background preloader

Corinne Vionnet

Corinne Vionnet
Related:  gllmtrptphoto | artists france

Le calendrier Table des matières Introduction Le calendrier est un objet d’usage quotidien, que l’on pense bien connaître, et pour lequel toute explication semble inutile. Les religions ont toutes influencé la mesure du temps, ne serait-ce que pour préciser la date des fêtes à célébrer. Le calendrier est un substrat astronomique sur lequel se sont développés les besoins de l’humanité : techniquement, de multiples solutions sont possibles, elles sont départagées par les contraintes a priori que l’homme a ajouté. Les débuts de l’astronomie ont été la mesure et la prévision des positions des astres. Mais à côté de cela, on trouve aussi des conseils prophétiques : "quand Mercure sera visible au mois de Kislou, il y aura des voleurs dans le pays" (comme nos astrologues actuels, ils ne se mouillaient pas beaucoup !). La plus ancienne interprétation du mouvement des astres consiste à invoquer des puissances divines. L’autre interprétation est celle des lois régissant les interractions des astres entre eux.

Hundreds of Tourist Photos Weaved into One (18 total) Saint Basil's Cathedral, Moscow Ready to embark on an adventure? Let's take a trip around the world. Got no cash? Strapped for time? No worries. Switzerland-based Corinne Vionnet is our guide to the world's most famous landmarks, monuments millions have visited before. Look closely and you'll see dim shadows, vague silhouettes that aimlessly wander around. Tiananmen Square, Beijing, China Taj Mahal, India Mecca, Saudi Arabia La Alhambra, Granada Kinderdijk, Holland Stonehenge, England Pyramids of Giza, Egypt Acropolis of Athens, Greece Chichen Itza, Mexico Mount Fuji, Japan World Trade Center, New York Horseshoe Falls, Canada Coliseum in Rome, Italy Brandenburg Gate in Berlin, Germany Eiffel Tower in Paris, France Louvre Pyramid in Paris, France Himeji Castle, Japan "This work is intrinsically linked to the people who took these pictures," Vionnet says. Corinne Vionnet's website

HYPERVERSAILLES Face à l’immense succès que remporte actuellement l’exposition HYPERVERSAILLES auprès du public, le Musée Lambinet de la Ville de Versailles annonce qu’il prolonge son ouverture jusqu’au dimanche 22 avril. Les retardataires bénéficieront ainsi de quelques jours supplémentaires pour venir découvrir l’œuvre du photographe contemporain Jean-François Rauzier, inventeur de l’Hyperphoto qui donnera pour l’occasion une master class publique exceptionnelle le 1er avril . MASTER CLASS le 1er Avril à 16h . L’approche originale de Jean- François Rauzier permettra aux visiteurs de s’amuser à découvrir les multiples détails qui composent ses interprétations oniriques du patrimoine de Versailles. Tous les jours de 14h à 18h sauf le vendredi et jours fériés au Musée Lambinet (54, boulevard de la Reine). Contact : 01 39 50 30 32 . Visites commentées de l’exposition -Visite adultes « découvrons l’oeuvre de Jean-François Rauzier » le samedi 11 février 2012 à 16H Situer sur la carte Fichiers :

Jean Francois Rauzier Hyperphoto Léo Caillard Photographer Des sculptures du Louvre relookées façon hipster Léo Caillard, photographe parisien, a décidé de rhabiller façon hipster quelques sculptures du musée du Louvre pour sa série de photos Street Stone. Le but de la démarche étant « d’accrocher le regard du spectateur par le mariage de deux univers si différents: le style de la rue sur le marbre de l’Agora », selon les dires de l’intéressé. Les clichés des statues ont été réalisés par le photographe au Louvre, puis les vêtements photographiés en studio. « Aristée, Dieu des Jardins » de François Joseph Bosio « Méléagre » de Louis Simon Boizot « La résurrection du Christ » de Germain Pilon « Titan foudroyé » de François Dumont « Michel de Montaigne » de Jean-Baptiste Stouf « Chasseur au repos » de Nicolas Coustou

Bettina Rheims on Kate Moss and Helmut Newton Bettina Rheims’ teasingly sexual photographs of women have been featured on the pages of countless magazines and books over the last 35 years. But before she became known for her lascivious work, Rheims was just a girl who liked to fill entire notebooks with lists of names and words. Born in Paris in 1952, Rheims was raised in an intellectual and highly artistic environment – her paternal grandfather was a war hero who dined with Captain Dreyfus, while she inherited Rothschild blood through her mother’s side of the family. Following a short-lived career as a journalist and model, and an equally brief first marriage, a pivotal encounter with fashion photographer Serge Bramly – who later became the father of her child – marked the beginning of Rheims’ career as a photographer, as well as the start of a long-standing creative collaboration. Her first series of Pigalle strippers was snapped up by the Centre Pompidou in 1981, and Rheims has challenged the predictable ever since.

photos anodines mille fois répétées réunies en une seule by agnesdelmotte Dec 19

Related: