dissocier les sons aigus des sons graves. Like this:

L'ironie sous le spectre de l'IRM Dans nos communications avec autrui, nous devons aller constamment au-delà de la signification des mots. Par exemple, à la question "avez-vous l'heure ?", on ne répond pas simplement "oui". La distance entre ce qui est dit et ce que cela veut dire est étudiée par une discipline de la linguistique qu'on appelle la pragmatique. Pour cette science, la « théorie de l'esprit » donne aux interlocuteurs la capacité à franchir ce pas. Pour parvenir à décrypter le sens et les intentions cachés derrière un discours, même le plus banal, la « théorie de l'esprit » se sert de divers éléments verbaux ou non verbaux : les mots employés, leur contexte, l'intonation, les expressions corporelles... Depuis une dizaine d'années, les chercheurs en neuroscience cognitive ont identifié un réseau neuronal dédié à la « théorie de l'esprit ». Pour y parvenir, les scientifiques se sont intéressés à l'ironie. Notes : (1) Par exemple, Grèzes, Frith & Passingham (J. Références :

paradox of passion (Kaufman) By Reena Jana Scott Barry Kaufman, a cognitive psychologist who specializes in the development of intelligence, creativity, and personality, reflects on his approach to applying serious scientific research in education, business, and society, which he does via ultra-accessible—even conversational—articles and talks. Kaufman’s easy-to-read analyses of current studies in psychology labs can be found in such publications as Psychology Today, Harvard Business Review online, and Scientific American, as well as on his newly launched Web site, Creativitypost.com. In his writings, Kaufman often discusses the role that passion plays in any kind of creative pursuit, whether it be forming a family or finishing a doctoral dissertation. The affable Kaufman, who holds a PhD himself (in psychology, from Yale) and teaches at New York University, is not only interested in the feel-good context of creativity and passion. Psychologists have been studying “passion” for years in the lab.

LES "DYS" : un site consacré aux troubles des apprentissages TÉMOIGNAGE d’une ENSEIGNANTE. Lausanne, le 17 février 2013. Dans ma pratique, j’ai eu la chance d’accompagner des enfants de différents âges, présentant des troubles praxiques. Impossible de décrire un “enfant type”; chaque situation est différente, chaque enfant réagissant, se construisant, apprenant, en fonction de sa personnalité, de son histoire, de son passé scolaire et de ses éventuels troubles associés. Je trouve que la problématique de la dyspraxie n’est pas facile à cerner. Dans le cas de la dyspraxie, pour moi, reviennent souvent les mêmes interrogations : Au moment de faire connaissance, la première chose qui me frappe est la difficulté d’organisation, et cela dès le vestiaire ; dans l’habillage pour les petits et dans l’organisation dans les affaires, cahiers, agendas, pour les plus grands. Puis vient l’aspect scolaire; je remarque souvent une grande lenteur dans l’organisation et l’exécution des tâches. Irritation. De son côté, l’enfant se sent probablement aussi perdu.

Related: