background preloader

Corinne Vionnet

Corinne Vionnet
Related:  gllmtrptphoto | artists france

Le calendrier Table des matières Introduction Le calendrier est un objet d’usage quotidien, que l’on pense bien connaître, et pour lequel toute explication semble inutile. Les religions ont toutes influencé la mesure du temps, ne serait-ce que pour préciser la date des fêtes à célébrer. Le calendrier est un substrat astronomique sur lequel se sont développés les besoins de l’humanité : techniquement, de multiples solutions sont possibles, elles sont départagées par les contraintes a priori que l’homme a ajouté. Les débuts de l’astronomie ont été la mesure et la prévision des positions des astres. Mais à côté de cela, on trouve aussi des conseils prophétiques : "quand Mercure sera visible au mois de Kislou, il y aura des voleurs dans le pays" (comme nos astrologues actuels, ils ne se mouillaient pas beaucoup !). La plus ancienne interprétation du mouvement des astres consiste à invoquer des puissances divines. L’autre interprétation est celle des lois régissant les interractions des astres entre eux.

Dieter Appelt Dieter Appelt, Der Fleck auf dem Spiegel, den der Atemhauch Schaft, 1979 A-t-on assez dit et écrit que la photographie arrête le temps, qu'elle fige l'instant pour le pétrifier dans la nécropole du "ça a été" ! L'œuvre de Dieter Appelt montre qu'il n'en est rien. Ses photographies ont une qualité de tactilité matérielle, de condensation du temps et de la lumière qui sont uniques sur la scène artistique contemporaine. Comment faire sentir que la chose photographiée - cette chose pouvant être aussi bien un être vivant, une composition d'objets ou une construction réalisée spécialement à cet effet - que cette chose visible sur le papier photographique continue à palpiter et à émettre vers le regardeur de ces vibrations qui caractérisent tout être vivant ? Ce n'est pas tout. Ce dernier aspect est frappant dans la série des "têtes". Dieter Appelt matérialise de façon très inattendue une vision de Kleist. Michel Ellenberger

Hundreds of Tourist Photos Weaved into One (18 total) Saint Basil's Cathedral, Moscow Ready to embark on an adventure? Let's take a trip around the world. Got no cash? Strapped for time? No worries. Switzerland-based Corinne Vionnet is our guide to the world's most famous landmarks, monuments millions have visited before. Look closely and you'll see dim shadows, vague silhouettes that aimlessly wander around. Tiananmen Square, Beijing, China Taj Mahal, India Mecca, Saudi Arabia La Alhambra, Granada Kinderdijk, Holland Stonehenge, England Pyramids of Giza, Egypt Acropolis of Athens, Greece Chichen Itza, Mexico Mount Fuji, Japan World Trade Center, New York Horseshoe Falls, Canada Coliseum in Rome, Italy Brandenburg Gate in Berlin, Germany Eiffel Tower in Paris, France Louvre Pyramid in Paris, France Himeji Castle, Japan "This work is intrinsically linked to the people who took these pictures," Vionnet says. Corinne Vionnet's website

Colin Delfosse Congolese wrestlers – Kinshasa, 2011-2013 Kinshasa is a stormy and turbulent city. Those who lay down their hats at Ngili airport, harassed by border guards, porters and scalpers still have to pass the administrative hassles and fight to get a taxi and understand what turbulent means. Crowded bars, small boutiques and crappy hostels surround the main road to the city centre. Hundreds of vehicles pile up in a huge traffic jam where pedestrians, cyclist and bikers wriggle into. I encountered this thrilling spectacle by accident when I was shooting a project about mining in the province of Katanga. Back in the Congolese capital few month later, it didn’t take me long to find those athletes again. I’ve been also hypnotised when I saw it for the first time. This urban theatre circled by a rope is copying after traditional dance as much as the pantomime histrionics of American wrestling.

HYPERVERSAILLES Face à l’immense succès que remporte actuellement l’exposition HYPERVERSAILLES auprès du public, le Musée Lambinet de la Ville de Versailles annonce qu’il prolonge son ouverture jusqu’au dimanche 22 avril. Les retardataires bénéficieront ainsi de quelques jours supplémentaires pour venir découvrir l’œuvre du photographe contemporain Jean-François Rauzier, inventeur de l’Hyperphoto qui donnera pour l’occasion une master class publique exceptionnelle le 1er avril . MASTER CLASS le 1er Avril à 16h . L’approche originale de Jean- François Rauzier permettra aux visiteurs de s’amuser à découvrir les multiples détails qui composent ses interprétations oniriques du patrimoine de Versailles. Tous les jours de 14h à 18h sauf le vendredi et jours fériés au Musée Lambinet (54, boulevard de la Reine). Contact : 01 39 50 30 32 . Visites commentées de l’exposition -Visite adultes « découvrons l’oeuvre de Jean-François Rauzier » le samedi 11 février 2012 à 16H Situer sur la carte Fichiers :

François Deladerrière Jean Francois Rauzier Hyperphoto Photo nature et photographies animalières - Aube Nature Léo Caillard Photographer TAMAS DEZSO PHOTOGRAPHER HERE, ANYWHERE (2009 - ongoing) The map of Hungary is speckled with capsules of time. During the political transformation twenty years ago, as the country experienced change it simply forgot about certain places – streets, blocks of flats, vacant sites and whole districts became self-defined enclosures, where today a certain out-dated, awkward, longed-to-be-forgotten Eastern Europeanness still lingers. There are places which seem to be at one with other parts of the city in a single space, but their co-existence in time is only apparent; places which decompose in accordance with their own specific chronology, determined by their past, such that what remains would then either be silently reconquered by nature or enveloped by the lifestyles of tomorrow’s generations.

Des sculptures du Louvre relookées façon hipster Léo Caillard, photographe parisien, a décidé de rhabiller façon hipster quelques sculptures du musée du Louvre pour sa série de photos Street Stone. Le but de la démarche étant « d’accrocher le regard du spectateur par le mariage de deux univers si différents: le style de la rue sur le marbre de l’Agora », selon les dires de l’intéressé. Les clichés des statues ont été réalisés par le photographe au Louvre, puis les vêtements photographiés en studio. « Aristée, Dieu des Jardins » de François Joseph Bosio « Méléagre » de Louis Simon Boizot « La résurrection du Christ » de Germain Pilon « Titan foudroyé » de François Dumont « Michel de Montaigne » de Jean-Baptiste Stouf « Chasseur au repos » de Nicolas Coustou

vincent fournier : technologie Vincent, comment êtes-vous venu à la photographie ? Sans doute au départ pour imiter mon père qui prenait beaucoup de photographies lorsque nous habitions en Afrique. Vers15 ans il m'a donné son appareil et j'ai commencé à faire des mises en scène avec mes copains d'école. Après des études universitaires de Sociologie et de Cinéma j'ai suivi la formation à l'Ecole Nationale de la Photographie d'Arles. Où ont été prises ces photographies ? Un peu partout dans le monde : Etats Unis, Europe, Russie, Chine, Amérique du Sud, Japon…

photos anodines mille fois répétées réunies en une seule by agnesdelmotte Dec 19

Related: