background preloader

Café pédagogique

Café pédagogique
2010 : Enseigner la Shoah Editorial ""Que tu deviennes ouvrier, ingénieur, membre d'une profession libérale ou éducateur de jeunes enfants, ta vie se construira sur le passé des hommes, sur celui des morts sous la mitraille ou dans les chambres à gaz, sur celui de ceux qui ont sacrifié leur futur pour le bénéfice de ton présent, pour que tu aies le bonheur de vivre dans un monde de tolérance et de liberté. Héritier de ce passé tu devras le restituer à ceux qui te succèderont afin que notre petite planète sur laquelle il pourrait faire si bon vivre, puisse un jour devenir la Terre des Hommes...". Sam Braun, janvier 2010Il est l'auteur de "Personne ne m'aurait cru, alors je me suis tu", Albin Michel Comme d'autres questions "socialement vives", l'enseignement de la Shoah est au cœur d'une difficulté pédagogique. "L'histoire dérange et guérit tout à la fois" écrivait l'inspecteur général D. François Jarraud Related:  Didactique histégéoEnseigner la shoah

histoire.lyonelkaufmann.ch | Didactique de l'histoire | Mes cours à la HEP-VD Je m’appelle Lyonel Kaufmann et je suis actuellement professeur formateur à la HEP-VD à Lausanne en Suisse. J’y suis en charge, avec d’autres collègues, de la Didactique de l’histoire. De site destiné en premier lieu à mes étudiant-e-s et ensuite à toute personne intéressée par l’histoire et son enseignement, il devient progressivement également un carnet de recherche et de compte-rendu de démarches plus particulièrement axée sur l’enseignement de l’Histoire 2.0 (Et si, à la rentrée, nous passions à un enseignement de l’Histoire 2.0 ?). Thot Cursus m’a fait l’honneur de deux articles présentant la démarche de ce site et de mon travail : Lyonel Kaufmann, pour l’enseignement de l’histoire 2.0 (4 mai 2010) et Lyonel Kaufmann : Suisse, francophone, historien (21 mars 2011). Mes coordonnées: Lyonel Kaufmann – Professeur formateur – HEP Lausanne – Bureau C33-703 – Av. de Cour 33 – 1014 Lausanne. email : lyonel.kaufmann [at] hepl [point] ch eNews & Mises à jour Remerciements

Documents d'archives La marche à la guerre, puis le déclenchement de celle-ci, amènent les nazis à reconsidérer leur politique envers les Juifs. En raison des conquêtes territoriales et en particulier celle de la Pologne, des millions de Juifs se retrouvent progressivement sous leur coupe et le « problème juif » prend alors une nouvelle dimension. Alors que l’idée de créer une « réserve » pour les Juifs est d’abord envisagée, les Allemands s’attachent à regrouper, principalement dans des quartiers fermés, ceux présents sur les territoires nouvellement conquis. Du fait des conditions de vie extrêmement difficiles au sein des ghettos, les Juifs vont y mourir en masse, avant même que ne soit décidée la « Solution finale ». Organisation générale des ghettos Vie courante La mort au quotidien Accéder à la thématique

Exposition Après la Shoah. Rescapés, réfugiés, survivants. 1944-1947 Programme prévisionnel 2010-2011 - MENE1022891N - Ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative En continuité et en complémentarité avec l'action pédagogique conduite dans les enseignements, les actions éducatives valorisent les initiatives collectives ou individuelles, encouragent les approches transversales et contribuent à développer les partenariats. Le programme prévisionnel des actions éducatives 2010-2011, présenté en annexe, recense l'ensemble des opérations proposées au niveau national aux écoles, collèges et lycées. Ce programme doit permettre aux écoles et aux établissements de disposer d'une vision globale de l'offre nationale : ils peuvent ainsi construire un programme cohérent avec les objectifs éducatifs et pédagogiques poursuivis dans le cadre du projet d'école ou d'établissement. Afin d'aider les équipes pédagogiques à procéder à ces choix, les actions éducatives présentées en annexe sont regroupées selon les sept domaines du socle commun de connaissances et de compétences. Annexe Programme prévisionnel des actions éducatives 2010-2011 Autour de la langue française

Echelles Avec ce numéro s’achève la thématique de la mise en œuvre des nouveaux programmes de collège. Le socle commun des compétences et des connaissances constitue la référence de l’école primaire et du collège, aussi les propositions présentent dans ce numéro intègrent cette dimension. Au lycée, c’est la prise en compte des capacités qui constitue une invite forte à un renouvellement des pratiques et des situations d’apprentissage. Penser la mise en œuvre des programmes c’est mettre en synergie les ressources du site académique HGC, et des sites académiques EDD, histoire des arts citoyenneté et DNL, les fiches ressources disponibles à partir d’Eduscol, des travaux des GREID HG et EDD et enfin les exemples présents dans ce numéro, qui constituent autant de pistes de réflexion et de possibles. Revue des professeurs d’histoire et de géographie, Echelles est ouverte à tous, aussi n’hésitez pas à contribuer à sa richesse en adressant un mail à pascal.francois@ac-creteil.fr. Pascal FRANCOIS IA IPR

Affiches Seconde Guerre < Archives nationales - Page d'accueil Affiches du ComitÉ d'histoire de la Seconde Guerre mondiale Le Comité d'histoire de la Seconde Guerre mondiale est né en décembre 1951 de la fusion de la Commission d'histoire de l'Occupation et de la libération de la France, la CHOLF, et du Comité d'histoire de la guerre, créés respectivement en octobre 1944 et en juin 1945 pour préserver la mémoire des années 1939-1945. Rattaché à la Présidence du Conseil et doté d'un important réseau de correspondants en province, ce nouvel organisme, animé par l'historien Henri Michel, était principalement chargé de susciter des témoignages sur divers aspects de la Résistance et de l'Occupation, tout en coordonnant des enquêtes et des publications sur la seconde guerre mondiale. Il avait aussi vocation à recueillir les archives personnelles des acteurs de la période.

La Journée nationale de la Résistance L'Assemblée nationale a instauré le 27 mai comme Journée nationale de la Résistance. Cette journée, qui s'est tenue pour la première fois le 27 mai en 2014, est l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du Conseil national de la Résistance. 27 mai : le symbole de l'union La date du 27 mai fait référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) qui s'est déroulée le 27 mai 1943 dans l'appartement de René Corbin, au premier étage du 48 rue du Four à Paris. Délégué du général de Gaulle, Jean Moulin souhaitait instaurer ce conseil dans le but d'unifier les divers mouvements de Résistance souvent désorganisés et cloisonnés et de coordonner l'action de la Résistance. Rendre hommage à ceux qui ont résisté à l'oppression La Journée nationale de la Résistance est l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du Conseil national de la Résistance, comme :

Programmes lycée Programmes d'enseignement du lycée Les Clionautes : Histoire-Géo et TICE La Seconde Guerre mondiale, la Guerre du Millénaire Intervention aux membres du futur comité stratégique du CNRD Éducation nationale Publié le 30 mai 2016 Retrouvez ici le texte de l’intervention de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, aux membres du futur comité stratégique du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD), réunis au ministre de l’Éducation nationale, ce lundi 30 mai 2016. Mesdames et messieurs, en vos titres, grades et qualités, Mesdames et messieurs, Ne pas oublier. Ne pas oublier, c’est défendre la valeur du passé contre un présent qui tend parfois – par sa seule omniprésence justement – à tout emporter. Ne pas oublier, tel est l’un des enjeux du Concours National de la Résistance et de la Déportation, qui nous rassemble aujourd’hui. Certains prétendent que la mémoire n’est pas un travail, tout au plus un devoir. Nous ne sommes pas de ceux-là. Une mémoire volontaire, c’est-à-dire une mémoire qui s’appuie sur la transmission, le témoignage, et le savoir. La mémoire n’est pas un fardeau.

Circulaire rentrée 2010 L'École met en œuvre les principes de la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité. À cette fin, les politiques éducatives menées en France visent à donner à chaque élève les moyens de la réussite au service d'une société juste. La personnalisation du parcours scolaire de l'élève vient à l'appui de cet objectif d'égalité des chances qui guide la rénovation du système éducatif. Les priorités de la rentrée 2010 s'inscrivent dans la continuité des réformes engagées ces dernières années et en illustrent la cohérence, tout en en marquant une étape nouvelle et décisive avec la réforme du lycée et la refonte de la formation des enseignants. La réforme du lycée, qui sera mise en place progressivement à compter de cette rentrée, ambitionne d'assurer mieux qu'aujourd'hui la réussite de chaque lycéen. - mieux orienter chaque lycéen, en diversifiant les voies d'excellence et en rendant les parcours plus fluides ; La formation des enseignants évolue elle aussi en profondeur. - au collège 1.

Related: