background preloader

L'éthique du colibri

L'éthique du colibri
Les crises écologique, économique, sociale et culturelle que nous traversons, les enjeux auxquels nous sommes confrontés sont sans précédent. La course à la croissance et aux profits illimités épuise les ressources, aliène les personnes, affame les peuples, détruit la biodiversité. L’humanité se trouve à un carrefour. L’interdépendance du vivant étant irrévocable, nous sommes appelés, si nous voulons assurer la pérennité et l’épanouissement de l’espèce humaine sur la planète, à profondément et consciemment changer la vision que nous avons du monde et de la société. Notre modèle de société conduit l’humanité vers l’abîme. Il est principalement fondé sur une croissance économique infinie, un prélèvement sans limite des ressources naturelles, une prédominance de l’argent et de la logique économique sur la nature et les êtres humains, le non respect des équilibres naturels, le patriarcat, l’éducation à l’obéissance, les structures de domination, la compétition, la violence. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Related:  autonomieAutonomie nourricièreInitiatives pour un monde différent

Une turbine inspirée du voile promet de l’énergie éolienne moins chère [TUNIS] Une invention tunisienne de captation de l'énergie éolienne, inspirée des voiliers, ouvre la voie à une énergie éolienne peu onéreuse et plus efficace. L'éolienne sans pale, appelée Saphonian après la divinité du vent vénérée par les anciens Carthaginois, s’annonce également plus respectueuse de l'environnement que les éoliennes existantes, critiquées pour leurs nuisances sonores et parce que la la rotation de leurs pales nuit aux oiseaux. Anis Aouini, l'inventeur du Saphonian, explique commentle cadre en forme de voile du Saphonian capte l'énergie cinétique du vent, remplaçant ainsi les pales rotatives,. L'énergie mécanique qui en résulte actionne des pistons qui génèrent une pression hydraulique qui peut être stockée dans un accumulateur hydraulique ou convertie en électricité. Une éolienne moyenne ne capte que 30 à 40 pour cent de l'énergie cinétique du vent, alors que le Saphonian peut en capter jusqu'à 80 pour cent, d’après Aouini. Voir ci-dessous une vidéo sur le Saphonian:

Agriculture urbaine – Ville verte Vues Intégrer Ajouter à ma playlist Pour s’affranchir de l’emprise de l’industrie agro-alimentaire mondiale, de plus en plus de citadins néerlandais se muent en cultivateurs, faisant pousser des fruits et légumes sur les toits ou en élevant des poissons dans des entrepôts désaffectés. Leur production est bio et, surtout, dans l’esprit du développement durable. Date de première diffusion : Sam., 2 juin 2012, 14h15 De quoi rêvons-nous? Sites référents Cette vidéo a été publiée sur les sites :

Blanche Colombe Blockupy actions contre l’inauguration de la Banque centrale européenne Une cérémonie en grande pompe est prévue en présence des chefs d’État et de gouvernement… Mais nous serons également présent.e.s pour troubler leur fête ! Il n’y a rien, en effet, à célébrer dans les politiques d’austérité menées par l’Union européenne depuis le début de la crise et qui s’installent comme un régime de gouvernance économique permanent : chômage, précarité, privatisations, appauvrissement des populations… Ce 18 mars, nous prendrons les rues de Francfort par milliers, pour en faire une zone de résistance transnationale contre la Troïka et les politiques de crise. Nous rendrons visibles les mouvements qui se mobilisent à travers l’Europe, particulièrement en Europe du Sud, ainsi que les forces nouvelles qui œuvrent à bâtir une Europe solidaire et une vraie démocratie. Informations pratiques Attac est engagée depuis 2012 dans la coalition internationale de Blockupy. Des transports collectifs unitaires seront organisés de plusieurs villes. Tracts et affiches

Entretien : Bernard Lietaer Dans le cadre de la question : "que vaut l'argent ?"1, voici la traduction de deux entretiens avec Bernard Lietaer. L'un date de 1997, l'autre de 2003. La première interview, Beyond Greed and Scarcity, a été réalisée en 1997 par Sarah van Gelder pour la revue Yes!. Au-delà de la cupidité et de la rareté Peu de gens ont travaillé dans et sur le système monétaire dans autant d'institutions différentes que Bernard Lietaer. Il a aidé des pays en voie de développement à améliorer leurs gains en devises et a enseigné la finance internationale à l'Université de Louvain dans sa Belgique native. Bernard Lietaer fut également le gestionnaire principal et courtier en devises pour l'un des plus grands et des plus florissants fonds de devises offshore. La rédactrice de Yes! Sarah van Gelder: Pourquoi mettez-vous tant d'espoir dans le développement de devises alternatives ? Bernard Lietaer: L'argent est comme un anneau de fer que nous nous serions percé dans le nez. BL: C'est exact. BL: C'est cela.

La maison autonome sans factures Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! 4 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Résultat : La famille consomme moins que l’électricité produite par les trois panneaux solaires. Et quand il n’y a pas de soleil ou qu’il faut alimenter de gros outils (électro-portatif un peu gourmand etc …), il y a un groupe électrogène à diesel, qui tourne avec de l’huile de friture recyclée ! Dans la cuisine ?

Convergence Alimentaire

Related: