background preloader

Michel Godet

Michel Godet
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Godet. Michel Godet Michel Godet en 2009. Biographie[modifier | modifier le code] Il obtient un doctorat en statistique à l'Université Paris Sorbonne-Paris IV en 1974, puis un doctorat en sciences économiques à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne en 1976 (Sujet de thèse : « Crise de la prévision, essor de la prospective »). Il est officier de l'ordre de la Légion d'Honneur[3] et de l'ordre national du mérite[4]. Prises de position[modifier | modifier le code] Il est partisan du développement endogène (Créativité et innovation dans les territoires[5]) et d'une adaptation du modèle français à la mondialisation économique. Il défend le Revenu minimum d'activité, un système proche du Workfare américain, qui vise à compléter le revenu insuffisant issu d'un emploi. Critiques[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Related:  Questions transversales*

"Il faut travailler plus pour travailler tous" Avec 39 % de taux d'emploi des seniors,la France est parmiles plus mauvais élèves de l'Union européenne qui avait fixé, pour 2010, un objectif de 50 %. Du Portugal à la Suède, nombreux sont ceux qui ont déjà rempli cet objectif. Pourquoi pas nous? L'idée malthusienne de la fin du travail et d'un gâteau qu'il fallait partager a conduit à l'erreur des 35 heures. Il va donc falloir "travailler plus pour travailler tous", selon votre expression? Absolument, car c'est l'activité qui crée la richesse et l'emploi. Les seniors restent néanmoins une "variable d'ajustement" pour les entreprises. La discrimination par l'âge est condamnable. Ils n'ont apparemment pas tort, car nous devons faire face à un véritable choc démographique. Notre pays vieillit. Tout converge donc pour maintenir les quinquas, et même les sexas le plus longtemps possible au travail. Quand vous avez 55 ans et que vous souhaitez partir dans les deux ou trois ans, vous vous démobilisez. Certes.

Initiation aux concepts de base de la prospective - UVT e-doc Bouzaïane, Lotfi and Mouelhi, Rim (2008) Initiation aux concepts de base de la prospective. In: Techniques de prospective et Etude de cas. Université Virtuelle de Tunis. (Submitted) Initier les apprenants aux concepts spécifiques utilisés dans l'analyse prospective et au langage utilisé par les prospectivistes. Collectif Roosevelt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Collectif Roosevelt Notes Le Collectif Roosevelt est un mouvement citoyen français né en 2012, structuré autour d'une association loi de 1901[1] et de groupes locaux[2]. Pour reprendre une expression de Stéphane Hessel et Edgar Morin[3] (qui font partie des fondateurs du mouvement), le Collectif Roosevelt vise "une politique du vouloir-vivre et re-vivre, qui nous arrache à une apathie et à une résignation mortelles". Le Collectif Roosevelt s’inspire de la démarche volontariste et interventionniste de l'ancien président américain Franklin Delano Roosevelt pour sortir de la crise de 1929, le « New Deal » (ou Nouvelle donne en français). Historique[modifier | modifier le code] Présent uniquement en France jusqu'en novembre 2012, le mouvement cherche ensuite à s'implanter en Belgique[15]. Le 1er mai 2013, 100 000 personnes avaient signé le manifeste Roosevelt 2012[16]. Objectifs et propositions[modifier | modifier le code] autres textes :

L'attitude prospective par Gaston Berger L’attitude prospective par Gaston Berger Avant d’être une méthode ou une discipline, la prospective est une attitude. C’est dire que l’adjectif doit ici précéder le substantif. Le sens de « prospectif » est évident. Ces deux adjectifs ne sont pourtant pas aussi parfaitement symétriques dans leur signification que dans leur forme. Lorsqu’on réfléchit à l’importance qu’ont pour les hommes les années qui s’ouvrent devant eux et devant leurs enfants, on ne peut manquer d’être surpris par le peu de place que tiennent l’avenir et le futur dans les préoccupations des philosophes ou des écrivains. Voir loin – Le caractère principal de l’attitude prospective consiste évidemment dans l’intensité avec laquelle elle concentre notre attention sur l’avenir. L’attitude prospective ne nous tourne pas seulement vers l’avenir. L’expérience a déjà montré que la tentative n’était pas absurde et que les résultats ne manquent pas d’intérêt. Ceci précise notre tâche.

Pour un bilan du workfare En 1988, le RMI est voté à l’Assemblée nationale à l’unanimité. En 1992, il est reconduit. En 1995, un débat est lancé en France à propos du workfare. Le mot américain se répand dans l’analyse sociologique et économique. Il a été introduit dans le débat français par Pierre Rosanvallon dans La Nouvelle Question sociale (1995). À y regarder de près, on s’aperçoit que le mot est employé de façon si diverse qu’on ne sait plus trop de quoi on parle en France et à l’étranger. En 2008, il y a près de quinze ans que l’on parle d’activation et de workfare et que les gouvernements mettent en œuvre des réformes qui assurent promouvoir l’une ou l’autre de leurs variantes. Workfare, vous avez dit workfare ? La Revue française des affaires sociales publie en 1996 un numéro spécial double sur ce qu’elle appelle « la contrepartie » ; un des volumes discute la situation française, l’autre est consacré aux « expériences nationales » (États-Unis, Québec, Suède). Le workfare États-Unis : EITC et workfare

1er juin 2015 - Formation "Communication et fundraising, développer des synergies au service de votre collecte" à Paris Comprendre les enjeux d'une stratégie concertée entre communication et collecte, cerner les enjeux de communication dans le paysage actuel, identifier les éléments structurants de sa stratégie de cause, imaginer les implications d'un territoire de cause sur sa stratégie de collecte, partager des expériences, des idées pour renforcer la personnalité de votre marque associative : tels sont les objectifs de cette formation ! Contenu de la formation : - Panorama dynamique de stratégie de communication de cause - Les fondements d'une stratégie de communication de cause - Evaluation de votre potentiel de cause - Rédaction d'un argumentaire de cause Téléchargez le programme de la formation Public : Cette formation s'adresse aussi bien à des personnes débutant ou dont la structure débute en collecte de fonds qu'à des personnes expérimentées souhaitant challenger leurs stratégies et innover dans la structuration de leurs plans d'actions. Je m'inscris Lieu : AFF - 6, rue de Londres 75009 Parisplan d'accès

Comment effacer toute trace de vous sur Internet ? Après avoir un peu trop bourlingué sur la toile, certains veulent simplement effacer toutes traces de leur passage, aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les sites web. Si c'est votre cas, voici comment procéder. Avant d’aller tenter d’effacer vos vieux compte Multimania, iFrance et MySpace, vous devriez sans doute commencer par aller effectuer une purge du côté du « Big Four », composé du quatuor Facebook, Twitter, Google+ et LinkedIn. En somme, c’est à ces endroits qu’on devrait logiquement avoir le plus de facilité pour consulter et/ou récupérer des informations vous concernant. Facebook ne vous aide pas vraiment lorsque vous désirez effacer votre compte. Vous trouverez l’option dans Réglages > Sécurité > Désactiver votre compte. En fait, si désirez vraiment effacer votre compte Facebook, vous devrez vous rendre sur cette page. Marre de gazouiller ? Rassurez-vous : il existe des outils qui sauront vous aider dans votre démarche :

Changing The Goal of Life for a Sustainable Future Change the goal and you can change the game: An excellent animated video from The Story of Stuff Project explaining that if we can change the end goal of 'more' to 'better', we can create a sustainable future for the world. Currently our economies feed on consumerism. We are told that the rules of the life (the game) are to always have more. So we buy the latest gadgets, we fill our homes with all things new that we see in magazines and on TV. If we recycle, reuse and reduce we will help decrease the use of fossil fuels, decrease the effects of climate change and prevent more ecosystems from being destroyed. Transition, co-operatives, permaculture and many other systems are already taking action and changing the rules of the game, giving us solutions and a plan to improve our lives and our futures. Further resources A sustainable approach to the world's economies: centralise happiness and well-being The economics of the future: relocalisation Wild economics: an interview with Mark Boyle

LA SOLUTION DÉFINITIVE Plan : Introduction Une famille – un domaine Les besoins essentiels La mise en route du projet et son avenir Le domaine familial : source de richesse éternelle Comment pouvons-nous commencer notre projet? Conclusion Introduction J'écoute parfois les nouvelles en voiture, entre mon domicile et les bureaux d'Invocations. Il est très important que nous nous appliquions, dès aujourd'hui, à implanter des solutions dans ce monde où il y a destruction de la vie et menace des lieux où vivront les enfants de nos enfants. Les vrais artisans de la guérison du monde sont d'accord d'utiliser les moyens de la bête (système) pour s'en guérir. Depuis, j'ai trouvé une paix profonde et une joie inaltérable. Une famille – un domaine Il est impossible pour un homme, ou même une organisation, de remédier aux problèmes environnementaux et humains d'aujourd'hui. Cette œuvre est multidimensionnelle. Pour bien comprendre, j'expliquerai cela une facette, une dimension à la fois. Les besoins essentiels → L'eau

AIR - Accord d'Investissement Rapide par TheFamily et SBAvocats Public Lab: a DIY environmental science community Karyn Nishimura-Poupée - Au Japon, le quartier pense courte distance et mobilités intégrées Le pragmatisme est à l'honneur dans la ville japonaise, raconte pour Chronos Karyn Nishimura-Poupée depuis Tokyo. Les promoteurs immobiliers pensent mobilité, les acteurs publics pensent accessibilité et proximité. De fait, les opérateurs arrivent avec des solutions que les occidentaux seraient bien inspirés de décliner ici : autopartage et vélopartage électrique associé à un parc d'immeubles, parking de vélos résidentiel. La ville des courtes distances s'impose autant par l'allongement de la durée de vie et l'accroissement de l'âge moyen que par ses bénéfices pour tous. Une modeste mais efficace leçon d'innovation urbaine. Au Japon, habiter près d'une gare, c'est cher, et pour cause : les recherches d'appartements privilégient la ligne de train qui relie l'habiter et le travailler. Voiture, train, métro, bus, vélo. A Tokyo, le droit à une voiture est assujetti à un parking (privé ou loué à long terme). Par ailleurs, les immeubles collectifs disposent en général de parking à vélos.

Smart Cities and the Technology of Walking For more than a century, automobiles have been the preferred method of transportation in the U.S., providing an efficient means for getting us from place to place. In response to the expansive, sprawl-based development that has characterized the growth of many metropolitan areas over the years, cars increasingly became a must for navigating the vast ecosystem of arterials that connect us with work, home, and other places we frequent. In today’s auto-centric culture, the operative question for local and regional leaders as well as transportation planners is this: How do we address the growing list of public externalities ensuing from America’s perceived love affair with cars? Traffic congestion, parking demand, environmental issues, and more garner concern as today’s built environments increase in size and complexity. Shifting this current trajectory necessitates a new mindset—one requiring city leaders to think more like engineers and behavioral psychologists and less like regulators.

Related: