background preloader

11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens

11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens
Les députés ont voté hier en fin de journée, la proposition de loi relative à la carte nationale d’identité sécurisée. Cette carte nationale d’identité organise le fichage administratif de 45 millions de personnes de plus de 15 ans en France. Une proposition de loi qui aura été votée en session extraordinaire, un 7 juillet, dans un hémicycle fort de 11 députés. La future carte, gratuite, comprendra deux puces. L’une régalienne, avec les données biométriques de la personne. La majorité parlera d’un fichage des potentielles victimes, l’opposition, des potentiels délinquants. La carte reposera sur une base unique et centralisée, la base TES, « titres électroniques sécurisés » dans laquelle on retrouvera les informations concernant la personne. Ce texte « inscrit surtout notre pays dans une modernité positive, capable à la fois de protéger et de simplifier la vie quotidienne de nos concitoyens » estimera pour sa part Claude Guéant. Exploitation pro active du fichage central Related:  Francophones

Quand la France devient la Chine, sous l’effet de 7 inconscients… Posted on | juillet 8, 2011 | 31 Comments Le 7 Juillet 2011, de 15h à 18h45 a été votée, par 11 députés dont 7 se sont prononcés pour, le fichage de l’ensemble de la population française ainsi que la surveillance électronique et étatique de ceux-ci. Bienvenue en Chine ! Il aura donc suffit de 7 personnes (dont j’aimerai avoir la liste pour les remercier personnellement) pour que cette France qui n’est déjà plus que l’ombre d’elle même s’enfonce au plus profond de ce que la technologie peut faire de pire (tout en continuant de réprimer ce qu’elle peut apporter de mieux). Ces sept personnes, que l’on va estimer avoir eu un coup de mou au moment de voter, ont donc maintenant à porter la responsabilité de ce qui va venir par la suite, et que je vais vous lire dans ma boule de cristal là maintenant tout de suite. Je vois, je vois… Un beau serveur gérant tout cela sera interrogé souvent, donc facilement localisable, et pas toujours de façon légale. Commentaires

Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes” Pour lutter contre l'usurpation d'identité, qui représente moins de 15 000 faits constatés chaque année, le projet de carte d'identité biométrique sécurisée propose de ficher 45 millions de Français. La future carte d’identité, débattue au Parlement ce 7 juillet, reposera sur la création d’un “fichier des gens honnêtes” (sic) répertoriant les noms, prénoms, sexe, dates et lieux de naissance, adresses, tailles et couleurs des yeux, empreintes digitales et photographies de 45 millions de Français voire, à terme, de l’ensemble de la population. L’expression “fichier des gens honnêtes” a été utilisée par François Pillet, sénateur (UMP) du Cher et rapporteur de la proposition de loi sur la protection de l’identité (voir le dossier), adoptée en première lecture au Sénat, et qui sera discutée à l’Assemblée le 6 juillet: Pour atteindre l’objectif du texte, il faut une base centralisant les données. “Zorro n’étant pas disponible…” A quoi sert une carte d’identité ? Disproportionné, peut-être.

France: sauvons internet 0 ont signé la pétition. Ensemble allons jusqu'à 200 000 Publié le 29 Juin 2011Le gouvernement Sarkozy veut censurer internet par un décret qui pourrait bloquer des sites et pages de recherche que nous utilisons tous les jours. Ce nouveau décret permettrait aux ministres de retirer tout contenu internet menaçant selon eux "l'ordre public", sans passer par un juge. Le Président Sarkozy a montré au sommet du G8 qu'il soigne son image de dirigeant moderne et de partisan d'internet. Cliquez ici pour signer la pétition! Dans le droit français, les contenus dit "manifestement illicites" comme la pédopornographie peuvent déjà être retirés sans contrôle judiciaire. L'ONU estime que les mesures de filtrage sont excessives et inefficaces et vient de condamner les lois françaises sur l'internet. Nous savons que le Président Sarkozy souhaite apparaître comme un ami de l'internet.

La France bientôt à l'heure biométrique Ils étaient onze députés, jeudi soir dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, pour voter en première lecture la création du plus grand fichier de données personnelles de France. Un «fichier des gens honnêtes», pour reprendre l'expression du rapporteur de la proposition de loi, le sénateur UMP François Pillet. Objectif affiché: lutter contre l'usurpation d'identité, qui concernerait 14000 personnes chaque année selon l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale. Pour cela, la carte d'identité deviendra, comme le passeport avant elle, «biométrique». Délivrée au moment du renouvellement, cette carte comprendra deux puces électroniques. La première, dite «régalienne» portera l'état civil de son propriétaire, sa taille, la couleur de ses yeux, ses empreintes digitales et sa photographie. Corollaire de cette évolution, la création d'un fichier centralisant les mêmes informations pour les 45 millions de porteurs de cartes d'identité. «La traçabilité sera totale»

Un fichier de 45M de « gens honnêtes » MaJ : la proposition de loi a donc été adoptée, en première lecture, en présence de 7 députés de la majorité, et de 4 députés de l'opposition; comme le titre PCInpact, 11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens... L'Assemblée nationale va débattre, ce jeudi 7 juillet, une proposition de loi sur la protection de l'identité, dans un hémicycle fort de 11 députés . Objectifs : ajouter à la future carte d'identité une puce électronique régalienne, pour être identifié auprès des services de sécurité, une deuxième puce facultative pour les services et le commerce électronique, mais aussi et surtout créer une base de données centralisée des empreintes digitales et photographies de leurs titulaires. Ce sera le premier « fichier des gens honnêtes » Le nombre de fichiers policiers a augmenté de 169% depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur, en 2002 : plus de la moitié des 70 fichiers recensés ont été créés sous son autorité. Photographie CC a2gemma

La "e-carte" d'identité arrive Fabricants de puces, de lecteurs ou Imprimerie nationale, les industriels se disent fin prêts pour l'arrivée de la carte d'identité électronique, votée cette semaine par l'Assemblée, qui sera fabriquée avec des composants en grande majorité d'origine française. Portant les informations d'identification, la photo numérisée, mais aussi les empreintes digitales, la carte devrait progressivement être distribuée aux quelque 60 millions de Français en 2012 au plus tôt, au gré des renouvellements. Gratuite, du format d'une carte bleue, la e-carte comportera deux puces. La puce "régalienne", qui contiendra les informations d'identité du détenteur : elle pourra être lue en approchant la e-carte des lecteurs "sans contact" installés dans les mairies et administrations, comme pour le "pass navigo" dans les transports d'Ile-de-France. La puce, facultative, dite de "e-services", qui permettra d'apposer des signatures électroniques sur Internet pour des échanges commerciaux et administratifs.

Fichons bien, fichons français ! L'identification par empreinte digitale est un marché en plein boom. Ses leaders mondiaux sont français... mais ne vendent guère en France. Le gouvernement a donc décidé de sévir. La proposition de loi sur la protection de l’identité, qui va créer un fichier de 45 millions de “gens honnêtes” et de leurs empreintes digitales (voir Vers un fichage généralisé des “gens honnêtes”) ne vise pas qu’à lutter contre l’usurpation d’identité, comme le reconnaît son auteur, le sénateur Jean-René Lecerf : Les entreprises françaises sont en pointe mais elles ne vendent rien en France, ce qui les pénalise à l’exportation par rapport aux concurrents américains. Les principales entreprises mondiales du secteur sont françaises, dont 3 des 5 leaders mondiaux des technologies de la carte à puce, emploient plusieurs dizaines de milliers de salariés très qualifiés et réalisent 90 % de leur chiffre d’affaires à l’exportation. Illustrations CC FlickR: dsevilla, Mr Jaded, Jack of spades

Juliusz Chroboczek's software Routing protocols As of this writing, Network Unix has been running on a full time basis for about four weeks. During that period, there were between three and four crashes a day. — RFC 681, 14 May 1975. Babel, a routing protocol designed for ad-hoc mobile networks but also suitable for wired networks. AHCP, the Ad-Hoc Configuration Protocol, a protocol designed to replace Router Discovery and DHCPv6 on ad-hoc networks. Experimental mesh network. Babelweb, a network monitor for mesh networks, by Gabriel Kerneis. Concurrent and network programming If POSIX threads are a good thing, perhaps I don’t want to know what they’re better than. — Rob Pike. CPC, a concurrent dialect of C. Hekate, a BitTorrent seeder written in CPC. Other BitTorrent work. Other stuff Cedilla, a best-effort text printer. CL-Yacc, a LALR(1) parser generator for Common Lisp. Obsolete stuff We build our computer (systems) the way we build our cities: over time, without a plan, on top of ruins — Ellen Ullman Ogonkify. Documentation

Related:  Politique