background preloader

Végétarisme

Végétarisme
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale pour des motivations diverses. Certains végétariens le sont pour des raisons liées à l'éthique, leur religion, leur culture ou leur santé, mais d'autres facteurs peuvent motiver l'adoption d'un régime végétarien, comme la critique des méthodes de traçabilité, d'élevage et d'abattage, l'accès aux denrées alimentaires, l'impact environnemental des modes de production et de prélèvement de ces dernières ou encore le refus par principe de l'exploitation animale. Plusieurs études tendent à montrer qu'une alimentation végétarienne aurait un effet bénéfique sur la santé — diminution des risques de maladies cardiovasculaires et de diabète notamment — et sur l'espérance de vie[3],[4],[5]. Pour autant, cet avantage des régimes sans viande est moins important lorsqu'on les compare avec des régimes omnivores sains[6],[7],[8]. Étymologie[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9g%C3%A9tarisme

Related:  Le végétarisme et ses variantesSpécial végétariens !Végétalisme / Végan

L'histoire du végétarisme, en BD Salut internet, pose ta fourchette, ton couteau, ta carotte, ton seitan ou ton steak tartare, aujourd'hui on parle végétarisme. Pourquoi le végétarisme? Depuis quand? Mais aussi, qui pratique le végétarisme? Être vegan et manger équilibré : à bas les idées reçues ! (1/2) Initialement publié le 29 août 2012 Que mange un/e végétalien/ne, pourquoi, qui sont-ils, quels sont leurs réseaux ? Je tenterai modestement d’apporter quelques éléments de réponse à ces questions et bien d’autres soulevées sur le forum après l’article de BleuKobalt, à partir de mon expérience. Avertissement : je ne suis pas le porte-drapeau des végétaliens de France et de Navarre. Je rechigne d’ailleurs à m’attacher l’étiquette.

Végétalisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aliments typiques du végétalisme : fruits, légumes, fruits secs, noix, légumineuses, céréales. Le végétalisme, ou végétarisme strict, est une pratique alimentaire qui, comme tout régime végétarien, exclut toute chair[1] animale (viande, poissons, crustacés, mollusques, etc.) ainsi que les produits dérivés des animaux (gélatine, etc.), et qui rejette, de surcroît, la consommation de ce qu'ils produisent (œufs, lait, miel, etc.). Si le végétalien ne consomme donc aucun aliment provenant du règne animal, il ne consomme, cependant, pas uniquement des produits du règne végétal. Il consomme aussi des champignons (règne des Mycota/Fungi), des bactéries (ex. : « bifidus ») et des substances qui ne proviennent pas du monde vivant (ex. : sel, calcium).

Lexique : comprendre la galaxie végétarienne Alors que les scandales de maltraitance animale dans les abattoirs se succèdent, la question de la consommation de viande resurgit. Pour ne plus cautionner ces actes de cruauté, certains font le choix d’éliminer la viande de leur assiette, sans toujours utiliser la même méthode. Derrière l’étiquette « végétarien » se cachent en réalité différents régimes aux noms parfois un peu barbares. Arrêter de manger des protéines animales, un peu, beaucoup, définitivement ? En France, ils seraient près de 2 millions à avoir fait ce choix – soit 3 % de la population –, mais leur nombre exact est difficile à connaître. Dans un sondage Opinion Way pour le magazine Terra Eco réalisé en janvier, 10 % des Français interrogés envisagent de devenir végétariens.

Cuisiner les feuilles vertes { Vidéo } Mangez des légumes à feuilles vertes ! Quand on se penche un peu sur la nutrition et la cuisine santé, cette injonction à manger des feuilles vertes le plus souvent possible peut illico vous donner envie de retourner à une bonne assiette de frites. Épinard, kale, bettes et autres feuillus verts sont probablement les aliments les moins glamour du monde. Et souvent bien mal cuisinés il faut l'avouer.

Toutes les maladies débutent dans l’intestin – On creuse sa tombe avec sa fourchette Navigation> Racine / Général / Toutes les maladies débutent dans l’intestin – On creuse sa tombe avec sa fourchette « Que ton aliment soit ton seul médicament » Affirmait Hippocrate il y a deux millénaires et demi « On creuse sa tombe avec sa fourchette (... avec ses baguettes) » Proverbe chinois « Toutes les maladies débutent dans l’intestin » Hippocrate de -406 à -370 avant Jésus-Christ Quand décrier le végétarisme fait patate Dans un salmigondis de faussetés et d’incohérence, Colin Hélie-Harvey se commettait en ces pages (Le Devoir, le 1er avril) d’une remise en question du végétarisme comme outil de l’arsenal de la lutte contre les changements climatiques et nous abreuvait de la doxa dominante sur l’alimentation d’origine animale. Partisans du pluralisme des idées et du débat éclairé, nous le sommes. Mais quand on lit toute sorte de sornettes, il faut remettre les pendules à l’heure et débrancher la machine à boules à mythes. Des mythes, en voici un florilège de ceux présentés par l’auteur. « La production de viande : responsable de 18 % des gaz à effets de serre. » FAUX.

Végétalisme et Santé humaine Charles Danten,l’ex-vétérinaire en colère, dans une démarche assez méprisante, fait un amalgame douteux entre le nazisme, la supposée « zoophilie des nazis », la compassion humaine envers les animaux et les végétarien(nes) vus comme des "nazis hypocrites". ( ( Le mythe végétarien, nourriture, justice et pérennité Je crois déjà entendre quelques grincements de dents à la lecture d’un tel intitulé. Aucune provocation pourtant, mais une invitation à prendre du recul par rapport à des discours et arguments extrêmes, parfois biaisés. Rédigé par Lierre Keith, une ex végétalienne convaincue, qui après 20 ans de pratique, a osé remettre en cause ses croyances et convictions, cet ouvrage n’entend pas justifier l’injustifiable, à savoir la consommation outrancière de produits d’origine animale et la cruauté des élevages intensifs, mais s’attache tout simplement – et de façon posée – à remettre les pendules à l’heure grâce notamment à de multiples rappels sur les grandes Lois du vivant. Il s’agit au final d’une remise en cause de l’agriculture et des ses effets dévastateurs sur les écosystèmes. Un ouvrage d’écologie pure, fort documenté, pour réfléchir aux fondements de nos penchants estimés pourtant légitimes et justes puisque animés des meilleures intentions de respect. Pilule bleue ou pilule rouge ?

Le réductarisme : la tendance food moins radicale que le végétarisme ou le végétalisme Consommer moins de viande, d’œufs, ainsi que de produits laitiers réduit la souffrance animale Consommer moins de viande, d’œufs et de produits laitiers réduit la souffrance animale, l'impact environnemental et améliore également la santé. Et pour adopter ce mode de vie healthy, pas besoin de devenir végétalien ou végétarien. Le Poulet Veggie Qui Fracasse son Papy, by Chef John Poulet Veggie Qui Fracasse son Papy... Bon, il pleut et ça pèle dehors, tu sais pas quoi faire et y’a rien à la téloche… bouhhhh… la looooooooze… ben t’as qu’à faire du « poulet » végétal tiens !!! R7 testée et approuvée, c'est hallucinant ! De tous les seitans que j'ai mangés, c'est de loin le meilleur. J'ai fait la version de John en rajoutant du thé fumé lapsang Souchong au bouillon brûlant, c'est à dire 14 gr de thé, que j'ai fait infuser 10 mn avant d'y mettre le seitan (n'oubliez pas d'ôter les sachets de thé), et rajouté 1 CS de sauce soja en plus par rapport à la version originale.

Tout ce qu'il faut savoir sur les fruits Les fruits sont un tel délice pour tous sens. De tous les aliments disponibles, les fruits sont les plus beaux, délicieux et agréables. De tous les aliments naturels, c’est à dire les aliments que nous pouvons manger dans leur état naturel, les fruits sont les aliments vers lesquels nous sommes les plus attirés . Les humains sont nés avec un instinct naturel pour les aliments sucrés et dans la nature, cet instinct nous dirige naturellement vers les fruits. Lorsque nous avons faim – et je veux dire vraiment faim – les fruits sont souvent la nourriture la plus satisfaisante que nous pouvons manger. N’y a-t-il rien de mieux que de dévorer une délicieuse mangue mûre durant une chaude journée d’été? Les légumineuses, substitut idéal à la viande? Même si le Canada est un gros producteur de fèves et de haricots, dont une grande partie est exportée, les consommateurs d’ici sont loin d’être conquis par les légumineuses. Malgré le fait que le pays soit le plus grand exportateur au monde de pois secs et de lentilles, on hésite encore à utiliser les légumineuses en remplacement d’un bon steak. En dépit des suggestions des nutritionnistes, on les considère encore comme des aliments substituts ou réservés aux végétariens. En les négligeant, on oublie non seulement la richesse de leurs protéines, mais aussi l’intérêt gastronomique qu’elles représentent si elles sont bien cuisinées. Mais beaucoup de gens achètent des légumineuses en conserve ou les consomment dans les restaurants. Moyen-Orient, Inde et Mexique

Related: