background preloader

Tpack : un modèle pour mieux saisir l'intégration des TIC en classe

Tpack : un modèle pour mieux saisir l'intégration des TIC en classe
Related:  Modèles d'appropriation des TICE

Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe Le modèle SAMR, élaboré par Ruben Puentedura, est une référence théorique très importante pour les éducateurs qui souhaitent réfléchir à l’intégration efficace et réellement pédagogique des technologies en classe. En voici un résumé. Le modèle SAMR offre une méthode permettant de mieux saisir comment la technologie peut avoir un réel impact sur l’enseignement et l’apprentissage. Les lettres signifient Substitution, Augmentation, Modification et Redéfinition. Allons voir de plus près chacune des composantes du modèle SAMR, mis en place par Ruben Puentedura. Substitution Définition : La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant. Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte. Changement fonctionnel : Aucun changement fonctionnel dans l’enseignement ou l’apprentissage. Augmentation Définition : L’informatique propose un outil plus efficace pour effectuer des tâches courantes. Modification Redéfinition En résumé Pour suivre l’auteur :

Les connaissances de l’enseignant à propos du numérique Auteur : Philippe Dessus, LSE & Espé, Univ. Grenoble Alpes. Date de création : Mars 2015. Date de modification : 25 janvier 2017. Statut du document : Terminé Résumé : Ce document traite la question des types de connaissances un enseignant peut ou doit avoir pour utiliser des outils technologiques (plus génériquement nommés “le numérique”) pour enseigner. Licence : Document placé sous licence Creative Commons : BY-NC-SA. Introduction Ce que sait un enseignant à propos des technologies, de la pédagogie, du domaine qu’il enseigne a très certainement une influence sur la manière dont il peut “intégrer” ces technologies dans sa classe. Ce que l’on sait Les types de connaissances (parfois aussi appelée : base de connaissances) utilisées par les enseignants ont été catégorisés par Shulman et ses collègues [10][11], qui en cite quatre principales : Figure 2. Ce que l’on peut faire Figure 3. de la PCK à la TPACK. Analyse des pratiques Références

TBI-TNI Voici un document au contenu très accessible concernant le droit d’auteur en milieu scolaire. Visuellement attrayant, il synthétise les réponses aux questions les plus souvent posées, allant même jusqu’à aborder les examens du Ministère. Le tout a été conçu en collaboration par l’APSDS, une association professionnelle qui contribue au développement des services documentaires dans les commissions scolaires du Québec. (source: Maryse Rancourt, service local du RÉCIT CS Laval) La 33e édition du colloque de l’AQUOPS a été riche en idées et en thématiques. Février, mois de l’histoire des Noirs, de la culture à l’école… et de la St-Valentin! Une vingtaine de thèmes sont à l’honneur en ce moment à la Collection de vidéos éducatives. Téléchargez gratuitement les vidéos de la Collection de vidéos éducatives à partir du menu « Ressources » dans le Bureau virtuel. Pour découvrir les nouveautés, consultez l’infolettre de l’équipe de la CVE. Pour découvrir ces vidéos et les projeter sur votre TBI

Les modèles d’appropriation des TIC : une question de doigté pédagogique « On n’est jamais à l’outil d’abord. » (Lucie Pearson) « On n’a pas encore réalisé l’ampleur de l’impact des TIC en éducation. » (@zecool) Les enseignants qui explorent les technologies pour enseigner et apprendre auront probablement croisé le modèle SAMR, …le modèle TPACK …ou plus récemment le modèle ASPID. Ces représentations visuelles contribuent grandement aux éducateurs de se faire une tête autour de la démarche d’appropriation des TIC et de leur intégration judicieuse en enseignement et apprentissage. Cet article de Matt Miller, Rethinking SAMR, TPACK and using technology well, m’amène à cogiter un peu plus sur le sujet… Chose promise, chose due : Tout comme cet éducateur, je voyais avant tout ces modèles comme un projet d’ascension d’une montagne, avec tous les efforts nécessaires pour en arriver au sommet (le R de SAMR ou la zone centrée de TPACK). Je m’explique. Tout en saisissant la portée d’une redéfinition de tâches auparavant inconcevables, le R de SAMR reste une référence.

Un modèle-outil pour représenter le savoir technopédagogique disciplinaire des enseignants 1Cette étude a pour objectif de proposer un modèle théorique intégrateur servant à comprendre les différentes influences qui déterminent les pratiques pédagogiques des enseignants. Sur la base de plusieurs modèles existants, nous proposons un outil permettant de dresser des profils d’enseignants en ce qui concerne l’influence de leur culture disciplinaire, de leur épistémologie personnelle, de leurs connaissances pédagogiques et de leurs connaissances technologiques. Ceci est mené afin de guider davantage le travail des formateurs d’enseignement (conseillers pédagogiques, enseignants, maîtres de formation pratique) pour mieux comprendre pourquoi certaines tâches sont utilisées plutôt que d’autres par un enseignant. Il s’agit de répondre à la question suivante : pourquoi (sous quelles influences) l’enseignant fait-il tel ou tel choix dans ses pratiques pédagogiques ? 3C’est la raison pour laquelle, la première partie de cet article présente tout d’abord deux outils conceptuels. 2.1.

Martine Mottet - Accueil On parle de nous « Faire une recherche, ça s’apprend! Ce site rare est entièrement consacré à la recherche d’information sur Internet : un effort rare... » Source : NetPublic.fr, Délégation aux Usages de l’Internet (DUI), rattachée au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (France) « J'enseigne le cours de PPO optionnel secondaire 4 depuis maintenant plusieurs années. Je donnais tout un tas d'informations, à la pièce, à mes élèves au fur et à mesure de leurs recherches, découvertes, erreurs, sur internet. Source : Philippe F., enseignant au secondaire, Commission scolaire de Montréal « Je voulais vous remercier pour avoir mis à disposition des outils tels que le "3QPOC pour évaluer un site internet" et vous informer que je l'utilise avec mes élèves et que je me suis beaucoup inspirée de vos articles. Source : Evelyne Chadal, Formateur référent BTS AM, Formatrice matières professionnelles BTS AG et AM, CFA ISIFA ISSY LES MOULINEAUX, FRANCE

Apps in education SAMR poster À l'ère numérique SAMR samr table examples SAMR vs ASPID : le match | Humeurs d'Astringues Mon métier de formateur au numérique dans le premier degré (AKA #Ftice1d) m’amène régulièrement à réfléchir sur les différentes façons d’orienter les pratiques pédagogiques des enseignants afin d’optimiser l’utilisation d’outils numériques dans leurs enseignements et surtout que leurs élèves se les approprient afin d’optimiser les modalités d’apprentissage. Dans cette optique, j’avais été très séduit par la proposition de Ruben Puentedura et de son modèle SAMR, qui m’avait d’ailleurs amené à en proposer une présentation visuelle que j’utilise encore régulièrement dans mes animations pédagogiques : Puis j’ai découvert il y a quelques semaines un autre modèle qui tend vers des objectifs similaires, à savoir l’intégration des technologies numériques dans l’éducation, proposé par Thierry Karsenti et qui porte le doux nom d’ASPID. En voici une représentation : Les objectifs Alors, l’un des modèle est-il plus avantageux que l’autre ? Le parti-pris initial Les étapes

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique … 2 – le modèle ICAP (ou CoCAR, dans une traduction libre en français) Une nouvelle méta-analyse menée par Michelene T.H. 3 – Discussion Et vous, qu’en pensez-vous ? WordPress: J'aime chargement…

Related: