background preloader

Les celtes_1

Les celtes_1
Related:  celte druideVidéo Les Celtes

Langues celtiques On peut représenter une structure arborescente des langues celtiques (en rouge) au sein de la famille indo-européenne: 1 Les origines On situe généralement le berceau de la civilisation celtique en Europe centrale, soit dans une région correspondant approximativement à la Bavière actuelle. Les historiens ont attesté la présence des Celtes dans cette région vers 2000 ans avant notre ère. Au plus fort de leur expansion, les Celtes occupaient ce qui est aujourd'hui devenu le nord de la Grèce, une partie de la Bulgarie, la Galatie en Asie mineure (Turquie), une partie de l'Italie, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande et une grande partie de la péninsule Ibérique. 2 La langue gauloise Le gaulois était la langue des peuples celtes habitant la Gaule. Dès lors, le gaulois a commencé à se fondre avec le latin et à l'influencer phonétiquement entre le IVe et le VIe siècle de notre ère. 3 Les langues celtiques actuelles Enfin le breton constitue la troisième langue brittonique.

Celtic culture / Culture celte » celtitude “Le Triple Visage de la Femme Celte” – Jean Markale Le Courrier de l’Unesco – Décembre 1975 Toutes les sociétés, au cours des âges, ont essayé de définir les rapports de l’homme et de la femme à l’intérieur du couple et dans les structures sociales existantes. Pour ce faire, elles ont donné à l’un et à l’autre une certaine place, laquelle varie assez sensiblement selon les coutumes et les traditions de chaque peuple. Chez les Celtes, c’est-à-dire chez les anciens Gaulois, chez les Irlandais, chez les Bretons de l’île de Bretagne devenus les Gallois et les Bretons armoricains, les structures sociales étaient celles de tous les peuples indoeuropéens. Cependant, à l’analyse des textes juridiques, des témoignages historiques, littéraires et mythologiques, on est surpris de constater combien la condition féminine était avantageuse chez les Celtes par rapport à certaines autres sociétés, les méditerranéennes surtout. Les enfants pouvaient hériter aussi bien de leur mère que de leur père.

Organisation de la société celtique La hierarchie : différentes classes sociales Les Celtes sont divisés en trois classes : la classe sacerdotale : elle regroupe tous ceux qui communiquent avec les puissances divines ou surnaturelles (prêtres) mais aussi ceux qui régissent les rapports sociaux, donc les druides. la classe guerrière : elle rassemble les guerriers (equites), mais aussi ce qui concerne la magie et la ruse. la classe productrice : elle a pour devoir de fournir tout ce dont l'élite (ceux des deux premières classes) a besoin. On y trouve ainsi artisans, commerçants, agriculteurs et éleveurs autrement appelés plebs La vie au quotidien Les hommes et les femmes Le mariage forge des liens fondamentaux. Les Celtes, hommes et femmes, aiment les vêtements de couleurs vives, souvent tissés avec de la laine. Il semble quasi certain que les Celtes pratiquent le tatouage. Les enfants Lorsqu'il atteint l'adolescence, le fils de famille noble recoit une arme. Les forts en construction

Camp celtique de la Bure Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Situation d'un vieux camp des Romains[modifier | modifier le code] Panorama Le camp se situe au nord-ouest de Saint-Dié-des-Vosges, à 8 km environ du centre. Ces vestiges n'étaient pas inconnus des populations locales qui se réfugiaient autrefois en périodes d'insécurité dans ce lieu forestier. Le chantier archéologique, l'abandon et la délicate restauration du site[modifier | modifier le code] Mais c'est surtout à partir des années soixante que des investigations systématiques ont été conduites, à l’initiative de la Société philomatique vosgienne, d’abord par une équipe d'amateurs au sein de laquelle a émergé l'assiduité de Georges Tronquart, professeur de lettres classiques au lycée Jules-Ferry de Saint-Dié-des-Vosges. Le bibliophile a endossé au cours de voyages professionnels l'habit de représentant des fouilleurs et la charge de conférencier faisant part des découvertes et de l'avancée des travaux. Plan du site. Murus gallicus

la culture celtique Le site de Celtic Session se veut aussi culturel, nous allons faire un petit tour d'horizon de la culture celtique; langue, croyances, géographie, histoire... Les Celtes Le nom de Celte apparait chez Hécatée de Millet vers -500 avant J.C. et Hérodote vers -450 avant J.C.. Il viendrait de l'indo-europée Keletos (rapide), ou Kel-kol (habitant ou colon). Au IVème siècle avant J.C., quand les Scythes, errant au travers des steppes, commencèrent à s'ettendre, les Celtes cédèrent à leur pression et progressèrent en évantail vers l'Ouest de l'Europe. Au IVème siècle avant notre ère, ils occupent l'Europe d'est en ouest. Selon Plutarque, les Galates feraient partie de la race celtique correspondante aux Belges. Il y aurait 120 000 000 de celtes dans le monde, en faites vous partie? La grande épopée celtique est divisée en 5 périodes bien distinctes. -Du Vème au IIème siècle avant notre ère, cette époque est appelée la civilisation de la Tène. Les Celtes: une société tripartite. Les celtes en Espagne

Bretagne celtique - patrimoine, culture et traditions Tout le monde en France connaît Astérix - et des millions de personnes dans le monde, bien au delà des frontières nationales, connaissent les livres ou les films qui montrent la résistance héroique d'Astérix et de son camarade Oblélix contre l'envahisseur romain. Les bandes dessinnées, créées par Uderzo et Goscinny à la fin des années cinquante, sont devenues des best-sellers aux années soixante, et restent à ce jour les BD français les mieux connues au monde. Et comme les cartes dans les livres Astérix nous le rappellent, c'est dans le coin nord-ouest de la Gaule, en Bretagne, que se trouve le village de nos résistants héroïques. Astérix et les siens sont des Gaulois, engagés dans une lutte d'arrière garde contre les envahisseurs latins qui avaient installé leur empire à travers une bonne partie de l'Europe de l'ouest – l'empire romain. La Bretagne partage, avec le sud ouest de l'Angleterre, les histoires du Roi Arthur Text © Gitelink.com Photos licence Creative Commons

Mythologie celtique irlandaise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Article principal : Mythologie celtique Rappel historique[modifier | modifier le code] La société se divise en trois classes, obéissant en cela à l’idéologie trifonctionnelle des Indo-européens : Si le roi possède la souveraineté, il ne peut agir sans l'avis des druides, qui ont effectivement le pouvoir absolu sur tous les aspects de la vie des Gaëls. Au Ve siècle, le christianisme va supplanter l'antique religion. Sources[modifier | modifier le code] C’est au monachisme irlandais que l’on doit la conservation de la mythologie préchrétienne. L’ensemble de ces sources doit être étudié de manière comparative avec la littérature celtique galloise et toute la documentation relative à la Gaule. La matière de Bretagne et le Cycle arthurien reprennent de nombreux éléments des traditions irlandaise et galloise, sans pour autant relever de la mythologie. L’histoire mythique[modifier | modifier le code] Personnages[modifier | modifier le code]

Rois celtes - Illustration : Le visuel d'ouverture de cet article est un montage réalisé d'après un statère (monnaie en or) de -52 issu d'un trésor de Pionsat (Puy-de-Dôme). - Sources : Encyclopédie ne ligne wikipédia. ___________________________________________________________________________ - Rois celtes : Précédant dans l'Histoire notre Vercingétorix ''historique'', les Rois celtes antérieurs, les ''Brenn'' de l'Antiquité tardive ne nous sont connus que par des sources fragmentaires, parfois contradictoires et souvent incertaines. Retracer l'histoire de leurs règnes, c'est pourtant ce que s'est employée de faire l'historienne Anne de Leseleuc dans son récent ouvrage « Vercingétorix ou l'épopée des rois gaulois » (ouvrage publié aux « Editions de l'Archipel », en 2001). Premier grand chef celte dont nous ayons connaissance (bien que son existence soit pour nous incertaine...) : Ambigat, roi des Bituriges (Gaulois du Berry). Pour en savoir plus :

PAMOCH : Base de données Participative / Monnaies Celtiques. Monnaie gauloise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Statère des Parisii, classe I Les monnaies gauloises sont encore assez méconnues. Elles sont aussi relativement rares, car elles n'ont pas souvent fait l'objet d'une fabrication en très grand nombre, et leur identification est souvent difficile. Les travaux de Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu, à partir des années 1950, ont marqué l'étude scientifique et historique de ces monnaies et sont encore à la base des recherches actuelles. Chaque peuple gaulois était indépendant du point de vue du monnayage, certains plus productifs que d'autres, mais il y a tout lieu de supposer que les pièces en métaux précieux circulaient entre peuples voisins. Caractéristiques particulières des monnaies gauloises[modifier | modifier le code] Potin à la grosse tête Monnaies d'argent de la moyenne vallée du Rhône[modifier | modifier le code] Ces séries précoces ont été étudiées par A. Galerie[modifier | modifier le code] Monnaies des Arvernes[modifier | modifier le code]

Monnaies gauloises et mythes celtiques [P.-M. Duval] - 7907 Monnaies gauloises et mythes celtiques , Paul-Marie Duval , 1987 , HERMANN , ISBN:2-7056-6069-0 , Prix indicatif: 20,00 € Grâce à des techniques nouvelles, l'auteur examine les motifs figurant sur ces monnaies et procède à une reconstitution de l'intégralité du dessin. L'archéologue et l'historien peuvent ainsi déchiffrer les symboles et les significations mythologiques de ces belles ornementations. L'auteur étudie précisément, par la photographie agrandie, une quarantaine de sujets monétaires, avers et revers, et revient, par le fac-similé dessiné (calque de photographie), sur les nombreux détails. Sommaire: Introduction : Les Celtes Le message culturel Une meilleure connaissance Résurrection des formes L'illustration éclatante d'une culture raffinée Lexique Elements de bibliographie

monnaies gauloises - le celtique en q : dans l'antiquité, il comprenait le goidélique (ancêtre des actuels gaéliques d'Irlande et d'Ecosse et du récemment défunt mannois) et l'hispano-celtique que pratiquaient les Celtibères des régions centre, nord, et ouest de la péninsule ibérique. - le celtique en p : dans l'antiquité, il comprenait le celtique oriental, le lépontique (vallée du Pô), le gaulois et le brittonique (ancêtre des actuels gallois et breton). Le picte était une forme de brittonique métissé avec une langue non indo-européenne. A noter la difficulté particulière de l'étude des langues celtiques anciennes car il y a très peu d'écrits celtes : leur culture était de tradition orale. Les données actuelles semblent indiquer une continuité de peuplement pour plusieurs régions d'Europe centrale et occidentale, entre le deuxième millénaire avant J. A partir d'une centaine d'années plus tard (de 700 à 450 avant J. Vers le septième ou le sixième siècle avant J. Au sixième siècle avant J. I. II. III. I. a.

Related: