background preloader

CLIMATOLOGIE et METEOROLOGIE

CLIMATOLOGIE et METEOROLOGIE

présentation du module Yves KUSTER - MENRT La Terre est frappée par un flux d'énergie solaire constant qui se répartit de manière inégale à la surface du globe. Le bilan radiatif est positif à l'équateur, négatif aux pôles. Comment le système Terre-atmosphère, véritable machine thermique, redistribue-t-elle cette énergie solaire des régions excédentaires vers les régions déficitaires ? Quelles sont les conséquences pour la surface du globe de cet impossible équilibre thermique qui tente de s'établir sans cesse entre les pôles et l'équateur ? 1.1 - Les ballons : outil d'investigation de l'environnement terrestre 1.2 - Les satellites météorologiques 1.3 - Les satellites radar 2.1 - Masse et limite de l'atmosphère 2.2 - La composition de l'atmosphère 2.3 - La structure verticale de l'atmosphère 2.4 - La nébulosité de l'atmosphère 3.1 - La troposphère : une couche d'air instable 3.2 - La circulation atmosphérique générale 3.3 - Les variations saisonnières de la circulation atmosphérique générale

BIO308: Marine Biology Marine Biology is the study of ocean life. As you might expect, life in salt water is vastly different from life in a terrestrial or freshwater environment due to factors like salinity, water circulation, and atmospheric pressure. How, for example, can organisms living in salt water avoid dehydration? How do organisms living in the depths of the ocean handle the immense pressure? How do the environmental factors in marine communities affect biodiversity? How do some animals manage to alternate between the demands of terrestrial life and the demands of marine life? You will start by learning about the ocean itself and its physical properties, as these properties influence the abundance, distribution, diversity, physiology, and behavior of marine organisms. This course will prepare you for further study within the field of Marine Biology, but students planning to pursue other subfields will also find this course of use in terms of learning how alternative environments affect life.

Evolution du climat La moyenne annuelle de la température de notre planète aurait monté d'environ 0,6°C de 1935 à nos jours. Cette augmentation de la température c'est le plus fait sentir au mois de mars avec 0,93°C de plus que la moyenne et c'est le moins fait sentir au mois de septembre avec 0,35°C de plus que la moyenne. Les températures minimales de l'hémisphère Nord ont monté plus vite que les maximales. Les anomalies de la température de la Terre de 1880 à 2013 suivant les données de la NOAA Voir ici plus d'informations sur les anomalies des températures globales suivant la NOAA Ce graphique de la NASA, nous montre les anomalies des températures depuis 1980 suivant la latitude. Plusieurs facteurs entrent en jeu dans la variation du climat suivant que c'est à long ou court et moyen terme : Le changement climatiqueenvoyé par CNES. - Regardez plus de vidéos de science. Pour plus d'informations sur l'effet du Soleil sur le climat cliquez ici.

Chapitre 2 : phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine (cinquième) – λόγος Ce que je sais déjà (rappels) : Notre planète est une sphère, son étoile est le Soleil. Il existe de nombreux phénomènes météorologiques comme les nuages, la pluie et la neige. Parfois la météo est extrême et nous pouvons subir des inondations par exemple. Le climat n’est pas le même en Bretagne et dans le Var. Ce que je cherche : quelle est la différence entre la climatologie et la météorologie ? I- Différence météo / climat : les zones climatiques de la Terre D1.3 Pratiquer des langages : Lire et exploiter des données présentées sous différentes formes : tableaux, dessins ;D1.1 Pratiquer des langages : Représenter des données sous différentes formes ;D2.4 Utiliser des outils numériques : Utiliser des logiciels d’acquisition de données, de simulation et des bases de données ;D2 4.6 Produire des documents scientifiques grâce à des outils numériques. Bilan : la climatologie étudie les phénomènes météorologiques sur une zone étendue et sur une longue durée. Bilan

Club des Argonautes - Planet-Terre Vincent Daniel Laboratoire de Météorologie Dynamique, Paris Jean-Louis Dufresne Gilles Delaygue Climate and Environmental Physics, Univ. de Berne Benoît Urgelli ENS Lyon / DGESCO Résumé Bilan énergétique déficitaire dans les régions de hautes latitudes, rôle des circulations atmosphérique et océaniques. Résumé. Le bilan énergétique des flux d'énergie absorbé et rayonné est déficitaire dans les régions situées au-delà de 40°N et S (spécialement durant l'hiver). Ces régions de hautes latitudes perdent en effet plus d'énergie (par émission de rayonnement infrarouge) qu'elles n'en gagnent (par absorption de rayonnement solaire). En l'absence de mouvements atmosphériques ou océaniques, la température de ces régions baisserait progressivement jusqu'à ce que le flux d'énergie rayonné (qui augmente avec la température) équilibre le flux d'énergie absorbé. Mais l' excès d'énergie des basses latitudes est transporté par la circulation atmosphérique et océanique vers les régions de hautes latitudes.

Tissus végétaux Etude macroscopiqueUne coupe transversale de branche d'arbre montre, à l'oeil nu, dans le bois, une série de couronnes concentriques, ou cernes annuelles, chacune comprenant deux parties, l'une du côté interne, claire et relativement tendre (bois initial, ou bois de printemps aux éléments conducteurs nombreux et de fort diamètre), l'autre du cote externe, plus sombre, mince et résistance (bois final ou bois d'automne, aux éléments conducteurs rares et de petit diamètre). Le nombre de cernes indique l'âge des organes. Fig. 42 : types de bois : à gauche, bois homoxylé de Pinus sylvestris, à droite, bois heteroxylé de Betula alba (BP bois de printemps, BA bois d'automne, pa ponctuation aréolée, c cambium, A limite actuelle, v vaisseau, tc tube criblé, RL rayon ligneux, rl rayon libérien, f fibre) Les rayons ligneux, ou parenchyme horizontal, visibles souvent à l'oeil nu, se distinguent par leur disposition radiale, leur minceur et leur couleur claire.

InterMET Janvier 2012: InterMet réside désormais à l'adresse Thématiques Aller au contenu. | Aller à la navigation Outils personnels Plateforme ACCES Recherche avancée… Plateforme - ACCES Navigation Enseigner les Sciences de la nature Vous êtes ici : Accueil / Thématiques Thématiques Par Vutheany LOCH — Dernière modification 27/08/2015 14:26 Biodiversité Enseignement de la biodiversité Lire la suite Biologie cellulaire et moléculaire Cet espace explore les différentes dimensions du monde cellulaire et moléculaire, Il présente des points scientifiques sur les domaines du cycle (...) CLEA Astronomie Le Comité de Liaison Enseignants et Astronomes est une association qui prône l’enseignement de l’astronomie, vecteur de culture et de (...) Cycle du Carbone et effet de serre Les échanges de carbone entre les différentes enveloppes de la planète atmosphère, biosphère, hydrosphère et géosphère sont impliqués dans (...) Espace de ressources pluridisciplinaires pour enseigner une éducation au développement durable. Éduterre Épidémiologie et santé Génétique moléculaire et évolution

- Planet-Terre Florence Kalfoun ENS Lyon / DGESCO Résumé Troisième partie du cours sur le rayonnement thermique, l'effet de serre et le bilan radiatif de la Terre. L'absorption de la partie non réfléchie du rayonnement solaire ( flèches jaunes ) par l'atmosphère et la surface terrestre réchauffe le système climatique. Pour se refroidir, ce dernier doit émettre de l'énergie vers l'espace sous forme de rayonnement. Énergie absorbée par la vapeur d'eau, l'ozone et les poussières : Au fur et à mesure de leur pénétration dans l'atmosphère, les photons solaires entrent en collision avec des molécules atmosphériques et sont progressivement absorbés. L'absorption de la lumière visible réchauffe directement l'atmosphère. Réflexion par l'air : Il s'agit de la diffusion de la lumière du soleil par les molécules atmosphériques et par les particules les plus fines de l'atmosphère, une partie des cette diffusion se trouvant réfléchie vers l'espace. Évaporation à la surface des océans.

Accueil

Related: