background preloader

Mon potager en carré

Un potager pour les balcons et les terrasses. L’idée de cultiver simplement quelques légumes dans un potager en bac commence à intéresser les jardiniers d’une nouvelle génération. Cette technique semble accessible à tout le monde pourvu que l’on ait au moins un balcon ou une terrasse ; tout le monde n’a pas un carré de jardin. Pas de panique, il existe des solutions pour mettre en place des petits carrés à légumes. J’ai récemment eu l’occasion de préparer 2 carrés de potager en bac pour la jardinerie coudrette près de Rouen. La contrainte majeure est qu’il n’y a pas de sol. En résumé, je vais créer un milieu très fertile dans un bac ! merci maman pour les “bonnes mauvaises herbes” Si vous n’avez pas cette chance, vous trouverez facilement des déchets verts auprès des jardins ouvriers de votre ville. Pour préparer vos bacs, vous pouvez facilement faire de la récupération de palette, les dimensions des planches sont bien adaptées. Pour commencer à remplir votre potager en bac :

Le potager en carrés : explication pour débuter Il suffit d'un petit coin de jardin pour cultiver quelques légumes. Avec le potager en carrés, vous pouvez vous faire plaisir rapidement et simplement, sans vous lancer dans le grand jardinage! Voici les grands principes... Dimensions La dimension réduite des carrés est leur atout : peu de place monopolisée par les cultures légumières,tout est accessible, des bords jusqu'au centre, simplement en tendant le bras. Les côtés font 1,20 m de long pour 20 cm de hauteur environ. Si vous réalisez plusieurs carrés, ménagez des allées de 80cm de part et d'autre afin de permettre une circulation commode (lire : Les allées du potager). Bordures Les bordures peuvent être réalisées avec des planches de coffrage (non traitées), mais aussi avec des bordurettes à planter (en pin autoclave), des bordures formées de 1/2 rondins voire des fascines de châtaignier : très chic ! Emplacement Au soleil impérativement : les légumes en ont besoin pour produire d'abondance. Tracé des cases Cases tracées avec des liteaux

Gingembre : comment en faire pousser à la maison Cette racine venue d'Asie et à qui l'on confère toutes sortes de pouvoirs aphrodisiaques, fait partie des indispensables d'un potager chinois digne de ce nom. Conseils de plantation et de culture de cette racine aux milles vertus. Une racine pour démarrer Pas besoin de courir chez l'épicier chinois à l'autre bout de la ville pour choisir sa racine de gingembre destinée à la plantation. Il s'en trouve dans presque tous les supermarchés. Mais le mieux reste de se le procurer dans une boutique bio, pour être sûr de partir sur un produit exempt de substances chimiques. Plantation et culture Comme pour la plantation de l'ananas, il y a deux écoles. Pour mettre toutes les chances de son côté et être sûr de pouvoir profiter des qualités gustatives de son gingembre, prévoir un terreau léger et très bien drainé. Cette plante tropicale vivace adore la chaleur (25°C) et une humidité constante. Récolte et dégustation Crédit photos : Fotolia.com / Pinké

L intérêt du potager en carrés - Planter chez nous De sa taille réduite découle de nombreux avantages : la douzaine d’heures à consacrer au potager classique à la belle saison est divisée par 5. 2 heures par jour suffisent pour entretenir quelques jardins en carré, soit ¼ d’heure par jour, juste le temps du geste bien fait sans se lasser de travaux répétitifs. Les frais sont également diminués en proportion de la taille du jardin, une fois l’achat de base réalisé. Les intérêts de ce type de potager ne se limitent pas aux économies. Il s’intègre facilement dans un jardin d’agrément ou à proximité d’une pelouse, voire même sur une terrasse. De plus, la pratique du jardinage devient réellement accessible aux enfants grâce au faible temps à y consacrer et à la visualisation directe de la réussite de ses efforts. Le manque de temps ou d’espace ne sont plus qu’un mauvais prétexte pour obtenir les mêmes plaisirs qu’un potager classique.

Banc bis et potager en carrés médiévaux. | aozilh Quoi de plus agréable que de jardiner son potager, quand celui-ci se pare de milles atours. L’idée était de créer un potager agréable à vivre. Le banc circulaire en est la pièce maîtresse principale, centrale, et solaire. Six carrés médiévaux ont alors été créés autour de son axe. Ils mesurent une vingtaine de centimètres de hauteur. L’emplacement de chaque carré a été désherbé et légèrement retourné avant de recevoir une terre végétale enrichie en compost. L’ensemble est quadrillé de quelques fruitiers, de paravents, et de tontines de différents tailles qui viendront supporter de multiples variétés de tomates, ainsi que des courges et autres cucurbitacées.

Taille des rosiers : fiche pratique Savoir tailler un rosier, voilà un rêve qui paraît inaccessible à beaucoup de jardiniers. Pourtant, il n'y a rien de très compliqué! En suivant quelques conseils de base, vous saurez quoi faire de vos rosiers buissons, rosiers tige et autres grimpants ! Quand tailler les rosiers ? La taille principale des rosiers s'opère à la sortie de l'hiver, en février ou mars selon les régions, lorsque les fortes gelées sont passées. A noter que les rosiers non-remontants se taillent aussitôt après la fin de leur floraison, courant août. Taille d'un rosier au sécateur La taille : conseils pratiques Un conseil qui vaut pour toutes les tailles: opérez en tenant le sécateur de façon à ce que la lame se trouve du côté du bois restant, alors que la contre-lame écrase le rameau qui tombe. Par ailleurs, veillez à bien désinfecter vos outils de coupe avant usage; c'est en effet un vecteur important dans le transfert des maladies... Taille des rosiers tige et buisson Taille d'un rosier tige ou buisson

Jardin hors-sol, compost : l’entretien des jardins de demain MichelCaron Ingénieur agricole Pour les Français, le mot d’ordre pour le jardinage à l’horizon 2020 pourrait être : « jardiner, si je veux, quand je veux ». La projection idéalisée que font nos compatriotes de leur futur jardin montre leur très faible connaissance en la matière et même une certaine naïveté. Le bac à compost fera indubitablement partie du jardin de 2020. © daryl_mitchell, Flickr by sa 2.0 Le paradoxe de la gestion de l’eau Le marché de la gestion de l’eau est voué à un fort développement, et les consommateurs attendent des innovations technologiques qui leur permettent de réduire le paradoxe entre pénurie potentielle et désir intense de disposer d’eau à volonté dans leur jardin. Une menace sanitaire grandissante Une fois encore entrent en considération les changements climatiques attendus à l’horizon 2020. Les jardins souples hors-sol, une tendance jardinage qui va certainement se développer. © DR Un entretien dans le respect de l’environnement Un développement de la robotique

Bien marier les légumes entre eux Comme les êtres humains, les légumes ont des sympathies et des antipathies. Certaines familles se stimulent ou se protègent. D’autres s’épuisent et se fragilisent. La mise en place des légumes au potager ne se fait pas comme ça et certaines règles s’imposent pour ne pas associer des légumes qui pourraient se gêner. Au contraire, certains légumes ont l’art de se stimuler. Les grandes familles de légumes : Au potager, il existe plusieurs familles de légumes, les principales étant : les solanacées : aubergine, piment, poivron, tomate, pomme de terre, etc,les ombellifères : carotte, céleri, cerfeuil, fenouil, persil, etc,les crucifères : chou, cresson, navet, radis, raifort, etc,les légumineuses : fève, haricot, lentille, pois, etc) etles liliacées : ail, asperge, échalote, oignon, poireau, etc. Certaines familles cohabitent sans problème tandis que d’autres ne se supportent pas. Les familles qui s’entendent bien : les ombellifères, les crucifères et les légumineuses. Aubergine : haricot.

Quels sont les différents types de maison ? – Le Blog Maison Pour la construction de sa future maison, on se pose souvent des questions sur les matériaux de construction. Vous pouvez avoir une maison en parpaings, en briques ou en bois et tous ces matériaux semblent apporter une certaine esthétique à la construction. Lorsqu’on se penche plus sur le sujet, on prend en compte aussi les enjeux environnementaux, ce qui ne facilite pas toujours le choix. La brique traditionnelle et le parpaing se trouvent en premier rang des choix. Une grande partie des constructions déjà existantes sont faites dans ces matériaux. Une maison en briques creuses traditionnelles Cette brique est faite à partir de terre cuite et elle est utilisée depuis l’Antiquité dans le domaine de la construction. Une brique traditionnelle creuse de 20 x 27 x 50 cm est vendu à moins de 5 € l’unité. Une habitation en parpaings On laisse souvent entendre que le parpaing est un matériau qui n’est pas respectueux envers l’environnement, ce qui n’est pas le cas. Un logement en briques monomur

Related: