background preloader

Bloc identitaire

Bloc identitaire

génération identitaire Nous sommes la génération identitaire ! Rebeyne blocidentitaire Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi 8 avril dans diverses villes de France à l'appel d'organisations de gauche et d'extrême gauche. Elles entendaient protester contre ce qu'elles appellent le « délit de solidarité », c'est-à-dire les poursuites pénales qu'encourent logiquement ceux qui aident les immigrés clandestins. A Nice et Lyon, elles ont dû compter avec la contre-manifestation des Identitaires de Nissa Rebela et de Rebeyne ! Face à ce déferlement, seuls les Identitaires étaient dans la rue pour faire entendre un message différent. A Nice, une trentaine de militants de Nissa Rebela, les Identitaires du Pays niçois, ont déployé sous le nez des manifestants pro-clandestins des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Clandestins délinquants RESF complice » ou encore « RESF, patronat, même combat ». Ils ont également brandi des menottes et, au slogan « Première, deuxième, troisième génération : nous sommes tous des enfants d'immigrés !»

Printemps Français Convention du Bloc Identitaire : dix ans de provocations de l'extrême droite radicale à l'ombre du FN BLOC IDENTITAIRE - Les identitaires repartent en croisade. Bien que peu connus du grand public, les petits frères rebelles du Front National, regroupés depuis dix ans sous le drapeau du Bloc Identitaire, se retrouvent ce samedi et dimanche à Orange, seule ville dirigée par un maire d'extrême droite, pour une convention pleine d'ambition. Présidé par Fabrice Robert, ce mouvement régionaliste, antijacobin, pro-européen mais aussi violemment islamophobe et provocateur peut se targuer d'être le seul parti d'extrême droite à avoir réussi à émerger dans le paysage politique malgré la concurrence féroce d'un FN qui monopolise le créneau nationaliste depuis quarante ans. Refusant, du moins officiellement, les dérapages négationnistes de Jean-Marie Le Pen tout en reprenant l'antienne anti-immigration et anti-islam propre à la droite radicale, le Bloc a su développer une stratégie d'agit-prop efficace qui lui a ouvert les portes des médias, à défaut d'être récompensé dans les urnes.

Projet Apache La genèse du discours identitaire sur l’islam: entretien avec Nicolas Lebourg, chercheur à l’université de Perpignan - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr Environ 1000 personnes ont assisté samedi 18 décembre, à Paris, aux "Assises internationales contre l'islamisation", auxquelles nous avions consacré un post ici, organisées par le Bloc identitaire (extrême droite) et Riposte Laïque, association ultra-laïque, devenue compagnon de route de l'extrême droite. Un invité "suprise" s'est désisté : Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil. Tommy Robinson, le porte-parole de L'English Defence League, n'a pas fait, au final, le déplacement, en raison, semble t-il, d'un problème de passeport égaré. La vedette incontestable du rassemblement a été le suisse Oskar Freysinger, membre de l'Union démocratique du centre (UDC, parti populiste et xénophobe- lire, à propos de cette formation, l'entretien publié par Fragments sur les temps présents avec Jean-Yves Camus). Comment situeriez-vous le discours de Fabrice Robert? Nicolas Lebourg: Fabrice Robert étant un cadre formé, son discours est rempli de références au corpus des extrêmes droites.

Related: