background preloader

Conception Permaculturelle

Conception Permaculturelle
. La démarche permaculturelle I - Définition de David Holmgren : (co-fondateur de la démarche permaculturelle) " La permaculture est un système de conception basé sur une éthique et des principes qu'on peut utiliser pour concevoir, mettre en place, gérer et améliorer toutes sortes d'initiatives individuelles, familiales, et collectives en vue d'un avenir durable." Approfondir sa vision sur son site internet traduit en français. avec notamment son livret de 16 pages en téléchargement gratuit II - Définition et explications données sur l'écolieu Au Petit Colibri : 1 - Notre point de vue sur la permaculture (janvier 2016) 2 - Autres réflexions En résumé : La permaculture est un outil de réflexion et de conception visant à créer des environnements humains durables au sein de l'écosystème naturel sur lequel elle s'appuie. C'est dans ce cadre que l'on est amené à faire des choix techniques pour lequel le permaculteur va puiser dans le pot commun de l'humanité. 4 - Autres Techniques agricoles ? Related:  maraîchageprésentation générale

Mon premier design pattern Si vous vous intéressez à la permaculture, vous avez surement croisé le terme un peu barbare de design pattern. C’est un de ces — pas si rares — anglicismes qui resteront faute d’une traduction appropriée (dans le langage informatique, on parle de patron ou modèle de conception, mais dans notre contexte l’expression n’est pas top à son aise) . Les design patterns ont été popularisés par l’architecte Christpher Alexander, pour qui « chaque patron décrit un problème qui se manifeste constamment dans notre environnement, et donc décrit le cœur de la solution à ce problème, d’une façon telle que l’on puisse réutiliser cette solution des millions de fois, sans jamais le faire deux fois de la même manière ». Réfléchir en terme de patterns me semble important. Durant mes pérégrinations dans les documentations sur la permaculture, je me suis aperçu qu’un pattern revenait plusieurs fois (sans pour autant être formulé explicitement), et que je le trouvais assez pertinent. #1 Sanctuaire Like this:

Design >> Télécharger le document complet (PDF) : DESIGN Conception d'un lieu en permaculture + Guide pour la conception d'un lieu en permaculture. >> Fiche de design à télécharger (PDF) : récolter un maximum de renseignements concernant votre lieu et la conception d'un design standard. DESIGN Conception d'un lieu en permaculture (Conception/ Réalisation/ Maintenance/ Réévaluation) Le design dans le contexte de la permaculture est à différencier de l’utilisation que font les Français de ce mot qui en général est utilisé pour la conception de forme et d’esthétique. Dans le contexte permaculturel, ce mot veut dire : conception, réalisation, maintenance et réévaluation en un seul mot ! Le design écologique global est d’ailleurs ce qui définit le mieux le mot « permaculture » dans ce qu’il a de systémique ou d’holistique ! Un design n’est par essence JAMAIS TERMINE !

Comment ça fonctionne ? - monjardinenpermaculture.fr Un sol vivant est un sol dans lequel sont présents des êtres vivants, comme de tout petits animaux (collemboles, acariens, cloportes...), des micro-organismes (bactéries, champignons), des vers de terre. Cette faune va travailler le sol et décomposer la matière organique déposée en surface (feuilles mortes, paillis) ou les racines mortes. Grâce aux bactéries et aux champignons, la matière organique est transformée en humus. Un humus stable est précieux parce qu'il libère progressivement les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin (azote, phosphore, potassium, magnesium, ...), stocke l'eau et la restitue au fur et à mesure, amortissant l'impact des inondations et des sécheresses.

Livres et DVD Découvrez nos livres et DVD, ci-dessous ou directement sur la boutique en ligneLes descriptions des DVD N°2, 3 et 4 comportent un lien pour les visionner gratuitement sur le net.Aidez-nous à diffuser nos livres ou à les financer ! ! ! merci :-) contactez Richard ... en déposant cette affiche dans un festival (n'hésitez pas à nous proposer un autre modèle d'affiche)....par un prêt (minimum 500€, signature d'une reconnaissance de dettes avec calendrier de remboursement) ... en achetant quelques exemplaires que vous amenez et vendez sur votre stand par exemple ... en mettant un lien sur votre site internet ... par un don ____________________________________________________________________________________________________ - "Culture sur butte pour grand débutant" de Richard Wallner - téléchargement sur notre site - - plusieurs petits vidéos pédagogiques - autres DVD proposés par d'autres sites DESCRIPTION DES LIVRES et LIVRETS : Résumé : 204 pages A4 N&B Retour à la liste des livres et DVD Thiery

Permaculture, agroécologie, agriculture bio : quelles différences ? par Cyril Dion L’agriculture biologique recouvre potentiellement le nombre le plus large de pratiques. Cultiver en bio veut dire ne pas utiliser d’intrans, ni de produits phytosanitaires issus de la pétrochimie. Pour autant, il existe un bon nombre d’agriculteurs bio, qui, à cette exception près, travaillent presque comme des agriculteurs conventionnels : cultures de plein champs, en rang, sur une terre dénudée, beaucoup de travail du sol, très peu de biodiversité, beaucoup de mécanisation. Agroécologie L’agroécologie (en tant que pratique agricole) va plus loin. Permaculture La permaculture n’est pas à proprement parlé un système agricole. Elle va donc pouvoir intégrer l’ensemble des bonnes pratiques de l’agriculture biologique et de l’agroécologie mais également les énergies renouvelables, l’écoconstruction… Ses applications sont multiples : villes (notamment les villes en transition), entreprises, économie, énergie…

Les zones en permaculture Ce blog n’a pas la prétention de réexpliquer les outils de base de la permaculture, des tas de bouquins l’ayant déjà fait avec talent. Mais les zones sont un outil important, qui offre un cadre conceptuel qui déborde bien au delà du terrain. Puisque j’ai déjà utilisé les zones dans un précédent article, que je compte les utiliser ultérieurement, et qu’il semble n’exister aucun article en français, autant poser les bases du zonage une fois pour toute. FIG 1 — Première illustration des zones dans Permaculture 1 FIG 2 — Les zones en image. Le zonage est un outil qui permet de concevoir son terrain (mais aussi sa cuisine, ou sa biorégion) dans le respect des principes d’efficacité énergétique de la permaculture. Les zones partent d’un constat simple : la distance d’un élément par rapport à notre habitation devrait être fonction du degré de dépendance réciproque entre nous et cet élément. La permaculture définit 5 zones, de la zone la plus intensive (zone 1) à la plus sauvage (zone 5).

Permaculture et "foodforest" : un exemple d'aridiculture en climat méditerranéen très sec | Permaculture sans frontières version 3.2 - 02/04/12 Permaculture et "foodforest" : un exemple d'aridiculture en climat méditerranéen très sec (centre Var, France) par Sylvaine Anani et Éric Escoffier Lieu : "Bélinarde", sur un terrain de famille à 83510 Lorgues, dans le Var, France, où nous expérimentons, avec des moyens très limités et à petite échelle, une petite "foodforest" (forêt alimentaire ou jardin-forêt) en aridiculture (environ 300 arbres). On pourrait se contenter de dire que ça pousse à son rythme, c'est-à-dire très lentement au début si on compare à des vergers irrigués. Donc, les fruitiers et fruitiers rares que nous avons plantés poussent lentement au début. On a les tout premiers fruits : de bonnes mûres blanches, quelques figues, pêches, azéroles et cornouilles. Les ombrières, ce sont des sacs de jute (récupérés à une usine de café Malongo) et enfilés verticalement sur 2 tuteurs ou fers à béton plantés verticalement de manière à ce que le sac ombre l'arbre par le sud. - l'ombre Notes :

(2) Semons des graines, créons l'abondance La Boutique — Recherche Télécharger la “Liste Boutique” et un “Bon de Commande” pour commander par courrier. Retour Inspirée par les turbulences nuageuses de l'atmosphère vivifiante des Pyrénées de l'Ariège, notre équipe de jeunes, et de moins jeunes, vous présente de nouvelles dynamiques au service de la protection de la biodiversité alimentaire : - De nouvelles alliances, avec des producteurs de semences biologiques, nous permettent, dorénavant, d'augmenter nos grammages : les betteraves passent à 6 grammes, les côtes de blettes à 4 ou 6 grammes, les mâches à 4 grammes, les épinards à 10 grammes, de nombreux radis annuels à 6 grammes, certains radis d'hiver à 4 grammes, certains haricots nains à 80 grammes, certains haricots à rames à 60 grammes… C'est une variété vigoureuse et productive qui pomme rapidement. Cette variété donne des pommes volumineuses qui font 40 cm de diamètre.

Les principes de la permaculture On voit sou­vent la per­ma­cul­ture pré­sen­tée par des ap­pli­ca­tions concrètes au jar­din, ce qui peut don­ner l’impression que la per­ma­cul­ture n’est qu’une ac­cu­mu­la­tion de ‘tech­niques’ de jardinage : culture sur buttes pour ne pas labourerpaillage épais et sys­té­ma­tique pour que le sol ne soit ja­mais à nucom­pos­tage en sur­face pour perdre moins d’azote que dans un tas de compostjardin-forêt pour imi­ter l’écosystème-roi de nos contréeszones pour moins s’embêter quand il pleutjar­dins man­dala pour ré­duire l’espace ré­servé aux alléesspi­rales d’herbes aro­ma­tiques pour faire jolitrac­teur à poules pour désher­ber et fertiliserbais­sières (swales) pour pié­ger l’eau de ruis­sel­le­ment dans le paysagetours à patatesto­mates non-tailléesetc. Quoique in­té­res­santes et même sou­vent ef­fi­caces, ces tech­niques mises bout-à-bout ne font pas la per­ma­cul­ture. Prendre soin de la terrePrendre soin de l’humainPar­ta­ger équitablement et douze principes :

Être permaculteur Définir ce qu’est un permaculteur permet d’enrichir la compréhension que l’on a de la permaculture, puisque par définition, un permaculteur fait de la permaculture. La permaculture s’est concentrée à l’origine sur la gestion, l’entretien et la restauration des terres et de la nature. Cette approche (de même que la naissance de la permaculture) est due à de multiples facteurs caractéristiques de l’Australie —aux niveaux géologique, climatique, historique, politique et économique— et a amené la permaculture à se focaliser sur les systèmes agricoles en vue de fournir de la nourriture, de l’énergie ou des matériaux pour les besoins locaux des populations. Cette représentation occupe une large part des bouquins de permaculture (surtout les plus anciens) et la figure dominante du permaculteur dans nos esprits devient celle du propriétaire terrien, paysan informel, qui fait son potager, élève des animaux et creuse des retenues d’eau au tractopelle. Like this: J'aime chargement…

Le projet » » Le chant des cerisesLe chant des cerises - Expériences et conception en permaculture Le est un projet de vie en permaculture , situé à la rencontre des départements du Lot (46), de l’Aveyron (12) et du Cantal (15), commencé au courant de l’année 2011. Nous sommes un couple avec un enfant en bas âge, et nous n’avons pas d’expérience en jardinage ou en agriculture. Mais grâce à la permaculture, nous sommes confiants dans nos chances de créer un lieu de vie où l’abondance résultera de choix judicieux et de pratiques agroécologiques durables. La parcelle principale comportant la maison d’habitation a une superficie d’un hectare, et la parcelle secondaire de 30 ares est située non loin. La maison donne sur les rares parties plates du terrain Le terrain principal est une bande remontant jusqu’à la crête de la vallée. Vue satellite. Cette page se remplira au fur et à mesure des articles …

Qui est Bernard Alonso? | Permaculture Internationale Bernard Alonso a été formé en Permaculture par l’Institut de Permaculture des Kooknees (BC) avec Grégoire Lamoureux, Émilia Hazelip et plus tard avec Dave Jacke, le célèbre auteur de «Edible Forest Garden». Il a surtout maîtrisé son expérience en appliquant les principes de Permaculture sur sa ferme de Rougemont (Complexe fermier qu’il a nommé «PERMA-COOP». Il y gérait depuis 1993 la pommeraie biologique, les Jardins Mère Nature (60 paniers ASC), l’École de la Mère Nature (programme éducatif scolaire; où il recevait plus de 10 000 enfants par année dans le cadre de visites (classes vertes) en sensibilisant les jeunes à la nature, à l’écologie et aux joies de la ferme. Il gérait également la Ferme Équestre Mont-Rouge, une écurie renommée de dressage de chevaux. À partir de 1995, avec la collaboration de la RHA et de Grégoire Lamoureux de Colombie Britanique, il organise sur sa ferme des cours de design en permaculture.

Related: