background preloader

Le blog des p@reils et autres réflexions pédagogiques

Le blog des p@reils et autres réflexions pédagogiques
Eh oui, c’est bien la question que soulèvent certaines évolutions constatées lors de ce salon Educatice 2013, notamment du côté des tablettes numériques. L’école, voire la société (car ce n’est pas seulement de l’école qu’il s’agit, les enseignants sont aussi soumis à une très forte pression « sociétale » exercée notamment par des médias souvent peu enclins à comprendre ce qui ne vient pas de leur monde) va-t’elle enfin comprendre et se saisir des opportunités que nous apporte le numérique pour changer sa vision de l’éducation et de l’école, et en réformer le système ? Pas certain que beaucoup soient sur cette voie si l’on en juge par certains indices qui ont émergé lors de ce salon. Il y a seulement quelques années, le numérique à l’école, balbutiant était la passion de quelques enseignants, fait essentiellement de bricolages, détournements, et « bidouilleries ». Il reste évidemment le sacro-saint argument de l’individualisation ! « Bien sur que si ! Vous en voulez une belle preuve?

Educavox De tout et de rien: Activités pour le Préscolaire Autoévaluer ses habiletés TIC grâce à InukTIC. Recommander cette page à un(e) ami(e) Savoir utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC) est devenue indispensable et ceci, dès les premiers stades du cursus scolaire. L'acquisition de ces compétences mais aussi de leur correcte évaluation contribue largement à la bonne réussite de ses études et de sa vie professionnelle. C'est dans ce cadre qu'est né InukTIC, un site destiné aux étudiants dont nous avions déjà brièvement parlé, recensant une multitude de ressources pour parfaire de façon autonome ses compétences en matière de TIC. Un parfait outil d'autoévaluation Utiliser InukTIC c'est avant tout améliorer son autonomie grâce à un accès gratuit à des "ensembles de formations" pour développer ses connaissances basiques en TIC. InukTIC s'avère être ainsi un parfait outil d'autoévaluation. Être mieux préparé à l'enseignement supérieur Les avantages d'une telle initiative sont nombreux et à plusieurs niveaux. Le site InukTIC

Au collège Monod, la réussite ne passe pas par les notes A Vitry-sur-Seine, en banlieue parisienne, le collège Gustave-Monod se distingue par « ses idées qui marchent » . Dans la cour du collège, des espaces verts, et, comme point de vue, l’horizon. Etudier en dehors des tours d’immeubles est sans doute un « plus » pour ces élèves d’une « zone sensible » . L’idée est venue d’un jeune professeur de mathématiques, Carlos Lechevallier, qui souhaitait à la fois permettre à ses élèves de réussir et obtenir leur confiance. L’organisation classique veut que le contrôle porte sur le chapitre qui vient d’être étudié. Le professeur a donc découpé le programme en notions à assimiler, appelées « Brikamaths » . Bien évidemment, cela demande un travail régulier de la part des enseignants. Les enseignants doivent aussi tenir compte du rythme d’avancement de la classe. Pour le moment, les résultats sont plutôt positifs, le climat dans les classes apaisé. Les professeurs sont eux-mêmes surpris du résultat.

Le début d'une nouvelle année Un mois déjà que l'école a recommencé. Un nouveau groupe, une nouvelle dynamique de classe, de nouveaux liens qui se créent. Beaucoup de lacets à attacher. C'est ça, septembre, à la maternelle: on apprend à se connaître, à découvrir et à aimer l'école, et on peut voir la démarcation de teinture sur la tête de l'enseignante, constamment penchée pour attacher les souliers et défaire les noeuds des lacets de ceux qui commencent à savoir comment faire. Octobre est déjà à notre porte, avec ses projets. Mes élèves et moi allons recevoir un cadeau le 4 octobre: la visite de l'illustrateur Benoît Laverdière. Puis, depuis quelques jours, nous avons découvert la poésie. Sans oublier le projet Écouter lire le monde, auquel nous participerons dès le 11 novembre. Puis... bref, on ne s'ennuiera pas cet automne!

Théorie de la connaissance et modèle pédagogique ? Nathalie Bulle, sociologue de l’éducation, auteur récemment de L’École et son double, essai sur l’évolution pédagogique en France, Paris, Hermann, 2009 (rééd. 2010) était l’invitée de cette séance. L’objectif de son exposé a été de montrer qu’il existe une étroite relation entre les théories de la connaissance (l’épistémologie) et l’apprentissage scolaire. Dans un premier temps, elle a souhaité mettre en évidence les deux grandes théories de la connaissance qui sous-tendent ces deux conceptions pédagogiques : Transmettre Apprendre.La pensée occidentale s’est construite sur une opposition entre une pensée empirique, où la connaissance est essentiellement un mode d’expérience, et une pensée théorique où la connaissance se construit à partir de modèles. Pour l’Occident, la pensée platonicienne de la connaissance et de l’éducation a été particulièrement influente. L’éducation vise le développement intellectuel qui ouvre l’accès à la connaissance du bien. inShare0

Evaluer les compétences du Socle commun en Histoire, Géographie et Education civique : pistes de mise en oeuvre et premiers outils Le Socle commun constitue une disposition majeure de la Loi d’orientation sur l’Ecole adoptée en 2005. Il s’agit d’ « un ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. » (art. 9 de la Loi d’orientation sur l’Ecole). créé avec Wordle Dans cette perspective, une compétence s’entend comme une combinaison de connaissances, de capacités et d’attitudes que l’élève doit pouvoir mettre en œuvre dans des situations variées et concrètes. L’acquisition des connaissances et compétences du Socle commun par les élèves s’effectue tout au long de la scolarité obligatoire. 1) un diaporama pour aborder la logique du travail par compétences 2) deux exemples de tableaux de bord pour guider le travail avec les élèves 3) un « mode d’emploi » de ces tableaux de bord sous forme de « questions » Aperçu : Retour au menu outils Post Scriptum :

Français 5e année (CM2) On me demande plusieurs questions dans ma planification. Je vais y répondre avec ma planification de la prochaine semaine. Je réponds… Oui, mon programme est monotone quand on le compare avec le unschooling effectivement. Textes de la semaine ( voir mon document de textes ) : Jour 1 : Un achat de cheveux de Henri PourratJour 2 : Dans un grand magasin de Émile ZolaJour 3 : La vente de boeufs de E. En extra : le voleur de hache de Lie Yukou Effectivement, je choisis un texte pour chaque jour de travail. Je prends mes textes un peu partout. Voici mon dossier de textes : Textes à lire semaine 24 Étude de la langue de la semaine : Jour 1 : vocabulaire de la semaineJour 2 : déterminant démonstratif et possessif (révision)Jour 3 : l’adjectif numéral et indéfiniJour 4 (et 5 si nécessaire) : conjugaison : les verbes en -cer et -ger (révision) Dans mon document de travail, je place peu d’exercices. Un exemple cette semaine? Et, pourquoi pas davantage? Écriture de la semaine : Le front couronné de jasmin

Pédagogie connexionniste et usages des TICE Pédagogie connexionniste et usages des TICE Julien Llanas Les élèves naviguent à travers internet en passant de site en site et en s'arrêtant plus ou moins longtemps sur chacune des pages qui capte leur attention. Ils parcourent ainsi de longues distances en suivant des champs sémantiques ou des champs audiovisuels, en cliquant sur un mot, en cherchant un mot, en cliquant sur une image ou une vidéo, en cherchant une image ou une vidéo. Ce parcours est particulier. Le chemin parcouru par l'élève prend donc la forme d'une arborescence et c'est cette arborescence qui constituera le fondement de la connaissance ou de l'opinion qu'il aura sur le sujet en question. Trois facteurs sont importants pour la constitution de l'arborescence de surf chez l'élève. Par conséquent ces trois points sont primordiaux pour le développement d'une pédagogie connexionniste adaptée à l'usage d'internet. Julien Llanas ___________________ Association EPI Juin 2008

Socle Commun de Connaissances et de Compétences Il s’agit en fait de distinguer différentes langues : la langue dont l’élève fait un usage privé, la langue de l’école, la langue des écrivains. Un élève est confronté tout au long de la journée à des discours très différents : discours commun d’un côté, discours professionnels de l’autre ; le problème est donc de l’aider à comprendre à quel moment les termes employés sont à comprendre dans un sens commun, à quel moment ils relèvent d’une acception disciplinaire précise et scientifique. La langue de l’école se décline de surcroît en langages scolaires différents selon les disciplines ; en pratique, chaque enseignant fait un usage implicite des langues spécifiques, ce qui induit souvent des interprétations fautives pour l’élève. On constate en effet que l’usage de mots du vocabulaire courant dans des sens scolaires spécifiques, que l’emploi des mêmes mots avec des sens différents selon les disciplines sont une source de troubles et de confusions.

Related: