background preloader

Les troubles neurovisuels

Les troubles neurovisuels
Related:  dyspraxiejanefrancois

Comment gérer le stress ? Qu’est-ce que le stress ? Le stress est un signal. C’est un signal envoyé par notre cerveau pour nous avertir que quelque chose ne va pas. Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voyons ce qui se passe dans notre cerveau : Selon l’ANC, notre cerveau est composé de 4 territoires qui influencent nos comportements. Il s’agit des territoires cérébraux reptiliens, paléolimbiques, néolimbiques et préfrontaux. Le « reptilien » (en rouge sur le schéma) est la partie la plus archaïque de notre cerveau. En état de stress, il va provoquer 3 comportements instinctifs et inconscients pour assurer la survie. Tout animal ou toute personne face au danger va : chercher à s’échapper ou se cacher (fuite)chercher à impressionner l’autre, combattre (lutte)faire le mort, essayer de se faire oublier (inhibition d’action) Vous en avez un exemple dans la vidéo suivante. Un impala plus malin qu’un guépard et une hyène par je_taime_homri Comment cela se traduit chez nous ? Prenons l’exemple des examens oraux. Cindy

Tablettes mobiles et Dyspraxie : Etat des lieux, transmutabilité des connaissances et perspectives Comme vous l'avez peut-être découvert en avant-première sur l'E2D web-Tv, j'ai eu la chance de pouvoir interviewer Philippe Liotard, sociologue et maître de conférence à l'université de Lyon 1, et Jean-Marc Roosz, président d'Ecole2demain, à propos des résultats obtenus sur l'expérimentation nationale menée dans différents établissements du primaire et du secondaire quand à l'utilisation de tablettes mobiles ( majoritairement des IPAD) auprès d'enfants ou d'adolescents dyspraxiques. Ces interviews vidéos sont possibles grâce à la participation de Poonam, lycéenne handicapée (troubles moteurs et dyspraxie visuo-spatlale). Elle cadre et assure le montage des vidéos et nous lui avons confié le rôle de conseiller multimédia pour les réalisations "maison". Comme nous l'a fait remarquer @OrthoBatilly, lors d'un échange sur Twitter : @ecole2demain vos dernières vidéos sont sûrement très intéressantes mais le son est si mauvais que je ne les ai pas regardées jusqu'au bout.

Comment apprendre les tables de multiplication Avertissement : ce document paraît un peu long, mais il est très facile à lire. Et ça vaut le coup, vous connaîtrez vos tables jusqu'à la fin de votre vie ! Il y a quelques années, l'apprentissage des tables de multiplication était assez rébarbatif ! Les plus anciens se souviennent ( aïe, je trahis mon âge...). Il fallait apprendre la table de 1, la table de 2, la table de 3... Heureusement, pour aider il y avait un petit air : une fois un, un, une fois deux, deux, une fois trois, trois... Il y avait surtout pour aider, voire pour tricher, un récapitulatif au dos de nos "cahiers de brouillon". Cela ressemblait à ça : (attention, allez jusqu'au bout !) 1 x 1 = 11 x 2 = 21 x 3 = 31 x 4 = 41 x 5 = 51 x 6 = 61 x 7 = 71 x 8 = 81 x 9 = 9 2 x 1 = 22 x 2 = 42 x 3 = 62 x 4 = 82 x 5 = 102 x 6 = 122 x 7 = 142 x 8 = 162 x 9 = 18 3 x 1 = 33 x 2 = 63 x 3 = 93 x 4 = 123 x 5 = 153 x 6 = 183 x 7 = 213 x 8 = 243 x 9 = 27 4 x 1 = 44 x 2 = 84 x 3 = 124 x 4 = 164 x 5 = 204 x 6 = 244 x 7 = 284 x 8 = 324 x 9 = 36

Le profil de l'enfant dyspraxique (après 4 ans) Lors d’un examen du tonus, on pourra repérer des syncinésies (c'est-à-dire des contractions involontaires de muscles associées à des mouvements volontaires ou réflexes d’autres muscles) et de l’hypotonie (diminution de la tonicité musculaire). L’écriture sera difficile au niveau du déroulement du geste et l’enfant dyspraxique aura des difficultés à suivre la ligne. L'écriture sera lente. En outre, l'enfant aura des difficultés à reproduire des formes graphiques ou à positionner ses doigts correctement, ainsi que pour les praxies manuelles (positions des doigts).Conscient de l’échec, il dépense beaucoup d’énergie pour réussir son action, ce qui va le fatiguer. Sur le plan affectif, l’enfant dyspraxique est ressenti comme immature. Par Fabrice PASTOR, Neuropsychologue sous licence Creative Commons Sources : VAIVRE-DOURET, L. (2007) Troubles d’apprentissage non verbal : les dyspraxies développementales, Paris, Elsevier Masson.

Dyspraxie et cie La motivation Question vaste et récurrente, à nouveau ! Que faire face à des élèves qui arrivent à l’école avec des appréhensions et des a priori très négatifs : « Que fait-on ici ? A quoi ça sert ? Voici le mélange de deux recettes très détaillées picorées sur le Web, que j’ai arrangées à ma sauce… Entretenir la motivation de l’enseignant Perçue par les élèves dès l’entrée en classe, elle doit se transformer en actes cohérents. La démotivation peut naître d’un écart devenu insupportable et perçu comme irréductible entre ce que l’on croit et ce que l’on fait. Entretenir la motivation des élèves Il importe donc que l’enseignant évalue d’abord les chances d’impact de son intervention pédagogique en considérant l’ensemble des facteurs qui peuvent contribuer à motiver ou démotiver les élèves. Pour finir, je vous renvoie à un des compte-rendus du débat national autour de l’éducation : Question : Comment motiver et faire travailler efficacement les élèves ?

La dyspraxie 6juillet2012 Par Arnaud Durand Fin d'année, la cloche retentit encore dans ma tête. Ce matin, je me suis réveillé en pleine forme à ... 6h30.Grrrrr. Bon avant de fignoler quelques bilans, j'ai pas mal pensé à un élève de notre collège qui souffre de dyspraxie. Bref, une maman d'élève nous avait déjà filé un document sur les dys , c'était naturel que je continue un peu cette recherche sur un moyen simple de savoir les difficultés que rencontre un dyspraxique à défaut de trouver pour un dyscalculique. Un enfant dyspraxique possède des difficultés pour faire des gestes vers un but précis. Bref toutes les tâches qui paraissent simples et qui en temps normal, permettent à l'élève de pouvoir effectuer une autre tâche en parallèle, accaparent toute l'attention d'un dyspraxique. En écrivant par exemple un élève dyspraxique, ne pourra pas écouter convenablement ce que dit l'adulte... Vidéo sous licence : Creative Commons license: Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 France

Dysphagie du sujet âgé - la10phagie.fr Réussite scolaire et estime de soi - Benoît Galand, article Éducation Comment développer, cultiver et même restaurer la confiance en soi, facteur-clé de la réussite scolaire ? Il existe pour cela de nombreuses petites techniques pédagogiques ou relationnelles, peu coûteuses, dont l’efficacité est attestée par de nombreuses expériences en psychologie sociale. Peut-on voir dans les échecs scolaires le reflet d’une faible estime de soi ? Spontanément, la plupart des gens répondront par l’affirmative à cette question. Les recherches en éducation apportent néanmoins une réponse plus mitigée tant l’estime de soi apparaît comme une notion complexe. Certes, un élève ayant une très faible estime de lui-même risque fort de ne pas trouver l’énergie pour s’engager dans son travail scolaire. Quand la confiance invite à la performance Sous des appellations variées, la plupart des conceptions actuelles de la motivation partagent l’idée selon laquelle la confiance en nos capacités à agir efficacement joue un rôle crucial dans notre engagement et nos performances.

10 Vidéos sur la dyspraxie En cherchant un nouveau livre sur la dyspraxie, j'ai découvert plusieurs vidéos que je ne connaissais pas. J'ai pensé vous mettre les liens ici pour pouvoir vous les partager. Qui sait, peut-être qu'ils pourront aussi sensibiliser les différents intervenants (enseignants, éducateurs, spécialistes, etc...) ainsi que les membres de la famille qui entourent nos enfants. 3) Une question? 5) Un petit film, Dyspraxie 2, qui présente des témoignages d,enfants et d'adultes dyspraxiques, de leurs familles et de professionnels. 6) Un film d'animation, Dyspraxie, qui nous présente Gaël, 5 ans. 8) Une entrevue avec Caroline Huron, Magazine de la Santé: Caroline Huron : Dyspraxie, maman d'une fillette dyspraxique, chargée de recherche et auteure du livre "L'enfants dyspraxique: mieux l'aider à l'école et à la maison.9) Deux vidéos, présentées ici, sur ce blogue alors que mes enfants avaient 4 et 6 ans. Bon visionnement! Et si vous avez d'autres vidéos à nous partager,

Ortho & Co. | Les nouvelles technologies au service de l'orthophonie PedagoGeeks. Social Learning, Personal Branding et innovations pédagogiques.

Related:  NEUROVISION