background preloader

Organiser l'espace Cdi

Organiser l'espace Cdi
Related:  Professeur documentalisteCentre de ressources

La recherche en bibliothèque est-elle définitivement passée de mode ? Les étudiants utilisent massivement Internet comme source d'information pour leurs travaux; mais les enseignants préfèreraient les voir plus souvent utiliser les ressources des bibliothèques universitaires... A l'heure de l'accès généralisé à Internet dans les sociétés occidentales, ce souhait est-il légitime, ou témoigne t-il d'un attachement archaïque à des pratiques de recherche qui n'ont plus d'avenir ? La réponse à cette question n'est pas tout à fait simple. On pourra se retrancher derrière l'effet générationnel et affirmer que les enseignants universitaires ont tort de rejeter une technologie parce qu'ils la maîtrisent mal. La hiérarchie de l'information L'attachement aux ressources documentaires des bibliothèques universitaires témoigne, chez les enseignants, d'une conception du savoir hiérarchisé : les livres et les revues savantes contiennent des information qui ont été vérifiées et légitimées par les meilleurs experts. Retour en bibliothèque ? Les conclusions sont étonnantes.

Proposition de squelette de projet documentaire Proposition de squelette de projet documentaire Le projet documentaire est un document de communication : en cela, il doit être très concis et comporter autant d’annexes que nécessaire pour développer le contenu synthétisé. Introduction : Objectif général du projet documentaire : A quoi sert un projet documentaire ? Quelles articulations possibles avec le projet académique et le projet d’établissement ? Le projet documentaire se décline en trois volets : Gestion du système d’information, Formation et Communication I. Quels sont les outils nécessaires pour optimiser le fonctionnement du système d’information documentaire de l’établissement sur le plan numérique (du serveur aux applications) et sur le plan physique (aménagement des espaces documentaires, circuit des documents) ? II. Elèves : Quels sont les objectifs pédagogiques de l’établissement en matière de maîtrise de l’information chez l’élève ? III. Evaluation du projet documentaire

Culture de l’information et politique documentaire : au milieu du gué ? Les activités principales recensées dans la fiche «enseignant» du Répertoire des métiers de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur[1] comptent deux activités corrélées à la fonction de professeur documentaliste. Elles sont ainsi libellées : ◗ « Contribuer à faire acquérir la maîtrise et la culture de l’information (professeur documentaliste) ◗ Mettre en œuvre la politique documentaire de l’établissement (professeur documentaliste) » On observera qu’en novembre 2011 le professeur documentaliste (re)trouve dans le REME sa fonction de professeur, fonction qui n’apparaît pas dans l’arrêté du 12 mai 2010 définissant « les compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d’éducation pour l’exercice de leur métier ». On notera toutefois que ce REME, à l’inverse d’un arrêté, « n’a pas de portée juridique et réglementaire » comme l’indique la présentation du document. Contribuer… avec qui ? Mettre en œuvre… seul ? Des avancées ou du surplace ?

Actualité - Learning center et CDI (suite) Toujours d’actualité, la conception de l’évolution du CDI en learning center voulue par l’inspection générale que nous avions signalée dans une brève : Learning center et CDI, est au coeur du débat qui anime la profession. Certains éléments peuvent éclairer les différents points de vue en présence. D’un côté la "démarche de ré-invention du CDI" avec la prise de position de la hiérarchie tout d’abord exposée pendant le (colloque de l’Esen sur les Learning Center ), puis représentée par la vision de l’avenir des CDI et des espaces scolaires développée dans un entretien de Jean-Louis Durpaire Inspecteur général de l’éducation nationale depuis 2002, président des Capes de documentation et celui de Jean-Pierre Veran IPR, vive-président du jury des CAPES externes et du concours de recrutement des CPE : Les CDI tardent-ils à entrer dans le monde du web 2.0 ? Une interview de JL Durpaire dans Educavox dans le cadre de Ludovia fin août 2011. Vive le learning center ! Mise à jour 9 janvier 2012

Les obligations de service du professeur documentaliste Le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 vient d’être publié sur le site de la Fadben. Ce texte, qui ne date pas d’aujourd’hui, est cependant celui qui encadre les obligations de services des professeurs documentalistes en 2011. Exercice de fonc­tions de docu­men­tation et d’information par cer­tains per­sonnels ensei­gnants du ministère de l’Education Sur Le site de la Fadben « Suite à des demandes d’information régu­lières concernant les obli­ga­tions de service des pro­fes­seurs docu­men­ta­listes, la FADBEN met à la dis­po­sition de chacun le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 ». Face aux exigences de quelques chefs d’établissement mal informés, réclamant la présence effective d’un professeur documentaliste pendant 36 heures au CDI, il est effectivement bon de ressortir ce texte de référence. En savoir plus Le professeur documentaliste : textes réglementaires Accès thématique aux textes réglementaires

Amorcer la réflexion en Conseil pédagogique La politique documentaire : amorcer la réflexion en conseil pédagogique Ce courrier est destiné à être présenté en conseil pédagogique, sous réserve que le chef d’établissement inscrive la politique documentaire à l’ordre du jour, et introduise lui-même le sujet. [Dans les points ci-dessous, chacun sélectionnera ou complètera selon les priorités spécifiques à son établissement et adaptera la formulation en fonction de son équipe.] Les évolutions culturelles et technologiques ont entraîné un bouleversement du rapport à l’information, qui implique de profondes transformations de nos pratiques pédagogiques. Pour former les élèves à la maîtrise de l’information et développer leur esprit critique, une action concertée de tous les acteurs de l’école, au sein d’un projet global, est seule garante d’une cohérence, gage d’efficacité. C’est dans ce but que la communauté éducative est appelée à concevoir, rédiger, et mettre en œuvre, une politique documentaire dans le cadre du projet d’établissement.

FADBEN De nouveaux défis attendent notre profession. Un accès égal à l’information et à la com­mu­ni­cation néces­saire pour se former, se réa­liser et s’insérer socia­lement et pro­fes­sion­nel­lement, accès à la fois tech­nique, intel­lectuel et éthique. L’adaptation des poli­tiques éduca­tives aux besoins des élèves. La fas­ci­nation pour les outils accorde une place déme­surée et coû­teuse à la tech­no­logie au détriment des savoirs sco­laires info-​​documentaires qui per­mettent la construction des connais­sances et de l’esprit cri­tique. Adhérer, c’est penser le métier de pro­fesseur docu­men­ta­liste pour gagner ensemble tous ces défis. Adhérer, c’est aussi un enga­gement local dans les ADBEN, asso­cia­tions académiques. Adhérer, c’est encore sou­tenir une fédé­ration active dans ses actions natio­nales et internationales. La Fédé­ration vit par la par­ti­ci­pation de ses membres, nous sommes tous bénévoles. Rejoignez les lieux de dis­cussion asso­ciatifs.

Du CDI au 3C (Centre de connaissances et de culture) Le Learning center est de nouveau d’actualité sous l’appellation francisée de centre de connaissances et de culture simplifié en 3C. De quoi s’agit-il ? La circulaire de rentrée 2012, parue le 27 mars 2012, fait intervenir pour la première fois l’appellation de centre de connaissances et de culture dans le septième point, sous rubrique : Innover, expérimenter et évaluer : trois piliers pour une école des réussites. Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012 circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012 émanant deu MEN DGESCO. "Ainsi, dans le cadre d’expérimentations, les établissements peuvent réfléchir à la mise en œuvre de « centres de connaissances et de culture » (3C). Apprendre autrement à l’ère du numérique Le second rapport Fourgous du 24 février 2012 a été mis en ligne début avril 2012. En savoir plus lettre de rentrée 2012 : le CDI ne deviendra pas un learning centre... Le LC-3C de Schiltigheim, un modèle déjà obsolète Article de Gildas Dimier du 4 Avril 2012.

Analyse critique du document Pacifi 5. Vers une validation du Pacifi par les disciplines ? - Table Ronde - Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation Une validation des « compétences » du Pacifi est-elle envisageable ? Lors du colloque « Culture informationnelle : didactique, dispositifs d'apprentissage et évaluation » qui s’est tenu à Sours-Chartres le vendredi 28 mai 2010 1, Jean-Pierre Véran et Denis Tuchais, deux membres du groupe de travail ayant collaboré au Pacifi, ont préparé et tenu une conférence ayant pour titre « Evaluer les politiques documentaires des EPLE ». Au moment de présenter des axes pour « l’évaluation du service rendu par l’ECDI à l’établissement » (sic), il fut notamment question de « résultats du parcours de culture de l’information des élèves dans l’ECDI ». Sous quelle forme quantitative – n’oublions pas qu’il s’agit de politique documentaire ! Remarquons à ce propos que la structuration même du Pacifi s’y prête étonnement bien. Le Pacifi d’avant le Pacifi Cette idée de disposer d’un outil de validation des compétences info-documentaires n’est, en fait, pas nouvelle. Une garantie structurelle tout d’abord.

Le CDI et les réseaux sociaux by Magalie Bossuyt on Prezi « Cours d’info-com, cours magistral » : pour en finir avec quelques clichés Du « cours » tout court à la situation d’enseignement-apprentissage Le passage introductif par le mot « cours » semble inévitable, puisqu’il paraît devoir effrayer. Il ne fait pourtant que désigner, dans le domaine de l’éducation, « l’idée temporelle de ‘développement dans le temps’ »1. Un enseignement, un apprentissage, nécessite en effet du temps pour s’effectuer, aussi bien ponctuellement (la séance) que dans la durée (l’appropriation durable des connaissances). Ainsi, celui qui conçoit, organise, conduit (pendant des plages horaires déterminées) et évalue une séquence prévue pour que des élèves apprennent, « fait cours ». Si un professeur documentaliste, qui fait travailler une classe (ou demi-classe) seul ou avec un collègue disciplinaire, prend soin d'inscrire dans ses objectifs un apprentissage des savoirs scolaires en info-documentation, alors il « fait cours ». Dans le même élan, cessons d’opposer le CDI aux salles de cours. Pourquoi ? Pascal Duplessis

Du CDI au 3C : ou comment "vendre" un produit projet Philippe Chavernac, professeur documentaliste au Lycée professionnel Gustave Ferrié, à Paris, a lancé, le 7 juin dernier, un débat qui a déjà été engagé par ailleurs, sans l’honnêteté intellectuelle, éventuellement, de le signaler [1]. Il nous parle, à force de raccourcis, de l’histoire de la documentation en milieu scolaire et des changements nécessaires pour ce métier, avec le 3C comme conclusion, ou fin de l’histoire [2]. Cet article permet de faire un point sur l’argumentation développée pour défendre l’idée du passage du Centre de Documentation et d’Information au Centre de Connaissances et de Culture. Ce changement, faut-il le rappeler, n’est pas une simple vue de l’esprit pour l’intégration des nouvelles technologies dans les établissements. Il me semble qu’on a largement dépassé cette question, d’ailleurs, avec un réel consensus sur la nécessité de cette intégration, plus ou moins prise en charge ensuite par les Conseils généraux et Conseils régionaux. M. En outre, si M. M.

Related:  Inspiration