background preloader

Le bitcoin, gouffre énergétique et péril climatique

Le bitcoin, ce doux rêve de libertarien, va-t-il tourner au cauchemar pour le climat ? C’est ce que concluent deux études des plus sérieuses. Elles avancent que la généralisation de cette monnaie virtuelle (cryptomonnaie), par ses seules émissions, conduirait la planète à dépasser le seuil fatidique des 2 °C de réchauffement – la limite fixée par l’accord de Paris – en moins de deux décennies. Et que cet « or 2.0 » consommerait plus d’énergie que l’extraction d’or véritable, de cuivre, de platine ou de terres rares pour produire la même valeur marchande. Ce spectre de la demande énergétique hante le monde du bitcoin – né en 2009 – depuis plusieurs années déjà. On estime que sa consommation, évaluée à au moins 58 térawattheures (58 milliards de kilowattheures) par an, équivaudrait à celle de l’Autriche ou à entre dix et vingt fois celle de l’ensemble des data centers de Google. Les deux nouvelles études, encore plus alarmistes, relancent le débat. Related:  écologie et numériqueBlockchainCrise financière

Numérique : cliquer, c'est polluer “Le numérique n’a rien d’immatériel”, écrit l’Ademe dans un rapport, “La face cachée du numérique”, publié en novembre 2019. Ce document est l’une des quelques études qui mesurent l’empreinte laissée par l’informatique sur notre environnement. L’impact n’est pas neutre et va même croissant mais n’est pas si simple à quantifier. Une empreinte de plus en plus importante “À l’échelle planétaire, en 2019, le numérique est constitué de 34 milliards d’équipements pour 4,1 milliards d’utilisateurs. L’étude montre aussi que le numérique consomme 5,5% de l’électricité mondiale et génère 3,8% des gaz à effet de serre émis par l’humanité. Pour autant, ces mesures ne suffisent pas à rendre compte de l’empreinte globale. Numérique et extraction minière vont de pair Car le numérique ne fait pas que consommer de l’électricité : pour fonctionner, nos objets connectés ont besoin de métaux dits “rares”. La vidéo et le porno, principaux consommateurs Les solutions pour réduire la consommation Écouter 7 min

A Deeper Look at Cryptocurrencies - Bitcoin, Ethereum and Ripple - The Red In 2017, Bitcoin, a digital currency launched in 2009, monopolized international finance headlines. On 1st January 2017, a Bitcoin was worth 972 USD while one year later, on 1st January 2018, you would have needed to invest 14.000 USD to buy a single token, down from nearly 20.000 USD on 17 December 2017. Considering the same timeframe, its market capitalization rose from 15,5 billion to 233 billion US dollars, after having reached its peak on 17 December 2017 at 335 billion (Cryptocurrency Market Capitalizations). Bitcoin, however, is just the tip of the iceberg. Read alsoBlockchain, not Bitcoin, the Next Game-Changer? First of all, what is a cryptocurrency? This article will explain further what a cryptocurrency is, focusing on the most common underlying technology, the blockchain, and its implementation relative to the top two cryptocurrencies by market capitalization: Bitcoin and Ethereum (respectively at 253 and 118 billion US dollars as of 9 January 2018). Main references

A propos : Le bitcoin, gouffre énergétique et péril climatique Qu'est ce qu'une bulle spéculative ? lumni Quand une bulle financière éclate, c’est le krach. Il devient dévastateur pour l’économie. Ce fut le cas lors de la crise des subprimes aux États-Unis. C’est quoi une bulle financière ? En économie, une bulle c’est un peu une hallucination collective, un rêve que tout le monde ferait en même temps. Pourquoi la bulle éclate ? Sur ce marché attractif, la demande explose, les prix de l’offre montent. Réalisateur : Yong Chim Nom de l'auteur : Myriam Mascarello Producteur : France 24 Année de copyright : 2016 Changement climatique : combien vos écrans polluent-ils ? untitled Most people's first contact with the word blockchain is probably in relation to the cryptocurrency Bitcoin. Blockchain technology and the currencies based on it (Bitcoin is just one of them) really started gaining ground at the beginning of this decade. When was the exact moment that people started taking notice of these cryptocurrencies? It was probably when someone using the pseudonym of Satoshi Nakamoto published a white paper in 2008, explaining for the first time what exactly Bitcoin is. 2008 was also the year when the collapse of the US investment bank Lehman Brothers caused a stock market crash and set off a global financial crisis that went on for years. Since the early 2010s, cryptocurrencies built on the blockchain have developed into a significant force on the capital market (10 billion USD market capitalisation and around 5 million users) and are thought to have the potential to radically transform the financial sector. How Does Blockchain Work? 1. 2. 3. 4.

A propos : Le bitcoin : nature et fonctionnement Expliquez-nous... le krach boursier Un krach est une chute brutale, très forte, des marchés d'actions dans une ou plusieurs bourses dans le monde. Le krach n'est pas défini précisément par un pourcentage de baisse. Mais on peut dire qu'en cas de krach, les investisseurs paniquent et vendent leurs actions à tour de bras. "Krach" est un mot allemand qui veut dire "bruit" ou "fracas". On considère souvent que la première panique boursière remonte à 1637 en Hollande avec l'effondrement du cours des bulbes de tulipes. Car c’est la spéculation qui engendre les krachs. Résultat, le 24 octobre 1929, le Dow Jones perd un quart de sa valeur en une journée. Plus près de nous, on a connu des krachs importants. En ce début 2016, les différentes bourses mondiales n'ont pas connu de telles baisses sur très peu de temps. C'est le cas à Paris. Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici Un krach est une chute brutale, très forte, des marchés d'actions dans une ou plusieurs bourses dans le monde. C'est le cas à Paris.

Publication du rapport intermédiaire « Déployer la sobriété numérique » The Shift Project travaille depuis 2017 sur l’impact environnemental du numérique. Le troisième volet de ce travail vise à proposer des cadres méthodologiques opérationnels pour mettre en place la sobriété numérique : dans les stratégies et politiques publiques, dans l’entreprise, dans les systèmes d’usages du domaine privé. Nos deux premiers rapports, « Lean ICT – Pour une sobriété numérique » (2018) et « Climat : l’insoutenable impact de la vidéo en ligne » (2019), nous ont permis de définir notre vision du concept de sobriété numérique. Les constats établis dans ces précédents travaux ont alimenté, notamment grâce à la production de chiffres, une prise de conscience de l’importance de l’empreinte environnementale du numérique, de son augmentation préoccupante et des raisons systémiques qui conduisent à cette situation. Le troisième rapport est disponible en version intermédiaire et diffusé pour relecture : Téléchargez le rapport intermédiaire « Déployer la sobriété numérique »

Blockchains for Sustainability Crowd-based reporting mechanisms replace costly and corruptible auditors to ensure qualitative and quantitative Sustainable Fair Trade without delays. Fair Trade has been around for 70 years, linking consumers with an awareness for fair wages to producers willing to respond to their demands. Today the concept of Fair Trade is increasingly linked to a broader social and environmental responsibility: Sustainable Fair Trade. The common pitfalls for Fair Trade are the cost of uncorrupted verification of standards and their chain of custody. Commonly known as “blockchain” or “hashgraph”, a distributed ledger is a chain of time-stamped, cryptographically secured, immutable blocks of consensus-validated digital data, existing in multiple synchronized, geographically distributed copies. The technology has grown to a level of sophistication and ease of use, so a small group of people can use it to implement a simple idea and put it to a test. A Significantly Cheaper Marketplace Bo P.

Lien URL de la 2ème référence : Le Monde.fr. Portail du journal Le Monde [En ligne]. Le Monde. [Page consultée le 16 janvier 2019]. Disponibilité et accès Commentaire : Mise en avant de deux études concernant l’empreinte écologique du bitcoin et de ses conséquences néfastes pour le réchauffement climatique. by carmont_groupeb Jan 28

Related: