background preloader

Les auteurs de la littérature fantastique

Les auteurs de la littérature fantastique
Related:  La nouvelle fantastiqueLITTERATURE FANTASTIQUE LE DIABLE

Fantastique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le héros fantastique a presque systématiquement une réaction de refus, de rejet ou de peur face aux événements surnaturels qui surviennent. Le fantastique est très souvent lié à une atmosphère particulière, une sorte de crispation due à la rencontre de l’impossible. Registres apparentés[modifier | modifier le code] Le fantastique est souvent considéré comme très proche de la science-fiction. En français, une erreur fréquente consiste à appeler « fantastiques » tous les textes appartenant au genre anglo-saxon de la fantasy, comme ceux de J. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Roman gothique[modifier | modifier le code] La véritable source du genre fantastique est le roman gothique anglais de la fin du 1785. Romantisme frénétique[modifier | modifier le code] La découverte des gothiques anglais donne lieu en France à une profusion d'œuvres dites « frénétiques » (On parle aussi de « roman noir »).

La littérature fantastique De tous temps, la littérature s'est nourrie de récits occultes, de légendes, de contes faisant intervenir la magie, le surnaturel, l'étrange. Au Moyen-Age, on parle de "merveilleux" parfois lié aux questions religieuses, comme dans Merlin de Boron, où se mêle légendes du roi Arthur et imaginaire chrétien, on parle d'ailleurs de "merveilleux chrétien". D'ailleurs cette matière sera reprise par Perrault dans ses contes de fées au XVIIe siècle. Mais la grande différence entre le merveilleux et le fantastique, qui n'apparaît qu'à la fin du XVIIIe avec l'ère industrielle, vient du fait que dans les récits merveilleux, le surnaturel et l'irrationnel sont d'emblée acceptés par le narrateur et les personnages. Dans le fantastique, au contraire, une perturbation irrationnelle apparaît soudain dans la réalité quotidienne, et le doute, l'inquiétude persiste tout au long du récit quant à la nature de cette perturbation. Naissance du fantastique européen

LITTÉRATURE FANTASTIQUE Écrit par : Jean-Jacques ORIGAS … ruse et à la précision avec laquelle le conteur menait son histoire pour la faire déboucher sur le *fantastique. Soudain il apparut en personne, parmi les décors de la vie réelle, et, en des œuvres souvent déchirantes, il décrivit, sans se départir de sa lucidité, les obsessions qui, peu à peu, l'assaillirent et qui devaient l'emporter. Nul… Lire la suite 2. Écrit par : Françoise JOUKOVSKY … *Moine normand de l'abbaye cistercienne de Mortemer, dans la forêt de Lyons, Philippe d'Alcripe semble avoir suscité la défiance de ses confrères par une activité littéraire jugée peu sérieuse : c'est en effet l'auteur de La Nouvelle Fabrique des excellents traicts de vérité, un recueil de quatre-vingt-dix-neuf contes facétieux et… Lire la suite Écrit par : Universalis Écrit par : Jacques BENS Dans le chapitre "Un réalisme fantastique" : … franc-comtoises et dans les rues de Paris, les événements merveilleux surgissent sans prévenir. Écrit par : Denis GUIOT 19. 22.

Presse-Paris - Le Petit Journal, pionnier de la presse populaire Le pionnier de la presse populaire Bon marché, proche du peuple et apolitique. Premier quotidien populaire a atteindre le million d’exemplaires, le Petit Journal a fait de la presse un produit de consommation courante sous la IIIè République. Un succès dont les quotidiens nationaux d’aujourd’hui pourraient s’inspirer pour redresser la chute de leur lectorat. Existe-t-il une recette garantissant le succès du journal ? Mais surtout, il est le premier journal axé sur le sensationnel et le fait divers qui attirent le chaland. Mais aucun ne réussit à égaler son art de mélanger le macabre et l’instructif, de jouer de l’indignation ou de l’enthousiasme moralisant, ses romains-feuilletons mais aussi le ton de confidence de la chronique en Une de Thomas Grimm, pseudonyme collectif de la rédaction. Un réseau de distribution efficace en province Mais le succès du Petit Journal s’explique également par sa capacité à innover. Le Petit Journal suit les progrès techniques et l’évolution des mentalités.

Liste d'auteurs fantastiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les écrivains qui figurent dans cette liste ont tous écrit au moins une œuvre significative dans la littérature fantastique; cependant nombre d'entre eux ne s'y sont pas consacrés exclusivement. A[modifier | modifier le code] Sylvie Albou-Tabart (Destin… et tout peut basculer !)Leonide Andreiev (Le Rire rouge, Lazare)Achim von Arnim (Isabelle d'Égypte, Les Héritiers du Majorat)Guillaume Apollinaire (Le Poète assassiné) B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] Claude Farrère (L'Autre Côté, La Maison des hommes vivants) G[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] Washington Irving (Contes de l'Alhambra) J[modifier | modifier le code] K[modifier | modifier le code] L[modifier | modifier le code] M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code] O[modifier | modifier le code]

Connaissez-vous Ambrose Bierce ? Oeuvres Voici la liste des nouvelles publiées dans les ouvrages ci-dessus (les numéros renvoient aux livres). Les traducteurs d'Ambrose Bierce diffèrent selon les éditeurs, J. Papy pour Grasset, Bernard Sallé pour Rivages par exemple. De ce fait, une même nouvelle a pu être publiée sous des titres différents, ceux-ci sont alors affichés en jaune. Soit au total 70 nouvelles, toutes excellentes, et un court roman "La fille du bourreau" issu d'un texte allemand traduit par Gustav Adolph de Castro puis réécrit par A. Bierce. "Fables fantastiques" est le sommet de l'art satirique d'A. Signalons aussi deux romans de Oakley Hall "L'étripailleur de Morton Street" (Editions Joëlle Losfeld) dans lequel Ambrose Bierce enquête sur une série de meurtres de prostituées à San Francisco et "Ambrose Bierce et la mort des Rois" (Editions Joëlle Losfeld) où Ambrose Bierce enquête sur la disparition d'une princesse hawaïenne. Pour qui s'intéresse à A. Haut de la page

Ambrose Bierce Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ambrose Bierce Ambrose Bierce par J. H. Œuvres principales Il est essentiellement connu comme l'auteur du Dictionnaire du Diable et de nouvelles d'humour noir, relevant fréquemment du genre fantastique[1], dont la plus célèbre est Ce qui se passa sur le pont de Owl Creek. Parcours[modifier | modifier le code] Enfant de pionniers et d'origine modeste, il est autodidacte et exerce très tôt divers petits métiers ; il entre dans une école militaire mais n'y reste qu'un an. Il est âgé de 19 ans lorsque la Guerre de Sécession éclate. Il émigre alors vers l'Ouest et travaille au News-Letter & California Advertiser de San Francisco où il tient une rubrique satirique. Il est moins heureux dans sa vie privée : son premier fils meurt à la suite d'un duel au revolver avec un rival amoureux 1889, il quitte sa femme en 1891 et son deuxième fils décède en 1901 des suites de son alcoolisme. Anecdote[modifier | modifier le code] Œuvre[modifier | modifier le code]

nouvelles fantastiques Apparition, G. de Maupassant Pourquoi le narrateur a-t-il dû brosser les cheveux du fantôme ? Qui y avait-il d’écrit dans les lettres trouvées dans le secrétaire du château ? Ne tentez jamais de rester seul dans une pièce où quelqu’un est mort : vous pourriez avoir la peur de votre vie. Arria Marcella, Th. L’auberge, G. de Maupassant Si vous aussi, vous avez entendu des voix, lisez l’AUBERGE. Le bracelet de cheveux, A. La cafetière, Th. Le cœur révélateur, E. Le comte Hippolyte, Hoffmann Amateurs de sensations, d'histoires effrayantes, de cauchemars à n'en plus dormir, cette nouvelle est pour vous, lisez-la vite ; le Comte Hippolyte et sa femme sauront vous faire peur. Gottfried Wolfgang, Pétrus Borel Le horla, G. de Maupassant Si le mélange hallucination et suspense vous plait, alors le Horla vous plaira aussi. L’infernale créature, A. Lui ? La main, G. de Maupassant Ne gardez jamais chez vous… une main : un jour ou l’autre vous pourriez le regretter. La montre de John Bartine, A.

La perspective Nevsky (Nikolaï Vassilievitch Gogol) - texte intégral - Nouvelles Il n’y a rien de plus beau que la perspective Nevsky, tout au moins à Pétersbourg ; et dans la vie de la capitale, elle joue un rôle unique ! Que manque-t-il à la splendeur de cette reine des rues de notre capitale ? Je suis certain que nul de ses habitants blêmes et titrés n’accepterait d’échanger la perspective Nevsky contre tous les biens de la terre. Et les dames ! La perspective Nevsky est la grande ligne de communication pétersbourgeoise. Quelle rue admirable ! Quelles fantasmagories s’y jouent ! Commençons par le matin, lorsque toute la ville fleure le pain chaud à peine retiré du four, et se trouve envahie par une multitude de vieilles femmes vêtues de robes et de manteaux troués, qui font la tournée des églises et poursuivent les passants pitoyables. À cette heure du jour, il serait gênant pour une dame de se trouver dans la rue, car le peuple russe affectionne les expressions fortes, et les dames n’en entendent jamais de semblables, même au théâtre. Mon Dieu ! - Arrête !

Related: