background preloader

Affaire TMG (Hadopi) : une étrange plainte déposée par la CNIL

Affaire TMG (Hadopi) : une étrange plainte déposée par la CNIL
Souvenez-vous. Avant l'été, des données issues d'un serveur de la société nantaise chargée de collecter les adresses IP des internautes pour les transmettre à l'Hadopi avaient fuité, laissant présager la possibilité d'une importante faille de sécurité dans la riposte graduée. Tout a été fait depuis pour minimiser la portée de l'affaire, l'Hadopi se contentant du minimum syndical en suspendant la réception automatisée des adresses IP, sans interrompre ses relations commerciales avec TMG. Tout juste sait-on que la CNIL avait jugé, dans une mise en demeure, que la société s'était rendue coupable d'un "certain nombre de manquements aux obligations de sécurité, incompatibles avec l'activité de TMG : manque de rigueur dans la mise à jour des équipements informatiques, mesures de sécurité physique défaillantes et absence de procédure formalisée garantissant la bonne application de ces mesures". De là à penser que la plainte vise à identifier la source du journaliste, il n'y a qu'un pas. Related:  Lectures

Des chercheurs ont mis au point le matériau le plus léger au monde Des scientifiques viennent de mettre au point le matériau le plus léger au monde. Il s'agirait d'un métal composé à 99.99% d'air. Sa particularité : sa structure est comparable à celle de la tour Eiffel. La masse volumique du micro lattice serait de 0.9mg/cm3 (ou 0.9kg/m3). A titre de comparaison, celle de l'aluminium est de 2 700 kg/m3. Le projet est à l'initiative du DARPA (agence du département de la Défense américain) et le matériau a été développé par l'Université de Californie située à Irvine, le California Institute of Technology (Caltech) et les HRL Laboratories. Sa structure se compose de tubes épais de 100 nanomètres en nickel-phosphore interconnectés les uns aux autres en treillis. Composé essentiellement d'air, il peut être comprimé à 50% de sa taille et retrouver sa taille initiale après cela. Il pourrait être utilisé pour fabriquer des électrodes de batteries mais trouverait aussi des applications pour absorber des vibrations comme le son. [sciencemag via gizmag]

Le taux de chômage à 6,4% au Liban 23-11-2011 | par P.S. | source: Lebanon this Week Le taux de chômage s'est établi à 6,4% au Liban en 2009, selon les chiffres publiés par l’Administration centrale des statistiques (CAS). Il touchait 10,4% des femmes et 5% des hommes. Par tranches d’âges, le chômage touchait 19,8% des 15-19 ans, 15,6% des 20-24 ans, 8,8% des 25-29 ans, 4,7% des 30-34 ans, 3,1% des 35-39 ans, 3,3% des 40-49 ans et 2% des 50-59 ans. L’étude montre aussi que le taux de chômage était de 8,8% dans Beyrouth, 6,6% dans la banlieue de la capitale et de 5,1% dans le Mont-Liban. Dans la Békaa, le taux de chômage s’élevait à 4% à Baalbeck et dans le Hermel et à 6% dans les autres régions de la mohafazat. Dans le Sud, le taux de chômage atteignait 5%, alors qu’il s’établissait à 6% à Nabatiyeh. Cette étude a été menée en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

(MàJ) Copie privée : peine d'un million d'euros infligée aux ayants droit - Actu PC INpact Première diffusion 3 décembre 2011 Exclusif PC INPact. Copie France est condamnée à 1 million d’euros au profit de Rue du Commerce. Dans son jugement du 2 décembre, le TGI de Nanterre reproche aux ayants droit des négligences fautives alors qu'ils ont le monopole de la perception de la copie privée en France. En cause, leur inaction à l'égard des cybermarchands étrangers. Le projet de loi Copie privé, adopté à l'Assemblée nationale, sera examiné au Palais du Luxembourg le 19 décembre. En 2007, Rue du Commerce avait tenté en vain d'y remédier en attaquant des sociétés étrangères pour concurrence déloyale. Nouveau front franco-français Rue du Commerce et Patrick Jacquemin, son administrateur, ont donc ouvert un nouveau front, épaulé par l'avocat Cyril Chabert. Pourquoi ? Mais ce n’est pas tout. Qu'en dira le TGI de Nanterre dans son jugement du 2 décembre 2011(*) ? Un marché gris, une concurrence faussée Le test du consommateur lambda A qui la faute ? Mais ce n’est pas tout.

Doom 3 Is Open Sourced The seminalsurvivalhorror game Doom 3 has been open sourced. The source code to the game, which usesthe id Tech 4 engine, has been published under the GPL license making it free to access, modify and distribute under the samelicense. The code ishosted on Github. Plans for the Doom 3 source code to be open-sourced have long been known, but held up by legal issues affecting various elements within the game and its code. The developers behind Doom 3, id Software, have open-sourced several of their games in the past, including Quake 3 which lead to the creation of popular open-source spin ‘Open Arena‘. With a new code base to work from I suspect we will see new, imaginative and wholly native Linux titles spring up over the coming years.

La DGSE va-t-elle former les déserteurs syriens ? - Monde Des officiers du Renseignement français ont été envoyés au Nord du Liban et en Turquie avec pour mission de constituer les premiers contingents de l'Armée syrienne libre grâce aux déserteurs ayant fui la Syrie, affirme le "Canard enchaîné" du 23 novembre. "Plusieurs membres du Service action de la DGSE et le Commandement des opérations spéciales (COS) sont déjà prêts en Turquie, s'ils en reçoivent l'ordre, à former ces déserteurs à la guérilla urbaine", affirme l'hebdomadaire. "Une guerre anti-Bachar par intermédiaire ?" se questionne le "Canard". "Il ne s'agit pas de recommencer ce qui s'est passé en Libye, confirme un officier de haut rang à la Direction du renseignement militaire, ajoutant : "mais ce sont les Français et les Britanniques qui ont pris les premiers contacts avec les rebelles". Selon l'hebdomadaire c'est une "intervention limitée préparée par l'Otan" qui est en projet. Résolution à l'Assemblée générale de l'Onu CL – Le Nouvel Observateur

Téléchargement : une loi Hadopi 3 ? - Politique Nicolas Sarkozy a confirmé vendredi 18 novembre sa volonté de mettre en place un Centre national de la musique destiné à favoriser la création musicale et qui serait financé par une taxe sur les fournisseurs d'accès à internet (FAI), lors d'un déplacement à Avignon. "Nous allons mettre en place pour la musique un système qui s'apparente au système du Centre national du cinéma (CNC) pour le cinéma", a déclaré Nicolas Sarkozy au terme d'une réunion des ministres de la Culture de pays du G8 et du G20 consacrée à la création culturelle à l'ère numérique. "Je souhaite que les fournisseurs d'accès, qui sont extrêmement prospères et tant mieux pour eux, puissent contribuer à la création musicale comme contribuent un certain nombre d'acteurs à la création cinématographique", a poursuivi le chef de l'Etat devant ce "Forum d'Avignon". Un rapport remis en septembre au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a préconisé la création d'un Centre national de la musique sur le modèle du CNC.

La justice européenne s'oppose au filtrage du net Ordonner à un fournisseur d'accès à internet la mise en place d'un système de filtrage et de blocage des communications électroniques afin de protéger les droits de propriété intellectuelle est contraire au droit européen, a affirmé ce jeudi la Cour européenne de justice. L'arrêt porte un coup sévère aux partisans d'un filtrage généralisé sur internet, qui porte atteinte aux droits fondamentaux des citoyens européens, dit en substance la Cour. La justice européenne était appelée à trancher dans un différend opposant la Société belge des auteurs compositeurs (Sabam) au fournisseur d'accès Scarlet Extended. En 2004, la Sabam avait constaté que des internautes, utilisant les services de Scarlet, téléchargeaient sur internet, sans autorisation et sans paiement de droits, des oeuvres reprises dans son catalogue. (Source AFP) Lire les réactions à cet article.

C’est le tour de la télé La série continue donc. Avec Internet et la révolution numérique, la destruction créatrice, qui a bouleversé de fond en comble les industries de la musique, de la presse et du livre, s’abat aujourd’hui sur le monde de la télévision. Elle risque d’y être plus rapide et plus rude. Et comme pour les autres vieux médias, la création de valeur risque de se faire ailleurs, mais la destruction chez elle. Les signes révélateurs, et puissamment déstabilisateurs pour toutes ces institutions qui se croyaient solidement en place, sont bien les mêmes : " Explosion de l’offre. Ces 10 indicateurs mondiaux de chambardements sont d’autant plus similaires que les frontières entre médias s’estompent au fur et à mesure de l’évolution des technologies et de l’adaptation de différents contenus, qui se chevauchent et convergent sur l’Internet, plate-forme dominante. D’où ces interrogations : Les leçons de quinze années de chamboulements douloureux dans la musique et la presse seront-elles tirées ?

High-Tech : Sarkozy riposte à Hollande sur la suppression de l'Hadopi Le président de la République se dit «sidéré» par la proposition de revenir sur la loi Hadopi, portée par le candidat socialiste. Nicolas Sarkozy continue de défendre l'Hadopi coûte que coûte. À l'occasion de ses vœux au monde culturel, le président de la République a vigoureusement répondu mardi à François Hollande, se disant «sidéré» par la promesse du candidat socialiste de supprimer l'emblématique loi contre le piratage votée durant son mandat. Pour Nicolas Sarkozy, qui s'exprimait devant un public de créateurs, l'abrogation de l'Hadopi souhaitée par François Hollande trahirait une «absence de courage» électoraliste que les artistes «paieront» tôt ou tard. Le président de la République, qui paraît assumer l'impopularité de la riposte graduée parmi les internautes, a souhaité au contraire «aller plus loin» dans la lutte contre le piratage sur Internet. Un rejet de la licence globale

La Geek connection du hip hop La sixième édition de MusicNetWorks s'est déroulée ce lundi à La Cantine. En fil conducteur, les codes de la culture web et ceux de la street culture. OWNI et Siliconmaniacs reviennent en photos et en podcats sur la soirée. L’intégralité des podcasts est disponible sur Silicon Maniacs. Lundi 21 novembre avait lieu le sixième Music Networks consacré aux musiques urbaines, sur le thème, “Get geek or die trying”. Au programme, un détour du côté des labels, de l’as du marketing Lady Gaga, des nouveaux talents issus du web, ou des parcours atypiques de Tanaïs Gustave, qui a doublé Sony en créant le site N°1 des fans d’Alicia Keys en France. Quels sont les nouveaux usages et les codes des artistes issus du web ? FonkyFlav et Starlion entre deux plateaux @MusicNetworks #6 Get geek or die trying - ©JacobKhrist MNW#6 : Les artistes émergent by Silicon Maniacs MusicNetworks #6 Get geek or die trying- ©JacobKhrist Et si Fifty Cents était un philosophe qui s’ignore ? Quels nouveaux moyens de production ?

Ahmad Harara, héros tragique de la révolution égyptienne Ahmad Harara (photo retouchée, publiée sur le blog The Arabist) Aux yeux des révolutionnaires égyptiens, Ahmad Harara est devenu un symbole, quoique malgré lui. Ce dentiste égyptien de 31 ans a été de tous les combats place Tahrir, au Caire. Et, il en porte les stigmates : il a perdu l'œil droit le 28 janvier, date inscrite sur son cache-œil, touché par de la chevrotine et le second le 19 novembre. Ce jour-là, Ahmad s'est retrouvé à l'hôpital avec deux autres personnes ayant également perdu un œil sous les balles des forces de sécurité égyptiennes (en photo sur Al-Masry Al-Youm). L'histoire tragique de Ahmad Harara a fait le tour de la Toile, preuve de la brutalité de la répression exercée sous le régime de Hosni Moubarak, puis par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir depuis la chute de l'ancien raïs, le 11 février. Photo-montage de Ahmad Harara diffusé sur Facebook Des violences d'une ampleur inédite La détermination de tout un peuple

Hadopi : François Hollande gardera un "couperet pédagogique" Le changement c'est maintenant, sauf pour le droit d'auteur. A plusieurs reprises, François Hollande a promis ces dernières semaines qu'il abrogerait la loi Hadopi s'il était élu au mois de mai prochain. Mais il est toujours resté très vague sur ce qu'il comptait faire de l'après-Hadopi. Après avoir fait planer un faux doute sur la possibilité qu'il cède à la mise en place d'une licence globale pour légaliser les échanges d'œuvres hors de l'espace marchand, François Hollande a envoyé ses troupes au front pour calmer les ayants droit. Il a été confirmé très rapidement que le candidat socialiste ne proposait pas de licence globale. Pire, il n'y aura aucune légalisation ou même dépénalisation des échanges de fichiers sur les réseaux P2P, qui pourront toujours faire l'objet de poursuites pénales avec des peines maximales de 3 ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende. Ce qui est certain en revanche, c'est que les abonnés paieront davantage sans avoir davantage de droits.

Les agriculteurs payeront des droits de copie privée de leurs semences Une proposition de loi débattue la semaine prochaine à l'Assemblée Nationale prévoit d'obliger les agriculteurs à payer des droits lorsqu'ils voudront utiliser les semences qu'ils auront eux-mêmes produites, dès lors qu'il s'agit de variétés protégées par un droit exclusif. Une situation qui rappelle par certains aspects le droit à la copie privée. Mise à jour – Selon Le Monde, 21 semences seraient concernées par la proposition de loi, adoptée par les députés. Il s’agirait essentiellement de céréales, même si la liste définitive n’est pas encore arrêtée. D’autres semences pourraient être concernées, notamment celles de légumes. Sujet du 25 novembre – Lorsque l’on parle de propriété intellectuelle, les droits d’auteur, les brevets et les marques commerciales viennent immédiatement en tête. Le texte présenté au Parlement provoque la colère des agriculteurs, qui y voient la volonté de les rendre dépendants de l’industrie des semences. Un droit aux semences de ferme, contre rémunération Lire

Medias011. Y a-t-il une richesse des réseaux ?: Programme Jeudi 8 décembre 2011 8h30-9h Accueil gourmand et inscriptions 9h Ouverture (Amphi Dumas) 9h15-10h45 1ère Table Ronde inaugurale Les réseaux sociaux sous le regard des scientifiques Alain Barrat Prix Paul Langevin 2009 Directeur de Recherches CNRS Centre de Physique Théorique de Marseille Driss Boussaoud Professeur, Directeur de l'Institut de Neurosciences Cognitives de la Méditerranée Christophe Guion Directeur Projets Innovants, Orange La notion de Réseaux Complexes Les Réseaux sociaux rendent-ils idiots ? Contribution d'un opérateur à la richesse des réseaux 10h45 -11h15 Pause café en salle des Actes 11h15-12h45 2ème Table Ronde inaugurale Les réseaux sociaux sous le regard des sciences humaines et sociales Jeanne Dussueil Journaliste - Challenges.fr 13h 14h Déjeuner buffet en salle des Actes 14h-15h30 Atelier 1 (Amphi Peiresc) Marchés et réseaux Hervé Isar Université Paul Cézanne, Directeur du LID2MS Alain Busson & Olivier Landau Internet et la transformation de la chaine de valeur de l’audiovisuel Nabyla Daidj

Related: