background preloader

Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie

Les soins palliatifs : Définition - Portail soins palliatifs Observatoire national de la fin de vie (ONFV) Responsable de la stratégie et des relations publiques Diplômé de Sciences-Po Rennes et de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), Lucas Morin s'est spécialisé dans le pilotage des politiques sociales et de santé. Il a par ailleurs complété son parcours universitaire en devenant, suite à une formation spécifique, aide-infirmier dans une structure de soins palliatifs à domicile en Allemagne. Il occupe à l'Observatoire, outre son rôle de coordination, une fonction de valorisation (auprès du grand public, de la presse, des parlementaires et des administrations) des travaux menés par l'équipe permanente. Lucas Morin est également en charge du pilotage du programme d'actions concertées "Qualité des soins en fin de vie" mis en place entre la Haute Autorité de Santé (HAS), le Programme national de développement des soins palliatifs 2008-2012 et l'Observatoire national de la fin de vie.

Espace éthique/Ile-de-France Certaines sessions ont fait l'objet d'une captation vidéo. Elles sont accessibles via le lien situé à droite de cette page. Thème 1 - Anticiper dans le soin : de nouvelles responsabilités ? Les pratiques du soin sont aujourd’hui confrontées à la multiplication des outils et des démarches diagnostiques dont le point de convergence semble être une volonté forte d’anticiper, le plus précocement possible. De ce contexte naissent de nouvelles responsabilités qui donnent au « prendre soin » une dimension nouvelle. 1 - Anticiper des choix ? (16 octobre 2014) Fabrice Gzil - Philosophe, responsable du pôle Etudes et Recherches de la Fondation Médéric Alzheimer Pascale Vinant - Médecin, Unité fonctionnelle médecine palliative, Hôpitaux universitaires Paris Centre La première séance a permis une première réflexion sur l’anticipation dans les contextes où cette dernière est présentée comme la condition d’une plus grande autonomie. (20 novembre) (8 janvier 2015) (5 février) (5 mars)

Accueil - A propos du CEFAMA | CEFAMA Pourquoi arrêter l'hydratation et l'alimentation du patient en fin de vie ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Pourquoi arrêter l'hydratation et l'alimentation du patient en fin de vie ? "Nous sommes confrontés quasi quotidiennement à ces questions avec des patients en fin de vie, pour qui la poursuite non pas de la boisson, non pas de l'alimentation mais d'une technique de réanimation qui s'appelle la nutrition et l'hydratation médicalement assistées, artificielles se pose. Il s'agit de techniques de réanimation et pas simplement de faire boire car le patient n'est pas du tout capable de boire. "On ne prive donc pas de manger et de boire, le patient est incapable de manger et de boire. "De plus, la loi nous impose par un décret de 2010 que dans le doute, si nous ne sommes pas capables d'apprécier la douleur, la souffrance qui pourrait être liée à un arrêt de traitement, de mettre en place des traitements à visée antalgique et à visée sédative. En savoir plus sur la fin de vie Dossier : Fin de vie : qui décide ? Questions/réponses :

UNASP Flashconférences - Jeudi 25 juin 2015 | Congrès de la SFAP 7 h 30 Accueil des congressistes 9 h 00 Ouverture du congrès 9 h 30 Plénière inaugurale • Les enjeux d’une nouvelle loi sur la fin de vie Jean Leonetti, médecin cardiologue, député-maire d’Antibes et ancien ministre 10 h 30 Pause et visite des stands 11 h 00 Plénière 1 Le savoir en question • Entre savoir et savoirs Richard Wittorski, professeur des universités en formation des adultes, Rouen • Du sens des sciences humaines et sociales en médecine Jean-Marc Mouillie, maître de conférences en philosophie, Université d’Angers • La médecine entre science de la vie et art de soigner Pour consulter la présentation powerpoint cliquez-ici. 12 h 30 Déjeuner et visite des stands 14 h 00 Ateliers A Atelier A1 Bénévolat • Bénévole d’accompagnement et représentant des usagers : deux missions compatibles ? Atelier A3 Simulation • La formation par la simulation : un nouveau mode d’apprentissage pour les soignants Pour consulter la présentation powerpoint cliquez-ici. 15 h 30 Pause et visite des stands

Le site de la Fédération JALMALV Vous êtes ici > ACCUEIL > Bienvenue Pour que les conditions d'accueil et de soins des personnes gravement malades changent dans notre pays, ce sont notre regard, nos mentalités et nos attitudes face à la souffrance et à la mort qui doivent évoluer et entraîner un courant d'opinion.Ce site dit pourquoi et comment nous agissons au plan local et au plan national afin que le "mourant" soit reconnu comme une personne vivante jusqu'à son dernier souffle.

Related: