background preloader

Que manque-t-il à la presse en ligne ?

Que manque-t-il à la presse en ligne ?
Que manque-t-il à la presse en ligne pour la rendre vraiment intéressante (du point de vue du lecteur) ? Pour la presse d’information, la migration numérique est un enjeu vital ; le lectorat « papier » s’érode régulièrement, la concurrence de l’information gratuite (digitale ou non) se fait de plus en plus de pressante et les frontières s’estompent entre médias Papier – Radio et Télévision… Se « digitaliser » est perçu par beaucoup (à tort ?) comme un passage obligé, voire comme la seule alternative à la disparition pure et simple à plus ou moins long terme. Pourtant il faut bien avouer que la plupart des versions digitales peinent à convaincre. Souvent par manque d’investissement ou de conviction de la part des rédactions. A défaut de trouver ici une solution structurelle ou un nouveau business model, je vais me contenter de décrire quelques fonctionnalités qui selon moi permettraient de rendre plus utile et plus intéressant un journal digital par rapport à son alter ego papier.

http://www.webmarketing-com.com/2011/11/17/11493-que-manque-t-il-a-la-presse-en-ligne

Related:  Presse papier vs presse en ligne

Les lecteurs de presse en ligne attachés au papier Plus de quatre lecteurs de presse écrite sur dix se sont convertis aux supports numériques, selon une étude de l'institut GfK. Le numérique rentre dans les mœurs mais le papier reste un pilier pour les lecteurs de presse. Au cours des trois derniers mois, 42% d'entre eux ont téléchargé ou lu de la presse numérique sur des sites Internet, contre 58% qui n'ont pas sauté le pas, selon le troisième baromètre REC réalisé par l'institut GfK en France. Chez les lecteurs numériques, 53% de leur temps est consacré aux supports numériques, contre 47% au papier. «Ces chiffres évoluent lentement, indique Philippe Person, directeur entertainment chez GfK. Mais tous les lecteurs de presse se convertissent progressivement aux nouveaux supports, bien plus vite que les lecteurs de livres, qui ne sont que 10% à télécharger des e-books.»

8 bonnes pratiques de journaliste “old school” à répliquer en ligne Comme l’explique Candy Gourlay sur l’un de ses blogs, dans les années 80, il n’y avait pas internet, pas de réseaux sociaux sous une forme numérique ni possibilité d’échanger facilement entre plusieurs personnes réparties sur le globe. Pourtant, la façon de travailler à cette époque n’était pas si différente d’aujourd’hui, et les qualités d’un journaliste “d’hier” sont même encore plus importantes dans le contexte actuel. 1. Le bon journalisme ? Mediapart a-t-il révolutionné le journalisme ? Alors qu’une nouvelle passe d’arme a eu lieu cette semaine entre Mediapart et deux représentants de la « vieille presse » (Le Monde et Télérama en l’occurrence) au sujet des modèles de financement adoptés par la presse en ligne, force est de constater que « le choix du payant » semble avoir porté ses fruits : avec plus de 55 000 abonnés et 5 millions d’euros de chiffre d’affaire (dont 500 000 euros de bénéfice net), 2011 aura bel et bien donné sa validation économique au système de consultation sur abonnement choisit par les fondateurs de Mediapart. N’en déplaise à Alain Minc, comme Edwy Plenel ancien du Monde, qui en 2008 lui prédisait pourtant une déroute certaine (« la presse payante sur le Net ne peut pas marcher »). Retour sur une réussite encore unique en son genre. Une réussite qui sera – pourquoi en douter ? En quoi la présence de commentaires interactifs change-t-elle votre manière d’écrire ? Vincent Truffy : Je ne sais pas si les commentaires sont interactifs.

Un exemple réussi de monétisation avec Virtuafoot Manager Connaissez-vous le jeu de foot Virtuafoot Manager ? Il s’agit d’un jeu de gestion d’équipe de foot qui existe depuis maintenant 5 ans. Trois particularités me poussent à en parler sur ce blog : C’est un jeu franco-français (cocorico !) Les soucis des pure players sur internet (hdzimmermann - Flickr - CC) Rue89, Mediapart, Slate, Huffington Post, Owni... Depuis 2007, de nouveaux médias en ligne avec des drôles de noms bousculent le paysage traditionnel des Figaro(.fr), Le Monde(.fr), Libé(.fr). Ces sites d'information généraliste nés sur le Web sont des « pure players », indépendants (ou presque) des groupes de presse. Hérauts du numérique, ils revendiquent un autre ton, une liberté éditoriale, sans toujours en avoir les moyens. Un parcours du combattant.

- Redonner de la valeur aux contenus éditoriaux : le nouveau mix marketing collecter le meilleur des infos et des contenus… Crédit photo : ecatoncheires via Flickr.com Submergés de contenus en permanence, stimulés tout le temps et partout, notre accoutumance nous rend plus hermétiques que jamais aux sollicitations éditoriales. Voici quelques recettes et grands principes que j’invite médias et marques à respecter pour avoir une chance d’attirer le lecteur et le fidéliser. Nous sommes de fait littéralement submergés d’infos, et tellement courtisés par les médias et les marques pour récupérer un peu de notre attention, que cet exercice devient de plus en plus compliqué.

Le cas de Quoi Eric Chaverou © Radio France Fin d'année "boostée" pour les "pure players", ces sites d'information qui ont parié sur le web à partir de 2007. Alors que pour la première fois dans l'histoire de la presse française au moins un grand quotidien trouverait son salut par ce biais (France Soir), les créations se multiplient et le Sénat vient de leur accorder une TVA à 2,1% jusqu'ici réservée au papier. Monétisation d'un site internet - Manager GO! Analyses-études La presse sur Internet peut-elle être rentable ? Thèse de Mathieu de Vivie : la presse une industrie en crise, Le bien de presse à l'heure d'internet, les modèles d'affaires de la presse sur la web en quête de rentabilité (les différents revenus du modèle gratuit...), la chaîne de valeur sur internet...

Presse écrite : en 2011, suite de la chronique d’une mort annoncée ? {*style:<b> </b>*} Il est devenu terriblement banal de parler de l’agonie de la presse écrite. Elle serait au bord de l’effondrement, et ce n’est pas ce début d’année 2011, dernière période d’engagement exceptionnel de l’Etat suite aux états généraux de la presse en 2008, qui est fait pour rassurer. Cette année, selon Owni , le secteur devrait de nouveau toucher 464 millions d’euros de la part de l’Etat. Le rédacteur web est il un écrivain ou un journaliste? Ce billet a été lu 1242 fois. À votre tour? Transmettre l’information ou raconter une histoire. Voilà le genre de dilemme qui saisit souvent le rédacteur web. Alors écrire pour le web, est-ce plutôt de l’art ou du journalisme? Le rédacteur web est précoce

“Les pure players doivent prendre plus de risques” » Innover. En cette rentrée 2011, c'est le maître mot d'Arnaud Mercier, chercheur et animateur de ObsWeb. Innover dans la forme en utilisant le potentiel du multimédia, dans le fond en s'ouvrant à la curation, pour s'affranchir des anciennes contraintes. Crowdfunding Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le Crowdfunding[1] est une approche permettant le financement de projets en faisant appel à un grand nombre de personnes ordinaires (internautes, réseaux de contact, amis, etc.) pour faire de petits investissements. Une fois cumulés, ces investissements permettront de financer des projets qui auraient potentiellement eu de la difficulté à recevoir un financement traditionnel (banques, investisseurs, etc.).

Related: