background preloader

Serge Bouchardon - Déprise

Serge Bouchardon - Déprise
Related:  Littérature numérique

A. Saemmer - Bôhmische Dôrfer Serge Bouchardon Professeur des Universités en sciences de l'information et de la communication à l'Université de Technologie de Compiègne RechercheDomaines de recherche : écriture numérique (interactive, multimédia, collaborative), récit interactif, création numérique, littérature numériqueDirecteur du laboratoire COSTECH (Connaissance, Organisation et Systèmes TECHniques)Responsable du projet PRECIPCorrespondant de l’UTC pour les projets SHS de la Région Picardie Enseignement Auteur web : www.sergebouchardon.com Contact: serge.bouchardon@utc.fr La valeur heuristique de la littérature numérique, Hermann, janv. 2014.Présentation sur le site de l'éditeur La littérature numérique : le récit interactif, Hermès Science - Lavoisier, déc. 2009.Présentation sur le site de l'éditeur

Étant donnée : une fable poétique sur le régime de notre identité numérique 1Les données forment de plus en plus une nouvelle écriture du monde et de nous-mêmes. C’est même devenu l’écriture dominante. La question qui se pose aujourd’hui, c’est de savoir comment et par quoi nous sommes écrits, et qui détient les capacités à nous lire. 2Même s’il est évident que la collecte des données personnelles à grande échelle n’a pas pour premier objectif de détailler telle ou telle vie individuelle, mais bien plus de dessiner massivement, statistiquement, des profils, retourner la situation fictivement et examiner ce que cette production massive a comme conséquence sur notre propre écriture de vie m’a semblé être un enjeu important. 3La trace, dans l’acception commune (passée ?) 4La trace est aussi cette sorte d’inscription qui pose d’une manière particulière le rapport des causes aux effets, de l’auteur à sa trace. 5La trace est, était, ce qui vibre en permanence – comme une corde tendue entre deux pôles. 8Cet article en propose une visite guidée non exhaustive.

Matérialité du texte et évolution des pratiques cognitives | Analyse du discours numérique C’est en lisant le billet “Platon, le livre numérique et la mort” de Marc Jahjah que je me suis rappelé ce merveilleux texte de Jean Molino[1] que j’ai lu il y a longtemps et sur lequel j’ai toujours voulu écrire un billet ou une fiche de lecture numérique. Cet article que je vais étudier ici a été un des premiers articles à m’avoir sensibilisé aux changements de modalités de transmission des connaissances et du savoir cognitif grâce au changement des “opérations de fabrication d’un texte”, je pense ici spécialement au passage à l’écriture numérique et toutes les techniques qui accompagne ce changement. L’objectif de cet article fut d’exposer, la manière dont la transmission de la connaissance et du savoir cognitif se fait à travers le temps et par l’écriture. « l’intelligence est un ensemble de techniques et elle a continûment été transformée par l’invention de nouveaux procédés de notation, de conservation et de traitement de données. Zineddine Aboubekeur More Posts - Website Follow Me:

Julien d'Abrigeon - Proposition de voyage temporel dans l'infinité d'un instant Julien d'Abrigeon , Proposition de voyage temporel dans l'infinité d'un instant, poème inédit pour l'internaute visitant cette page à 14 h 03, le mercredi 18 mai 2016. ce poème va disparaître & se regénérer dans quelques secondes. Impossibilités du souvenir : De Georges Perec à la littérature numérique Quelques exemples d'oeuvres numériques - Lettres - éduscol SIENE Le livre des morts est une oeuvre interactive multimédia écrite par Xavier Malbreil et mise en scène par Gérard Dalmon. Voici la présentation faite par l'auteur : "Déprise est une création sur les notions de prise et de contrôle. Quand a-t-on l'impression d'être en situation de prise ou de perte de prise dans la vie ?

La forme de l'humaine condition numérique La forme de l’humaine condition numérique Je ne m’exclus pas de ce que je vais écrire, évidemment. Chacun "porte en soi la forme entière de l’humaine condition" (Montaigne, Essais, Livre III, chapitre 2, "Du repentir"). Or je tourne autour de la question du jeu social, et des réseaux sociaux, et de la façon dont il se duplique, se répète sur Internet dont il faut chercher ailleurs la radicale nouveauté. Précisément, il me semble que bien des reproches que l’on adresse à Internet sont le fait, non d’Internet, mais du jeu social et de la conduite de soi dans le jeu social. Ainsi, on lit communément qu’Internet développerait une sorte de penchant incontrôlé à l’égocentrisme. "Mais est-ce raison que, si particulier en usage, je prétende me rendre public en connaissance ? Qu’en conclure ?

Le Général Instin « L’Homme n’est peut-être plus qu’un visage qui s’efface comme une figure sur le sable. » Foucault. Au départ c’est une déambulation dans Paris, cimetière Montparnasse. La découverte d’une tombe étrange, celle du général Hinstin (1831-1905), avec vitrail détérioré par le travail du temps, qui défigure le visage inscrit. Une photo en est tirée. Le général devient alors ancêtre universel, soldat spectre mais aussi concept fantôme et état d’esprit, exploré dans ses décalages par Patrick Chatelier [1], initiateur du projet, puis par d’autres. Indistinct sur son vitrail, traversé par la lumière, il est et n’est pas, il ouvre les possibles. Le tout et la partie Chaque élément de ce feuilleton sur remue.net valant pour lui-même s’inscrit en relation avec les autres. Les éléments du feuilleton sur remue.net se classaient au départ (2007) sous quatre rubriques, quatre directions composant un « essai cartographique » pour déambuler dans le magma instinien : Un réseau des réseaux

Related: