background preloader

L'état de l'École 2015. Coûts, activités, résultats

L'état de l'École 2015. Coûts, activités, résultats
Rédacteur en chef : Paul Esquieu Présentation L'ambition affirmée par la France en matière d'éducation et de formation, conjuguée avec la définition d'objectifs communs pour les systèmes éducatifs européens, rendent indispensable de développer des indicateurs statistiques et des études comparatives. Cette édition 2016 propose trente indicateurs permettant d’alimenter le débat public avec des données objectives sur l’École.Présentation de L'état de l'École Coûts La dépense pour l'éducation Multipliée par 1,9 depuis 1980, la dépense intérieure d’éducation atteint 147,8 milliards d’euros en 2015, ce qui représente 6,8 % du PIB et 8 440 euros par élève ou étudiant.La dépense pour l'éducation La dépense d'éducation pour le premier degré En 2015, un peu moins de 30 % de la dépense intérieure d’éducation, soit 42,5 milliards d’euros, ont été consacrés à l’enseignement du premier degré. La dépense d'éducation pour le second degré La dépense d'éducation pour l'enseignement supérieur Activités Résultats

http://www.education.gouv.fr/cid57102/l-etat-de-l-ecole-30-indicateurs-sur-le-systeme-educatif-francais.html

Related:  Système éducatif françaisRessources pédagogiques ou administratives

Études et statistiques de la Depp Le Compte de l'éducation : principes, méthodes et résultats pour les années 2006 à 2014 Combien coûte l’éducation ? Quels agents économiques, État, collectivités territoriales, ménages, entreprises, en assurent le financement ? Quelle est la dépense moyenne pour un élève ou pour un étudiant ? Veille et Analyses de l'ifé Dossier de veille de l'IFÉ : La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques N° 114, décembre 2016 Auteur(s) : Reverdy Catherine Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé :

Baccalauréat général - Présentation du baccalauréat général Questions-réponses sur le baccalauréat 2014 Baccalauréat 2014 : questions-réponses sur le changement de série, le redoublement, la conservation des notes, l'interruption de scolarité Épreuves du premier groupe Elles comprennent les épreuves passées par anticipation en fin de première ainsi que les épreuves terminales. Les épreuves anticipées concernent : Le conseil supérieur des programmes (CSP) > Le système éducatif > Le ministère > Missions et organisation du ministère > Les organismes rattachés au ministère de l'éducation nationale > Le conseil supérieur des programmes Le Conseil supérieur des programmes travaille pour une évolution du système éducatif qui s’opère par ce qui constitue le cœur même de l’école, ce qui y est enseigné. En réunissant des acteurs de la société civile et des personnalités qualifiées, le Conseil croise les points de vue pour proposer à la ministre des orientations nouvelles et lui remettre des projets dont l’objectif est avant tout la réussite des élèves. Après avoir rédigé une Charte des programmes et élaboré une proposition de socle commun de connaissances, de compétences et de culture ainsi que des projets de programmes pour la maternelle et les trois cycles de la scolarité obligatoire, le Conseil souhaite désormais mener une réflexion approfondie sur les possibles évolutions du lycée et la formation des enseignants. Michel Lussault

I-Prof l'assistant carrière Se connecter à I-Prof Votre accès à I-Prof dépend de votre situation individuelle, selon que vous soyez enseignants du premier ou du second degré, et affecté en académie ou détaché hors-académie. Vous accédez à I-Prof en choisissant sur la carte ci-dessous l'académie dont vous dépendez. Le guide juridique du chef d'établissement La direction des affaires juridiques du ministère procède à la mise à jour régulière de cet ouvrage. Seules sont accessibles les fiches ayant déjà fait l'objet d'une actualisation : fiches 2, 3, 4, 5, 7, 8, 13, 14, 18, 21, 27, 30, 31, 34, 39 et 43. Le service public de l'éducation Fiche 1 - Le service public de l'éducation : les principes Les organes de l'établissement

Dispositifs relais : classes et ateliers relais Les dispositifs relais (classes et ateliers) accueillent des élèves de collège, éventuellement de lycée, entrés dans un processus de rejet de l'institution scolaire qui peut se traduire par des manquements graves et répétés au règlement intérieur, un absentéisme chronique non justifié, une démotivation profonde dans les apprentissages, voire une déscolarisation. Tout élève fréquentant un dispositif relais a bénéficié au préalable de toutes les mesures d'aide et de soutien prévues au collège et reste sous statut scolaire. Ces dispositifs ont su montrer, grâce à leur souplesse, leur utilité dans la lutte contre le décrochage scolaire. A la sortie du dispositif relais, 82 % des élèves retournent en collège, 3% en LP et 3% en CFA, 5% dans des établissements relevant d'autres ministères (santé, justice), pour 1% des élèves, il n'a pas été trouvé de solutions.

Des ressources pour enseigner-apprendre l'Europe lundi 27 octobre 2008mardi 28 octobre 2008 Le thème retenu est inspiré par le contexte de la présidence du Conseil de l'Union européenne par la France. Objectifs Echanger sur le rôle des professionnels de la documentation dans les divers pays en Europe : comment contribuent-ils à la réussite des élèves ? Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE Amener les élèves à maîtriser les compétences du socle Impliquer l'équipe pédagogique, l'élève et sa famille Amener les élèves à maîtriser les compétences du socle Le PPRE est proposé à tous les élèves qui risquent de ne pas maîtriser le socle commun.

La refondation de l'École de la République Le ministère de l'éducation nationale a engagé la refondation de l'École de la République qui vise à réduire les inégalités et à favoriser la réussite de tous. La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École concrétise l’engagement de faire de la jeunesse et de l’éducation la priorité de la Nation. Priorité au primaire Événements et concours - Commémoration de la loi de 1905 et du principe de laïcité L'année 2005 a marqué le centenaire de la loi de séparation des Églises et de l'État. Cette loi a été votée après les grandes lois scolaires de la IIIème République. Elle est portée par la même volonté d'émancipation des esprits. L'école en effet enracine la pratique de la laïcité. La commémoration de la Loi de 1905 ainsi que la mise en oeuvre d'une loi plus récente, la loi sur le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse (loi du 15 mars 2004), a été l'occasion de faire comprendre aux élèves des écoles, des collèges et des lycées publics, la modernité du principe de laïcité.loi de séparation des Églises et de l' État de 1905 Niveau national

Sites et réseaux nationaux de ressources - Écoles normales supérieures Les sites experts des ENS répondent à trois objectifs principaux : Contribuer à la formation initiale et continue des enseignants par la mise à disposition de ressources multimédia, en relation avec les programmes d'enseignements du collège et du lycée.Produire des ressources scientifiques et culturelles validées, pour l'actualisation des connaissances des enseignants et l'ouverture des champs disciplinaires.Faciliter l'accès aux résultats de la recherche. Le pilotage scientifique et pédagogique des sites est assuré conjointement par la direction générale de l'enseignement scolaire, 5 ENS et l'inspection générale de l'éducation nationale. Chaque site ENS est porté scientifiquement par un comité éditorial. L'indexation fine et l'enrichissement coordonnés du corpus des ressources permet une recherche multicritères sur l'ensemble des sites.

Related: