background preloader

L'aménagement d'une bibliothèque rurale

L'aménagement d'une bibliothèque rurale
Le projet d’une bibliothèque en milieu rural ou, si l’on préfère, d’une « petite » bibliothèque relève, peut-être plus encore que pour une bibliothèque en milieu urbain, d’un choix politique fort qui va conditionner l’existence, puis le fonctionnement de la bibliothèque. Il est vrai, à cet égard, que la situation est sensiblement différente aujourd'hui qu’elle pouvait l’être il y a une bonne dizaine d’années. Néanmoins, malgré des évolutions certaines, de nombreux départements français sont encore dans une situation qui relève plus de l’improvisation que du professionnalisme en matière d’aménagement de bibliothèque. Cependant, on constate, à la lecture des bulletins des bibliothèques départementales, un effort très net pour passer de la situation de « placard », parfois appelé dépôt-mairie, à une situation plus envieuse d’un local que l’on peut considérer, à juste titre, comme une bibliothèque. Des aménageurs du territoire Un lieu d’animation Où, et comment ? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-03-0049-004

Related:  Bibliothèques en milieu ruralbibliothèque ruraleInternet, documentation, bibliothèques ruralesDEUST

Bibliothèques rurales et pôles d'accès au savoir : l'expérience du canton de Saint-Laurent-de-Chamousset (Rhône) Contexte Le canton de saint Laurent de Chamousset réunit 14 communes et 10 700 habitants dans une zone de moyenne montagne, rurale et placée à une heure de Lyon. Depuis 25 ans les élus locaux ont engagé une politique de développement qui a permis à ce territoire de sortir de la crise de l’exode rural qui le frappait durement dans les années 70. Les petites bibliothèques modèles Postulats Postulat n° 1 : poser la question de la « petite bibliothèque », c’est aussi poser la question de la grande. C’est d’abord s’interroger sur les limites (en excluant sciemment du champ, du moins provisoirement, les problématiques liées à l’internet comme « bibliothèque virtuelle infinie »), les deux bornes extrêmes de la notion de bibliothèque : y a-t-il un seuil au-dessous duquel on ne peut pas encore parler de bibliothèque, mais aussi un seuil au-delà duquel on ne pourrait plus parler de bibliothèque ? Et, dans l’espace compris entre ces bornes, n’a-t-on affaire qu’à de multiples déclinaisons d’un même modèle, la petite bibliothèque n’étant qu’un microcosme de la grande ? Autrement dit, y aurait-il un modèle de bibliothèque ? Un modèle de petite bibliothèque et un modèle de grande bibliothèque ?

La bibliothèque rurale, un lieu de vie nécessaire La France compte un très grand nombre de bibliothèques publiques de petites dimensions, qui ne sont pas « normatives » au regard des critères fixés pour bénéficier du concours particulier de la dotation générale de décentralisation, à savoir 0,07 m² par habitant pour les communes de moins de 25 000 habitants 1. À ce « réseau » de bibliothèques s’ajoutent des réseaux parallèles, tel celui des Bibliothèques pour tous 2, réseau issu des mouvements de l’éducation populaire. De ce fait, la France ne compte pas quelque 4 000 bibliothèques publiques, comme les statistiques officielles l’affirment, mais plus de 10 000. Le manuel de la lecture publique rurale en France Préliminaires Il y a une quinzaine d’années, l’un de nos éminents collègues bédépistes, lui-même ancien président de l’ADBDP 1, me confia un petit opuscule de 1955, Le manuel de la lecture publique rurale en France 2, qui – à ma connaissance – n’a pas eu depuis son pareil éditorial. En recherchant sur les étagères de ma réserve personnelle pour vérifier cette information, je ne pouvais que déplorer pareil manque depuis les années glorieuses du développement naissant des bibliothèques centrales de prêt. Cependant, dans une veine assez proche, on trouvera l’opuscule édité par la direction du Livre et de la Lecture en 1988, Objectif lecture, qui « se propose de faire le point sur les bibliothèques de notre pays, et détaille les nouvelles modalités de financement instituées par les lois de décentralisation en faveur des bibliothèques 3 ». Question sémantique : le titre de ce Manuel de la lecture publique rurale en France 5 Cet opuscule veut être un MANUEL.

Médiathèques de proximité (CNL) March Les rencontres 2014 du CNL Écoutez les rencontres du CNL Voir l’agenda complet ça s’est passé au CNL Mardi 1er avril à 19 heures L’offre documentaire dans les bibliothèques rurales à l’âge de l’infobésité. Un retour sur le cycle de formations intitulé CULTURE NUMERIQUES : sensibilsation et expérimentations et Une contribution à la question d’une politique documentaire concertée Les facteurs de réussite des bibliothèques et médiathèques publiques Il est bien rare que le Bulletin des bibliothèques de France rende compte d’un rapport circonstanciel, proposé par une bibliothèque ou un groupe de bibliothèques, sur des études de terrain menées auprès des publics. Mais le rapport Les facteurs de réussite des bibliothèques et médiathèques publiques proposé par le conseil général du Val-d’Oise fera, ici, pièce à cette rareté 1. Car le travail présenté de manière claire mais détaillée vaut tout autant par sa méthode que par ses témoignages, par ses données chiffrées ou qualitatives que par ses conclusions. Un volet quantitatif et un volet qualitatif La méthode, comme toute enquête auprès des publics qui devrait se respecter, inclut tout à la fois un volet quantitatif et un volet qualitatif. Dans le premier cas, une campagne de comptage initiée dans 80 bibliothèques du département, sur une semaine, soit près de 40 000 entrées totalisées (qui permettent d’extrapoler à près de 2 millions les entrées réalisées sur une année !).

Accessibilité et territoires (BBF) Bibliothèque(s) et accessibilité : cette problématique résonne évidemment dans l’esprit des professionnels du monde des bibliothèques. On évoque l’accès physique aux collections ou aux bâtiments et l’accès intellectuel aux contenus, pour l’ensemble des usagers bien sûr, mais également pour les publics en situation de handicap, les publics empêchés (personnes incarcérées, malades hospitalisés…) ou les publics les plus éloignés du livre (grande précarité, marginalité, clandestinité…). Une littérature absente

Bibliothèques et université populaire en milieu rural, interview de Renaud Aioütz Cet article a été publié il y a 2 ans 7 mois 2 jours , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Il m’a semblé intéressant de poser quelques questions à Renaud Aïoutz , directeur d’un réseau de bibliothèques en milieu rural. N’y voyez pas du copinage (quoique, je l’admire beaucoup!) mais plutôt une manière de montrer une des facettes de notre métier en donnant la parole à ceux qui le font. L’occasion de rappeler que l’engagement pour la diffusion des savoirs n’est pas proportionnel à la taille des bibliothèques qui le mettent en œuvre .

Biens communs, neutralité du réseau et économie de l’attention (webinaire) Il y a deux semaines, j’ai été invité par Jean-Michel Salaün à participer à un webinaire, organisé entre la France et le Québec, dans le cadre du master Architecture de l’information de l’ENS Lyon. Le sujet qu’il m’avait été demandé de traiter était particulièrement intéressant. Il s’agissait d’explorer les relations entre les notions de Biens communs, de neutralité du réseau et d’économie de l’attention.

Related: