background preloader

Les Croisades

Les Croisades
siècle, l’hostilité envers les juifs se développe en Europe. Des massacres sont perpétrés dans l’Empire germanique au départ des deux premières expéditions et tout au long des chemins. Après l’établissement des États latins en Terre sainte, les quartiers juifs subsistent, sauf à Jérusalem qui demeure interdite. De fortes redevances leur sont imposées pour alimenter les "trésors" de croisade. En 1215, le port d’un signe distinctif devient obligatoire... En revanche, pour l’Occident, les bénéfices, autant matériels que culturels, semblent énormes. En dressant si violemment un monde contre un autre, les croisades, bien qu’achevées depuis plus de sept cents ans, ont marqué fortement les esprits et laissé des traces qui perdurent aujourd’hui. Related:  Croisades1. Contacts violents et militaires

Les croisades au Moyen Âge Les croisades sont des pèlerinages armés prêchés par le pape en vue de conquérir ou de défendre les lieux saints. Les huit croisades qui eurent lieu entre 1095 et 1270 ont eu une grande répercussion sur la société européenne et en particulier sur la France. Elles étaient également un facteur d'ordre et de paix intérieure en détournant vers l'extérieur la turbulence guerrière, mais elles contribuèrent surtout à développer les échanges entre l'Orient et l'Occident. C'est sous le règne des Capétiens qu'ont eu lieu les Croisades... Les croisades Suivant le chemin des pèlerinages, les croisades combinaient les motivations politiques, religieuses et économiques dans des proportions diverses car leur but général était d'assurer aux chrétiens le libre accès non seulement au tombeau du Christ mais aussi aux pays et aux richesses de l'Orient. La 1ère croisade En 1095, l'empereur byzantin sollicite l'aide militaire de mercenaires occidentaux contre les Turcs. La 2ème croisade La 3ème croisade Cartes

Les croisades au Moyen Âge Les croisades sont des pèlerinages armés prêchés par le pape en vue de conquérir ou de défendre les lieux saints. Les huit croisades qui eurent lieu entre 1095 et 1270 ont eu une grande répercussion sur la société européenne et en particulier sur la France. Elles étaient également un facteur d'ordre et de paix intérieure en détournant vers l'extérieur la turbulence guerrière, mais elles contribuèrent surtout à développer les échanges entre l'Orient et l'Occident. C'est sous le règne des Capétiens qu'ont eu lieu les Croisades... Les croisades Suivant le chemin des pèlerinages, les croisades combinaient les motivations politiques, religieuses et économiques dans des proportions diverses car leur but général était d'assurer aux chrétiens le libre accès non seulement au tombeau du Christ mais aussi aux pays et aux richesses de l'Orient. La 1ère croisade En 1095, l'empereur byzantin sollicite l'aide militaire de mercenaires occidentaux contre les Turcs. La 2ème croisade La 3ème croisade Cartes

Les croisades Introduction Bénie par le pape et conduite par les monarques des royaumes chrétiens de la vieille Europe, cette aventure devait représenter tout ce que l'esprit médiéval avait de bon en lui. Malgré l'échec militaire manifeste des croisades (à l'exception de la première), la Chrétienté en sortit grandie au niveau économique et culturel. Le choc des cultures fut nettement favorable à l'Europe, moins avancée que le Moyen Orient qui rentre alors en déclin. Les croisades permirent également au niveau géopolitique la création des Etats Latins d'Orient (comté d'Edesse et de Tripoli, principauté d'Antioche, royaume de Jérusalem) et l'essor des républiques maritimes italiennes (Amalfi, Gênes, Pise et Venise). Les Etats latins et les républiques maritimes italiennes Tout l'Univers (Hachette) Les caractéristiques des Croisades Une grande aventure médiévale Un grand investissement économique Au cours des huit campagnes, tout le monde y trouva son compte : Le rôle des femmes Des expéditions très sanglantes

Tableau général des Croisades chrétiennes en Orient XI ème SIECLE : - 1ère croisade : 1098 - 1099La conquête de Jérusalem par les croisés et le Rapport de Raimondo d'Aguilérec concernant la prise de Jérusalem XII ème SIECLE : Carte de territoires croisés en Orient Tableaux des chefs musulmans et chrétiensDébuts de la secte des Assassins islamiquesRègnes de Godefroi de Bouillon et de Baudouin 1erLe règne de Baudouin II (du Bourg) en Palestine Le règne de Bouri à Damas de 1128 à 1132 Le règne de Zenki roi d'Alep et Mossoul de 1128 à 1146 - 2e croisade : 1147 à 1149Louis VII et Aliénor et l'empereur allemand Conrad III (1147) Le règne du Roi Amaury 1er de Jérusalem (1162-1173) Saladin, un homme de coeur et d'honneur Le règne du Sultan Salah el Din ou Youssef Saladin - 3e croisade :1189 à 1192La 3e croisade contre le sultan Saladin L'après Saladin XIII ème SIECLE : - 4e croisade : 1202 à 1204Mise à sac de Constantinople en 1204 - 5e croisade : 1217 à 1221en Egypte à l'appel d'Honorius III - 7e croisade : 1248 à 1254La 7e croisade de St Louis (1249)

:: Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube) :: Blacas le Preux & l'étoile de Moustiers Le voeu d'un chevalier en péril En 1248, le roi de France Louis IX, futur Saint Louis, entreprend de partir pour la septième croisade, avec la bénédiction du pape Innocent IV. Les croisés partent d'Aigues-Mortes (actuel département du Gard), passent l'hiver à Chypre, puis reprennent la mer pour aller combattre les « infidèles », syriens et égyptiens en particulier. Comme souvent en cette époque de guerre sainte, les chevaliers ont tendance à implorer Dieu à leur secours dans les épreuves difficiles : afin d'attirer l'attention du Créateur, de nombreux chevaliers font le voeu d'accomplir un acte extravagant si jamais ils se tirent du péril qu'ils encourent. Avant l'assaut, les frères s'agenouillent et jurent solennellement que s'ils reviennent en leur pays, ils consacreront à leur protectrice, la Vierge du Moustiers, une chaîne en or avec une étoile en son centre, qui reliera les deux rochers surplombant leur village. Saint Louis arrivant à Damiette Le retour au pays 1. 2.

1095-1291 - Bilan des croisades L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. C'est elle qui a rendu possibles les croisades. Ces dernières ont-elles contribué à l'essor de l'Occident ? André Larané Les croisades en Terre Sainte Cliquez pour agrandir Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II invite les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. Byzance sauvée ! Les croisades ont mis en branle dès 1095 plusieurs centaines de milliers de personnes (150.000 pour la première expédition militaire, 200.000 pour la malheureuse expédition de renfort de 1101... sans compter les pèlerinages populaires et les départs par petits groupes). Faillite des États francs de Palestine

Croisades Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, une autorité spirituelle de l'Occident chrétien comme Bernard de Clairvaux ou un souverain comme Frédéric Barberousse. Elles furent lançées pour reprendre aux musulmans des lieux de pélerinages chrétiens en Terre Sainte. Les cités marchandes italiennes ont bénéficié des croisades, et développé dans la foulée les liens entre places commerciales européennes. Terminologie[modifier | modifier le code] Le terme « croisade » est rare et n'apparaît pas avant le milieu du XIIIe siècle en latin médiéval et seulement vers 1850 dans le monde arabe[1]. Pourtant, l'ancien français « croiserie » apparaît dans la chronique de Robert-de-Clari durant la quatrième croisade (1204), tandis que l'on trouve l'espagnol cruzada dans une charte en Navarre de 1212. Il est donc clair que ce que nous appelons « première croisade » n'était pas appelée ainsi par ses contemporains.

Les croisades, temps de rencontre entre Francs et Musulmans en Orient Le temps des croisades est une période clé dans l’histoire du Moyen-Orient et de l’Europe : c’est le moment où, sur le mode de l’affrontement, s’établissent les premiers contacts entre les habitants de ces deux mondes. Ce combat qui se livre en Terre Sainte pendant deux siècles voit l’installation des Francs [1] au Levant, la création de nouveaux États indépendants et de routes commerciales nouvelles, mais aussi la naissance de mythes et de représentations qui perdurent jusqu’à nos jours à travers une littérature hagiographique qui, d’un côté comme de l’autre, se construit sur le mode du contraste. Pourquoi les croisades ont-elles eu lieu, comment se sont-elles déroulées, quels étaient leurs enjeux et quelles conséquences ont-elles eu dans les relations entre l’Europe et le monde arabe ; enfin, quelles traces ont-elles laissé dans la mémoire collective, voilà les questions auxquelles il faut chercher à répondre. Guerres saintes et conflits d’influence Bibliographie

Les Croisades. On compte généralement 8 croisades : Les premières croisades (1096 - 1204) La première croisade eut lieu de 1096 à 1100, sous le pontificat d'Urbain II : prêchée par Pierre l'Ermite, puis par Urbain lui-même, elle eut pour chefs Godefroy de Bouillon ( Les Enfances de Godefroi de Bouillon ), Eustache et Baudouin, ses frères; Hugues de Vermandois, Robert II, duc de Normandie , Boémond, prince de Tarente , Tancrède, son neveu, et Raymond de Toulouse. La deuxième croisade, de 1147 à 1149, entreprise sous le pontificat d'Eugène III, et prêchée par Saint Bernard, eut pour chefs Louis VII, roi de France, et Conrad, empereur d'Allemagne (1147). La troisième croisade, de 1189 à 1193, fut entreprise sous le pontificat de Clément III, et prêchée par Guillaume, archevêque de Tyr . (1190); les deux autres princes s'emparèrent de St-Jean-d'Acre La quatrième croisade, de 1202 à 1204, prêchée par Foulques de Neuilly Boniface II, marquis de Montferrat, et Enrico Dandolo, doge de Venise. . Les arrière-croisades

Chronologie des Croisades Iere Croisade (1096-1099) 1095 27 novembre Urbain II prêche la première croisade lors du concile de Clermont. 1096 8 mars Départ d’une « armée de pèlerins », conduite par Pierre l’Ermite. 12 avril Pierre l’Ermite est à Cologne. 20 mai Massacre de Juifs à Mayence par l’armée de pèlerins. 6 juillet Concile de Nîmes confiant au comte de Toulouse la tête d’une expédition en terre sainte. Prise et massacre de Sembin (Hongrie) par l’armée de pèlerins. 1097 18 février Victoire de Bohémond (Normand) contre les impériaux et Byzantins à Vardar. 1 avril Arrivée de Bohémond et ses armées à Constatinople. 5 avril Arrivée de Robert de Flandre et Étienne de Blois à Brindisi. 12 avril Prise de Roussa (Byzantine) par Raymond de Saint-Gilles. 21 avril Arrivée de Raymond de Saint-Gilles à Constantinople. 26 avril Arrivée de Robert de Normandie à Constantinople. 30 avril L’ensemble des barons a prêté serment à Alexis Ier. 6 mai Arrivée des premiers Croisés devant Nicée. 2eme Croisade (1147-1149)

Historiquement correct : Les croisades | La Pomme de la Discorde Suite des chroniques sur le livre de Jean Sévillia, Historiquement Correct. Le second chapitre s’attaque aux croisades, vaste sujet sur lequel nous avons énormément d’idées préconçues et que nous connaissons généralement bien mal (quand je dis « nous », c’est le commun des mortels, avec une culture générale basique, ça exclut certains de mes lecteurs dont j’admire l’esprit et la culture !). Commençons par le début : combien de croisade, quand, et par qui ? Elles sont au nombre de huit et s’étalent sur une période de près de deux cents ans, entre 1095 et 1270. Le terme « croisade » est par ailleurs postérieur aux premières croisades. On parlait de pèlerinage, passage, voyage outre-mer… Le terme n’apparaît qu’au début du 13e siècle. La première croisade au nom de la foi Les croisades sont aujourd’hui vues comme le comportement opportuniste des seigneurs, voulant piller les lieux saints, adoptant pour cela des comportements barbares et se montrant sans pitié envers leurs adversaires.

1095-1291 - Bilan des croisades - Herodote.net L'épopée des croisades a débuté en 1095 avec l'appel du pape Urbain II et s'est étiolée après la bataille de Hattîn, en 1187. Cette période clé du Moyen-Âge a connu par ailleurs l'épanouissement de l'art roman et de l'art gothique, ainsi que l'émergence de la bourgeoisie. Elle s'est caractérisée par une exceptionnelle poussée démographique de l'Europe. C'est elle qui a rendu possibles les croisades. André Larané Les croisades en Terre Sainte Cliquez pour agrandir Le 27 novembre 1095, à Clermont, le pape Urbain II appelle les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. Byzance sauvée ! Les croisades ont mis en branle dès 1095 plusieurs centaines de milliers de personnes (150.000 pour la première expédition militaire, 200.000 pour la malheureuse expédition de renfort de 1101, sans compter les pèlerinages populaires et les départs par petits groupes). Faillite des États francs de Palestine Pour le reste, le succès des croisades est mitigé.

les Croisades en Terre Sainte Très rapidement, cette idée rencontre un grand succès populaire. Une armée de pauvres gens se lève, sans avoir vraiment conscience de l'énormité de l'aventure dans laquelle ils s'embarquent. Ces malheureux se font facilement tailler en pièces. Pendant ces tragiques évenements, une autre expédition était en cours d'organisation : celle des barons. Les croisés rompent les promesses faites initialement aux Byzantins : les terres conquises ne sont pas rendues à Constantinople, mais des états francs indépendants sont créés. Cet evenement provoque beaucoup d'émoi en Occident. Les deux armées s'acheminent en Terre Sainte séparement. Cette seconde Croisade se solde pour la France par une suite d'échecs cuisants sur le plan militaire, un gouffre financier en pure perte pour le trésor royal et une armée décimée pour rien, alors que cette force aurait été plus utile à contenir les vassaux royaux menaçants. La situation devient très difficile pour les francs de Terre Sainte. Ils doivent se rendre.

Related: